Forum





















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Quelques conseils pour les proches d'un malade alcoolique

Aller en bas

Quelques conseils pour les proches d'un malade alcoolique Empty Quelques conseils pour les proches d'un malade alcoolique

Message  SHALE le 2/12/2018, 18:24

Dans l'entourage d'un malade alcoolique, la vie n'est pas de tout repos. Tout tourne autour des alcoolisations du MA et souvent les proches ne savent pas quelle attitude avoir, quels mots lui dire , comment l'aider à avancer ou à se faire soigner.

Le premier point c'est de l'aider à reconnaître la vérité, à sortir du déni où il s'enfonce. On ne peut pas obliger une personne à reconnaître qu'elle est malade alcoolique, on peut simplement lui dire notre sentiment, nos impressions devant ses réactions à l'alcool.
Ensuite, il me semble prioritaire que les proches s'informent sur ce qu'est la maladie alcoolique et le phénomène de dépendance, c'est la seule façon de mieux comprendre le ou la malade alcoolique .
Il ne faut surtout pas l'infantiliser en faisant tout à sa place, mais au contraire le traiter en adulte responsable en le laissant gérer sa maladie et d'autres choses qu'il avait l'habitude de faire.
Il faut surtout penser à vous , même si ça vous semble difficile, essayez de prendre du recul par rapport à l'alcoolisme de votre proche, et de vous dire que vous n'y pouvez rien. Vous l'aiderez bien plus en ne s'occupant pas de lui comme d'un malade qui a besoin de vous mais en le laissant se débrouiller. Il comprendra qu'avec l'alcool, il ne peut plus rien faire de correct.
Respectez le malade alcoolique mais exigez le même respect vis-à-vis de vous, l'alcool n'excuse pas tout, les coups, les menaces, les injures , tout ça il vous faut le refuser quitte à aller voir la police.


Quand il est sorti du déni, vous pouvez lui proposer les soins qui peuvent l'aider, lui donner des noms et des adresses. Vous pouvez aussi lui parler des mouvements d'anciens buveurs, des CSAPA, des médecins alcoologues, des centres de cure, des forums ou des groupes sur l'alcool, mais ensuite vous devez le laisser décider seul de ce qu'il peut faire, ça peut aussi prendre du temps avant qu'il ne prenne une décision, alors apprenez la patience tout en vous occupant de vous et en menant votre propre vie sans lui...

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum