Navigation











Forum



















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 20 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Mon histoire

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Mon histoire

Message  steph.c.91 le 27/2/2018, 21:49

Bonsoir tout le monde, tout d'abord un grand merci aux personnes qui m'ont souhaité la bienvenue et qui m'ont encouragé à me présenter. 
Je m'appelle steph et j'ai 27 ans.
J'avais 14 ans lorsque j'ai découvert l'ivresse et j'ai de suite aimer l'effet de l'alcool. Vers l'âge de 16 ans, j'étais déjà angoissé à l'idée d'aller à une soirée où il n y aurait pas d'alcool. Cela ne m’intéressais pas de passer des moments authentique et simple. Mon but était de me déchirer la tête. 
Un peu plus tard, à l'âge de 17 ans, le suicide de mon beau père m'a fait changer de regard sur la vie, j'ai décroché. Pour moi il n y avait plus de but dans rien puisque à la fin on allait mourir, donc à quoi bon ? C'est à partir de ce moment là que j'ai commencé à boire en cachette dans le bar de ma mère (elle aussi à plongé à ce moment là). Mais les souvenirs sont vagues, et je pense avoir eu de grande période où je ne buvais rien. A ce moment, ce n'était que le début, je n'étais pas encore addict.
Bref, pour les soirées de fête, j'étais toujours dans le même registre que mes 16 ans : il fallait de l'alcool ! Le problème c'est que je ne pouvais et peux d'ailleurs toujours plus m'arrêter une fois que je commence. Je me suis souvent mise en danger et j'ai souvent fait n'importe quoi. 
A l'age de mes 20 ans j'ai commencé à vivre seule et donc à m'acheter mes consommations.. et puis ca à continué jusqu'à aujourd'hui. 
J'ai une consommation particulière car je ne bois pas tous les jours. Dans l'idéal si j'écoute mon corps j'ai besoin de boire 1 fois tout les 3 jours, parfois 2 jours, parfois 4.. Mais lorsque je bois.. je consomme environ 3 L de vin, et "l'idéal" est de commencé en début d'après midi les jours de repos (ce qui ne m'empêche pas de me coucher au petit matin). Je me met dans un état d'ivresse extrême, je me demande encore comment j'ai pu ne pas être tombé dans le coma. 
Depuis environ 4 ans je suis consciente de mon problème. J'essaie souvent d'arrêter mais je n'y arrive jamais ! Mon record est de 1 mois et cela s'est produit 1 fois il y a 1 an et demi. Sinon je tiens 1 semaine.. voire 2.. (rarement) mais au bout d'un moment c'est l'angoisse, je sens en moi une énergie qui me fait très peur. J'ai peur de devenir folle si j'arrête. J'ai l'impression que l'alcool m'aide à endormir un trouble. C'est un "medoc". Si j'arrête j'ai peur de péter un plomb réellement. J'ai peur de ce qui pourrait se révéler en moi car en vérité je ne me connais pas. Je ne connais pas mon potentiel car je n'ai jamais vécu une vie d'adulte sans alcool. J'ai grandit avec ça. Je me suis formé avec.
Mais au fond de moi je suis quelqu'un de positive qui a vraiment foi en l'avenir. (maintenant). J'ai réussi à évolué dans mon parcours professionnel et même à reprendre des études (de santé en plus Embarassed  ) . Je suis sur une bonne voie dans le fond. Je deviens consciente de plus en plus de chose. Pour vous donner un exemple, j'arrive de plus en plus à parler de mon problème à mon entourage sans avoir honte, et c'est peut être bête à dire mais c'est l'humanité qui m'a permise de m'ouvrir aux autres. Il faut de l'humanité pour oser dire à l'autre "j'ai un problème avec l'alcool". Avant j'étais très fermé intérieurement et je me sentais dans une solitude extrême, mais plus je m'ouvre aux autres, plus je comprend le mot "humanité". Avant il y avait moi et le reste du monde. Dans le fond je me suis toujours sentis "extra-terrestre". Aujourd'hui je veux guérir et j'y crois. Je vois une psychanalyste depuis 5 mois. J'ai également vu un addictologue qui m'a prescrit des médicaments mais je les ai pris qu'au début, j'ai arrêter le traitement, repris l'alcool, alterné les 2. Aujourd'hui je prend plus les mdcmts depuis qq tps, je me dis que je peux en prendre un des 2 qu'il m'a prescrit en "si besoin" (selincro).
Aujourd'hui c'est mon 5e jour d'abstinence, je me sens bien et j'y crois. Le secret c'est de s'écouter et d'être honnête avec soi, mais pas toujours facile.. Suand on est reposé et bien dans sa tête c'est "fastoche".. mais lorsque on passe une journée où l'on se déconnecte à l’intérieur on est vite rattraper par un flash et ca c'est le pire ! C'est ce qui me fait peur au jour d'aujourd'hui. Car ces flashs sont puissants et cela représente un vrai conflit intérieure , une guerre intérieur où tu as 2 voix / 2 voies dans ta tête. Et le chemin que j'ai toujours choisis de suivre c'est celui du "mal" car j'étais dans un moment de faiblesse. Toutes les raisons sont bonnes à ce moment là et ta mauvaise voix sournoises le sait.
Merci pour votre attention.

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  SHALE le 27/2/2018, 21:59

Déjà bravo pour avoir décidé d'arrêter et d'avoir déjà tenu quelques jours. les flashs sont très puissants, mais ils ne durent que de 10 à 15 minutes, il faut que tu arrives à faire quelque chose qui t'occupe assez pour que tu en oublie le flash, c'est la meilleure solution.....
Continue surtout avec ton psy et ton addicto, ce sont des personnes qui peuvent t'aider. Si tu es vraiment déterminée à arrêter pour toi, tu devrais pouvoir y arriver....Aide toi des médicaments fournis par ton médecin....
Surtout, fais toi un planning où il y ait peu de place pour l'alcool, supprime toute bouteille de chez toi, n'accepte plus d'invitation pour le moment...Tu n'es encore que dépendante psychologique, mais fais attention car la dépendance physique peut arriver vite et là, c'est l'enfer...
Mais on va continuer à en parler au fur et à mesure que nous allons apprendre à faire connaissance. En tout cas merci pour avoir eu l'humilité de mettre ton témoignage, je sais que ce n'est pas facile!!!! Crying or Very sad coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 27/2/2018, 22:05

Oui dépendante psychologique, c'est exactement ça ! Ca m'éclaire ce terme. Et je comprends mieux la particularité de ma consommation.
Pour les invitations c'est ce que je me suis dis.. trop fragile pour l'instant.
Merci à toi shale
petits coeurs

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  cristal le 27/2/2018, 22:16

Bonsoir Stéph et bienvenue sur onsaide,merci pour ta confiance:cor:
Il faut que tu apprennes la maladie alcoolique pour savoir contre quoi tu vas te battre.tu ne peux pas tenir plus que qqs jours sans alcool car ton cerveau a été modifié à cause de l’alcool,il a un besoin vital d.alcool pour ne pas ressentir un terrible mal être.
Tu n’as plus le contrôle et tu ne peux pas lutter contre ce dysfonctionnement de ton cerveau.tu as un texte dans la base de données du forum qui s.intitule «  la biochimie du cerveau » va le lire,tu comprendras mieux ce qui se passe en toi.je te le mettrai demain si tu ne trouves pas je Suis sur une tablette la et c est pas commode.coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  SHALE le 27/2/2018, 22:23

Demain effectivement, nous t'expliquerons comment fonctionne la dépendance et tu comprendras pourquoi on ne peut plus boire d'alcool sous peine de la réactiver.....C'est une explication on ne peut plus claire....
En tout cas, tu es dans une période de sevrage là, il faudrait que tu boives bcp d'eau sucrée avec du sirop, pour te réhydrater et comme l'alcool apporte beaucoup de sucre, pour compenser cet apport...
Si tu pouvais prendre du magnésium et de la vitamine B1 et B6, en vente libre, ça aide aussi beaucoup le corps à se reconstituer pendant le sevrage....

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  mamou le 28/2/2018, 10:36

Bonjour steph,

Merci de nous accorder ta confiance et de venir poser ici un "morceau de ta vie"....

Tu peux être fière de cette décision, de cette détermination....

Les filles ont raison et toi, tu en es consciente... cette petite voix qui appelle, le mal... le singe comme nous l'appelons sur le forum.... il est nécessaire que tu en connaisses la force...

Je te mets ici des liens que tu peux lire à tête reposée et nous en parler après  petits coeurs

http://forumonsaide.forumactif.org/t3886-la-biochimie-du-cerveau-chez-le-malade-alcoolique


http://forumonsaide.forumactif.org/t17-la-thp-molecule-de-la-dependance

Je te mets aussi le lien de notre boîte à outils qui pourrai t'aider en cas de gros flash  onsaidiens


http://forumonsaide.forumactif.org/t25-la-boite-a-outils

N'hésite pas, nous ne sommes pas loin  coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  cristal le 28/2/2018, 10:41

merci Mamou,tu as été plus rapide que moi  super 
on est là si tu as besoin steph,tout ce que tu vis là,nous l'avons vécu et savons ce que tu ressens.Cette petite voix qui nous susurre tout ce qu'on veut entendre,cette bataille interieure qui fait rage et qui finit toujours par pencher du mauvais coté parce qu'on est pas assez armé.ON sait tout ça et on a aussi des réponses à toutes les questions que tu te poses.
Pour le moment steph,tu dois intégrer le fait que tu es tombée dans la maladie alcoolique et que tu dois donc avoir des soins adapté à cette pathologie.
On va voir tout cela ensemble  onsaidiens coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 28/2/2018, 17:06

Whaouh. Vous me faites pleurer quoi ! Merci infiniment pour votre aide, c'est très touchant de recevoir.
Je vais lire les articles et y réfléchir. Je vous tient au courant.

Merci  coeurs

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  Lisa le 28/2/2018, 17:07

Bienvenue sur Onsaide Steph! onsaidiens
Et merci pour ton témoignage smiles

Je te comprends très bien, pour moi aussi l'alcool était mon "médoc" comme tu dis, et j'avais peur de ce qu'il pourrait se passer si j'arrêtais. C'est pour ça que j'ai choisi d'aller en cure, afin d'être entourée et suivie, à l'abri dans un milieu protégé. Mais il y a tout à fait moyen de s'en sortir sans cure, certains y sont arrivés.

Le Selincro n'est pas miraculeux hélas... il est censé réduire l'envie de boire et donc réduire les quantités absorbées. Pour moi ça n'a rien donné du tout Crying or Very sad

Tiens-nous au courant! On va te suivre au jour le jour smiles
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 28/2/2018, 19:04

Merci lisa pour ton message. 
En effet le selincro n'est pas très efficace, du moins pas comme je l'esperais. J'ai également de l'acamprozate 3 matin + 3 soirs, il agit sur le long terme celui là. Et avec la répétition (un peu comme un anti depresseur). Mais j'ai bcp de mal à le prendre. J'ai aussi du lexomil, je l'utilise en si besoin (comme le selincro). Des avis sur les mdcmts ?


Pour les liens que j'ai lu je trouve ça très intéressant. Je connaissais déjà vaguement l'action de l'alcool sur le cerveau mais là les explications sont très précises et m'ont beaucoup éclairé. L'image des endorphines naturelles et endorphines qui vient de l'exterieur (alcool) est très parlant et tout prend sa logique. Je trouve ça très motivant car j'imagine qu'à la reprise des endorphines naturelles ont se sent mieux, nn ? Et cela explique aussi pourquoi je suis très souvent mal psychologiquement aussi ?

Pour le dernier lien "la boîte à outil" il y a beaucoup d'idées.. et certaines dont j'avais conscience. En revanche, pour vous donner mon exemple, quand j'ai la tête clair et que j'imagine un moment de flash qui pourrai arriver je me dis "bon, a ce moment là, je ferai ça et puis ça" etc mais malheureusement, ce qu'il s'est produit la plupart du temps, c'est que une fois le flash présent je n'ai même pas la "force" de me détourner de cet attention. C'est un peu comme si la machine était déjà lancé. Et je pense aussi  que le fait même d'avoir envie, je suis déjà dans un sentiment d'échec d'avoir envie, je suis déjà dans la culpabilité, du coup je vais dans cette direction (je viens d'en prendre conscience et c'est une arme en + et je prend conscience aussi que je ne peux pas avoir de contrôle sur l'envie)

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  SHALE le 28/2/2018, 19:23

Tu ne peux pas avoir de contrôle car tu laisses monter le flash par surprise. Le flash, tu peux le sentir arriver et c'est à ce moment là qu'il faut agir en détournant ton attention. Tu fais autre chose, tu sors, tu vas prendre une douche, tu manges c'est aussi efficace. Un flash dure environ 15 minutes, et ensuite il disparaît. Il te faut tenir ce temps ci et après tu seras tranquille..Alors prévois des activités que tu peux faire à ces moments là, des choses que tu aimes, et attends que le flash disparaisse..
La THP reste dans le corps trois mois après que tu aies cessé de boire mais elle est peu à peu remplacée par les endorphines naturelles, ce qui est nettement mieux. Mais si pendant ces trois mois, tu fais plusieurs rechutes , ou même simplement des réalcoolisations, ça repousse d'autant le temps que mettra la THP pour partir.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 28/2/2018, 19:35

Je n'ai jamais pas bu pendant 3 mois. Comme je le disais, je ne connais pas de vie d'adulte sans. Alors tout ça me met dans un état de bien être et d'espérance!! Je suis très curieuse de découvrir cette vie "sans". Et d'ailleurs je comprend mieux pourquoi même après 1 mois j'étais mal. Je m'étais imaginé que je serai toujours comme ça. Tout ça est très motivant !! Là je le sens que c'est la bonne ! Je le sens vraiment, j'en ai vraiment envie, j'ai l'impression  que j'ai accepté l'idée de ne plus boire, de faire cet a dieu. Pour l'instant c'est pas dur, je suis ULTRA motivé, je ne m'imagine même pas replonger !
Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy    Very Happy    Very Happy   Very Happy   Very Happy
                H A P P Y
Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy   Very Happy    Very Happy   Very Happy    Very Happy

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 28/2/2018, 19:36

Et oui.. pour le flash je suis assez d'accord. C'est un effet surprise violent, beaucoup trop. Il faut anticiper et être à l'écoute de soi. C'est ce que je vais faire.

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  mamou le 28/2/2018, 20:05

Ce qui est important de faire aussi, c'est de changer ses habitudes.... tout ce qui était associé à la prise de l'alcool,.... faire quelque chose de totalement différent...

Je te donne un "bête" exemple... à la maison, tout était rythmé... calculé.... chaque jour avait sa "tâche".... quand j'ai arrêté de boire.... chaque tâche était associée à l'alcool.... alors j'ai tout chamboulé....

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 28/2/2018, 20:19

Oui, merci pour le conseil, j'ai aussi pas mal d'association d'idées. Comme la préparation d'un repas > vin rouge** .. etc Sinon pour les habitudes de vie justement j'essaie d'en avoir une pck je n'ai jamais eu de "structure de vie". J'ai toujours était dans une sorte de désorganisation et je suis souvent inactive chez moi. Et justement j'ai basculé cette habitude en étant plus active, en prenant + soin de mon chez moi et de moi.

**D'ailleurs en parlant de repas, depuis qq jours je mange beaucoup et surtout du sucre, pour l'instant je me l'autorise mais je trouve ça compliqué de ne pas remplacer une addiction par une autre.

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  Lisa le 28/2/2018, 20:38

Ton corps réclame du sucre parce que l'alcool en contient beaucoup, et que là sans alcool il en est privé. Donc pour l'instant ne t'inquiète pas.

Pour les flashes, oui, mieux vaut anticiper et te préparer des choses à l'avance, des choses à faire pour les déjouer. Tu peux aussi te trouver l'une ou l'autre boisson que tu adores et qui pourraient te faire plaisir en cas d'envie d'alcool. Pour moi ça a été le jus de mangue... cher, mais ça me consolait bien de l'alcool sur le moment!  smiles

Concernant les médicaments, l'Acamprosate n'est pas miraculeux non plus... chez moi il me donnait surtout la diarrhée Crying or Very sad donc j'ai arrêté dès la fin de ma cure. Le Lexomil est un anxiolytique si je ne me trompe pas. Utile en cas d'angoisse, de pression, même de gros flash... mais attention, ne surtout pas en prendre si tu craques pour de l'alcool! Car le mélange des deux est très dangereux.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 28/2/2018, 20:51

Oui le lexomil est un anxiolytique tu ne te trompe pas. Et malheureusement j'ai déjà fait des mélanges  Crying or Very sad enfin tout ça c'est du passé!

Je comprend mieux mes envies de sucre, coca, bonbons, chocolat.. tout y passent ! C'est un peu comme de la boulimie, je me gave, mais au moins je sais que demain je ne me reveillerai pas avec la gueule de bois (peut être avec une intoxication alimentaire  Embarassed ^^ ).

Merci pour tous vos conseils 

coeurs

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  SHALE le 28/2/2018, 21:00

Tu as besoin de sucre car l'alcool apporte énormément de sucre, quand tu l'arrêtes, il faut que tu compenses cet apport sinon ton corps se sent mal. Il faut que tu boives beaucoup aussi car l'alcool déshydrate énormément...Si tu peux prendre du magnésium et de la vitamine B, ce serait le top pour aide au sevrage smiles coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 28/2/2018, 21:03

Je vais faire ça oui. Il faut que je mette toutes les chances de mon côté :)

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  SHALE le 28/2/2018, 21:08

Plutôt que de manger des sucreries, tu peux boire de l'eau sucrée avec un sirop, normalement la première semaine, il faut en boire environ deux litres par jour.....Repose toi beaucoup aussi, car l'arrêt de l'alcool fatigue énormément, ton corps subit un gros bouleversement....

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  mamou le 28/2/2018, 21:14

Tu peux aussi "utiliser" ton fil de discussion comme journal de bord  smiles nous serons à tes côtés  coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  steph.c.91 le 28/2/2018, 21:19

Oui effectivement je me sens très fatigué. Comment cela se fait que pendant le sevrage nous sommes fatigué ?

Bonne idée le sirop !

Mamou un journal de bord c'est une très bonne idée je n'y avais pas pensé, cela me permettra de partager la durée de mon arrêt d'alcool et de demander de l'aide les jours où ça sera plus difficile. Merci

steph.c.91
Habitué
Habitué

Féminin 25/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  mamou le 28/2/2018, 21:23

La fatigue est tout à fait normale et peut durer un certain temps.... mais plus particulièrement les premiers jours.
Tu sèvres ton corps d'alcool... c'est comme un "choc"... le "poison" doit s'évacuer de ton corps.

C'est important de te ménager des moments de repos dès que c'est nécessaire  smiles

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  SHALE le 28/2/2018, 21:25

Il faut que ton corps se débarrasse de la THP et se reconstitue. L'alcool touche quasiment tous les organes et parfois, même s'ils sont réversibles, il faut qu'il se reconstitue. Alors pendant les trois mois et parfois plus, tu seras fatiguée, ce n'est pas inquiétant, c'est juste normal... smiles coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  Lisa le 28/2/2018, 21:52

Oui ta fatigue est tout à fait normale! Ce n'est pas le cas pour tout le monde, mais c'est très fréquent. Alors accorde à ton organisme tout le repos dont il a besoin smiles
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum