Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Mina34500

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

bonsoir,

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  cristal le 15/10/2018, 08:55

c'est très bien virg,il faut que tu garde ton cocon intact,à lui de faire ses preuves petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  Crystal_ine le 16/10/2018, 00:26

Tu fais bien de lui redire et je crois que tu auras à le refaire un certain temps, mais continue de tenir. 

J'aime bien faire partie des fées  Very Happy C'est important que tu te respectes pour que ton mari le fasse. Tu ne veux pas le recevoir chez-toi et tu en as le droit. Il a été fâché de ton refus, et bien c'est lui le pire dans l'histoire, il s'est privé de ses enfants pour un refus, car il n'a pas obtenu ce qu'il voulait. 

Je t'encourage à conserver ton attitude actuelle, ce n'est qu'ainsi qu'il pourra intégré ce que l'alcool l'empêche d'avoir.

Courage!

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 17/10/2018, 09:01

Bonjour les fées  Very Happy

Suite à son lapin posé dimanche, il souhaite voir les enfants aujourd'hui. Super. Seulement,il voulait les voir genre, sur un parking …  Crying or Very sad  Je lui ai donc suggéré de trouver une activité qui leur plairait à tous les trois. Dur dur...Il fallait que ce soit moi qui trouve l’activité, qui l'organise etc .. sous prétexte qu'il ne les «  connait pas ». Certes, mais ceux sont tes enfants, le but est de passer un moment agréable, d'avoir de bons souvenirs et le tour est joué ! J 'ai un peu ramé pour qu'il prenne les choses en main et il a décidé de les emmener à la piscine.
J'ai eu droit au grand cinéma de la déception quand j'ai décliné son invitation à venir avec eux, mais bon... Maintenant, j'espère qu'il ne va pas se défiler. Je n'ai rien dit aux enfants pour éviter, au cas où ,la déception.
J'ai été un peu choqué quand il m'a dit qu'il ne les connaissait pas. Soit c 'est qu'il se réveille ( il dit ne plus boire que 25 cl de whisky au lieu de 1,5l/jour) , soit c 'est de la comédie pour que j'organise à sa place. Peut être un peu des deux... Le sentant ouvert à la discussion, j'en ai profité pour lui parler du fonctionnement de la THP. Je n'ai pas eu de réponse, je ne sais pas s'il connait, si c'est un sujet évoqué en cure, ou avec son médecin. Je suis frustrée parce que je ne sais jamais ce qu'il pense, dans quel état d 'esprit il est , si ce que je lui dis est à bon escient, dit au bon moment. Comment veut il que je lui apporte mon aide, s'il me laisse dans le flou le plus total ?

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  cristal le 17/10/2018, 13:39

Comment veut il que je lui apporte mon aide, s'il me laisse dans le flou le plus total ?

il ne cherche pas ton aide virg et de toute façon,tu ne peux pas l'aider car il ne veut pas se soigner.Ne perds pas ton temps a le pousser à se soigner,c'est peine perdue.Il trouvera la sortie tout seul pas parce qu'on l'y pousse.
Pour la THP,si il a fait des cures,il en a forcément entendu parler et doit en savoir plus que toi sur la maladie donc ne te prends pas la tete à lui expliquer,il sait tout ça déjà.
Pour les filles,c'est bien qu'il les prenne seul,il faut qu'il retrouve son role de père mais ça risque d'être un peu difficile,les enfants ne sont pas aussi conciliants que nous  Rolling Eyes tu as bien fait de le laisser décider et de ne pas y aller,ils doivent retrouver une relation en dehors de toi.
Profites en pour penser à toi  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 17/10/2018, 13:56

Je ne cherche pas à l'aider. C'est lui qui avance cet argument. " Venir vous voir pourrait m'aider, être dans tes bras pourrait m'aider, travailler va m'aider, j'ai besoin de ton soutien " .Auquel je réponds souvent par toi seul peut t'aider, toi seul, ceci, toi seul cela... Connais tu la thp ? Ces effets sur ton cerveau ? Lui qui voulait que je me renseigne sur la maladie, il ne doit pas être déçu  Very Happy J'alterne entre le silence, la maladie, les piqûres de rappel de notre vie commune avec l'alcool, la chance que je lui ai donné...
Rassurez vous, je vais bien. Comme tout se passe en sms ou mail, je réponds quand j'ai le temps, quand j'ai envie. Finalement, je fais un peu avec lui,ce que vous faîtes pour tant d 'autres  smiles je lui accorde du temps tout en restant détachée et continuant ma propre vie  

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 17/10/2018, 13:57

Certes parfois çà m'affecte, mais grâce à vous, vos explications, votre soutien, je reprends le bon chemin ! coeurs

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  SHALE le 17/10/2018, 14:12

De toute façon qu'il boive un quart de litre de whisky ou un demi litre, le problème est le même, c'est beaucoup trop et montre bien son alcoolisme....Il joue avec sa santé mais il n'a pas droit de jouer avec la sécurité de ses enfants. S'il les emmène en voiture, je le ferais souffler dans un alcootest avant de lui confier les gamins, c'est trop risqué...
Et puis tu as raison, tu ne peux rien pour lui, mais tu peux beaucoup pour toi, alors continue à penser à toi, à te préserver un maximum et à reconstruire ta vie comme elle te plaît... smiles coeurs coeurs coeurs
121

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 17/10/2018, 14:37

Rassures toi Shale. Depuis plus d 'un an , il n'a pas le droit de conduire les enfants. Et les enfants ont interdiction de monter avec lui. D'ailleurs son séjour ici,  leur a démontré ( malheureusement) que ce n'était pas pour "embêter" papa mais bien une question de sécurité.
C'est donc moi qui vais les emmener et les ramener.  smiles  
Quant à la quantité d 'alcool,pour lui çà fait une différence,il doit se trouver moins dans le brouillard, il travaille etc .. Mais combien de fois il a eu ce genre de périodes pour retomber de plus bel..D'après ces derniers examens, et les avis des médecins que j'avais rencontré, la prochaine étape sera sous le signe du médical...  Je profite de l’accalmie, pour faire passer des messages, que les enfants se fassent de bons souvenirs, que l'on garde une bonne communication pour eux, avant que la tempête n'arrive ... Ou peut être que le vent soufflera dans l'autre sens...

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 17/10/2018, 21:08

sortie piscine réussie   tap main

Les enfants contents, bon z'ont pas sauté de joie. Pour eux,  surprise = laser games, karting, boowling, les activités que l'on ne fait pas très souvent, faute de moyens...Mise à part ceci, ils étaient contents, ils se bien amusés et comme je leur ai dit, l'essenciel était de passer un bon moment avec papa  smiles
le bémol est que je suis arrivée plus tôt que prévue, ils étaient déjà sortis de la piscine et allaient au bar du coin  Rolling Eyes... Alors  noon  hop, dans la voiture, bisous à papa et on est rentré. 
Bilan : je suis satisfaite, surtout quand j'entends mes fils dire,la prochaine fois on lui demandera pour aller au laser games  petits coeurs
bonne soirée les fées  coeurs

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  cristal le 17/10/2018, 21:12

et bien c'est super tout ça,tes enfants retrouvent un peu leur papa et c'est bon pour leur équilibre et ce qui est bien pour eux est bien pour toi  super si il est allé direct au bar,c'est qu'il est loin de se soigner donc tu as un argument en plus pour te dire que tu as pris la bonne décision de ne plus le laisser venir chez toi   petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 20/10/2018, 07:46

cristal a écrit:si il est allé direct au bar,c'est qu'il est loin de se soigner


Oui et  . Ici c'est jus de fruits, sirop, limonade, rarement du coca et autres sodas . Le café, les restos... sont les endroits où les enfants ont le droit d'en boire   Je crois que d'aller au café était sa façon de leur faire plaisir. Je ne l'ai jamais vu commander un whisky au café,ce qui de toute façon est inutile puisqu'il a toujours une bouteille dans sa voiture...Et d 'après les garçons, il ne buvait jamais devant eux. C'est quand il est venu vivre avec nous, qu'ils ont fait le rapprochement.  " papa achetait tout le temps une bouteille en courses, mais on ne le voyait jamais en boire ."  C'est triste, mais son séjour à la maison a fait que les garçons ont pu comprendre l'attitude de leur père ( dormir tout le temps, la mauvaise haleine, tout le temps fatigué, irrité, proposer des sorties et les annuler au moment T,..) due à la maladie.  

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  cristal le 20/10/2018, 09:44

c'est pas plus mal que les enfants aient vu de leur propre yeux,maintenant,ils savent ce qu'est la maladie et peuvent mieux se protéger. petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 22/10/2018, 08:10

je viens de lire vos propos sur "le pardon" du MA. Est ce si difficile pour eux de dire pardon ? je veux bien qu'ils éprouvent de la honte et autres sentiments qui les empêchent d'en reparler , mais comment les conjoints peuvent ils vivre avec ce refoulement de leurs propres émotions ? Désolée pour l'image, mais je le vois comme une énorme boule de pue dans le couple. Il faut qu'elle soit percée. Un psy peut certes nous aider individuellement mais je ne comprends pas pourquoi le conjoint devrait encore prendre sur lui, au réveil du MA, sous prétexte qu'il ne veut/peut pas se remémorer. Aux états unis, il existe cette étape de pardon à la famille , à l'entourage, et pas en France. C'est semble t il au bon vouloir du MA . Pardon, mais je trouve çà un peu facile...  Crying or Very sad

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  cristal le 22/10/2018, 11:34

Non,je comprends tout à fait que ce soit vécu comme une injustice,je disais qu'en début d'abstinence,quand on est encore hyper fragile et qu'on se concentre totalement sur soi pour s'en sortir,on ne peut pas retourner en arrière,c'est trop douloureux et la honte nous submerge tellement que si on retourne dans cette boue trop tot,on va automatiquement avoir le réflexe alcool pour supporter ce retour en arrière.
Le conjoint attend avec impatience le pardon,les excuses,la reconnaissance pour tout ce qu'il a fait pour son MA mais il faut un peu de patience pour que le MA se retrouve d'abord et se pardonne lui même.Mais le dialogue est aussi important dans un couple,le conjoint peut aussi dire sa colère et sa rancoeur mais pas sur un ton de reproche parce que le MA au début est encore bancal et trop humilié pour avoir une discussion constructive  Embarassed Après ses soins ,il sera plus fort et apte à reconnaître ses torts ou plutot,à reconnaître tout ce que le conjoint à fait pour supporter tout cela.Il y a aussi en France un mab qui force le pardon,je n'aime pas trop ça,je pense que ce pardon ne doit pas être une obligation mais une suite logique d'un couple qui communique et qui peut se remettre en question.Même si le couple est séparé une fois les soins faits,on peut toujours parler de cette période mais c'est un déchirement pour le MA parce qu'il doit se remettre dans la peau de la personne horrible qu'elle était à ce moment là Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  penel le 22/10/2018, 12:32

Salut Virg,

Le pardon, ça existe aussi en France. Je connais une personne alcoolique qui a arrêté de boire et a demandé pardon à son épouse pour tout ce qu'il lui a fait subir. J'imagine que ça doit venir en premier de la personne concernée et non pas de l'épouse de le demander, et que cela dépend des personnes aussi. Un jour, j'ai vu un reportage sur un ancien alcoolique qui avait gagné au loto. Il avait divorcé entre temps. Sa fille majeure vivait avec lui. A aucun moment, il n'a fait allusion à son épouse. On représente leur maladie à leur yeux, presque le diable. Aucune remise en question. Comme si il se défendait de retourner en arrière, sinon cela serait la catastrophe. Mais, il y a des exceptions. Maintenant, chaque histoire est différente. Il y a des épouses qui fichent la paix à leur conjoint et les laisse boire, si elles ne font pas la même chose que lui avec. Ils vivent très longtemps comme ça. L'épouse assure derrière le conjoint tant qu'elle peut le faire (je dis bien tout). Les enfants quand il y en a. Le ou la plus grande, s'occupe des plus petits. La nounou. Et le reste... ça passe ou ça casse. Mais tout ça ne tient qu'un certain temps. Tous les dégâts restent sous le tapis. Surtout protégeons-les bien. Silence !
avatar
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  SHALE le 22/10/2018, 14:59

POur ma part, mon mari n'étant pas dans la co dépendance n'a pas trop souffert de mon alcoolisme mais je crois que je n'aurais pas pu demander pardon. C'est vrai qu'on fait souffrir nos proches , souvent involontairement par notre comportement pas adapté à cause de l'alcool, mais nous aussi on souffre à un point que vous ne pouvez pas concevoir, je pense qu'il n'y a qu'un malade alcoolique qui peut comprendre ce que c'est que de vivre en enfer avec les bouteilles comme barreaux...
Alors j'ai préféré parler de l'avenir sans alcool, dire que je comprenais tout à fait que c'était invivable pour les autres et que maintenant je repartais sur une nouvelle vie, j'y repartais avec mes proches s'ils le désiraient encore sinon, je repartais seule...
Mon pardon a consisté à construire ma nouvelle vie d'une façon qui convienne à notre couple, à en discuter avec mon mari, nous avons mis plein de projets en place et nous avons parlé assez peu du passé...Mais encore maintenant, ce passé, j'ai du mal à l'évoquer avec mes proches, c'est pour ça que j'ai écrit un bouquin sur ma cure, pour ne pas oublier et faire connaître un petit bout de ce que j'ai vécu...
En tout cas c'est une discussion intéressante, on peut continuer là dessus, au contraire... smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 22/10/2018, 17:12

Je me suis mal exprimée, je ne parle pas de reconnaissance de ce que tout l'entourage à fait, ou à dit pour son MA.
Je parle de reconnaissance des traces, des séquelles psychologiques que l'alcool a laissé sur nous, les conjoints, les enfants. Une reconnaissance de nos souffrances (nos colères, nos ressentis, nos émotions) à NOUS.


En cure, on explique, on démontre les méfaits du produit sur l'individu. Pourquoi ne pas inclure un chapitre, dans cette prise de conscience, sur les méfaits du produit sur l'entourage ? Pas tout à la fois, me direz vous. Pourtant n'est ce pas ce « tout » que les familles doivent gérer au retour ? ne pas en parler, les laisser gérer, être patient, plein d 'amour, de compréhension ... Et nous ?? 

Et si ces retours débutaient par une lettre ( il se fait bien une lettre pour dire adieu à l'alcool) ou un dialogue de la part du MA, à sa famille évoquant sa prise de conscience que le produit a aussi fait souffrir les autres membres ?
Cette reconnaissance immédiate de la souffrance subit permettrait sans doute  à bien des familles d'être apaiser, de constater la prise de conscience réelle du MA,  voir peut être s'ouvrir un dialogue plus rapidement et ainsi envisager un futur sous un meilleur jour.


Je ne vois pas ce qu'il y aurait de déstabilisant à reconnaître que l'entourage a lui aussi souffert de l'alcool. Sauf si effectivement, on revient sur chaque fait. Mais là n'est pas mon propos. Revenir sur le passé ne le changera pas.Mais que le MA admettre ouvertement que l'alcool a aussi fait souffrir son mari, sa femme, ses enfants, sa mère, son père... peut avoir un grand impact sur la guérison de ces personnes. Et désolée Shale, mais aussi grande puisse être la souffrance d 'un MA, j'ai dû mal a accepter que ce soit le MA qui souffre le plus. Ce n'est pas quantifiable à mes yeux. Il a des situations terribles dues à l'alcoolisme. ( viol, violences physiques,violences psychologiques, meurtres !) 


Pourquoi une phrase du type :«  je comprends et suis conscient du mal que l'alcool vous a fait à vous aussi, de ce que l'alcool vous a fait subir et endurer, Je reconnais votre souffrance. «  serait source de rechute ?


Quand ils sont dans l'alcool ils sont égocentriques et quand ils en sortent, on leur dit de le rester, finalement...

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  SHALE le 22/10/2018, 17:59

Mais je suis d'accord avec toi, c'est le mot pardon qui ne passe pas...Je sais très bien que l'entourage souffre énormément d'ailleurs tu as pu lire dans la section entourage que nous soutenons autant l'entourage que les malades alcooliques. Bien sûr que la pluspart des MA qui s'en sortent sont conscients de la souffrance de leur entourage à cause de l'alcool, eux aussi, j'ai pu le dire à mon fils que je regrettais qu'il ait eu à subir cette personne alcoolisée qui n'était pas vraiment moi mais l'alcool parlant à travers moi.. C'est uniquement le mot pardon qui m'a fait achopper, mais dire à l'entourage que l'on regrette ce qui s'est passé à cause de l'alcool, il n'y a pas de problème, en général, on le fait peu à peu car nous avons du mal après avoir arrêté à nous replonger tout de suite dans une période que nous venons de quitter, souvent difficilement....
Mais je crois que je te rejoins et je dis toujours que les proches ne doivent pas tout accepter d'un malade alcoolique sous prétexte qu'il est malade.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 22/10/2018, 18:23

je t 'avoue, Shale, que je n'aime pas non plus, le mot pardon. C"est un non sens de demander pardon d 'être malade... C'est mon avis  Very Happy

shale a écrit:nous soutenons autant l'entourage que les malades alcooliques
Ho oui ! je te confirme tout le soutien, les explications, la patience, dont vous faîtes tous preuve, envers nous  petits coeurs

shale a écrit:les MA sont conscients de la souffrance de leur entourage à cause de l'alcool,
Alors pourquoi attendre pour le dire ? Pourquoi ne pas conseiller de le faire, dès le retour ? j'ai l'impression que l'on confond, regrets de faits passés et reconnaissance de sentiments. 

Et j'ai commencé à lire ton livre  smiles

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 22/10/2018, 18:40

Prends l'exemple de Marguerite. Si son mari lui disait "je suis conscient de ta souffrance " .Ne se sentirait elle pas plus en "confiance " ? N'aurait elle pas ce sentiment d 'être comprise ? Peut être que ces simples mots sur ces maux , lui apporterait  un peu de soulagement, elle sentirait un début de compréhension ...  J'espère que tu me donneras ton avis, Marguerite  smiles 

Quoiqu'il en soit, pour ma part, c 'est ce que j'attends. Le pardon il l'a eu quand j'ai accepté qu'il revienne vivre ici à sa sortie de cure. Mais cette reconnaissance, j'en ai besoin. Et tant que je ne l'aurai pas entendu, çà me parait impossible d'avancer dans notre relation. Bon, comme il est toujours dedans ce n'est pas prêt d 'arriver... Crying or Very sad

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  cristal le 22/10/2018, 20:58

comme je te l'ai dit,en début d'abstinence,le MA ne peut pas voir ou comprendre la souffrance du conjoint,il ne voit que la sienne et il pense que le non MA ne peut pas être malheureux puisqu'il a la chance de ne pas boire.Le conjoint est solide,le conjoint est notre modèle et notre but puisqu'il ne boit pas,lui il arrive à ne pas boire donc il ne peut pas être malheureux.
le monde du MA n'est pas le même que le votre,le raisonnement d'un MA n'est pas compréhensible pour un non MA car il n'y a aucune logique dans nos raisonnements.
En lisant ce que j'ai écrit sur comment on vous voit,tu vas hurler intérieurement car c'est très loin de la vérité mais pas pour un MA.
Je suis fille d'alcoolique,j'ai été proche de MA et croit moi,je connais aussi la souffrance de ce lui qui ne boit pas,j'etais enfant et j'ai aussi subi tout cela,mais quand je suis entrée dans ce monde pour atteindre mon MA,je m'y suis perdue et je me suis retrouvée seule avec uniquement ma souffrance,on ne voit plus rien d'autre.
Alors on ne peut pas vous rassurer ou vous parler de regrets dans nos débuts de combat,c'est impossible parce qu'on a pas accès à cette zone du cerveau,pas encore,celui du regret et du retour en arrière pour pouvoir en parler.

est ce plus clair pour toi??

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  SHALE le 22/10/2018, 21:17

C'est effectivement une démarche qui ne peut pas se faire immédiatement après notre arrêt de l'alcool. Il nous faut le temps de reprendre nos esprits, de connaître la nouvelle personne qui existe maintenant en nous, de prendre conscience que nous avons fait des dégâts pour nous et pour les autres, tout ça prend un certain temps. Pour ma part, j'ai pu commencer à en parler avec mon fils et mon mari environ 6 mois après la sortie de cure. Là , j'étais en état de discuter logiquement et ce n'est plus l'alcool qui réfléchissait ni lui qui parlait... Le MA et ses proches nous vivons dans deux mondes complètement différents, il faut réussir en arrêtant l'alcool à faire coïncider ces deux mondes. Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  VMARGUERITE le 22/10/2018, 22:27

Il est sur Virg qu'en tant qu'épouse, et je parle en mon nom, j'aimerais entendre des mots apaisants. C'est vrai que cela me calmerait quand je sens monter en moi des vagues de colère pour quelques détails parfois mais je me rends aussi compte que ce n'est pas possible. Mon mari s'est excusé envers ses filles, jamais envers moi même lorsqu'il s'était arrêté durant près de 3 ans. Je crois que le sentiment de honte est trop fort. Oui j'aimerais qu'il comprenne les ravages que ses comportements ont causé sur moi et qu'il me faut du temps pour me remettre. Il n'y a pas que lui en jeu mais moi qui ai puisé dans mes réserves d'énergie pour continuer à vivre alors que c'était invivable. Je suis fière de moi, fière de ne pas être tombée mais en colère d'en payer encore et encore les conséquences. Comme tu le dis si bien quand les MA deviennent abstinents ils nous demandent, en tout cas mon mari, à nous adapter encore et encore alors que nous relachons la pression et que nous sommes épuisés. Actuellement je ne m'adapte qu'à moi et ce n'est déjà pas si mal. Je ne suis pas une soignante je suis une épouse blessée qui se répare. Je suis contente que mon mari veuille toujours partir en post cure car ce sera aussi mon moment pour moi. Le terme pardon ne me convient pas car pour moi il est connoté religieux et je ne suis dans aucune religion. Mais il est vrai que des excuses, même dans longtemps, je les accepterai avec bonheur. Tout ce parcours dans l'alcool de mon mari, me fait prendre conscience de la force qui est en moi mais aussi de ma fragilité quand la lutte s'arrête car lorsque la pression tombe je me sens aspirée. Sans doute ai je vécu légèrement en apnée!!!!!! Seul le temps et LONGTEMPS sans alcool me redonnera confiance en lui. 
La souffrance de mon mari, je l'ai vue, sentie et je ne pourrai jamais être à sa place et quand il y a souffrance c'est toujours trop que ce soit pour le MA ou pour l'entourage. La différence de taille est que l'entourage n'en est pas maitre du tout et ne sait jamais ce qui va lui arriver à l'avance. Le MA me semble se soulager avec le produit alcool et ce soulagement (fugace parfois mais quand même source de plaisir à un moment donné) est une horreur pour l'entourage même s'il se protège. Shale dis moi où je peux me procurer ton livre, je suis intéressée. Ce que j'exprime ne sont pas des vérités.

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  virg le 23/10/2018, 08:17

cristal a écrit:Le conjoint est solide,le conjoint est notre modèle et notre but puisqu'il ne boit pas,lui il arrive à ne pas boire donc il ne peut pas être malheureux.... En lisant ce que j'ai écrit sur comment on vous voit,tu vas hurler intérieurement 


à la première lecture, oui j'ai bondi   mais à la seconde lecture, je me suis souvenue d 'une fois où mon zhom m'avais dis toi, tu es forte... Avec ce que tu viens de m'expliquer, ses paroles n'ont plus le mêmes sens. Je les comprends différemment.  


pardon, excuses, regrets,reparler des faits... je ne souhaite pas tout çà. Je ne veux pas revivre tout çà, non plus. Il y a eu des choses tellement incroyables qui se sont passées , mes colères, mes angoisses, les mots que j'ai pu avoir... ,non, je ne veux pas en reparler. Mais entendre que l'alcool m' a aussi fait faire des trucs inimaginables et inracontables à d'autres, que lui et moi avons souffert de l'alcool, juste ces mots sortir de sa bouche, me soulagerait. 


Marguerite, tu as un courage exceptionnel. Je n'ai pas tenu le coup. Je n'ai pas réussi à garder mon couple. Je ne pouvais plus. Je ne voyais pas comment je pourrais élever mes enfants au milieu de tout çà. Je devais les protéger, c 'était mon devoir. Mais quel déchirement, quelle tristesse, de le quitter, de l'abandonner.  Le pire c'est que çà n'a pas eu l'effet escompté : il s'est enfoncé de plus bel.
Je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir. Je suis toujours déchirée entre l'attendre et mettre une croix sur cet amour. «  refaire ma vie » comme on dit.Je n' arrive pas à me projeter dans une vie de couple, autre qu'avec lui.
Merci les filles, pour ces explications détaillées de la psychologie du MA. Petit à petit j'avance dans la compréhension de son fonctionnement. Petit co petit j'arrive à faire des parallèles avec ces mots, ces actes. Cà me fait du bien. coeurs

virg
Assidu
Assidu

Féminin 19/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  SHALE le 23/10/2018, 10:22

Je pense qu'il est très dur pour l'entourage de comprendre que le malade alcoolisé n'est pas la même personne que le malade alcoolique abstinent...Alors effectivement on peut s'excuser d'avoir fait du mal, mais je ne sais pas trop comment le faire comprendre, c'est comme si on s'excusait pour une autre personne, dans notre tête, l'alcoolique odieux, ce n'était pas nous, nous étions sous le contrôle de l'alcool et souvent nous ne nous reconnaissons même pas quand on nous raconte ce que nous avons pu faire, souvent nous avons aussi oublier les moments les plus durs de notre alcoolisation...
Ce n'est pas simple car en fait nous nous sentons plus le même que ce malade alcoolique qui a dit des horreurs, nous ne comprenons même pas comment il a pu exister, alors oui nous nous excusons, mais nous ne nous reconnaissons même pas dans ces excuses . Le principal pour nous c'est de reconstruire une vie de famille enfin heureuse, de sauver ce qui peut l'être et de repartir vers l'avant, de se sortir de ce cauchemar en essayant de l'oublier...C'est évident que c'est plus facile pour le malade alcoolique d'oublier ces moments horribles car il a fait un travail sur lui même, il se sent tellement mieux qu'il a envie de profiter de la vie, alors que les proches sont restés sur leur colère et leur souffrance, ils ne peuvent pas séparer en deux la personne  malade alcoolique qui leur a fait tant de mal.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: bonsoir,

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum