Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

temoignage de jacques:13 ans d'abstinence

Aller en bas

temoignage de jacques:13 ans d'abstinence

Message  cristal le 23/6/2010, 14:33

Mon témoignage je l’avais mis sur l’ancien forum, mais il a
disparu avec ce dernier dans les méandres du net.



J’ai commençais à consommer de l’alcool à 18 ans, grâce à ce
produit j’ai fait des choses que je n’aurai pas fait sans.



Oh !! Je n’ai ni
volé ni tué qui que ce soit, j’avais l’alcoolisme festif au début et pendant plusieurs
années il n’y avait pas souvent l’ivresse mais suffisamment de produit pour oser ces choses, j’ai aborder
des filles que je croyais inaccessibles, j’ai marché sur le parapet de 15cm de
large d’un pont d’une voie ferrée sur une distance d’une dizaines de mètres de
long en surplomb de 6 ou 7 mètres, etc.



Dans un premier temps j’ai arrêté l’alcool seul en 1987(ce
fut très difficile) suite à l’arrêt de mon frère qui avait fait une cure, il
m’avait donc suggérait d’en faire
autant, mais comme beaucoup de MA j’avais la prétention de m’en sortir seul.
J’ai tenu 5 ans sans alcool et septembre 92 j’ai rechuté, je dirai progressivement + de 6 mois
et ensuite ce fut l’enfer, pour moi et aussi pour mon entourage.



Pendant mes alcoolisations avant 87 et après 92, je n’avais
pas l’alcool violant physiquement mais plutôt verbal, je ne gérai plus rien, ma femme s’occupé de
l’éducation des enfants, du budget, de tout ce qui concerne les travaux
ménager, etc. de plus elle trouvé la force de me soutenir et m’encouragé à me soigner mais je
n’entendais rien.



Le 13 juin 97 j’ai eut de gros Pb de santé, une varice œsophagienne
c’est mise à saigner alors que j’étais
au travail, branle bas de combat à l’infirmerie, direction les urgences à l’hôpital
ou le chirurgien a eut beaucoup de mal a colmater cette hémorragie, il a fallu
me transfuser (j’ai vu la mort de pré)



Lorsque je fus remonté dans la chambre il y avait mon épouse
et les 2 ainés de mes enfants qui étaient en larmes, ils me regardaient sans
dire un mot et moi je ne savais quoi dire.



C’est mon fils qui a parlé le 1er, il m’a dit « papa
il faut que tu fasses quelque chose, sinon tu risque de tout perdre, nous et
maman »et ils son partis. Peu de temps après ce fus le toubib qui me dit “tu
arrête de picoler ça rentrera dans l’ordre ou tu continue et on t’offre le cercueil“ toute la nuit ces
choses on tournés dans ma tête.



Le lendemain j’ai appelé mon frère qui s’occupé d’un MAB et
3 semaines après je rentrais au CALME à Illier Combray.



Et il y a quelques jours vous me fêtiez mes 13 ans hors
alcool, du bonheur à l’état pur.
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum