Forum





















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chiffounette

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement

Aller en bas

la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement Empty la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement

Message  SHALE le 15/1/2019, 19:15

Janvier 1998, une journée banale pour moi, alcoolique...Je ne savais pas encore que c'était une maladie...Je l'apprendrais quelques mois plus tard.

Il est 7h du matin, il faut que j'arrive à me lever, je ne sais pas comment je vais faire pour mettre les pieds à terre sans tomber...Je suis recouverte d'une sueur glacée, je tremble, je grelotte et je suis mal, si mal….
La seule chose qui m'aide à me mettre debout c'est la perspective de la bouteille d'alcool cachée dans la salle de bain, dans la corbeille à linge sale, tout au fond.
Je me traîne dans cette pièce, je ferme à clef et je me précipite vers la bouteille. J'en bois deux longues rasades qui me font aussitôt vomir, c'est toujours comme ça maintenant, mais ensuite, je peux en boire à nouveau sans le rejeter, ce que je fais.
J'ai retrouvé un peu d'énergie pour affronter la matinée, m'occuper de mon fils, avoir un comportement quasi normal devant mon mari...Tout se passe à peu près bien mais vers 10h le mal être revient et je pense que je n'ai quasiment plus de réserve d'alcool. Je prends la voiture, de plus en plus mal et je fonce dans un nouveau super marché où on ne me connaît pas encore...J'achète trois bouteilles d'alcool, le moins cher possible, la plus mauvaise qualité et je ne peux plus attendre d'être chez moi, je trouve un coin tranquille et j'en bois dans la voiture. Aussitôt, je sens que je peux repartir que ça va aller...Il y a le repas à préparer, je m'y mets sans conviction, ne pensant qu'à boire un autre verre. Avant j'ai pris le temps de planquer ces bouteilles dans des cachettes que je pense inviolables...Allons, vite un verre avant l'arrivée de mon mari...A table, il y a du vin, j'en bois que très modérément deux petits verres et j'arrive à parler de façon cohérente avec mon mari.
Mais celui-ci à peine reparti au travail, je dors debout. Je me jette sur mon lit et je cuve ...Je me réveille en sursaut deux heures après, le cœur battant à 120, en panique, complètement angoissée et à nouveau très mal. Je connais le remède, trouver une bouteille et en avaler deux ou trois verres...Bon, c'est reparti jusqu'au dîner...Je prends à nouveau de l'alcool en cachette, ce qui me permet de refuser l'apéritif que mon mari m'offre...On mange vite fait, je n'ai plus le courage de parler...Je prétexte une gastro pour foncer dans mon lit et tout oublier pendant quelques heures, dans un mauvais sommeil, mais tout de même là, je suis hors d'atteinte...Il est 8h du soir, je ne sais pas depuis combien de temps je n'ai pas pu voir une émission à la télé, j'essaie d'oublier en dormant que je suis qu'une pitoyable alcoolique..

J'ai retrouvé ce texte dans un journal que je tenais plus ou moins régulièrement deux mois avant de partir en cure…..
Plus jamais ça….

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement Empty Re: la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement

Message  cristal le 15/1/2019, 20:47

quand je lis ça,je suis vraiment heureuse de ne pas être allé jusqu’à la dépendance physique,quel courage et quelle force il a fallu pour s'extirper de cette souffrance  Crying or Very sad quand on sait ce qu'il y a après l'alcool,c'est horrible de lire tout ça,quel gachis cela aurait été de ne pas s'arrêter quand on sait tout ce que tu as fait après  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement Empty Re: la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement

Message  SHALE le 15/1/2019, 20:59

C'est vrai que j'ai fait plus de choses pendant les 20 ans que je viens de passer après ma cure que pendant toutes les années d'avant... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement Empty Re: la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement

Message  penel le 16/1/2019, 19:56

Y a quelque chose de bizarre. Pourquoi ça te faisait vomir ? Est-ce que c'était ton corps qui commençait à flancher ou bien est-ce que c'était toujours comme ça ?
penel
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement Empty Re: la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement

Message  SHALE le 16/1/2019, 21:11

C'est mon corps qui commençait à me lâcher, j'avais une hépatite alcoolique et je ne le savais pas bien sûr..Sur la fin, je commençais toujours par vomir le premier verre et ensuite les autres passaient, malheureusement... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement Empty Re: la journée type d'une malade alcoolique dépendante physiquement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum