Forum





















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Evolution de l'alcool chez un malade alcoolique dépendant physiquement

Aller en bas

Evolution de l'alcool chez un malade alcoolique dépendant physiquement Empty Evolution de l'alcool chez un malade alcoolique dépendant physiquement

Message  SHALE le 5/7/2018, 17:35

Au début dans la vie d'un malade alcoolique, on retrouve en général les mêmes problématiques;
-la perte de mémoire, souvent angoissante car on ne garde aucun souvenir de ce que nous avons pu dire ou faire la veille.
-Se cacher pour boire, lié à notre honte profonde d'être malade alcoolique
-toujours avoir l'alcool en tête, trouver toutes les combines possibles et imaginables pour trouver de l'alcool dans n'importe quelle circonstance
-le malade alcoolique boit très vite, il ne déguste pas son verre, il attend que l'alcool lui amène l'euphorie ou l'oubli dont il a besoin et ce le plus vite possible.
-Il se sent coupable de boire mais en même temps il est dans le déni par rapport aux autres et jurera ses grands dieux qu'il n'a pas bu.
-puis viennent les pertes de contrôle, les comportements agressifs, les crises de paranoïa et la dépression, car au bout d'un certain temps l'alcool rend dépressif. On dit souvent qu'untel a le vin triste.
-il construit peu à peu sa vie autour de l'alcool: pour en acheter, pour le cacher, pour le boire et surtout pour ne jamais en manquer.
-c'est là aussi où les problèmes commencent, problèmes au travail, dans la famille, problème financier, l'alcool coûte très cher, sur tous les plans d'ailleurs.
-on néglige tout ce qui n'est pas l'alcool: la nourriture, on prend de moins en moins soin de nous, on peut vivre dans une porcherie, pourvu qu'il y ait de l'alcool, tout le reste perd peu à peu tout intérêt.
-on commence à boire dés le matin.

Vient ensuite la phase avancée de l'alcool, là c'est un passage qui signe souvent la fin ou de l'alcool, on se soigne, ou de notre santé, on doit se faire hospitaliser, de problèmes graves viennent perturber notre corps bien abîmé.
-on est constamment ivre,
-on absorbe n'importe quoi s'il n 'y a pas d'alcool à disposition: alcool à brûler, eau de cologne, alcool à 90°
-pour avoir de l'alcool, on peut en arriver à commettre des délits comme le vol, la délinquance.
-on se laisse complètement allé physiquement, on a l'allure d'un SDF
-le mensonge rythme notre vie, nous sommes dans une déchéance sociale que nous percevons sans pouvoir rien faire, nous avons compris que nous n'arriverions pas à arrêter, les quelques essais que nous avons pu faire se sont soldés par des échecs.
-les tremblements deviennent constant, nous supportons de moins en moins bien l'alcool, notre corps se révolte parfois devant ce verre que notre cerveau nous pousse pourtant à boire. Qui n'a pas connu ces épisodes: je bois, je vomis, je rebois à nouveau, jusqu'à ce que l'alcool reste dans notre corps et nous permette d'être moins mal.
-nous n'arrivons plus à avoir une discussion cohérente, souvent notre discours c'est du n'importe quoi et pourtant nous avons l'impression de dire des vérités auxquelles personne n'avait encore pensé.
Voilà en gros en quoi consiste la vie d'un malade alcoolique dépendant physique, c'est un vrai champ de bataille où les bouteilles sont les cadavres , nous laissant alors parfois la place du mort.

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum