Photos











Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 15 Invités :: 1 Moteur de recherche

Cardamone, SHALE, VMARGUERITE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage.

Aller en bas

 Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage. Empty Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage.

Message  YBEL le 15/2/2019, 16:56

                                                                                                                                                                          Publié sur https://www.fh3g.net February 10, 2019
Dans un contexte où les épisodes du parcours de soins des malades souffrant d’une addiction à l’alcool sont de plus en plus réalisés en ambulatoire, l’absence d’une prise en charge de l’entourage intégrée à ces parcours est une maltraitance assumée par tout un système.
En effet ici ambulatoire signifie en immersion dans le parcours de vie et en interaction avec l’entourage.
Je ne pointe pas ici l’absence d’une démarche thérapeutique systémique, mais le fait de laisser une famille, un couple, et des enfants, sans aucun accompagnement alors même que les souffrances de ce parcours sont reconnues par tous comme une familiopathie.
Faire encore une fois ici le récit de notre parcours et des conditions de ce calvaire me semble superflu.
Cependant je veux mettre en lumière cette absence d’accompagnement en listant ici quelques-uns des manques dont j’ai souffert :

  • L’absence d’une évaluation concertée de notre environnement, de notre projet de vie e de notre attachement.
  • L’absence d’un diagnostic clairement exprimé et partagé.
  • L’absence d’une réelle orientation vers le CSAPA dès le début du parcours.
  • L’absence d’accompagnement dans les moments importants du parcours que sont :

    • Le début et la fin des hospitalisation en cure ou en postcure.
    • Les décisions d’hospitalisation sous contraintes
    • Les prises en charges aux urgences via le SMUR par défaut d’autres solutions


  • L’absence de dispositif d’annonce devant l’aggravation de la pathologie  :
    « vous connaissez le syndrome de Korsakoff ? ».

  • L’absence totale d’information sur les traitements médicamenteux.
  •  L’absence d’accompagnement du décès.
    Pour rendre encore plus palpable l’insécurité de notre parcours de vie il me suffit de reprendre ici les propos du médecin addictologue à qui je disais les circonstances du décès de mon épouse :
    « Vu sa pathologie cela pouvait arriver n’importe quand. »
    Dans ces conditions être seul confronté à ces milliers de pages qui nous persuadent de notre totale impuissance et qui nous cataloguent co-dépendants, co-alcooliques, incapables de changement et fréquemment complices.
    En l’absence d’accompagnement, la froideur clinique de ces diagnostics impersonnels, génériques, indiscutables et stigmatisants, reste pour moi un réel traumatisme.
    Savoir qu’aujourd’hui des structures font la preuve du réel apport de l’implication de l’entourage dans la démarche de soins, et constater le manque d’investissement du système de santé dans la mise œuvre d’une offre de soins adaptée et performante   justifie ce constat :
    La maltraitance de l’entourage des patients alcooliques est aujourd’hui une pratique assumée par le système de santé pour qui ce slogan : « l’entourage partenaire essentiel du parcours de soins » reste en grande partie illusoire.

YBEL
Arrivant
Arrivant

Masculin 03/12/2017

https://www.fh3g.net

Revenir en haut Aller en bas

 Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage. Empty Re: Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage.

Message  SHALE le 15/2/2019, 18:37

Ton texte est un réquisitoire très fort contre un énorme manque et tu as tout à fait raison de l'écrire. Je vais le mettre sur la page Facebook de Onsaide pour qu'il soit lu le plus possible. Tu as entièrement raison, il faut que ce soit entendu, c'est grave ce qui se passe là....
Tu penses le diffuser comment , c'est important qu'il touche des personnes influentes..... Crying or Very sad
16

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage. Empty Re: Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage.

Message  penel le 16/2/2019, 06:15

L'absence de formation du personnel soignant ou bien le manque de personnel... ou de sous ? C'est le cas dans tous les hôpitaux. Peut-être devrait-on créer des endroits pour les proches de l'entourage des M.A. Pour qu'elles puissent être formées à ne pas faire n'importe quoi ? On a bien crée des endroits pour les aidants ou les familles des proches de malade d'Alzheimer ? Oups, cela voudrait dire qu'on vend peut-être trop de bières ou d'alcool en France ? Il faudrait que cela soit reconnu comme une maladie à part entière et cela n'est pas le cas. C'est pire que le sida et pourtant cela fait des ravages. Mais attendez, les avocats ne pourraient ne plus avoir rien sous la dent (divorces à gogo) ?.  On est juste sur le terrain en plein milieu, avec nos enfants. A part la prévention que peut-on faire si on en trouve partout dans les magasins ? Bref, pour tenir, il faut du monde car à la longue, on s'épuise et on fait mal.
penel
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

 Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage. Empty Re: Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage.

Message  VMARGUERITE le 17/2/2019, 09:45

Je pense Ybel que je serais dans la même colère que toi si mon mari était décèdé. J'ai constaté le même manque d'accompagnement de l'entourage. Mon mari vient de sortir de post cure et à aucun moment on ne m'a sollicitée. L'entourage est livré à lui même dans toutes les circonstances. Il joue un rôle de par sa présence à vivre le quotidien mais on ne fait que rarement appel à lui ou alors, comme cela a été le cas pour moi, en urgence pour lui demander d'hospitaliser le MA alors que le médecin alcoologue venait de le voir. L'entourage est laissé sur le côté voire par moment suspecté d'y être pour quelque chose, voire de montrer sa propre souffrance. C'est sur que l'entourage n'existe quasiment pas pour les soignants. Je pense surtout que les MA sont encore une énigme pour les soignants et qu'ils ne savent pas les accompagner correctement. Les groupes de parole à répétition ne sont pas suffisant tout comme les discours sur les méfaits de l'alcool. Et puis tant que l'alcool sera porté aux nues au niveau sociétal, au centre de beaucoup de rencontres conviviales et accessible très facilement .......
VMARGUERITE
VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

 Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage. Empty Re: Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage.

Message  SHALE le 17/2/2019, 11:02

Je viens de mettre un édito là dessus sur la page facebook du forum car c'est vraiment pas normal que les proches soient autant délaissés. Ils souffrent autant sinon plus que le malade alcoolique, on les ignore quand on ne les culpabilise pas, comme tu le dis, c'est vraiment intolérable. Alors c'est bien beau de se battre pour que l'alcoolisme soit reconnu comme maladie, car c'en est bien une, mais cette maladie touche très fortement la famille et ça, personne n'en tient compte... C'est dramatique... Crying or Very sad coeurs coeurs coeurs
18

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage. Empty Re: Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage.

Message  cristal le 17/2/2019, 12:04

ça marche aussi pour les autres maladies graves,en tant qu'infirmière,je me rends compte de tout ce que fait l'entourage pour le malade,supporter la maladie,les humeurs du malade tout gérer puisque le malade ne peut plus,mettre sa vie de coté et tout est fait pour soigner le MA mais personne ne prend en compte le conjoint.Souvent,je vais voir le conjoint et je lui demande comment il va,et là,il fond en larmes parce que c'est la première fois qu'on lui pose cette question et qu'on lui donne une existence  Crying or Very sad

Pour la MA,c'est encore pire parce que le MA devient l'ombre de lui même,qu'il n'y a plus de dialogue possible et il engendre tellement de colère.Mais il est vrai que cette non prise en charge de l'entourage est terrible et n'arrange pas les soins du MA créant un climat malsain et terriblement douloureux au sein de la famille  Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

 Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage. Empty Re: Alcoolisme, la maltraitance de l’entourage.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum