Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 30 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chanou, chouchou

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Ce qu'il se passe réellement chez nous

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Améthyste le 09.05.14 14:06

Ce que tu me dis me paraît tout à fait logique! Et le détachement je l'avais bien compris dans ce sens.

Et j'ai bien compris également que ça ne fait que commencer. Bien entendu j'aimerai qu'il stoppe les frais le plus tôt possible, mais je sais aussi qu'il est possible qu'il aille très loin avant de se rendre compte de ce que l'alcool fait à sa vie.

Je lui avais déjà dit que je l'aimais lui et que je l'avais choisis, mais que je détestais la loque affalée sur le canapé que je vois quand il boit trop.

J'ai déjà pensé effectivement à le filmer pour lui montrer ensuite son état... mais je n'ai jamais osé aller aussi loin.

En revanche, j'ai déjà mis en route le camescope pour qu'il se rende compte que son discours ne tient pas du tout debout lorsque nous nous disputons et qu'il est ivre. ça me fait toujours bondir car il n'a pas l'air de se rendre compte que ce qu'il dit n'a aucun sens et il fait celui qui est fière de lui parce qu'il est persuadé d'avoir réussi à me moucher. Sauf qu'il dit des trucs énormes! C'est comme s'il me disait que les girafes sont bleues!  scratch 

Mais bon, le problème sera résolu puisque j'ai l'intention de suivre vos conseils au mieux et de ne plus discuter avec lui quand il est dans cet état... (je risque de craquer et de m'énerver parfois, mais je vais travailler à garder mon calme).

Pour en revenir à la dispute que j'avais filmé pour lui montrer les énormités qu'il pouvait dire dans ces moments là, il n'a jamais voulu la voir après...

Pour la prise de sang, je sais que c'est perdu d'avance. Au sujet de l'alcool, mon mari c'est la mauvaise foi en personne!

Parfois il me soutient qu'il a bu que la moitié de la bouteille alors que je l'ai dans les mains, que je vois de mes propres yeux qu'elle est quasiment vide. Je lui montre, et il dit encore qu'il n'a bu que la moitié! (et je fais des bonds de 10 m face à autant de mauvaise foi). Donc si je lui demande de faire une prise de sang, il refusera niet (en plus il a horreur de ça, ça fait des années que je me bat avec lui pour qu'il fasse un bilan sanguin!) et il dira que même s'il ne veut pas la faire, toutes façons le problème ne se pose pas vu qu'il est pas alcoolique.

Hier quand on s'est disputé, je lui ai dis "si t'es pas alcoolique, que tu bois normalement, qu'est ce que ça peut te faire que j'en parle à ma copine? Pourquoi tu veux m'en empêcher si y'a aucun problème et que c'est normal ce que tu fais?" J'avoue que je ne me rappelle plus exactement de sa réponse (toutes façons c'était encore une justification sans queue ni tête) mais en gros c'était que c'était notre vie privée et que j'avais pas à la divulguer. (comme c'est pratique...)

Sa conso a déjà été en augmentant. Il est de plus en plus résistant à l'alcool et il lui en faut de plus en plus pour être vraiment ivre.

Pour moi, un simple consommateur excessif n'a pas à se sentir obligé de monter de tels stratagèmes pour pouvoir boire. S'il en vient à profiter que je dors pour aller acheter une bouteille, à ne pas tenir sa promesse de ne boire que la moitié de la bouteille, à me faire une scène monumentale pour que je le laisse boire, à renoncer à passer du temps avec moi pour pouvoir boire, c'est que boire est un BESOIN pour lui. Et ça franchement je crois que c'est pas bon.

Si je me fie à mes propres expériences avec les addictions, je peux faire la différence. Ma clope pour moi c'est un besoin, si je ne l'ai pas je m'énerve, je peux me priver d'acheter à manger pour pouvoir fumer, et j'ai même élaboré dans ma tête des stratégies pour pouvoir m'en procurer (surtout quand j'étais encore à l'école que j'avais pas du tout d'argent pour en acheter). Mon ex m'interdisait de fumer et je le faisais quand même quitte à me faire prendre et à me disputer avec lui. Je suis clairement accro.

Pour l'alcool par contre (ou même l'he**e, mais je sais pas trop si on a le droit d'en parler) ça me fait ni chaud ni froid. Si ça provoquait une dispute, mon premier réflexe serait de vider la bouteille dans l'évier sans regret. Si j'en ai, j'en bois si j'ai envie d'en boire, si j'en ai pas je m'en fou. Là je suis pas dépendante.

Je sais pas si c'est pertinent de me servir de mes propres ressentis face aux addictions pour savoir si lui est accro. Est-ce qu'on ressens tous l'addiction de la même façon?

Vous savez quoi en plus (rien à voir avec ce qui est dit précédemment). Ma mère s'est séparé il y a quelques mois de mon beau-père avec qui elle était depuis 10 ans pour des problèmes d'alcool.

Au début elle faisait la politique de l'autruche, elle voulait pas voir qu'il buvait et petit à petit elle en a pris conscience. Les choses ont été de pire en pire (en plus lui il avait l'alcool méchant) jusqu'au jour où il a essayé de la planter et qu'il a fini en HP. Il vient d'en sortir, ma mère a refait sa vie de son côté, lui il a son propre appartement seul... On sait pas s'il a réussi vraiment à arrêter... J'avoue que j'approuve que ma mère l'ai quitté car il n'y avait absolument plus rien de positif dans leur relation et elle ne pouvait plus rien faire à part subir en silence les insultes et humiliations quotidiennes qu'il lui faisait subir.

J'espère que je passerai jamais par là... même si moi aussi j'ai eu droit à mon lot d'insulte de la part de mon beau père... ce que je veux dire c'est que j'espère que mon mari (enfin mon mari bis) ne sera jamais aussi méchant avec moi à cause de l'alcool. J'avoue que pour l'instant j'ai du mal à croire que ça puisse arriver. Enfin... j'ai vu dans une signature (je sais plus laquelle) "un jour après l'autre".

Je me laisse aller à la parole dis donc...




Améthyste
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  cristal le 09.05.14 18:31

c'est bien que tu puisses te libérer par la parole,c'est le but du forum  Very Happy 
quand je parle de ton bourreau,je parle de l'homme alcoolisé car je ne pense pas que ton mari,si il n'était pas dirigé par l'alcool,fouillerait ds ta vie privée ou t'empêcherait de voir du monde.L'alcool le dévalorise ,le rend jaloux et peu confiant ,le bourreau,c'est l'alcool,ne te méprend pas;le problème c'est que le petit singe(l'alcool) a de plus en plus d'emprise sur lui et qu'il arrive de moins en moins à maitriser ce démon qui le rend presque opposé à ce qu'il est au fond de lui  Crying or Very sad 

quand je dis qu'il ne faut pas être très gentille après une cuite,c'est pour marquer quand même le coup,ok,tu le laisses boire mais tu ne vas pas le chouchouter non plus dès qu'il émerge,il faut qu'il comprenne que tu souffres de ses alcoolisations et que tu existes et que tu subis sa maladie Crying or Very sad 
le détachement,ce n'est pas s'eloigner de lui ou lui faire la tête noon le détachement,c'est mettre une barrière solide entre l'alcool et toi,il est sobre,tu es ave lui,vous passez de bons moments mais si il boit,tu l'ignores non pas pour le punir ou pour le faire réagir mais pour te protéger TOI car c'est TOI qui importe là et que l'on essaye d'aider  Very Happy 
est ce que c'est plus clair ?? petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  pascal1 le 09.05.14 18:35

le problème qui existe également c'est qu'il allie susceptibilité, orgueil, nervosité et mauvaise foi et donc je comprends ta difficulté de dialogue au sujet de sa conso.
Mais apparemment vous êtes encore bien jeunes et crois moi, à ce rythme les problèmes de santé ne vont pas tarder et, pour la prise de sang il n'aura plus trop le choix.....
Le mieux , vraiment que tu as à faire actuellement c'est donc de pratiquer ce détachement dès qu'il aura le verre à la main, t'y tenir même si tu bous intérieurement et je pense que , dans ce cas , sa susceptibilité fera qu'il ne supportera pas longtemps ton dédain et ton indifférence, mais il faut aller jusqu'au bout, même s'il se met très minable!
En attendant, profite du meilleur car meilleur il y a et passe un bon we! coeurs 
avatar
pascal1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  SHALE le 09.05.14 18:55

Je ne sais pas si c'est à toi que je l'ai dit, il faut aussi lui montrer que tu n'es pas dupe de ses mensonges. Quand tu trouves par hasard une bouteille cachée, tu ne la vides pas, mais tu la mets en vue sur la table, et tu ne dis rien ensuite, ou alors "c'est ton problème"...
L'alcoolique a tendance à penser qu'il arrive à duper tout le monde, ce qui bien sûr est complètement faux!!!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Améthyste le 09.05.14 23:02

Bonsoir!

Shale oui c'était à moi! ^^ En fait il cherche pas vraiment à cacher, il avait mis cette bouteille dans le congel pour qu'elle soit bien fraîche.

Là il est posé dans le canapé... il est pas saoul mais il commence à boire et il vient de descendre à l'épicerie, sûrement chercher une autre bouteille (l'autre est encore quasiment pleine)

Je me suis mise dans la chambre toute seule.

On verra comment ça se passe.

bonne soirée (je vous réécrirais plus tard)

Améthyste
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Améthyste le 10.05.14 0:05

Ben voilà, il m'a annoncé la couleur... Il bosse pas demain, il avait une bouteille quasiment pleine et il est redescendu à l'épicerie en racheter une autre et il me l'a dit clairement : c'est au cas où il en est pas assez car comme il bosse pas demain il a pas l'intention de se coucher tout de suite. (sous entendu "je vais boire toute la nuit")

Il a du voir sur mon visage que je désapprouvais car il m'a dit "mais c'est une petite bouteille!". Je lui ai dis "c'est toujours énorme comme quantité" et je suis partie m'isoler dans la chambre.

On ne s'est pas disputé car je n'ai pas plus insisté que ça...

Si seulement je connaissais du monde près de chez moi, je serais sorti!

Améthyste
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  cristal le 10.05.14 8:26

j'espère que tu n'as pas passé une trop mauvaise nuit  Crying or Very sad 

tu as très bien fait de t'isoler dans la chambre et de ne pas avoir insisté, ça lui aurait donné une occasion de déverser son mal être sur toi Crying or Very sad 
Le MA est très en colère contre lui même le problème c'est qu'il ne peut déverser sa colère sur lui  alors il la verse sur la personne qui lui est le plus proche Crying or Very sad Ainsi,il s'entoure d'un environnement déchiré,en souffrance,sans amour et peuplé de colère et de rancœur,c'est l'ambiance préférée du petit singe qui se nourrit de toutes ces destructions Crying or Very sad 
si tu casses dès le départ cette ambiance ténébreuse pour n'en faire qu'une ambiance neutre,le petit singe ne va pas s'y retrouver. si en plus,tu arrives à faire ressentir peu à peu une ambiance positive en t'occupant de toi et en vivant ta vie sereinement malgré l'alcool,alors le petit singe va être très mal.

Ton mari verra alors deux mondes apparaitre: le sien peuplé de monstres,de tristesse et de douleur et le tien,serein,souriant et libre.Il aura alors envie de te rejoindre dans ton monde puisque tu ne veux plus partager le sien et qu'il ne veut surtout pas se retrouver seul  Crying or Very sad 

alors surtout,tiens le coup et montre lui ce nouveau monde positif,le tien,ça ne va pas être facile,ça va être long à mettre en place mais je t'assure que tu vas te sentir renaitre et ça,c'est une arme redoutable contre le petite singe!!

bon courage Amethyste et viens nous raconter dès que tu le peux  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Crystal_ine le 10.05.14 14:42

J'espère aussi que ta nuit n'aura pas été pénible. Il n'y a aucun doute possible que ton mari est alcoolique, car le prétexte de ne pas travailler le lendemain pour boire est flagrant. Pour une personne MA, tous les prétextes sont bons.

Tant qu'il est dans le déni comme en ce moment, seule ton attitude envers lui quand il a bu aura un impact. Je ne sais pas si je l'ai dit sur ton fil, mais je pense qu'il est important d'informer ton mari que lorsqu'il aura bu il sera ignoré. Tu ne lui répondras plus, qu'aucun dialogue ne sera possible, que tu changeras de pièce, mais que pour toi, lorsqu'il sera dans cet état il n'existera plus. Tu lui dis ça lorsqu'il est sobre, bien sûr. Que s'il veut passer un moment avec toi, c'est sans alcool, sinon tu te retires. Que tu veux passer du temps avec l'homme sobre et non avec l'homme sous alcool.

Ça se peut que tu n'y arrives pas tout le temps à appliquer cette attitude. Ne culpabilise pas, nous faisons au mieux de ce que l'on pense et il y a des moments où notre détermination n'est pas à son maximum. Il faut du temps pour modifier une façon d'agir. Mais petit à petit on y arrive. C'est pourquoi je dis toujours Un jour à la fois et même au début c'était 1 heure à la fois.

S'il se rend compte que tu fais des activités sans lui, que tu sors, que tu vois des gens, que ton bonheur ne tourne pas uniquement autour de lui, il finira peut-être par sortir du déni plus vite.

Il y a aussi des livres sur la codépendance qui m'ont aidé. Étant donné que tu sembles proches d'une bibliothèque, tu pourrais aller voir ce qu'ils offrent. Ces lectures m'ont permis de changer, de comprendre mieux mon rôle face à mon ex-conjoint et qui m'a fait avancer. J'ai trouvé ça difficile au début, mais j'ai bien vu les bienfaits d'un tel comportement, car il y avait des résultats. Je pouvais passer de plus en plus de temps avec mon ex-conjoint et des moments agréables en plus, sans que l'alcool ne vienne nous visiter. Alors oui, c'est possible, mais tout commence par TOI. C'est à toi de changer pour que les choses changent autour de toi.

Courage, ce sera parsemé d'embûches, mais ça vaut la peine d'essayer. Et nous sommes avec toi.

 onsaidiens coeurs 

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  pascal1 le 11.05.14 9:28

HELLO
Tu es sans doute "privée" de forum à cause de l présence de L HOMME ce we......
Cette peur sans doute de ne pas faire de vagues, de ne pas réveiller la susceptibilité de Monsieur ....
J'espère néanmoins que ce we est moins pourri que le temps pour toi.
A bientôt
avatar
pascal1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  penel le 13.05.14 19:00

Vous allez bien au moins ?
avatar
penel
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Améthyste le 10.08.14 15:33

Bonjour,

Excusez moi de ne pas être revenue plus tôt mais j'avais besoin de prendre de la distance par rapport à tout ça et de respirer un autre air (autrement dit de ne plus en parler). En plus je ne reçois pas les notifs sur mon mail (volontairement par mesure de discrétion)...

Il y a du nouveau dans notre situation. J'ai enfin réussi à parler à la mère de mon mari. Elle est tombée des nues mais m'a cru et a directement "pris rendez vous" avec son fils un midi pour en discuter avec lui.

Il a très très mal pris le fait que je parle de tout ceci à sa mère et m'a accusé de vouloir le détruire. J'ai passé un sale quart d'heure, mais je ne regrette pas d'avoir parlé car ça lui a fait prendre conscience que je vivais tout ceci très mal et que la situation était très grave.

A la suite de ma confession à sa mère, et du cataclysme que tout ceci a déclenché, il n'a plus touché à l'alcool. Nous avons retrouvé une vie normale, nous nous sommes rapproché l'un de l'autre. J'avais toujours cette petite crainte en moi qu'il ne recommence et elle s'évanouissait peu à peu jusqu'à ce week end!

Hier, il a très lourdement insisté pour acheter une bouteille, prétextant qu'il "avait été sage ces derniers temps". Nous avons bataillés pendant des heures mais j'ai fini par céder bêtement. Il a eu sa bouteille hier. Il était un peu saoul mais ça allait, il y a eu pire. Je l'ai prévenu que ce serait la seule qu'il aurait et que ce n'était pas un prétexte pour en racheter tous les week end et je lui ai interdit d'en racheter une aujourd'hui.

Tout à l'heure, en regardant dans le frigo, je vois une nouvelle bouteille de coca. Je commence à avoir des doutes et lui demande d'où elle sort. Il me répond qu'il avait soif et qu'il a été à la station service l'acheter. Là j'ai compris... Je lui ai demandé ce qu'il avait acheté d'autre et j'ai bien senti que son "rien" était un gros mensonge. Problème je ne voyais la bouteille nul part, ni dans le frigo, ni dans le congel, ni sur la table (je précise qu'il ne cache jamais l'alcool). Alors je m'énerve et cherche partout. Vous savez où elle était?! SOUS la couette qui protège le canapé, juste à côté de lui! Et c'était une bouteille de Whisky! (d'habitude c'est Vodka voir Gin) Je l'ai attrapé et malgré ses supplications qui me brisaient le coeur j'ai tout vidé dans l'évier. Elle était à peine entamée et il était déjà (légèrement) saoul car il avait fini ce matin sa bouteille d'hier.

J'étais très en colère! Je lui ai dis "si ça ce n'est pas être alcoolique!" (il soutient mordicus qu'il ne l'est pas!). Et je me suis enfermée dans la chambre!

Dorénavant je saurais qu'il en est maintenant à mentir et à cacher pour pouvoir boire. J'apprend moi aussi par la même occasion à me comporter (de mon mieux) en tant qu'épouse de MA. Hier j'ai voulu une bouteille de clairette de die pour avoir une petite boisson pas trop alcoolisée moi aussi (j'aime pas trop l'alcool). Et je suis tellement dégoûtée de l'alcool à cause de tout ça que je ne l'ai même pas entamée. Je n'en ai même plus envie. Je ne sais pas ce que je vais en faire, sûrement l'offrir. S'il n'a pas la bonne idée de la boire avant... quoi qu'on a une bouteille de rosée bon marché qui attends d'être ouverte depuis des mois et il y a pas touché. Il déteste le vin et ne cour pas après les mousseux donc j'espère...

Sinon je poursuis ma psychothérapie, j'ai parlé des soucis de mon mari à ma thérapeute et ça m'a fait du bien. J'essaie d'aller bien de mon côté.


Voilà les nouvelles!

Merci pour vos messages et votre soutien, j'essaierai de revenir de temps en temps parler de l'avancée des choses.

Améthyste
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Crystal_ine le 10.08.14 15:58

Tant que ton mari niera qu'il a un problème d'alcool, qu'il n'aura pas d'aide extérieure pour s'en sortir, sa dépendance sera la plus forte, peu importe ce que tu diras ou feras. Un MA trouvera tous les prétextes possibles pour boire. Si tu lui interdis, il boira en cachette. Il te faut l'ignorer quand il a bu. Je sais que ce n'est pas facile à comprendre, mais il n'y a pas d'autres manières de faire avec un MA.

Je comprends que ta colère a fait en sorte que tu jettes l'alcool, mais ce n'était pas à toi de le faire. Juste la déposer sur la table pour lui montrer que tu n'es pas dupe, aurait suffit. Fais gaffe de ne pas tomber dans la codépendance. Il ne faut pas chercher à l'observer, à savoir s'il a bu. Si tu t'en rends compte, tu changes de pièce, tu sors voir des amis, faire des courses, marcher, partir en voiture, mais tu le laisses seul. Tu dois vivre en fonction de toi et seulement pour TOI. Il doit gérer sa maladie seul.

Que tu puisses parler de tout ça avec une thérapeute t'aidera sûrement à renforcer le détachement par rapport à la maladie de ton conjoint.

Reviens dès que tu en sens le besoin. Nous continuerons à te soutenir.

Courage.  coeurs 

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  SHALE le 10.08.14 16:08

C'est lui qui doit gérer son alcoolisme, sans te prendre pour une imbécile. Dans le cas ci dessus, il faudrait que tu sortes la bouteille, que tu la poses sur la table pour montrer que tu l'as vu mais que tu ne fasses aucun commentaire, simplement lui dire que c'est son problème, mais que toi tu ne veux plus rien avoir à faire avec l'alcool, que lorsqu'il sera alcoolisé, tu l'ignoreras et tu vivras pour toi seule.....Si tu tiens le coup, tu verras qu'il changera peu à peu..

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  cristal le 10.08.14 21:25

ça ne sert hélas a rien de lui interdire de boire,ce n'est pas un enfant et  le materner de la sorte ne l'aidera pas,il doit vouloir lui même se sortir de l'alcool et ne pas le faire parce que tu lui as dit de ne plus boire tu comprends??
Là,il a tenu durant qqs semaines mais il n'a pas combattu  noon et c'est là qu'est toute la différence.Il savait au fond de lui qu'il allait boire de nouveau,pour lutter contre l'alcool,il faut partir avec l'idée que c'est un arrêt définitif sinon ,ça ne marchera pas Crying or Very sad 

pour te sortir de la co dependance,tu dois te séparer de l'alcool,de la pensée alcool et ne pas chercher partout comme tu l'as fait pour trouver cette bouteille,tu as passé un temps fou a la trouver,temps que tu aurais du garder pour toi.Si tu trouves par hasard la bouteille OUI,tu la sors pour lui montrer que tu sais mais ne passe pas un temps précieux a faire la chasse aux bouteilles,tu as mieux a faire tu ne crois pas??

il faut que tu comprennes que ce n'est pas toi qui va le pousser a se soigner,du moins pas en lui interdisant ou en jetant l'alcool devant lui,tu vas eventuellement le pousser a se soigner si tu fais fi de sa maladie et si tu vis de ton coté sans lui prêter attention quand il a bu.

Se sortir de la co dependance est très difficile,le concept même est difficile a comprendre,tu dois retrouver ta vie,ne plus etre obnubilée par l'alcool et faire une vraie différence entre l'homme qui a bu et l'homme sobre.

Mais on va en reparler améthyste,c'est bien que tu soies revenue ici,tu vas peu à peu comprendre où on veut en venir petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  pascal1 le 11.08.14 7:46

J'approuve entièrement les avis des modos ci dessus.
Le stade du mensonge apparait lorsque le conjoint sait, et qu'il commence à vouloir intervenir dans la conso du MA. Tu pourras faire ce que tu veux, il réussira toujours à consommer en cachette. Ya pas plus filou qu'un MA en manque. Contente toi donc de montrer que tu n'es pas dupe, tout en montrant également ton dégoût et ta peine!
avatar
pascal1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  penel le 11.08.14 8:11

Je suis contente d'avoir de vos nouvelles améthyste malgré tout. Je comprend parfaitement le fait que vous preniez vos distances par rapport à tous ces problèmes d'alcool. Moi aussi sans le vouloir de temps en temps je prend mes distance... et on finit par agir, petit à petit. Même si ce n'est qu'une goutte dans l'océan. Pour nous, l’entourage c'est comme un grand pas. J'ai compris que quand mon mari s'en prenait à moi, qu'il fallait que je quitte la maison avec mon fils quand cela le permettait. Couper court à toutes les discussions qui s'enveniment quand mon mari est alcoolisé. Cela n'a l'air de rien, mais j'étais plutôt incapable de le faire. J'étais terrorisée par ses agressions verbales. Quand je reviens à la maison, il fait mine de s'excuser pour mieux recommencer. Il essaie de blablater aussi le reste de la famille, mais là je lui rabat son caquet concernant ses problèmes d'alcool. Oui, les malades alcooliques sont prêts à tout pour avoir leur ration d'alcool. Cela détruit la confiance non seulement dans le couple mais aussi dans la famille en général. Et comme je n'ai pas tellement de recul par rapport à tout ça, je ne sais pas trop quels effets nocifs ça aura sur mes enfants et moi. Faut arrêter d'être pessimiste et aller de l'avant comme vous. Moi, j'ai renoncé au psy pour le moment. Je n'ai pas fait la démarche d'aller dans un centre alcoologie pour me confier. Je n'en ai pas fait autant que vous. Mais bon, chaque jour suffit à sa peine, j'imagine. J'espère que vous continuerez vos démarches et que vous vous en sortirez d'une façon ou d'une autre. Peut-être à bientôt. coeurs 
avatar
penel
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Crystal_ine le 13.08.14 2:37

Chacun avance à son rythme. Ce qu'il faut retenir, c'est de ne plus se laisser atteindre par l'alcool. Chaque étape franchie en est une vers notre liberté, vivre notre vie sans se laisser envahir par la maladie de notre conjoint.

C'est pour ça qu'on dit : Un jour à la fois ou encore Aujourd'hui seulement, demain n'existe pas.

Il faut beaucoup de courage pour s'en sortir, il faut du temps, alors continuez votre cheminement!

 coeurs onsaidiens 

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Améthyste le 20.10.14 7:12

Bonjour,

Merci pour votre soutien. Je ne viens pas souvent mais je pense que vous vous doutez que rien n'a changé depuis ma dernière interventions.

J'ai bien compris le concept de la co-dépendance et les conseils que vous me donnez me semble logique. C'est très très difficile à appliquer et sincèrement, je me sens nulle de ne pas y arriver.

Soit je m'énerve quand il boit, je vide la bouteille ou je cherche l'alcool. Soit je me montre trop attentionnée parce qu'il pleure et me fait de la peine.

Ce matin j'en ai encore gros sur le coeur, une énorme boule dans la gorge et les larmes aux yeux. Je suis fatiguée et je crois qu'en plus je sombre dans la dépression.

D'habitude il ne boit que le week end mais mardi dernier, il a bu toute la journée, il n'a pas été au travail et laissé sonner téléphone et s'accumuler mails (il est directeur donc des responsabilités). Il a fini par répondre à son employeur en lui disant qu'il prenait sa journée car il n'en pouvait plus. C'est passé comme ça...

Au début du mois j'ai vendu quelques vêtements que je ne mettais pas parce que j'ai vu que notre situation financière allait être dramatique à la fin du mois. Ainsi j'ai réussi à avoir un peu d'argent, je l'espère de quoi tenir le mois.

Mon mari n'a déjà plus rien, il est à découvert (pas directement à cause de l'alcool) alors samedi, après sa journée de travail je lui ai donné ma CB pour qu'il fasse des courses, en lui demandant de ne pas acheter d'alcool pour une fois car j'estime que ce n'est pas à moi de payer son alcool.

Il est quand même revenu avec de l'alcool, une bouteille de Gin (il a changé ce n'est plus la Vodka) et une bouteille de vin pour cuisiner des moules (il déteste le goût du vin). Je l'ai disputé, et là il m'a expliqué qu'il n'avait pas payé l'alcool avec ma carte, mais avec des tickets Kadéos offert par son employeur. Là je les ai pris et mis dans mon sac à main pour qu'on puisse les utiliser pour faire les courses à la fin du mois. Parce que je vois gros comme une maison qu'il va tout utiliser pour l'alcool. Je ne crois pas que ce soit la meilleure solution, maintenant que je repense à ces histoires de co-dépendance... Qu'en pensez vous?

Je me suis isolée autant que possible dans la chambre mais c'était très difficile car chaque fois que je sortais de la chambre pour aller faire pipi ou boire, il m'appelait et si je l'ignore il insiste, me demande si je fais la gueule, me sort ses théories fumeuses, cherche à me parler, me suit dans la chambre, vient squatter vers moi, etc... Et inévitablement on fini par se disputer car je veux qu'il parte, qu'il range le bordel qu'il met partout, qu'il me laisse. Comme mardi dernier où lorsque je l'ai poussé en dehors de la chambre, il m'a mis un coup de coude dans le sein (sans faire exprès) en me traitant de connasse. Et en plus ce jour là il a dépensé le peu d'argent qu'on avait pour renflouer ses crédits sur un site de webcam coquines. Je m'en fou complètement qu'il aille sur ces sites, ce n'est pas tabou entre nous et je l'accepte. Mais ce qui m'énerve c'est que financièrement ce n'était pas trop le moment de dépenser l'argent pour ça... Il y a des priorités.

Samedi soir il a bu comme d'habitude mais je suis restée très calme. Comme je ne dors pas la nuit en ce moment, on a un peu discuté par mail (même si on était dans le même appartement) puis je l'ai entendu pleurer dans le salon. Alors j'ai été le voir, et comme je n'arrivais pas à le calmer, je lui ai fais couler un bain avec de la musique douce, des huiles essentielles et des bougies. C'est la première fois qu'il accepte que je fasse ça pour lui. ça l'a vraiment détendu et moi j'ai été me recoucher dans la chambre tandis qu'il restait dans le salon.

Dimanche il a recommencé à boire, j'ai continué à l'ignorer malgré qu'il m'avait promis d'être disponible pour passer du temps ensemble et qu'il sait que le dimanche c'est sans alcool. Il m'a un peu pris la tête à tenter de discuter avec moi, à m'envoyer des sms, etc... Et je l'ai envoyer promener.

Il est venu se coucher près de moi, mais moi je n'ai pas pu dormir car il ronflait très fort (même avec mes boules quies il me dérangeait), et puis l'odeur me donner la nausée.

Alors tout à l'heure je me suis relevée et voici dans quel état j'ai trouvé l'appartement (en l'espace de 2 jours il a fait ça tout seul) :







J'ai honte vous n'imaginez pas, mais en même temps j'ai besoin de vous montrer.

J'ai déjà tout rangé là, il ne me reste que la vaisselle à faire et nettoyer le gaz, passer l'aspirateur et récurer. En remettant de l'ordre dans le canapé, je me suis aperçu que les couvertures dessus empestaient l'alcool, le vin plus précisément. Et j'ai donc compris que le vin soit disant acheté pour cuisiner les moules avaient été finalement bu en grande partie (je vous rappelle qu'il déteste le goût du vin).
Une odeur affreuse persiste dans l'appartement, une odeur d'alcool macéré, malgré que toutes les fenêtres soient grandes ouvertes et que j'ai mis des huiles essentielles à diffuser. Quelle honte!

Je sais que je ne devrais pas tout ranger et nettoyer à sa place, mais si je ne le fais pas, il ne le fera pas non plus, et je ne veux pas avoir à subir de vivre dans une porcherie. Parce qu'en attendant, aujourd'hui il ne sera pas là, et celle qui devra subir tout ça c'est bien moi puisque je serais chez moi toute la journée.

Je voudrais pouvoir partir loin tout le week end mais je suis seule, je n'ai personne à voir, rien à faire dehors. Il y a quelques temps je suis partie 2 jours chez ma mère (il l'a très mal pris) pour respirer un peu mais ce n'est pas une solution viable quand on est marié. Et je ne veux pas m'imposer tout le temps chez ma mère, ça finira par faire des histoires.

J'avais tout balancé de cette situation à ma belle mère et à part lui avoir parlé une fois en lui disant qu'il fallait arrêter, elle n'a rien fait d'autre. Elle n'appelle même pas pour savoir comment ça se passe.

Ma mère et ma soeur sont au courant, elles font de leur mieux pour m'aider mais elles s'y prennent mal et je ne trouve pas de réconfort auprès d'elles.

En ce moment j'ai juste envie de dormir pendant une semaine entière pour ne plus penser, avoir la paix et ne plus voir tout ça.

Pourtant il reconnaît désormais un peu plus facilement qu'il a un souci avec l'alcool et accepte de parler. Il me dit qu'il se sent mal (il a tendance à être dépressif) et qu'il a besoin de l'alcool pour décompresser et ne plus penser. Cette semaine il a dit 2 fois qu'il accepterait d'aller voir le médecin pour qu'il lui prescrive des anti-dépresseurs à la place de l'alcool mais qu'il ne fallait pas que je me plaigne s'il se transformait en légume. Il reconnaît qu'il nous fait du mal, qu'il n'arrive plus à maîtriser et qu'il déconne sévère et avoue ne pas savoir comment s'en sortir.

Je l'aime encore mais je souffre de tout ça. En fait, c'est trop pour moi à supporter, je suis déjà au plus mal sans ça (j'avais évoqué il me semble mes propres problèmes) alors là c'est vraiment trop. Parfois je rêve le week end qu'une amie viendrait me chercher et m'emmènerait loin de tout ça, qu'on s'occupe de moi un peu, que je me sente bien et pas angoissée. J'ai même pensé à passer tous mes week end à l'hôtel pour être en paix, mais financièrement ce ne serait pas possible.

Je passe toute ma semaine à écouter un peu tout le monde, à tenter de faire du bien aux gens en les écoutant et en les réconfortant. En leur réchauffant le coeur par des petites attentions. Oui je sais c'est ironique qu'une fille comme moi puisse conseiller les autres, surtout qu'ici je ne fais que demander de l'aide, mais pourtant je sais que les gens en général peuvent compter sur moi pour ces choses là et moi ça me fait du bien de faire du bien. Mais quand je n'en peux plus à cause de l'alcoolisme de mon mari, j'ai besoin d'avoir quelqu'un qui fasse la même chose pour moi et je ne trouve personne en général.

Passez une bonne journée et merci de continuer à m'écrire malgré que je ne vienne pas souvent.

Améthyste
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  cristal le 20.10.14 8:13

heureusement que tu as la bonne idée de venir demander de l'aide ici,comment ferais tu sinon??

Bon,il est évident que tu es en plein dans la co dépendance et que non seulement cela n'aide pas ton mari mais surtout,ça t'enfonce de plus en plus Crying or Very sad 
Alors il est temps de te regarder un peu plus,de prendre ta vie un peu plus en compte et de lacher un peu aussi l'alcool!!
Première chose: tu ne donnes plus d'argent pour alcool  noon Pas la peine de dire "je te donne mais tu n'achètes pas d'alcool",c'est IMPOSSIBLE pour un MA.Donc,tu ne donnes plus ta CB.
Tu t'ouvres un compte à toi où tu met ton argent et tu le gardes pour TOI. Pas la peine qu'il soit au courant pour ce compte,mais tu dois avoir de l'argent a toi pour payer ce que tu dois et aussi te faire plaisir.

Deuxième chose: il faut que tu t'aides a supporter tout cela en prenant soin de toi donc va voir un médecin pour qu'il te donne de quoi tenir,va aussi voir un groupe de parole pour entourage,ça va beaucoup t'aider.

Il faut aussi que tu dises a ton mari quand il est sobre que tu ne tolèreras plus cette vie dorénavant,que tu es aussi chez toi et que tu ne veux plus vivre dans une porcherie donc qu'il nettoiera ses alcoolisations dorénanvant,si tu peux tenir en laissant tout en l'etat,ce serait un plus pour lui faire comprendre son état car là,vu que tout est propre,il ne sait même pas ce qu'il a fait!!
est ce qu'il ne pourrait pas partir lui chez sa mère ou autre?? tu peux aussi lui dire de partir qqs temps car tu étouffes avec l'alcool et que tu as besoin d'air.

Bon,tout cela n'est pas facile a mettre en place mais on va voir ce qu'on peut faire ensemble pour te sortir de là,ce qui est sur,c'est que tu ne dois pas rester comme ça!!!

on va en reparler,tiens bon et dis nous ce que tu peux mettre en place pour l'heure.Tu as un travail au fait??des amies?? est ce que tu fais du sport ou une activité??
petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Améthyste le 20.10.14 9:32

Le problème c'est que mon mari a un sacré caractère de dominant. C'est une tête de mule, on ne peut rien lui faire entendre.

Je lui ai déjà demandé de partir de la maison pour faire ses trucs, il refuse en disant qu'il est chez lui et qu'il fait ce qu'il veut chez lui.

En lui donnant ma CB je pensais qu'il aurait au moins le respect de ne pas s'en servir pour acheter de l'alcool. Et en fait, il ne s'est pas servi de mon argent pour ça, mais a utilisé des tickets kadéos qui lui appartenaient. Et là je ne peux strictement rien faire.

Nous n'avons pas de compte commun mais chacun notre compte, donc de ce côté là ça va.

Je n'ai pas le permis de conduire, donc je ne peux pas me déplacer comme je le souhaite pour aller à un groupe de parole et même pour aller chez notre médecin traitant. D'ailleurs je vais en changer car j'avais pris le même que mon homme, à 1h de route de chez nous (là où on habitait avant) et en plus ce médecin là est une brèle.

Je lui ai demandé d'au moins faire la vaisselle avant de partir au travail, il refuse (il est dans le canapé sur le net là, je sais pas ce qu'il attend pour partir au travail).
Du coup j'ai laissé mais si je ne fais pas, ça va traîner pendant des jours...

Je n'ai pas de travail. Des amis j'en ai sur le net, dans la vraie vie j'en ai seulement une que j'ai rencontré il y a quelques mois et que je vois de temps en temps mais elles n'est pas toujours dispo et encore moins le week end quand mon homme boit.
Je n'ai aucune activité en extérieur, et honnêtement je ne crois pas pouvoir assurer alors que je ne dors pas du tout la nuit. Je me sens constamment épuisée.

Améthyste
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  SHALE le 20.10.14 10:18

Tout d'abord, il faut te retaper toi. Tu es en pleine dépression et il y a de quoi. Il faut absolument que tu vois un médecin et que tu lui parles de tes problèmes en lui disant que tu n'en peux plus.....
Ensuite, il faut que tu te réserves un coin dans la maison qui ne soit qu'à toi. Si tu as une chambre de libre, tu l'installes pour toi, fermée à clef, un lieu pour te retrouver quand il est saôul.
A un moment où il est sobre, tu lui dis que dorénavant tu ne veux plus le partager avec la bouteille, que lorsqu'il est alcoolisé, il ne faut pas qu'il compte sur toi... Dans ces cas là où tu sors où tu te réfugies dans la pièce que tu t'es réservée et tu fermes à clef.
Il peut pleurer, se mettre en colère, peu importe, tu l'ignores. S'il pleure c'est l'alcool qui le déprime, passé un certain stade l'alcool est un dépresseur, alors pas la peine de le consoler, il sait ce qu'il doit faire pour aller mieux. S'il n'est pas responsable de sa maladie, il est responsable de se faire soigner ou pas... Et là, il ne fait rien pour....
Tu peux aussi demander à ton médecin de partir en maison de repos, que tu n'en peux plus, ce serait une solution pour qu'il se débrouille seul et qu'il voit qu'avec l'alcool, ce n'est pas possible...
Mais déjà en l'ignorant quand il a bu, mais vraiment en ne lui répondant pas, en partant ou en t'isolant, il va tout essayer pour que tu reviennes près de lui, mais il faut que tu tiennes bon.
S'il essaie de te frapper ou autre, tu vas déposer plainte sans hésiter....
Mais on va en parler, il y en a d'autres qui ont vécu ta situation qui pourront te dire comment ça s'est passé pour elles... coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Gribouille le 20.10.14 11:35

Quand même il est vraiment "cochon" .As-tu vraiment envie Améthyste de nettoyer ad-vitam éternam la porcherie , enfin il est chez lui comme il dit !!!!!! Bon pour la vaisselle peut-être que tu devrais lui apprendre comment on fait hein !!!!!

Après une rupture, en général, on traverse plusieurs phases. Celle de l’incompréhension et de la douleur, l’idéalisation (« mais il était tout pour moi »), la colère (« je lui souhaite les pires trucs de la terre, de toute façon c’était un vrai connard »… (se conjugue aussi au féminin), la pseudo acceptation, un nouveau tour de montagnes russes avec les phases précédentes avant, enfin, l’acceptation réelle, celle qui nous fait réaliser que c’est fini une bonne fois pour toutes qu’il va falloir avancer sans l’autre. Et vient le moment où l’on se retrouve avec un avenir inconnu, incertain et flippant, où l’on sait ce qu’on a perdu (sans être totalement objectif) sans savoir ce que l’on va gagner…si jamais on gagne de nouveau quelque chose.

Shale en fait c'est simple comment nous avons fait Very Happy .On a appris à se dire Non ,c'est à dire à se respecter mais aussi à leur dire Non en les respectant . Tu choisis de vivre comme cà ok man ,mais pas moi . Bien sûr ce n'est pas en 5 mn , et c'est dur de se dire Non anxieux .Il faut aussi prendre en compte que leur cerveau ne fonctionne plus tout à fait correctement , causer ne sert à rien ,seul être mis (e) devant les faits accomplis peuvent (et pas toujours )influencer leur prise de conscience .Donc menaces ,tempêtes,départs et retours , surveillance ect sont une pure perte de temps et d'énergie .Aprés tout autant tenter autre chose et c'est vrai qu'une porte se ferme et mille autres s'ouvrent. Il faut sans cesse se répéter ;" Ma vie m'appartient et j'en fais ce que je souhaite , j'en suis responsable , je ne peux donc me plaindre si j'accepte un comportement de ctte sorte et dois absolument suivre les conseils des "pros" , comme ici par exemple ou l'entraide est vraiment là

Danser la vie banane danse

coeurs coeurs coeurs
avatar
Gribouille
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Crystal_ine le 21.10.14 3:11

Je ne vois pas ce que je pourrais ajouter à tout ce que Shale Cristal et Gribouille t'ont dit.

Je sais combien c'est difficile de se sortir de la codépendance, mais il faut que tu y arrives pour toi.

Vas-y par petites étapes à la fois et tu peux venir sur le forum plus régulièrement, nous pourrons mieux t'accompagner dans l'atteinte de tes objectifs.

Courage!

coeurs onsaidiens

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Améthyste le 09.12.14 5:31

Bonjour,

Je reviens vous donner des nouvelles.

Depuis la dernière fois où j'étais vraiment mal, je me suis débrouillée avec les moyens du bord (phythothérapie, aromathérapie, etc...) et depuis je vais un peu mieux.

Il se passe tellement de choses en ce moment...

Ce week end a été très éprouvant. Il a changé d'alcool, maintenant c'est du sky. Il a acheté 3 bouteilles dans le week end, 2 de 70cl et 1 d'1L. Il a bu de vendredi soir, à hier soir non stop (il n'a pas été au travail hier) et depuis il dort encore sur le canapé.

Je ne sais plus si c'était vendredi soir ou samedi soir, mais la soirée a juste été affreuse pour moi. Je m'étais isolée dans la chambre en lui demandant de me laisser seule, en lui disant que s'il voulait boire il n'avait pas à m'imposer son état. Et puis il a commencé à vouloir qu'on parle de ses trucs, et moi je n'avais absolument pas envie. Comme je refusais de venir avec lui dans le salon et qu'il vienne avec moi dans la chambre, il a insisté toute la soirée. C'était un véritable harcèlement. Il venait dans la chambre toutes les 20 min pour me dire de venir vers lui, quand je bloquais la porte il forçait. Je hurlais en pleurant que je voulais être seule et lui me répondait "oui mais moi j'ai envie que tu viennes". Il a tout essayé. Faire des bruits bizarres pour m'inquiéter, faire semblant de tomber (quand je suis arrivée affolée il m'a regardé d'un air triomphant et il m'a dit "Ah tu viens là!!"), m'envoyer des dizaines de SMS, menacer d'aller casser la gueule à un copain à lui (aucun rapport je sais). A un moment, en essayant de rentrer de force dans la chambre alors que je bloquais la porte, il s'est pris le doigt dedans. J'ai eu droit à un vrai cinéma avec mms pour me dire "regarde ce que tu m'as fait" et le lendemain il venait me dire "je crois que tu m'as cassé le doigt". Je lui ai dit que c'était bien fait, qu'il n'avait qu'à rester tranquille et ne pas venir forcer pour rentrer dans la chambre.

Il m'a aussi cassé les pieds avec sa musique à tue tête, que j'ai essayé de baisser mais qu'il a remis plus fort après. Et puis j'ai eu droit une bonne partie de la nuit à les gémissements et râles de "plaisir" des films pornos qu'il regardait à côté. En tous cas j'ai tenu bon, je ne lui ai pas accordé la moindre attention (en plus j'étais occupée).

Le lendemain, quand je lui ai dit que je n'en pouvais plus de la situation que je songeais à le quitter, nous nous sommes disputé et il m'a traité de salope, d'égoiste, de garce, etc...

Hier matin, je sentais bien encore sa présence dans l'appartement bien que je n'entende rien en me réveillant... Il avait acheté une bouteille et cuvait déjà à 10 11h. Il a passé la journée à comater sur le canapé et toute la nuit. A un moment donné j'ai même eu peur pour lui car il semblait avoir du mal à respirer. J'ai été replacer un coussin sous sa tête pour que l'air passe mieux (en priant pour qu'il ne me sente pas faire et n'en profite pas pour me casser les pieds). Le salon sent littéralement le clochard, c'est juste immonde, je n'y vais même pas, ça me donne la nausée (et pourtant la fenêtre est grande ouverte!). L'appartement est grosso modo dans le même état que ce que je vous avais montré en photo, j'attends qu'il parte au travail pour nettoyer. Je lui avais dit hier qu'il avait intérêt à le faire, il m'a répondu "Mais je vais le faire commence pas à me casser les c***" et il n'a strictement rien fait si ce n'est renverser son verre par terre et laisser comme ça... Très sincèrement il me dégoute complètement...

Hier soir, j'ai été m'acheter un sandwich que j'ai mangé seule dans ma chambre, dans mon lit... ça fait 4 nuits que je dors seule et 4 jours qu'il me parait loin de moi (on ne parle pas, rien). Il ne me manque même pas, au contraire, j'ai le coeur qui bat la chamade quand je pense qu'il se réveille, car j'ai peur qu'il revienne me casser les pieds. Et sinon, je suis sortie tout l'après midi avec mon amie à qui j'ai confié que j'envisageais de divorcer et je lui ai tout raconté (pendant ce temps là lui il cuvait). On a beaucoup marché (enfin pour moi qui n'est plus l'habitude) et on a été à notre "café habituel". ^^ ça me fait du bien ces sorties, même si c'est court.

Ce matin j'ai réservé des billets de train pour partir presque une semaine SEULE en Janvier. Je vais pouvoir souffler et me changer sérieusement les idées (je ne peux pas en dire plus sur la destination ni rien au cas où il tombe sur ce message et cherche à m'empêcher de partir). C'est le compagnon de ma maman qui va venir me chercher chez moi et m'emmener à la gare. Comme ça je n'ai rien à demander à mon mari et je le mettrais devant le fait accompli.

J'ai longuement parlé avec ma Maman de tout ça et de mon envie de le quitter. Elle me propose de revenir chez elle. Elle a été super! (je regrette d'avoir dit la dernière fois que ma famille s'y prenait mal pour m'aider).

J'ai aussi un ami sur internet qui me soutient beaucoup. Heureusement que l'autre soir il est resté à parler avec moi pendant que mon mari me harcelait sinon j'en serais venue à encore m'ouvrir le bras.

Il y a quelques temps, il a eu le culot de me reprocher de m'être acheter un livre à 16 euros (avec mon argent en plus) alors que selon lui il y avait des priorités et que j'aurai pu attendre. Il avait acheté 2 bouteilles dans la semaine... Je vous explique pas dans quelle rage je me suis mise.

La psy que je vois (enfin c'est un grand mot je la vois pas souvent en fait) est dans une association spécialisée dans les droits des femmes et des familles et je viens seulement de réaliser que je pourrais justement y trouver de l'aide pour mon divorce.

L'une des bénévoles de cette association m'a justement invité à participer à une séance de sophrologie très bientôt (j'ai oublié la date). Je suis contente et j'espère qu'il pourra m'emmener (il m'a dit oui mais bon on sait jamais avec lui)

Je me suis aussi inscrite à la médiathèque (je ne sais pas si je l'avais déjà dit). J'essaie de sortir plusieurs fois par semaine.

Je ne sais pas si je l'aime encore... Je crois que quelque chose s'est cassé récemment. Je pense de plus en plus à divorcer mais ça m'angoisse énormément car j'ai peur de faire une connerie, de regretter après et aussi de ne jamais être heureuse (sans compter les questions matérielles et financières). C'est le gros bordel dans ma tête en ce moment.

Gribouille, je suis bien d'accord avec toi, il est "cochon"... Je dirais même plus, moi je pense sincèrement que c'est un porc... Désolée mais je ne peux pas penser autre chose quand je dois me taper l'appartement à nettoyer de fond en comble.

Je vous embrasse et vous remercie de votre aide. Je vais essayer de revenir plus souvent même si parfois c'est difficile moralement de ressasser tout ça.


Améthyste
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  SHALE le 09.12.14 12:04

Tu sais ça ne pourra pas être pire que ce que tu vis en ce moment.... Crying or Very sad
Pour t'emmener à la séance de sophrologie tu ne peux pas trouver une autre personne que lui, car s'il te rend un service, il va attendre un retour, c'est à prévoir ça!!! Crying or Very sad Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qu'il se passe réellement chez nous

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum