Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 1 Moteur de recherche

lullaby77

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

La Sidération

Aller en bas

La Sidération

Message  SHALE le 3/1/2019, 18:18

La sidération.


Après une blessure psychologique traumatique comme peuvent l'être un deuil, un inceste, une agression, on trouve des personnes en état de "sidération".
Cet état crée chez la victime un arrêt du temps, elle se retrouve figée dans sa blessure et ne semble plus ressentir d'émotions. Par contre elle se sent devenir coupable et cette culpabilité l'envahit et l'empêche de parler ou d'agir.,elle s'enferme dans un silence qui lui évite de verbaliser la terreur ressentie!
En fait c'est un blocage qui protège de la souffrance.
Cet état de stress intense peut durer un temps parfois assez long.
Il s'ensuit un comportement de repli sur soi empli d'angoisse, de manifestations physiques telles que tremblements, vomissements, pleurs violentes.
La culpabilité et la honte sont toujours omniprésente. La personne passe son temps à essayer de voir ce qu'elle aurait du faire pour éviter cette situation et cette souillure!
Un état de stress va apparaître, c'est une réaction d'adaptation physiologique aux agressions
Au moment du traumatisme, du choc, le système neuro-endocrinien décharge brutalement de  l’adrénaline dont témoigne l’état d’agitation, ou au contraire de la sidération avec tétanisation de l’ensemble du corps.
Pendant longtemps la victime va être dans l'évitement de ce qui a provoque ce traumatisme et qui peut provoquer des comportements irrationnels! Ce sont là aussi des mécanismes de défense.
Après ce déni vont apparaître des troubles nerveux accompagnés d'un état d'alerte permanent: sueurs , troubles du sommeil, angoisses très fortes, cauchemars et anxiété chronique
Si ces troubles durent plus de trois mois, l’état de stress post-traumatique est qualifié de chronique.
Cette sidération apparaît dans des traumatismes graves comme les attentats
Mais cet état de sidération peut aussi apparaître dans le huit clos de violences intrafamiliales. On la retrouve en cas d'inceste, de découverte brutale d'un secret de famille caché depuis longtemps, du deuil brutal d'un proche.


Pour en revenir au pourquoi de cet édito c'est tout simplement que ces phénomènes traumatiques entraînent très souvent des compulsions addictives notamment avec l'alcool…..
Ce ne sont pas les plus simples à traiter en plus, la parole ayant souvent été effacée de ces situtations, il est très difficile de faire revenir les mots...
294

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum