Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 21 Invités :: 1 Moteur de recherche

balou, cristal

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Ma vie s'effondre ....

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Ma vie s'effondre ....

Message  LeChat le 16/8/2019, 08:49

Bonjour à tous, 


Je suis donc malade alcooliques, 46 ans, marié (mais peut-être pas pour longtemps, j’y reviendrai, père de 2 enfants de 8 et 11 aEn guise d'introduction, je vais recopier le long texte (utilisée par ailleurs ...) pour présenter mon histoire et son contexte: l'alcool. Je compléterai ensuite par des interrogations/questionnement plus spécifique liées à la séparation.
Ce texte de présentation a été rédigé il y a plus d'un mois: je posterai dans de nouveaux messages, ce qui s'est passé depuis.


J’ai rencontré ma femme au lycée et le coup de foudre (pour moi) a été immédiat : même si cela a pris un peu de temps, nous sommes ensemble depuis presque 28 ans et marié depuis 19ans.
Durant cette période, nous avons vécu des moments extraordinaires, de bonheur et d’expériences (3 ans d’expatriation aux USA).


Puis, l’alcool qui avait toujours été présent depuis mes 20 ans mais de manières festives et irrégulières, s’est installé dans ma vie, je dirais depuis environ 14 ans. Au début maîtrisé, recherchant une douce ivresse, il est devenu petit à petit ma maitresse, buvant avant de rentrer du travail, cachant des bouteilles pour s’assurer d’en avoir « au cas où » et je suis devenu son esclave.


Après la naissance de nos enfants, la situation s’est détériorée progressivement. Mon épouse réalisant la situation, j’ai commencé à me « soigner » il y a environ 12 ans au travers d’un centre d’addictologie (en ambulatoire). Avec le recul, je pensais alors être sorti du déni, mais c’était certainement plutôt pour m’acheter une bonne conscience.


Bref, mon alcoolisation progresse tranquillement, je change de psychiatre pour tester de nouveaux (baclophène, mais je crois que j’ai dû tous les tester)


Ma femme reste pendant ce temps dans son soutient, tentant l’apitoiement, les discussions sur mon comportement et les risques (santé et familiales) que cela représente, la tendresse, l’écoute …. Bref une sorte d’abnégation dans l’espoir de (nous) sauver.


Mais malgré tous ses efforts (que je lui reconnais maintenant) tout s’accélère ces 2 dernières années :
- Alcoolisation quotidienne de plus en plus importante (avec tout ce que cela comporte, oubli de nos discussions de la veille, absence morale, endormissement à 8H00 sur la canapé, désorganisation de la vie familiale …)
- Un mini burn-out qui me laisse seul à la maison (et la possibilité
- Une première alerte concrète l’été dernier avec 4 jours de chambre à part après plusieurs jours d’alcoolisation marquée
- Puis nouvel épisode dépressif (avec menace de suicide) qui la conduit à mettre en place ma première cure (que j’accepte en étant volontaire).


Je ressors plein de confiance (mon psy parlerait de certitude), 2 mois d’abstinence (avec quand même de son côté une certaine pression pour que je devienne « un homme parfait ») et un nouveau boulot.
Et puis, rechute progressive en fin d’année dernière …. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment, le stress d’un nouveau boulot, la reprise de la vie familiale avec ses réalités quotidiennes, l’envie de retester ….
Bref, tout cela conduit à des menaces de séparation (temporaire) en Janvier, une semaine d’abstinence (dure physiquement), puis alcoolisation quotidienne, de plus en plus tôt et importante, des problèmes de stress lié au travail (en journée, je bois et la nuit je pense au travail) qui conduit à une rupture de ma période d’essai.


Un bon mois à la maison qui plutôt que de m’aider à me reconstruire me détruit par culpabilité d’avoir échoué et qui me conduit à l’épisode « choc » :
- 3 jours d’alcoolisation 24/24
- 1 BBQ avec les voisins où je me pointe avec 3 heures de retard et défoncé
- 1 accrochage en voiture (sur un panneau de signalisation) alors que je ramène ma fille et une copine de la piscine. Me sentant coupable et paniqué, je demande à ma fille alors de mentir et de ne pas en parler à maman
- Et le Mercredi, une chute avec ma fille présente qui m’assoit dans le canapé en attendant l’arrivée de Maman. Résultat : appelle des pompiers, luxation de l’épaule, urgences …..


Et puis, passage des urgences au service hépato (ma femme ne se sentait pas capable de me garder à la maison) 5j pour sevrage et retour direct en clinique pour une nouvelle cure (où je me trouve encore).
L’histoire ne se termine pas là :
- Je recommence mon travail de sevrage et psy pour avancer sur les causes profondes
- Je sens ma femme plus distante (moins d’appels, peu de visites)
- Tous les plans de vacances forcément remis en question
Et l’apothéose, le coup de massue : ma femme m’annonce qu’elle me quitte et qu’elle veut qu’on se sépare à la rentrée …..


Elle est au bout du rouleau, prête à craquer (et on a quand même 2 enfants), elle doit se protéger et protéger nos enfants de moi. Elle ne supporte plus mes mensonges sur mes alcoolisations
Je précise à ce stade que je n’ai jamais violent (j’ai pris quelques baffes mais jamais répliqué) et toujours gentil et agréable avec les enfants ….


On continue tout de même de communiquer régulièrement et m’explique sa vie de ces dernières années. La bulle protectrice de l’alcool éclate et je me retrouve face à la réalité : toutes ses initiatives, mains tendues que je n’ai pas su saisir, vie gâché, enfants délaissés …. Bref, de belles claques qui font mal mais me permettent de réaliser la « véritable » situation, et le gâchi que j’ai provoqué…


En résumé :
- Je suis en clinique
- Ma femme me quitte
- J’ai perdu des années de complicité avec mes enfants
- Je vais pointer au chômage


Pour être franc, j’ai du mal à accepter cette situation et la vit mal : je suis toujours amoureux de ma femme et souhaite qu’on puisse se réconcilier, et je ne sais pas trop comment recréer du lien avec mes enfants (pour le travail ça passe au second plan…).
Ma femme a une forte personnalité et même si j’espère le contraire ne reviendra pas sur sa décision : même si on ne parle pas encore de divorce, il ne s’agit pas pour elle d’une rupture temporaire de quelques mois. Elle a perdu confiance en moi, et ne se voit pas me confier les enfants pour le moment. Elle me dit aussi ne plus m’aimer (même si elle reste inquiète pour moi), que quelque chose s’est cassé …..


Et moi, je reste quelque part dans le déni de la séparation en imaginant que tout va s’arranger à plus ou moins long terme. Tout s’écroule brutalement, je n’ai plus aucun repère et ne me projette que dans l’incertitude….

LeChat
Habitué
Habitué

Masculin 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  cristal le 16/8/2019, 09:24

Bonjour le chat et bienvenue sur onsaide  onsaidiens
Tu vis une situation dramatique mais au final tellement prévisible quand on es malade alcoolique.c'est la suite logique de l'évolution de la maladie avec un point positif pour toi,tu te soignes et tu es au bon endroit pour cela.Si tu avais continué, la suite aurait été la même que les autres MA: divorce,perte totale des enfants,hospitalisation ou prison pu pire le cimetière   Crying or Very sad
Alors il va falloir que tu regardes dans la bonne direction et que tu te concentres sur une seule priorité qui te permettra de tout récupérer :TOI
Tu es en cure et tu dois absolument te concentrer sur toi,laisse ta famille qui elle aussi doit se reconstruire, elle a des plaies à cicatriser et elle est entrain de le faire en.meme temps que toi MAIS chacun doit le faire de son côté et chacun doit mettre l'autre de  côté pour arriver à se retrouver soi-même. 
Tu es très lucide Le chat et c'est un bon point pour toi mais la,si tu veux retrouver ta vie sans plus jamais avoir recours à l'alcool,tu doit accepter de t'enfermer seul dans a bulle cure et d'aller au fond de toi-même si ça fait mal et ça va faire mal...
On va en reparler mais la,tu as toutes les chances de ton coté pour sortir de cet enfer si tu fais tes soins à fond sans te concentrer sur ton couple.l'important la,c'est toi face à toi.
Bon courage et encore bienvenu sur le forum,il vaut mieux qu tu continues a poster sur ce fil pour que l'on suive ton évolution. coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  cristal le 16/8/2019, 10:10

il y a un membre ici qui a détaillé sa cure,je te mets le lien si cela t'interesse petits coeurs

Post-cure de Tulipe Noire....(à lire, très intéressant)

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  Invité le 16/8/2019, 10:42

bonjour le Chat

Bienvenue sur onsaide.


Tu es dans une situation très très difficile. Tu es seul aujourd'hui et à priori le restera. 

Tu as 2 chemins possibles 

clignotant à droite : tu te soignes, tu reconstruis une vie TA vie, tu reprends ta responsabilité de père et retrouve ta place (parce que si j'ai bien compris entre les lignes "la reprise de la vie familiale", tu serais genre père absent), ce qui aura pour conséquence de te donner un vrai sens à la vie et la chance que tu as d'avoir choisi l'abandon de l'alcool.

clignotant à gauche : tu sors de l'hopital sevré, pas forcément prêt à l'abandon total de l'alcool qui va te ramener à consommer et là bing, tu perds tes enfants (ta femme c'est déjà fait), ton boulot c'est déjà fait aussi, bref tu coules .... sachant que la maladie alcoolique est évolutive, tu connaitras la cirhose, et les maladies annexes et tes enfants à plus ou moins long terme iront fleurir ta tombe...


Le clignotant à gauche n'est pas terrible. le malade alcoolique pour se soigner doit chercher à être heureux, c'est très dur, mais franchement comme traitement thérapeutique, il y a pire!

Bat toi! arrête d'être conciliant avec cette "s...". Prends le temps d'une cure, d'une post cure  pour consolider ton abstinence et retrouve tes gamins!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  LeChat le 16/8/2019, 10:52

Merci Crystal et merci pour ton message, 

Je n'ai eu le temps de poster la suite de mon histoire (passage à la pharmacie), et je vais donc décrire ce qui s'est passé depuis ma sortie de cure le 30/07.

A ma sortie, je suis rentré chez moi, et je savais que j'allais passé quelques jours seul avec ma femme (2) et que nous allions récupérer les enfants pour 3 jours, avant qu'ils ne partent en vacances de leur côté (ma femme avait continuer à vivre pendant mon séjour et prévu ses vacances) et moi du mien (au départ de ma cure, elle m'avait dit qu'elle ne me laisserait pas tout seul si j'étais sorti, puis, après l'annonce de la séparation, plus question).

Les 2 jours passés seuls ont été un peu glacial (surtout la première fois, lorsqu'elle m'a ouvert la maison). On s'est embrouillé très vite sur qui allait dormir dans la chambre et le canapé (je n'ai pas vu le côté symbolique, mais après avoir compris, j'ai pris le canapé), pas mal discuté, mais c'était plus unidirectionnel, elle affirmative sur sa position, moi, dans la recherche d'un retour "à la normale"....
Elle m'a re-expliqué qu'elle ne m'aimait plus, que quelque chose c'était cassé entre nous, qu'elle n'avait plus de sentiment amoureux, d'attirance physique pour moi (telle qu'elle avait pu avoir lors de ma sortie de première cure), et de mon côté, je suis resté là, à lui dire que je l'aimais toujours ...
Les enfants nous ont rejoints, et on a retrouvé une sorte de vie familiale: j'ai repris gout à faire des activités avec eux (ce qu'elle me reprochait), aller courir avec mon fils, les emmener à la bibliothèque..... je m'y suis cru un peu et j'ai déchanté la veille de leur départ, avec re-discussion, et mise au point clair de ma femme.
Il y aurait encore pleins de choses à raconter, mais je crois que je vais me limiter à mon rapport avec l'alcool ici, j'aimerai aussi ouvrir un fil particulier dans la section co-dépendant pour m'aider à vivre cette séparation liée à l'alcool, et ici me focaliser sur mon problème d'addiction.

Donc, depuis ma sortie, niveau alcool, je n'ai pas reconsommé: après mon retour, j'ai repris rendez-vous tout de suite avec ma psychologue et ma psychiatre du CSAPA, j'ai aussi assisté à une réunion d'ancien buveur.
Ici, sur mon lieux de vacances chez mes parents, j'ai toujours consommé ces dernières années, et j'appréhendais un peu de me retrouver dans un contexte "favorable" à une rechute, d'autant que niveau moral, ce n'est pas top.
J'ai tout de suite discuté avec mes parents de la situation (séparation), mais aussi de ma vie d'alcoolique que je leurs avait caché, sans rien leurs épargnés (sauf les détails les plus sordides) niveau consommation, fréquence, impact sur ma vie, mon travail: j'ai été honnête avec eux. Mon père a apprécié, car il m'a dit le lendemain qu'il me trouvait changé, que c'est la première qu'il pensait que je disais la vérité, et qu'il appréciait (avant,quand je les avais au téléphone et qu'il me posait la question si ça allait, je leurs répondait "oui oui").
J'ai assisté ici à 2 réunions AA (je m'étais renseigné avant de partir), et je participe régulièrement sur leur forum, ça me fait du bien.
J'ai aussi planifier la suite de mes examens médicaux pour la rentrée (coloscopie, IRM et doppler foie, prise de sang): j'ai arrêté de faire l'autruche et décider de faire un bilan complet niveau impact sur ma santé (pour le moment, rien d'alarmant, les résultats sanguins sont redevenus normaux, et les examens à prévoir son juste pour vérifier l'évolution).
J'ai repris goût au sport, il faut dire que les -15kgs sur la balance m'aide: footing de 10 kms tous les 2 jours, nage en mer. Ca me fait du bien, ça m'évite de penser, et ça me fait plaisir de voir que je progresse, retrouve des sensations ...

hier, premier test alcool en grandeur réel: un apéro-buffet avec l'association de planchiste du coin. J'ai eu une tentation un moment de tout plaqué, de lâcher car je me suis retrouvé dans un moment de déprime, en pensant à ma famille, ma situation: ça s'est passé en quelques minutes, je suis servi un grand verre de fanta, je me suis jeté sur la pizza. Je ne suis pas resté très tard, le moral n'y étais pas vraiment, mais au moins, je n'ai pas refusé l'obstacle !

Voilà, j'essaye de rester au maximum dans le moment présent, 24h par 24H, c'est dur ....
La séparation me fait plus mal que l'arrêt de l'alcool, elle m'a servi de déclic... mais c'est peut-être trop tard ....

P.S: un nouveau message a été posté simultanément au mien, je vais le lire après celui-là

LeChat
Habitué
Habitué

Masculin 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  ppp le 16/8/2019, 11:52

Bonjour Le chat,

Bienvenue sur Onsaide, tu fais le bon choix d'être ici :-)

C'est une bonne chose, pour te faire aider ici, tous ces éléments sur ton vécu.


Je suis ici depuis peu, je suis aussi dans le monde de l'arrêt d'alcool depuis peu : 1,5 an. Je ne suis donc pas en mesure de te conseiller, d'autres ici le feront, et c'est déjà très bien parti avec cristal et chifounette. J'ai fais cure, je fais meeting AA (mouvement d'abstinence (MAB)), et je suis actif sur Onsaide. Je me sens dans l'apprentissage de tout cela. Sur Onsaide, il y a des anges 24 / 24 :-).


Je n'ai pas le même vécu que toi dans mon temps "avec alcool", mais j'en ai entendu plein de témoignages qui ressemblent au tiens dans les meeting de MAB, et ceux qui ont stoppé l'alcool, ont très souvent de belles choses à raconter en lien avec leurs relations avec leurs enfants et ex conjoint suite à leur arrêt.


Bonne continuité et bienvenue encore !


ppp
ppp
ppp
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 24/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  tulipe noire le 16/8/2019, 12:07

Bonjour LeChat,
Bienvenue sur On s'aide.
Je sors comme toi d'une post cure qui m'a été très bénéfique. Je n'aurai qu'un seul conseil celui de te tenir le plus loin possible de la béquille du diable comme je l'appelle. Pas d'apéro buffet, j'ai failli faire une bêtise avec mes anciens ami(e)s de camping MA. 
Là, tu ne "penses" qu'à toi, c'est bien difficile de courir 2 lièvres à la fois. C'est juste mon bon sens qui parle.
Tu es déjà entouré de professionnels, et puis tu as choisi un super forum avec des personnes compréhensives et aidantes.
Un jour à la fois et demain n'existe pas.
tulipe noire
tulipe noire
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 12/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  SHALE le 16/8/2019, 12:45

Bienvenue sur Onsaide...Les amies t'ont déjà dit beaucoup de choses...J'insisterais sur le fait qu'il faut que tu aies plaisir à rester seul, en ta compagnie et à faire ce qui te plaît...Pour tes enfants et pour ta femme, le temps arrange bien les choses, laisse le agir, tu verras bien...Pour le moment tu te concentres sur ton bien être, un jour à la fois, et tu verras que peu à peu la vie va reprendre tout son attrait pour toi.... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  LeChat le 16/8/2019, 15:36

chiffounette a écrit:
Tu es dans une situation très très difficile. Tu es seul aujourd'hui et à priori le restera. 

Bat toi! arrête d'être conciliant avec cette "s...". Prends le temps d'une cure, d'une post cure  pour consolider ton abstinence et retrouve tes gamins!
 
Pour le clignotant, et dans 24H aujourd'hui, c'est clairement à droite: j'abandonne la lutte contre l'alcool, il a été le  

"Tu es dans une situation très très difficile. Tu es seul aujourd'hui et à priori le restera"  

Oui j'ai conscience que ça va être très très difficile: un problème d'alcool, une perte de boulot, une séparation, chacune de ces épreuves dont difficile à surmonter individuellement, alors toutes ensembles .... le seul point positif c'est qu'elles on un seul dénominateur commun: l'alcool, et qu'il n'y a que moi qui peut agir !

"Bat toi! arrête d'être conciliant avec cette "s..."
Par contre, je ne peux pas être d'accord avec cette phrase. Me battre, oui mais pour moi.
Sur la deuxième partie de la phrase, je ne vois pas les choses de la même façon, et je ne la considère pas comme une "s...".
Au contraire, je lui reconnais énormément de qualité pour avoir enduré tout ce qu'elle a enduré (je le rappelle sans violence physique ou verbale), son investissement sans faille pour me sortir de là, ses mains tendues, son amour malgré les promesses non tenues, les mensonges et cachotteries, sa résistance alors que toutes ses copines lui disait de me quitter depuis longtemps.
Pour le coup, quand je réalise tout ce qu'elle a fait, je l'aimerais encore d'avantage, et le petit fond de jalousie qui pouvait traîner au fond de moi, disparaîtrait ! Paradoxal, non ? ! Et pourtant, je ne suis pas dans le monde des bisounours, et je connais parfaitement ses défauts.
Je suis conciliant non par faiblesse, mais parce que c'est mon caractère: j'ai toujours été comme ça, je sais reconnaître mes tords, les accepter et les corriger.
Pour elle, c'était clair: soit je partais, soit elle partait avec les enfants (ce qu'elle m'a dit après lui avoir fait remarquer que la maison actuelle m'appartenait à moitié tout de même). J'ai réfléchie et qu'aurais-je à y gagner, à part pour mon orgueil ? Faire déménager les enfants dans un appart, sans jardin, loin de leur quartier et de leurs copains, alors qu'on habite à 5 mins des écoles ? Déclarer une guerre ouverte ? Me retrouver seul dans une maison plein de souvenirs ?
Je crois que j'ai fait suffisamment de mal pour essayer de ne pas en rajouter ....
Dans le même ordre d'idée, on a en fait 2 maisons: la première qu'on habite actuellement, petite, et la maison voisine qu'on a acheté il y a 1 an et pour laquelle on avait lancé les travaux de rénovations pour aussi créer une chambre supplémentaire pour mon fils.
Jusqu'à présent, et comme j'avais une bonne situation, je finance la quasi intégralité des travaux en utilisant mon épargne salariale (ce qui ne veut rien dire, puisque marié sous le régime de la communauté, la moitié lui appartient tout de même). Elle a jusqu'à présent pour projet qu'on termine les travaux, vende la maison actuelle qui servira à rembourser une partie du prêt, et qu'elle déménage avec les enfants dans la nouvelle maison (elle s'est beaucoup investie dans les travaux, gérant seul alors que j'étais en clinique les ouvriers, les commandes, les décisions ...).
Alors oui, je pourrais l'emmerd..., je pourrais fermer le robinet, faire traîner les travaux ou lui dire que puisqu'elle veut qu'on se sépare, qu'elle se démerd...
Mais encore une fois, qu'est-ce que j'y gagnerai ? Financièrement, si le divorce est prononcé, rien !
Et encore une fois, je pense aux enfants qui n'y sont pour rien, qui subiraient les disputes et la guerre ouverte entre leurs 2 parents ce qui ne simplifierait pas non plus nos relations futures et une garde alternée.
Je ne suis pas naïf pour autant, je saurai défendre mes intérêts lorsque le moment sera venu, mais je suis presque prêt à imaginer certains montages (maison en indivision ?) pour que mes enfants puissent vivre dans les meilleurs conditions possibles, et même ma femme !
J'ai vécu presque 30 ans avec cette femme (on avait alors 17 et 16 ans), malgré certaines épreuves, on est resté ensemble, et je peux affirmer qu'elle m'a aimé d'une force incroyable pendant au moins 28 ans (car peut-être un peu moins ces 2 dernières années .... smiles).
Je ne vais pas la jeter, la traîner par terre, parce que JE suis alcoolique ...

Je reste décider à me prendre un appartement pour me reconstruire, dans le calme, et pour qu'elle puisse vivre tranquille pour elle et les enfants, sans s'inquiéter de savoir si je vais rechuter ou pas.
je lis beaucoup aussi les forums des co-dépendants, et ça m'attriste de voir comment après une séparation réagisse certains MA, mais chacun, réagit différemment.
J'ai lu sur un message, que lorsqu'on aime vraiment une personne, on ne souhaite pas lui faire du mal, et actuellement, ce qui fait mal à ma femme c'est qu'on vive ensemble, alors ce sera peut-être mon ultime preuve d'amour que de la laisser vivre sa vie .... et de mon côté, j'apprendrai à vivre seul, pour moi.

Bien sur tout ceci est plus facile à écrire qu'à vivre et à mettre en application Very Happy Very Happy Very Happy , et tous les matins je me réveille avec un immense désespoir (et parfois le reste de la journée), mais au moins, sans alcool, j'ai pas mal à la tête, et je suis capable de prendre des décisions

LeChat
Habitué
Habitué

Masculin 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  tulipe noire le 16/8/2019, 16:15

C'est bienveillant pour ta famille de prendre du recul dans un autre appartement. Mais pour tes soins à TOI, tu envisages quoi? Tu connais l'origine de ton alcoolisation ? Personnellement une fois que j'en ai découvert la source cela m'aide énormément pour affirmer mon abstinence. Une post cure permet une réelle introspection sur soi et renforce l'abstinence.. Que te conseille ton adictologue ?
tulipe noire
tulipe noire
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 12/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  Invité le 16/8/2019, 16:18

oups le "s... " était destiné à l'alcool... j'aurais du être plus précise. Désolée

A aucun moment je n'ai jeté la pierre contre ta femme et la mère de tes enfants. 

En revanche je ne crois pas à la reconstruction de ta famille, nous MA faisons beaucoup de dégats entre autre sur la confiance.
Si cela devait se faire, il ne faut pas y penser pour l'instant. Il y aura plusieurs étapes à passer avant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  LeChat le 16/8/2019, 16:47

chiffounette a écrit:oups le "s... " était destiné à l'alcool... j'aurais du être plus précise. Désolée

A aucun moment je n'ai jeté la pierre contre ta femme et la mère de tes enfants. 

En revanche je ne crois pas à la reconstruction de ta famille, nous MA faisons beaucoup de dégats entre autre sur la confiance.
Si cela devait se faire, il ne faut pas y penser pour l'instant. Il y aura plusieurs étapes à passer avant.


content

Effectivement, ça portait à confusion  Very Happy

Je ne connais pas vraiment l'origine de mon alcoolisation, peut-être un état dépressif larvé, un deuil non fait, ou la naissance de mon fils qui m'a perturbé ....
J'ai toujours eu aussi une tendance à la dépendance affective, vouloir rendre les autres heureux quitte à me rendre malheureux, accepter certains comportements, notamment de ma mère qui est restée hyper protectrice.

C'est venu progressivement, la routine s'est installée, le besoin pour combler quelque chose que j'ai du mal à identifier.

Concernant les soins, CSAPA, psychologue en dehors et AA à volonté. Il me reste des choses à débloquer avec la psychologue, certainement des choses que je n'ai jamais voulu affronter, j'ai une petite idée la dessus...

Pour la post cure, peut-être, pour le moment je suis à peine sorti de cure, j'ai des choses à finir et(re)mettre en ordre en Septembre/Octobre... peut-être vers la fin d'année.

LeChat
Habitué
Habitué

Masculin 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  tulipe noire le 16/8/2019, 17:09

Ah les mères...peut être déjà commencer par elle ?
Pour la famille, on les a trop malmené, alors faut leur laisser de l'espace et du temps pour constater notre détermination pour l'abstinence, c'est ce que j'envisage de faire avec ma fille qui est aussi très fière de ma décision. Pour la post cure n'attend pas de te faire rattraper par le singe...
tulipe noire
tulipe noire
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 12/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  Invité le 16/8/2019, 17:23

tulipe noire a écrit:Ah les mères...peut être déjà commencer par elle ?
Pour la famille, on les a trop malmené, alors faut leur laisser de l'espace et du temps pour constater notre détermination pour l'abstinence, c'est ce que j'envisage de faire avec ma fille qui est aussi très fière de ma décision. Pour la post cure n'attend pas de te faire rattraper par le singe...
+1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  cristal le 16/8/2019, 19:38

je trouve ta décision de laisser ta maison à ta femme et tes enfants très digne et très respectueuse,une des plus belles preuves d'amour!!Quand je me suis séparée de mon conjoint(alors que là,c’était moi la MA),après la colère,il a été royal et m'a laissé la maison avec le grand jardin et tous les meubles.Il a du vivre à l'hotel au début et tout se racheter mais il ne voulait pas déloger son fils de ses amis,de sa nounou et de son école,je n'aurais pas eu les moyen de prendre autre chose qu'un petit appartement Crying or Very sad Nous sommes aujourd'hui les meilleurs amis du monde mais à l’époque,il en a bavé et je lui en suis vraiment très reconnaissante.
Oui,les co dépendants vivent un enfer,un enfer que l'on en voit pas trop noyé dans le notre Crying or Very sad quand on sort enfin la tête de l'eau,il est trop tard,le mal est fait mais parfois,cela peut se recoller mais le co dependant va mettre beaucoup de temps à reprendre confiance mais là,ta priorité et de te reconstruire TOI,tu verras ensuite pour ton couple si cela est possible de recoller ou non.
En tout cas,tu as mis pas mal de choses en place pour t'aider,c'est super  Very Happy coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  SHALE le 16/8/2019, 21:03

Tu es très lucide et tu ne veux pas continuer à faire du mal à ta femme et à tes enfants, c'est tout à ton honneur...Mais surtout pense à toi, à ce qui est le mieux pour toi, les autres sont importants, mais dans l'état actuel des choses, il faut que tu te fasses passer en priorité. Il y a une phrase qui résume bien cette situation c'est " Faire pour soi en tenant compte des autres, et pas le contraire...."
Tu as raison de dire que le travail n'est pas fini, il faut vraiment creuser profond pour trouver où commence notre problème personnel, celui qui nous a mené à l'alcool....C'est un travail que j'avais commencé bien avant la cure mais que j'ai fini pendant cette cure justement en psychothérapie de groupe....C'est important de trouver le pourquoi de notre construction bancale, on peut ensuite essayer d'y remédier....
Tiens nous au courant.... coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  balou le 16/8/2019, 23:21

Bonjour et bienvenue

Je suis depuis trop peu de temps abstinent pour te donner des conseils.

Juste si je peux me permettre, pour le moment pense a toi et à ton rapport avec l'alcool.

Quand cela sera réglé, si je puis dire, le reste peut suivre.
balou
balou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 17/07/2019

https://www.facebook.com/groups/onsaideforum/

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  VMARGUERITE le 17/8/2019, 06:30

Bonjour le chat, je ne suis pas MA mais épouse d'un MA abstinent depuis 10 mois maintenant après plus de 10 cures. La vie auprès d'un MA est très rude car l'entourage est dans l'impuissance, la culpabilité, la honte etc. Comme le disaient très bien Shale ou/et Crystal la réalité du MA et de l'entourage n'est pas la même et quand l'abstinence arrive le temps de la reconstruction commence et pour le MA et pour l'entourage. Je te trouve très digne, courageux, et aimant envers ton épouse et tes enfants en regardant leurs intérêts. La vie n'est pas terminée et de belles surprises t'attendent. T'occuper de toi est très important et essentiel. Ton épouse a perdu confiance en toi, en elle, peut être, et te voir sortir de tes consommations ne peut que lui faire du bien et la rassurer. Le temps permettra beaucoup de choses. Bonne route. Chaque jour d'abstinence est une belle victoire. Je suis restée avec mon mari malgré les "horreurs" et notre couple se reconstruit.
VMARGUERITE
VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  LeChat le 17/8/2019, 14:48

Bonjour à tous et merci pour vos messages !

Aujourd'hui, une journée comme toutes les autres: réveil avec la tristesse, mélancolie, désespoir, sport (footing), moral qui remonte un peu, puis redescend, etc, etc ...

Hier, j'ai eu un texto de ma femme: "Salut, j'espère que tu vas bien. Si tu as un petit moment disponible, on peut t'appeler si ça te dit ..."
Il faut dire que depuis qu'il sont partis, je n'ai appelé qu'une seule fois pour l'anniversaire de mon fils. Les 2 autres (hier et il y a 1 semaine), j'ai laissé l'initiative à mon épouse. Ce n'est pas une "technique" de reconquête (le fameux Silence Radio comme j'ai pu lire), juste du respect pour ses vacances, son temps libre et son repos. On aura tout le temps de discuter à son retour et plus tard (de toute façon on sera amener à se revoir puisqu'on a des enfants ensembles   smiles).
Donc, on a pu se parler un peu au téléphone, j'ai eu les enfants aussi, ça fait du bien, ils passent de bonnes vacances (je n'en doutais pas) et c'est une bonne chose.
A l'instant, je viens de recevoir 2 photos, je répondrai après ce message smiles

Dans mes moments de lucidité, je me dis que je ne dois pas prendre cette séparation comme une punition, mais comme peut-être comme une opportunité pour moi et notre couple (même si ça va être dur !).

J'ai lu beaucoup hier la section "co-dépendant": c'est très instructif, et même si chaque cas est particulier, il reste quand même pas mal de point commun à toutes celles et ceux qui postent leur histoire:
- Il y avait au départ une histoire forte dans le couple, un amour profond que l'alcool est venu détruire
- Un soutient important des co-MA, une volonté d'y croire, une implication voir un transfert dans le processus de guérison du MA qui conduisent à un épuisement, une lassitude, un découragement et une descente
- Le détachement du MA m'a aussi interpellé: avec le recul, je pense que moi cela aurait pu être bénéfique pour réaliser à quel point je mettais en danger ma famille
- Il réside toujours un sentiment de culpabilité de pas avoir pu aider
- Même s'il y a séparation ou divorce, j'ai souvent lu que les sentiments, voir l'amour, restaient, l'inquiétude aussi de savoir que l'autre continue de plonger, et une porte ouverte.
Bien sur, comme vous le dites, cela prends du temps et nécessite une reconstruction de chacune des personnes du couple (je retiens d'ailleurs l'histoire qui se finit bien de la co-MA que le mari a quitté en sortant de cure car il était perdu, et qui se sont retrouvés quelques mois plus tard, plus forts ...)

Donc, vous avez raison, on recolle pas une histoire avec un MA, on reconstruit éventuellement quelque chose de nouveau, de différent, sans alcool, ce qui peut aussi être compliqué.

Pour le reste, voici quelques questions/remarques que j'ai pu noté sur vos messages et dans ma tête:
- @SHALE: tu parles souvent dans tes messages que l'alcoolisme est lié à la petite enfance. Peux-tu être un peu plus explicite ou me pointer vers des articles ? Ca m’intéresserait de comprendre d'avantage ce lien, car pour le moment, j'ai du mal à comprendre ce qui m'a fait devenir alcoolique ...
- @Crystal: j'ai beaucoup aimé ton message, et ça fait du bien d'entendre qu'à défaut d'avoir été alcoolique, il est bien et reconnaissant d'essayer d'être bienveillant avec ceux qu'on a fait souffrir. Tu parles de ton ex comme de ton meilleur ami maintenant: Serait-ce indiscret de demander ce qui empêché de vous reconstruire ensemble ? Un constat commun ? Une volonté de sa part ?
- @Marguerite: Merci aussi pour ton message et ta belle histoire: Tes paroles sont très justes et touchantes

@ Tous les autres: merci pour vos messages, qui me permettent de mieux comprendre ce qu'il m'arrive, les enjeux et aussi les priorités (Moi, abstinence).
Loin de me pousser vers de faux espoirs, cela me réconforte dans la position à tenir, les soins et suivi que je dois mettre en place pour moi, et l'acceptation (voir l'opportunité) d'une séparation (même si ce dernier point reste difficile smiles).

Bonne journée à tous 

LeChat

LeChat
Habitué
Habitué

Masculin 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  balou le 17/8/2019, 17:22

sincèrement je peux te dire

étant alcoolique il y a encore un mois que cette saloperie fait le vide.

Il faut comprendre ta femme

mais maintenant si tu redeviens l'homme que tu étais, rien n'est fermé si je,puis dire.

l'alcool nous aide à surmonter (enfin c'es un pléonasme) des angoissent et problèmes que nous avons eu Je peux te paraître moralisateur mais loin de moi

cette idée. C'est vraiment à toi de faire le point de ce que tu as vécu. Tu peux lire mon histoire

Tout va aller bien si tu arrives a te recadrer et faire le point.

Si ta femme te tel même pour excuse les enfants c'est qu'il y a encore un lien.

je te souhaite bon courage, pense que la vie est ouverte a toi


j
balou
balou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 17/07/2019

https://www.facebook.com/groups/onsaideforum/

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  cristal le 17/8/2019, 17:39

Ce n'est pas indiscret de me demander pourquoi on ne s'est pas remis ensemble Very Happy En faut,quand j'ai arrêté de boire, j'ai totalement changé, de femme soumise,incapable de prendre une décision avec tres peu d'estime d'elle je suis devenue une femme forte qui se débrouille seule et qui ne supporte pas qu'on lui dicte sa conduite. Il était plutôt "dominant" et ça m'allait bien à l'époque mais il ne me correspondait plus du tout quand j'ai repris la vie en main.C'est moi qui ai souhaité la séparation,je ne l'aimais plus tout simplement en tout cas en couple mais en ami,il est très bien et c'est aussi le père de mon  fils petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  SHALE le 17/8/2019, 18:50

L'alcoolisme n'est qu'un symptôme, la cause de cette maladie se retrouve en général dans la petite enfance à l'époque du stade oral..., C'est le cas aussi pour la cigarette, la boulimie, l'anorexie...Toutes ces maladies ont un lien commun : l'oralité...
LE petit enfant, pour une raison ou une autre a très mal vécu le stade oral, et s'est ainsi construit sur des bases fragiles ce qui fait que sa construction psychologique n'est pas solide du tout....L'aide d'un psychologue est la bienvenue....
Mais dans la base de données, il y a plusieurs textes qui en parlent.... coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  Invité le 17/8/2019, 20:07

J'ai longtemps nié que mon prime enfance pouvait être un déclencheur de mon alcoolisme. J'ai longtemps mis mon basculement dans l'alcool au moment de mon divorce comme une suite à un comportement abusif de la fête... et puis en creusant fouillant, j'ai fini par reconnaitre que certains choix de mes parents comme la pension à 7 ans, peut être mais là j'en suis moins sûr une forme de délaissement dans un parc à jeu toute la journée quand j étais bébé (je suis née en hiver et mes parents agriculteurs n'avaient pas forcément le temps d'avoir un oeil sur moi...) ont créé un sentiment d'abandon et le divorce a recréé certainement cette part d'abandon... l'alcool a servi de médicament à mon mal être! 

Les décisions ont toujours été prise par ma mère et les relations sont chaotiques avec elle même si je l'aime beaucoup, je ne suis pas sure d'avoir une place dans la fratrie..

Le cadre et l'équilibre familial est essentiel pour que les enfants se développent sereinement et se construisent. C'est la raison pour laquelle j'insiste sur le fait que l'abandon de l'alcool sera une chance pour toi d'avoir une réflexion sur ta place et ton rôle de père (pas que faire des activités avec tes gamins, mais avoir un vrai rôle éducatif d'accompagnement, d'enseignement).

Dans ce chaos sentimental, et ton choix (qui sera dur à mener) d'abandonner l'alcool, tu as une vrai chance, et cela à chaque seconde de ta vie. Prends le dans ce sens, ne pense qu'à toi car c'est cette construction qui te servira pour ton futur avec tes gamins. 
Au fait un divorce avec des enfants au milieu n'est pour moi jamais une rupture totale ... et crois moi c'est compliqué de réussir son divorce! Vous serais si tu t'impliques dans le déroulement de vie de tes enfants toujours en contact.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  LeChat le 18/8/2019, 10:06

Bonjour à tous, 

Petit message rapide avant de monter au village avec mon père: peut-être l'occasion de discuter un peu ...

Concernant la petite enfance, c'est très difficile pour moi de comprendre car il n'y a pas de malheur, abandon ou maltraitance.
Au contraire, j'ai eu une enfance que je qualifierai d'heureuse (même si ma femme n'est pas d'accord à ce sujet), couvé, choyé, couvert de cadeau, je n'ai jamais manqué d'amour.
C'es peut-être là, le problème: trop d'amour, de non responsabilisation, peu de décisions à prendre tant scolairement que personnellement... c'est plus difficile à cerner et à analyser que si un événement bouleversant c'était produit, mais quelque part, il doit y avoir un manque et quelque chose de louper dans ma transition d'adulte.

Maintenant, c'est bien de le savoir, mais comment le réparer ?

Ceci explique peut-être aussi le sentiment d'être perdu actuellement, et la peur de l'abandon...

Je reviendrai plus tard

LeChat
Habitué
Habitué

Masculin 16/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  balou le 18/8/2019, 10:10

Je ne sais pas si seul tu trouveras la solution.

Je pense qu'il te faut l'aide d'un professionnel avec qui tu te sentiras en confiance.

Je te recommanderai de voir avec un psy, la chose sérieusement.
balou
balou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 17/07/2019

https://www.facebook.com/groups/onsaideforum/

Revenir en haut Aller en bas

Ma vie s'effondre .... Empty Re: Ma vie s'effondre ....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum