Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 8 Invités :: 1 Moteur de recherche

erilyo, Mina34500

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

courage , lâcheté et culpabilité ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  paradisiac le 8/11/2018, 15:48

Bonjour à tous,
J'ai passé quelques heures sur ce forum à lire conseils et témoignages. Je trouve que vous êtes très dévoués et vous en félicite.
Je viens demander à mon tour quelques conseils.
j'ai rencontré mon ami il y a environ 3 ans et il m'avait averti de sa situation vis à vis de l'alcool, m'a aussi expliqué qu'il était en période de soins et suivi par un médecin. ( il était sur consommateur régulier depuis plus de 20 ans )
Il voulait se sortir de son enfer qui lui avait retiré son travail, son permis de conduire et le tirait vers le fond.
Son médecin lui a prescrit du baclofène , ce qui le mettait dans des états de fatigue assez difficiles au quotidien.
J'ai accepté la situation, et ai fait confiance , en pensant sincèrement que sa prise en charge aboutirait forcément à une guérison ( suivi + volonté).
Quelquefois cependant il replongeait dans des consommations excessives (1 fois tous les 2 mois environ); ne donnant plus signe de vie pendant 3 jours. Je n'ai su/compris que plus tard que c'était dû à l'alcool car je pensais que c'était le baclofène qui était administré à trop fortes doses.
Je lui ai proposé de venir plus régulièrement chez moi, ce qu'il a accepté et malgré la présence d'alcool, chez moi il ne buvait jamais, et me disait qu'il n'en ressentait même pas l'envie.
Cependant, régulièrement il retournait chez lui (sous des prétextes divers) et son absorption recommençait (2 ou 3 bouteilles d'alcool fort type whisky en prise rapide sur quelques jours , en général 2  , puis cigarettes à outrance, et 2 jours pour s'en remettre) .
Il me cachait son état , en me disant qu'il avait besoin de se reposer et qu'il était fatigué.
J'ai menacé un jour d'appeler un médecin d'urgence et c'est là qu'il me l'a avoué. Il s'est un peu repris puis a arrêté le baclofène sous la supervisation de son médecin, je pensais que c'était sur la bonne voie. ( nous sommes à 1 an de relation)
Les alcoolisations ont peu à peu recommencé pour être de plus en plus rapprochées ( 1 tous les 3 semaines; voire 15 jours).
J'ai donc menacé à plusieurs reprises de le quitter , mais la culpabilité faisant et en considérant que l'alcoolisme est une maladie , je faisais toujours marche arrière en le voyant vraiment sincèrement malheureux de sa situation. ( nous sommes à 2 ans de la relation)
Je tiens à préciser que c'est un homme gentil, intelligent, jamais violent ( ni physiquement, ni verbalement).
Quand il boit il est tellement HS qu'il ne peut que dormir pendant 2 jours d'affilée.
Puis la situation ne semblant pas s'arranger j'ai posé un ultimatum pour les soins car il n'était plus suivi. Il a repris un rdv avec l'addictologue qui lui a donné un nouveau traitement.
Et là encore c'est l’échec; j'ai donc eu une discussion avec lui, en lui précisant clairement que notre situation sentimentale était terminée car je ne supportais pas son alcoolisme , que de me retrouver à le suspecter sans cesse, à m'inquiéter sans cesse ( moi qui suis d'un naturel très angoissé) ne me permettais plus de continuer.
Afin de marquer le coup et pour le faire réagir, je suis partie en vacances seule pour rejoindre des amis. Il a exprimé des regrets en me disant qu'il avait compris qu'il perdait beaucoup et qu'il allait se reprendre , ça a duré 3 semaines!
J'ai précisé aussi que je resterai son amie , et que je serais là si il avait besoin de moi en tant qu'amie mais plus comme petite amie.
Il a eu du mal à accepter cette décision, et m'a dit que ça le rendait très malheureux, qu'ainsi tout le monde l'abandonnait , qu'il n'avait plus de soutien... qu'il se retrouvait seul etc.
La seule réponse que j'ai pu avoir ( et elle est sans doute maladroite) est que je n'étais ni médecin, ni psychologue et qu'il avait besoin d'un réel suivi médical.
Actuellement, je m'inquiète beaucoup pour lui ( même si la relation est terminée et que je ne devrais pas) , j'ai l'impression d'avoir abandonné un malade sur le bord de la route et de continuer mon chemin . J'éprouve un grand sentiment de culpabilité.
Je souhaiterais l'aider car c'est une personne qui a des qualités et qui ne mérite pas de sombrer ainsi.
Je suis en contact avec son frère qui a sa propre vie et d'autres soucis...( selon ses dires) et sa Mère âgée qui est désespérée et qui ne sait pas quoi faire.
Pouvez vous me donner quelques conseils ? je vous en remercie par avance.
avatar
paradisiac
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  penel le 8/11/2018, 16:19

Bienvenue Paradisiac  onsaidiens
avatar
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  penel le 8/11/2018, 16:41

La culpabilité. Un sentiment que je connais bien. Je pense que tu ne peux pas l'aider dans l'état où il est actuellement. Soit il se sent abandonné. Ben oui. Il se retrouve face à sa maladie. Pourquoi voudrais-tu en prendre le fardeau ? Je veux dire pourquoi tu veux te sentir aussi  mal que lui ? Tu es une professionnelle de santé (infirmière ?). Je comprendrai parfaitement si c'était le cas. Sinon, non. Tout ce que tu peux faire c'est alerter les secours s'il ne va pas bien. Mais un conseil, ne lui dit pas, fais le. Parce qu'il jouera inconsciemment ou consciemment avec ça. Là, il est bien. Il t'a trouvé. Tu lui sers de béquille comme il se sert de son alcool pour tenir. Sauf que quand il sera alcoolisé, il n'aura plus besoin de toi. Tu y as réfléchi ? Te sens-tu prête à devenir sa roue de secours en sachant qu'il n'y aura aucun retour ? C'est pire que de s'occuper d'un enfant. Lui nettoyer son vomis, faire son ménage, sa nourriture, s'occuper de ses papiers, de payer ses dettes et j'en passe. Il n'est pas violent, tant mieux. Mais ce n'est pas violent d'entraîner son ami dans tout ça ? Tu vas devenir dépendante moralement. Crois-moi, c'est pire que tout. C'est bien plus l'enfer que eux avec leur alcool. Au début, on sent qu'on va les sauver, sauf que si eux ne veulent pas être sauvé... Tu lui poseras la question quand il sera sobre. Parce que lorsqu'on leur pose la question. On sait. Ils nous répondent ou je sais pas (alors là, ça peut continuer des années), ou alors il dira je n'attend rien de toi (c'est plus clair). Mais le problème c'est que lorsqu'on aime la personne qu'on veut sauver, on est vraiment pas prêt, mais pas du tout prêt à entendre la réponse. C'est tellement pratique pour eux, qu'on soit à leur côté. Mais je comprend parfaitement le fait que tu veuilles le sauver. C'est légitime. Sauf qu'il faut que ça vienne de lui. coeurs
avatar
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  paradisiac le 8/11/2018, 17:23

Merci Penel,
effectivement je ne suis pas une professionnelle de santé!  Mais tu as parfaitement raison, une fois j'ai demandé, en m'énervant d'ailleurs, qu'il arrête et qu'il se prenne en main sérieusement... et la réponse "alcoolisée" -"bah quoi? fiche moi la paix, je ne fais de mal à personne, je n'embête personne, je suis seul chez moi!".
Mais le lendemain... "excuse moi, tu ne mérites pas ça, je te demande pardon, je veux m'en sortir, c'est terrible, peux tu m'aider stp?"
J'ai bien l'impression que les schémas se répètent et que nous passons tous par des phases similaires à la lecture des différents posts, mais c'est très dur à vivre. J'ai encore du mal à accepter que je devrais le laisser à son triste sort, c'est comme une non assistance à personne en danger.
Avez vous des pistes pour l'aider à réagir? ou cela viendra t-il de lui même ? 
Je ne sais même plus si je peux lui venir en aide, ou si tenter de le faire n'agit pas dans le sens contraire.
avatar
paradisiac
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  SHALE le 8/11/2018, 18:51

Tu ne peux pas l'aider, il faut que ce soit lui qui fasse la démarche de se soigner. Si tu l'aides, il se reposera sur toi, continuera à boire puisque tu seras là pour ramasser les pots cassés et pour lui servir de bouc émissaire. Le malade alcoolique s'en veut beaucoup mais ça il ne peut pas l'accepter alors il reporte ses reproches sur une autre personne, le conjoint en général.
S'il dit être prêt à se soigner tu lui dis d'aller voir un alcoologue ou d'aller dans un groupe de parole pour savoir quoi faire. Il me semble qu'une cure l'aiderait, mais là aussi, il faut que ça vienne de lui.
Il y a les CSAPA dans toutes les grandes villes, là il est pris en charge dans tous les domaines par un psychiatre, un alcoologue, des infirmiers alcoologues.
Ce que tu peux faire c'est lui donner les différentes adresses et numéros de téléphone, mais pas plus. Tu ne l'accompagnes pas, il y va seul. Il faut qu'il arrive à se responsabiliser pour gérer seul sa maladie. S'il voit que plus personne ne lui donne un coup de main, il va finir par y arriver.
En haut de ce forum, il y a un texte sur le détachement, c'est la pratique à utiliser avec un malade alcoolique par les proches, ça leur évite de devenir co dépendant de l'alcool.
S'il y a des choses que tu ne comprends pas, n'hésite pas à les demander, les réponses arrivent en général assez vite.
Courage à toi et n'oublie pas que là, il faut que tu penses surtout à toi pour ne pas tomber dans la co dépendance....
Tiens nous au courant..

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  cristal le 8/11/2018, 19:02

bonjour paradisiac et bienvenue sur onsaide onsaidiens
ce qu'il faut que tu saches c'est que le MA est comme un enfant qui a besoin de sa maman près de lui pour s'occuper de lui mais le MA doit apprendre à grandir,à devenir adulte et pour cela tu dois le laisser se responsabiliser et c'est en le laissant seul qu'il pourra y arriver.le petit enfant n'ira pas chercher les soins,si il arrive à devenir un peu adulte(grace à toi justement parce que tu le laisses seul)alors il aura l'idée de demander de l'aide tu comprends??
là,tu ne l'abandonnes pas,bien au contraire,tu lui permets de se responsabiliser et de trouver des solutions tout seul,c'est le seul moyen pour qu'il veuille se soigner.
Donc comme le dit shale,tu peux le conseiller mais il doit faire les démarches seul,c'est aussi l'adulte qui sera sollicité petits coeurs
n'hesite pas à poser toutes les questions que tu veux coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  SHALE le 8/11/2018, 19:07

J'ai oublié de te souhaiter la bienvenue sur Onsaide, alors voilà, c'est fait, je suis heureuse de t'accueillir parmi nous dans la grande famille des Onsaidiens.. smiles coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  penel le 9/11/2018, 06:46

Bonjour Paradisiac,

La réponse de ton ami est très claire. Quand il est alcoolisé, il veut qu'on le laisse boire et quand il ne l'est plus, il veut qu'on l'aide. Je pense qu'il n'est pas prêt à arrêter. Comme le dit Shale, rien ne t'interdit que collecter des informations sur les moyens d'arrêter de boire. Plaquettes, noms, adresses, numéros de téléphone. Tout est bon. Par contre, si tu sens que tu dois à tout prix le sauver alors qu'il ne veut pas, surtout quand ils sont alcoolisés, ne t'en occupe pas. Tu es en train de gâcher ta vie. Parce que lorsqu'on s'occupe d'eux et ben, forcément on ne s'occupe plus de nous. On prend beaucoup de temps et d'énergie pour eux. Et c'est pas bon. Tu peux toujours revenir sur le site, t'informer, en parler. Mais pas agir à la place des gens alcoolisés. Je sais que ce n'est pas facile. Mais au moment où tu voudras faire quelque chose pour le sauver. Essaies de te retenir et de te dire. Et si je faisais autre chose à la place qui me ferait plaisir à moi ? Au début, peut-être que tu ressentiras de la culpabilité. Mais au fil du temps, et quand tu verras qu'il n'y a aucune amélioration de son côté, tu penseras que tu as bien fait. Et tu auras bien fait. Un jour, tu viendras le voir parce que tu voudras le voir, bien sûr, c'est ton ami. Et bien tu lui raconteras l'activité que tu as fait (activité  ou autre). Et là, tu pourras vraiment te rendre compte s'il y a vraiment un échange entre vous. Est-ce qu'il va s'intéresser à ce que tu fais, ce que tu vis ? Parce que toi, tu es de l'autre côté. C'est toi, le réel. Et c'est comme ça que tu peux l'aider. Tu fais le lien entre le monde réel et sa planète (donne lui le nom que tu voudras). C'est vraiment différent. Leur vie à eux et la nôtre.
avatar
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  SHALE le 9/11/2018, 10:37

C'est intéressant ta vision des choses Penel, il y a beaucoup de réflexion et de recul dans tout ce que tu dis... smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  paradisiac le 9/11/2018, 11:50

Merci encore de votre aide,
Vous avez totalement raison, pendant plus de 2 ans j'ai angoissé, essayé de comprendre, tenté de le convaincre, essayé de sauver sa vie finalement et c'est peine perdue. Du coup il y a quelques semaines, j'ai craqué et ça m'a causé des soucis de santé. 
J'ai transmis comme me l'a conseillé Shale une adresse pour les soins,et vais suivre vos conseils pour moi même parce que je ne pourrais pas tenir longtemps à porter le poids d'une maladie si compliquée ( la part psychologique et émotionnelle étant trop  importante ).
Aujourd'hui il est dé-alcoolisé et dit qu'il va entreprendre les démarches pour se faire soigner, j'espère pour lui qu'il entreprendra ces démarches. Je suivrai de loin si il me donne des nouvelles et sans me préoccuper de sa décision finale, car je n'y peux plus rien.
Ce recul je peux l'avoir grâce à vous, c'est la première fois que je m'inscris sur un forum et je ne le regrette pas.
Bonne journée à vous toutes et tous
avatar
paradisiac
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  cristal le 9/11/2018, 14:00

Tu sais,le MA est vraiment sincère quand il dit qu'il va se soigner,c'est pour cela qu'ils sont si convaincants mais quand le manque arrive,rien ne peut l'empêcher de boire,les promesses s'envolent,plus rien n'existe que ce besoin de boire pour se sentir mieux.

Alors OUI,continue ta vie et regarde de loin,il est possible que vous vous retrouviez mais pas maintenant,pas avec l'alcool entre vous et ce n'est pas parce qu'il n'a pas bu durant qqs semaines que tout est gagné loin de là!!Il doit avoir des soins,un suivi régulier et une détermination sans faille.
Fais attention au chantage affectif,les MA jouent sur la corde sensible alors blinde toi et n’écoute pas ses supplications ou ses menaces au suicide ou même ses reproches d'abandon,tout cela est faux,personne ne l'abandonne,personne ne le persécute,il est libre de se soigner ou pas,c'est son choix 
Bon courage et tiens nous au courant  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  SHALE le 9/11/2018, 15:11

Bravo, tu as bien compris la position à avoir pour t'en sortir le mieux possible, et nous sommes là pour te soutenir et t'aider... smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  paradisiac le 9/11/2018, 21:06

Mon ami avait perdu son permis de conduire suite à un contrôle , il a fallu qu'il le repasse avec en prime une obligation de prise de sang régulière. A cette époque il était capable de stopper sa consommation pendant plusieurs mois afin de répondre aux exigences médicales. Quand je lui ai demandé où il trouvait la force de résister , il m;a répondu qu'il y était obligé sinon plus de permis!
C'est pourquoi je me dis que le MA peut réussir à s'arrêter au moins pour un temps par force de volonté. Il n'est pas dans le déni de sa maladie car il sait qu'il a un sérieux problème, mais il est très affecté par ce que son entourage peut penser de lui.
Il a également un jugement très sévère sur les personnes qui ont tendance à abuser de l'alcool, en parlant d'eux certaines fois dans des termes presques injurieux.
Bref, après quelques mots par messages ce matin, le calme complet et revenu, je suppose( et j'espère à tort) qu'un tour de manège a été remis en route. Je crois que le corps ne peut pas suporter très longtemps tout ce qui lui est infligé.
C'est pourquoi prendre de la distance reste difficile, mais si c'est la seule solution pour lui.Tout ce que je peux lui souhaiter c'est qu'il se sorte de cette prison de l'esprit.
Bonne soirée à vous
avatar
paradisiac
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  SHALE le 9/11/2018, 21:15

Ton mari peut se passer d'alcool pendant quelques temps car il n'est pas encore dépendant physique, il n'est que dépendant psychologique. Le problème c'est qu'on ne sait jamais quand la dépendance physique peut s'installer et là, il n'y a plus de volonté qui compte, il est drogué et il lui faut sa dose pour pouvoir juste vivre...Pour le moment il n'en est pas là, mais malheureusement, moi non plus je ne l'avais pas vu venir et pourtant je me suis retrouvée pieds et poings liés à l'alcool sans pouvoir vivre autrement qu'en fonction de la bouteille qu'il fallait que je trouve et que je boive...
Alors c'est maintenant qu'il faudrait qu'il arrête pendant qu'il n'est pas encore trop trop loin dans l'alcool.
Pour considérer cette maladie comme honteuse et pour être aussi dur avec les autres malades alcooliques c'est qu'il n'a pas bien compris ce qu'était la maladie alcoolique, une maladie comme une autre si ce n'est qu'elle atteint autant le physique que le psychologique et qu'elle fait des dégâts dans l'entourage.... Crying or Very sad
30

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  Crystal_ine le 12/11/2018, 13:14

À mon tour de te souhaiter la bienvenue sur Onsaide paradisiac. 

Je ne peux guère ajouter à ce que les autres t'ont répondu. Je suis une ex-conjointe d'un MA et ce n'est pas facile de les laisser sombrer, mais il n'y a pas d'autres solutions. Car nous ne pouvons pas les sauver s'ils refusent de se soigner. 

Je comprends tes inquiétudes, tes sentiments déchirés, la culpabilité, mais nous devons passer par là pour comprendre que la maladie alcoolique en est une différente de toutes les autres. 

Courage!

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  paradisiac le 12/11/2018, 15:03

Bonjour Crystal_ine,
c'est vraiment réconfortant de se savoir moins seule.
Je pense que mon ami est vraiment dépendant car cela fait 20 ans qu'il traîne ce fardeau. J'attends donc de voir si il fera de lui même les démarches pour se faire soigner. En effet, il a besoin régulièrement (environ tous les 10 à 15 jours) de boire énormément d'alcool fort ce qui le met dans un état comateux pendant 2 à 3 jours, puis il refait surface doucement ce qui lui prend encore 2 à 3 jours.
Le résultat est que sa vie professionnelle est gravement impactée ( Il travaille à son compte)
Quant à moi, j'ai préparé le peu d'affaires lui restant qu'il gardait chez moi afin de lui restituer ( à sa demande d'ailleurs); C'est une période emplie d'émotion, et j'ai du mal  à faire face.
Cette situation (le fait de le laisser face à lui même et seul) me rend malade et je fais des cauchemars à répétition. Mais c'est sûrement un mal pour un bien.
Je vais tenter de prendre du recul, et faire aussi un travail sur moi même.
Votre aide m'est précieuse pour y voir plus clair et comprendre le schéma du MA
Bonne fin de journée! petits coeurs
avatar
paradisiac
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  cristal le 12/11/2018, 19:04

Le Ma a besoin d'être confronté à la réalité aussi dure soit elle pour grandir.Alors laisse le trouver ses propres solutions et occupe toi de toi car tu as besoin de toute ton attention et aussi de douceur coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  mamou le 12/11/2018, 21:46

bonsoir paradisiac,

à mon tour de te souhaiter la bienvenue sur onsaide  onsaidiens

je ne vais pas répéter tout ce qui a déjà été dit  smiles, mais sache que tu ne l'abandonnes pas au borde la route en coupant les ponts.... c'est au contraire la meilleure des solutions.... 

il faut que ton ami se retrouve face à lui même et entame ses soins pour lui même 

coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  penel le 13/11/2018, 10:43

Salut Paradisiac,

Les filles ont raison, malheureusement ou heureusement pour nous. C'est vrai que tant qu'ils n'ont pas le couteau sous la gorge, ça ne marche pas. Quand on n'est plus là pour écouter ou voir leur délires alcoolisés, ils finissent par passer à autre chose, enfin, on l'espère tous. coeurs
avatar
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  paradisiac le 14/11/2018, 11:32

Bonjour à toutes et tous,
pour vous donner une petite suite. Hier je suis allée aider mon ami pour un travail qu'il ne pouvait faire seul. Il était bien, sauf que j'ai remarqué que ses mains tremblaient excessivement.
Je lui ai fait la remarque, il a dit que le café et le manque de sommeil en étaient responsables. C'est vrai qu'il paraissait fatigué.
Il m'a précisé qu'il était satisfait que l'on se soit quittés sans heurts, et que le fait de continuer de s'entraider et de pouvoir avoir des dialogues sereins étaient une bonne chose.
En fin d'après midi, après lui avoir restitué ses effets personnels comme convenu, je suis rentrée chez moi. il m'avait demandé de lui mettre un petit mot afin de le rassurer , ce que j'ai fait.
Ce matin, il me dit que son sommeil a été très léger et qu'il a passé une partie de la nuit à ressasser ce qu'il m'avait fait subir. Je lui ai répondu que c'était du passé et qu'il fallait plutôt qu'il pense à lui et à une façon de se sortir durablement de son addiction. 
Une question le préoccupe est de savoir si j'ai averti mes enfants de notre séparation et de ce que je leur ai dit … je me pose à présent la question de ce qui revêt une réelle importance à ses yeux ??? le regard des autres et le jugement ou lui même et sa santé?
Il a paru rassuré quand j'ai dit que mes enfants étaient au courant de la séparation mais n'en connaissaient pas les causes car cela ne les regarde pas. ( De plus ils sont grands aussi : entre 17 et 21 ans).
Il continue de prendre des médicaments. je ne sais pas si ça lui est vraiment utile, étant donné les excès de ces derniers jours.
@Shane , j'ai commencé à lire ton témoignage sur ton parcours qui est tellement poignant (je n'ai pas encore terminé la lecture). Je te remercie de tes écrits, tu es courageuse et dévouée et tu apportes beaucoup par ton expérience.
Ton mari était là aussi quand tu as fait la démarche de prendre soin de toi. C'est sûrement important de ne pas se retrouver seul? non?
Bonne journée!! coeurs
avatar
paradisiac
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  cristal le 14/11/2018, 14:03

Le regard des autres est très important pour le MA,je pense qu'il était important pour lui que tes enfants ne le jugent pas.
Si il tremble,c'est qu'il est en manque il est donc en plein sevrage mais ça c'est son problème,plus le tien.Tu es partie au bon moment et de la bonne façon,c'est bien de ne pas avoir de rancoeur et de ne pas se séparer en mauvais terme,tu sais maintenant où tu vas,tu gardes de bons contact mais de loin et c’est très bien super

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  SHALE le 14/11/2018, 18:48

Pour les tremblements, j'allais aussi te dire que c'est le manque qui les provoque....Il devait aussi avoir peur du jugement de tes enfants.
Pour ma part, quand j'ai pris la décision d'aller en cure, je l'ai prise absolument seule, mon mari n'était pas dans la co dépendance et ne l'a jamais été, c'est donc par moi même que je me suis rendue compte que j'allais en mourir. Et là j'ai du choisir entre continuer à boire et mourir ou arrêter et me soigner. j'ai hésité à vrai dire, mais l'instinct de survie a été le plus fort.
Mon mari a toujours été présent mais m'a toujours reconnue comme responsable de mes actes et m'a fait confiance très vite après la cure. Nous avons toujours pu beaucoup parler ensemble ce qui a aplani bien des difficultés... smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  paradisiac le 16/11/2018, 09:01

Merci Shane de ta réponse,
Mon ami arrive à stopper sa consommation quelquefois pendant plusieurs semaines, mais en fait dès qu'il rentre chez lui il se retrouve dans un environnement "propice" à la consommation.
Son frère dit qu'il s'agit d'un genre de "rituel". 
Je lui avais proposé de vendre ou de louer sa maison pour déménager et changer ses habitudes ( je ne sais pas si c'est une bonne idée toutefois). Il semblait assez d'accord, cependant sa Mère n'était pas pour ( pour le protéger sûrement et afin qu'il ne déménage pas trop loin de chez elle). Donc il s'est accroché à ce que lui a dit sa Mère. Je précise qu'il a passé la cinquantaine et que le fait de consulter et d'obéir à sa Mère me semble étrange à son âge.
Le fait de déménager ou de changer d'environnement n'était pas pour changer de région ou de pays mais juste se déplacer de quelques dizaines de kilomètres !
J'étais effectivement en train de tomber dans la co dépendance avec mes questions, mes insomnies, la culpabilité,  et l'impuissance de ne pas pouvoir agir non plus, et depuis que j'ai pris des résolutions et des distances tout va mieux pour moi.
Le plus difficile est d'accepter que le malade fasse l'effort de vouloir se soigner pour lui et que nous ne pouvons le contraindre.
Aussi de savoir, en tant que conjoint sommes nous en mesure de supporter le poids de la maladie ou non?
Ce n'est pas donné à tout le monde.
Bonne journée! petits coeurs coeurs
avatar
paradisiac
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  cristal le 16/11/2018, 11:17

Si ton ami déménage,il emmènera l'alcool avec lui Crying or Very sad ,sa relation avec sa mère me semble bien un problème,il n'est pas sorti de l'enfance d'un certain coté et l'alcool lui permet de supporter cette faille non résolue mais bon,c'est à lui de se soigner et de résoudre ce problème.
Le conjoint n'est pas apte à supporter la maladie alcoolique,même si il n'est pas dans la co dépendance,ce n'est pas une vie sereine alors si le MA ne se soigne pas,la seule solution est de partir pour ne pas subir cette maladie qui détruit tout et tous ceux qui sont autour Crying or Very sad
tu es partie au bon moment,il faut que tu te reconstruises maintenant  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  paradisiac le 20/11/2018, 15:09

Bonjour à toutes et tous,
Aux dernières nouvelles mon ami connait une période d'abstinence de 15 jours, et il me dit que ça se passe bien. Il n'a pas décidé de se soigner par ailleurs à part des médicaments que le médecin lui a prescrit.
J'espère que ça va durer; mais je me dis que c'est encore un peu tôt pour crier victoire et que malgré tout  il fallait que nous nous séparions pour qu'il tente de mener une meilleure vie.
Il m'affirme qu'il se sent bien.
Ohlala, plus de 2 ans de galère , où il a fallu que je trouve la force de le laisser pour qu'il commence à décider de faire quelque chose pour lui.
avatar
paradisiac
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: courage , lâcheté et culpabilité ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum