Navigation











Forum



















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 16 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 14 Invités :: 2 Moteurs de recherche

erilyo, lullaby77

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

La THP, molécule de la dépendance

Aller en bas

La THP, molécule de la dépendance

Message  SHALE le 1/1/2009, 23:08

La THP
Posté le 02/08/08 à 21:29:09


L'alcool est un psychotrope extrêmement puissant. Son effet est rapide et efficace, au moins à court terme. C'est un anxiolytique, un euphorisant, un déshinibiteur et un anesthésiant . Les choses se compliquent en raison des effets secondaires à court, moyen et long terme. C'est la raison pour laquelle ce médicament ne peut être efficace et ne permet aucunement de résoudre la plupart des problèmes.

L'alcool agit sur les "trois cerveaux"

1) néocortex (niveau intellectuel)
2) palécortex (niveau émotionnel)
3) cerveau reptilien (fonctions vitales)

Au fur et à mesure d'absorption du produit, celui-ci atteint tous ces niveaux à vitesse variable.
Le passage du nécortex au palécortex est assez rapide : les fonctions intellectuelles altérées (mémoire, associations), c'est ensuite le tour des émotions (euphorie, joie, pleurs, colère, agressivité). Et à la fin, il atteint les fonctions vitales (marche, gestes, station debout, réflexes divers). En dessous du stade reptilien, il y a le coma.

L'alcool est un élément étranger à la cellule , donc, il reste au milieu extracellulaire. Le phénomène de l'osmose va faire que l'organisme voudra éliminer l'alcool à l'aide de l'eau, qui va ainsi quitter les cellules pour dilluer l'alcool. D'où la déshydratation.

Mais, au bout d'un certain temps de l'alcoolisation répétitive (mois, années, variable selon les personnes), la cellule va "craquer" et laisser entrer l'alcool sous forme de THP . Ainsi, les cellules des personnes alcooliques sont modifiées.

THP (Tétra-Hydro-Papaveroline) est une sorte de molécule-leurre, créée suite au conflit entre l'alcool et les dopamines.
Elle est éliminée au bout de trois mois d'abstinence totale, mais sa "signature" restera pour toujours, c'est-à-dire, l'organisme de la personne alcoolique gardera tout le processus en mémoire à vie . Une infime quantité d'alcool absorbée, même dans un sirop, pourra ainsi déclencher une rechute même au bout de quelques années d'abstinence.

Et que se passe dans le cerveau en présence de la THP?

Donc...même si on va bien, on n'est pas alcoolique mais on consomme de l'alcool, le cerveau arrête de fabriquer les dopamines (substances de bonne humeur dont le manque entraîne la dépression ). Le confilt avec l'alcool est trop fort, donc, les dopamines se retirent discrètement . Chez une personne non atteinte, elles vont reprendre leur action très rapidement.
Mais si la personne continue de s'alcooliser, la THP reste, en tant que substance, sans pour autant être active comme anti-dépresseur, au-delà de l'état d'ébriété. Les dopamines ne sont donc pas produites, et l'alcool n'agit plus .
Chez les personnes aux cellules "modifiées", cette situation peut durer trois mois . Pas de dopamines et pas d'alcool, que faire? Boire, évidemment. D'où les échecs de tentatives de l'arrêt de l'alcool.

Mais...est-ce que l'arrêt de l'alcool pendant trois mois suffit pour ne plus jamais avoir envie de boire? Absolument pas.
D'une part, comme je l'ai déjà dit, la mémoire du processus reste gravée à jamais dans les cellules, et l'alcool contenu dans des produits cosmétiques ou alimentaires (attention aux gâteaux aux chocolats, même pour les enfants) !!! peut déclancher une envie subite de boire. D'autre part, et ça, cela dépasse la chimie de l'alcool, les raisons archaïques qui nous ont poussés à boire (difficultés rencontrées à l'âge adulte ou dans l'adolescence qui nous renvoient aux angoisses du passé, angoisses jamais comprises et jamais verbalisées) vont toujours être là, et le cerveau va faire appel au psychotrope le plus puissant à court terme et qu'il connaît bien. Le seul moyen de les dépasser, c'est d'avoir fait une psychothérapie efficace. N'importe quelle thérapie ne saurait pas résoudre le problème des personnes alcooliques.
Mais ça, c'est une autre histoire.
http://alsaceforever.blog4ever.com/blog/forum_msg-80977-26293-46818.html

"Demain sera un autre jour..."

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum