Forum





















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 17 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 16 Invités :: 2 Moteurs de recherche

ppp

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Une maladie inavouable

Aller en bas

Une maladie inavouable Empty Une maladie inavouable

Message  SHALE le 19/11/2018, 17:04

La dépendance à l'alcool expose inévitablement celui qui en est atteint à un dénigrement de la part de ceux qui l'entourent, engendrant alors honte et culpabilité du malade et l'enfermant un peu plus dans son monde irréel.
Cet enfermement, accompagné de la certitude de ne pouvoir être compris par les autres, génère une attitude de défense, voire de déni des patients à l'égard non seulement de leur entourage mais aussi des médecins et des soignants qui voudraient essayer de les aider.
L'alcoolisme est une des rares maladies qu'on cache à son médecin.
Les fréquentes rechutes qui émaillent le parcours des malades de l'alcool et qui font partie d'une certaine façon de la nature du trouble renvoient les médecins à leur impuissance souvent transformée en résignation à mesure que les efforts thérapeutiques se soldent par des échecs. Il s'installe alors chez les soignants une confusion entre l'obligation de moyens et l'obligation de résultats.La confusion est d'autant plus vive que la rechute est un acte perpétré par le patient et donc souvent vécu par le soignant comme une sorte de trahison au «contrat moral» tacite qu'ils avaient passé l'un envers l'autre.
Ce que j'aime dans ce texte c'est surtout la phrase
"l'alcoolisme est une des rares maladies qu'on cache à son médecin..."
Il faut que la honte soit grande pour qu'on ne puisse même pas en parler à son médecin...Je me souviens que j'attendais qu'il devine et qu'il en parle lui le premier, ce qu'il n'a jamais fait, même s'il devait avoir des doutes .Là aussi, je pense qu'il s'agit de la honte de dire à quelqu'un qu'il est alcoolique, la peur de se tromper et mettre mal une personne qui est aussi son patient...En tout cas c'est souvent à travers une prise de sang bien ciblée que le médecin voit qu'il y a un problème alcool...
Pourtant cette prise de sang, il ne me l'a jamais demandée, alors du coup, je ne sais même pas s'il avait des doutes...

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une maladie inavouable Empty Re: Une maladie inavouable

Message  cristal le 19/11/2018, 20:40

je pense qu'on en parle pas à son médecin parce que nous même nous ne considérons pas le problème alcool comme une maladie.Avant d'en savoir plus sur cette maladie,le malade pense que ça n'en est pas une,que c'est juste un manque de volonté,une incapacité à gérer sa consommation donc une dévalorisation de plus puisqu'on est même pas capable de....Pourquoi en parler au médecin puisqu'il soigne des maladies et ce qu'on a n'est pas une maladie Rolling Eyes Crying or Very sad
Et pourtant,quel soulagement quand quelqu'un ose enfin parler,demander,s'interesser à notre mal être!!La personne devient alors presque notre sauveur puisqu'il partage notre plus grande honte et veut nous aider!!ça peut être le médecin ou le conjoint ou un(e) ami(e) qui devient alors la personne la plus importante de notre vie.Quand on veut s'en sortir bien sur sinon,ça devient la personne à abattre  Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une maladie inavouable Empty Re: Une maladie inavouable

Message  SHALE le 19/11/2018, 20:54

Tu n'as pas tort, mais je sentais pourtant qu'il n'y avait que lui qui aurait peut-être pu m'aider, malgré tout nous avons tellement de problèmes physiques liés à la prise importante d'alcool que ça relève aussi du médecin.. Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une maladie inavouable Empty Re: Une maladie inavouable

Message  cristal le 19/11/2018, 21:00

oui,tu pensais que ton médecin pouvait t'aider parce que tu sentais la maladie physiquement,quand on est MA psychologiques,on est tellement persuadés que ça vient seulement de la tete et de notre incapacité à gérer qu'on ne pense pas du tout qu'un médecin pourrait nous aider,un psy à la rigueur mais un médecin est trop "noble" pour s'occuper de notre problème d'alcool mais comme on est pas alcoolique,juste nuls et sans volonté et incapable de tenir une promesse ..... Rolling Eyes Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une maladie inavouable Empty Re: Une maladie inavouable

Message  Malou 10 08 18 le 19/11/2018, 22:16

Pour moi, c est un peu comme Crystal. De toute façon, le médecin je n y allais jamais...je n étais jamais malade! Et je ne voulais pas voir que j avais un problème. Je n en parlait donc à personne. C est lors d un passage aux urgences :médic et alcool....J ai vu un médecin (Je ne m en souvient absolument pas😢)qui a parlait à mes enfants....Je voulais sortir le lendemain,alors une infirmiére addicto est venue me voir très gentille non culpabilisante,elle m a demandé si je voulais prendre rdv avec un addictologue ?
Sur le moment, j ai dit oui car je voulais absolument sortir. Elle a attendu que mes enfants viennent me chercher pour me donner le rdv déjà pris (Pas bête l infirmiére!) Je me suis donc engagagée devant témoins et pas des moindres! à aller à ce rdv. Ce que j ai fait, cela a duré 3ans. IL m a aidé lors d une période très très diff de ma vie.on ne parlait pas beaucoup d alcool. Je continuais à boire mais surtout avec Mon ami.
Je me sentais mieux alors j ai arrêté mes séances 2ans et puis l alcool de plus en plus souvent seule et c est lorsque Je vous ai rencontré que je vous ai cherché, que j ai pu vraiment en parlé. C est vraiment une maladie honteuse. Je pense que c est pire que le sida. Car les gens pensent que l on a aucune volonté que l on se laisse aller, qu on devrait avoir honte. Mais s ils savaient à quel point on a honte.
Merci shale et Crystal pour vos témoignages, cela nous rapellent que vous avez autant souffert que nous.
Et surtout que vous vous en êtes sorties.
Je voulais dormir et vous écrire demain mais tous ces souvenirs me trottaient dans la tête. Maintenant je vais passer une bonne nuit. 😙
Douce nuit à vous aussi.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Malou 10 08 18
Malou 10 08 18
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 17/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Une maladie inavouable Empty Re: Une maladie inavouable

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum