Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 18 Invités :: 2 Moteurs de recherche

cristal, erilyo, mamou, SHALE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Aller en bas

Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  Tulipes le 9/10/2018, 22:24

Bonsoir,
Je reviens après une longue absence. Heureuse de l'aide trouvée sur ce forum. Les années ont passé et le père de ma fille est toujours dans sa période de déni.

Si je n'en souffre plus, ma fille, qui est ado, a présent, semble avoir anesthésié tout mauvais souvenirs. Elle ne voit aucuns dangers, oublie les menaces que nous avons subies toutes les deux, les chantages qu'il lui faisait, la culpabilité incessante de pouvoir vivre avec moi qui était riche (ah bon? Avec un seul salaire et aucunes audes de sa part)

Les bras m'en tombent... Elle va, a sa demande retourner voir une pedopsychiatre qui l'avait suivie et qui a accepté de la revoir.

Est ce que certains d'entres vous ont connus pareils virement de leurs enfants?

Ici je ne condamne pas tous les malades alcooliques. Seulement le père de ma fille. Qui en plus de consommer de l'alcool, consomme en plus des drogues. Je l'ai croisé par hasard et son état est mauvais, il a maigrit, traine avec des gens dans le même "état" que lui.

Merci

Tulipes
Arrivant
Arrivant

Féminin 09/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  Crystal_ine le 10/10/2018, 00:01

Je n'ai pas connu ce que tu vis avec ta fille. Je suis bien embêtée de te dire ce qu'il faut faire. Ta fille a quel âge? 

J'aurais envie de te dire d'observer ta fille quelque temps. Sois attentive à ce qu'elle dit et au besoin, dis lui qu'elle doit être vigilante. 

Tiens-nous informé et nous essaierons de te guider au mieux. 

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  Tulipes le 10/10/2018, 03:05

Merci!
Ma fille va avoir 14 ans. Je suis embêtée aussi parce que j'ai l'impression qu'elle se braque dès que je lui dit quelque chose avec sujet.

Elle ne voit plus son père depuis clé mois de janvier. Ils se voyaient via un centre de rencontre. Et les assistants sociaux, ont eux aussi été excédés et ont arreté les visites apres 3 années ou il n'a pas été capable de venir à jun le matin. Si ils pouvaient sortir avec elle, il revenait avec une haleine d'alcool. Pendant 3 ans, il a été absent, et sans motifs, à la fête des pères, ou elle terminait en pleurs dans mes bras, avec le cadeau qu'elle lui avait apporté... Bref la liste est longue. Au final elle était fâchée aussi parce qu'il lui avait promis que tout irai mieux et en fait non. Il doit ressoliciter le juge de la jeunesse et il ne fait rien. Sauf envoyer des SMS à ma fille, a toutes heures du jour et de la nuit, au début, exigeant de la voir. Puis elle l'a bloqué. Ne voulant pas lui parler. On aurait dit a ce moment la que la pièce était tombée. Et puis la maintenant, depuis 1 mois. Plus rien.

Elle me dit que ce n'est lié a rien. Qu'elle ne l'a pas revu. Mais que ça reste son père. Je lui ai dit que oui bien sur ça reste son père. Elle dit qu'elle n'a rien a voir dans nos histoires même si elle me trouve incroyablement courageuse de l'élever seule et avec 1 seul salaire. Mais que ça reste son père...

Tulipes
Arrivant
Arrivant

Féminin 09/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  cristal le 10/10/2018, 09:28

Mon fils a le même age que ta fille et lui aussi se rapproche de son père,nous sommes séparés mais lui n'est pas MA mais c'est pour te dire que c'est un age où l'enfant a besoin d'avoir ses deux parents pour retrouver un certain équilibre.Elle n'a pas oublié ce que vous avez vécu noon elle sait que son père est malade,elle a du voir l'alcool à l'oeuvre plus d'une fois Crying or Very sad Mais elle a besoin de se faire sa propre opinion et de se rendre compte par elle même qu'elle n'est pas en sécurité avec son père.
Alors laisse la faire son expérience,si elle n'est pas en danger(conduite en état d'ivresse ou seule avec des gens peu recommandables....)alors laisse la explorer le monde de son père,elle doit trouver elle même des parades pour contrer l'alcool de son père et aussi lui dire ce qu'elle en pense.Elle ne restera pas avec son père alcoolisé,elle sait que tu es là et que tu veilles,c'est important mais tu dois la laisser voir son père ou l'appeler ou être en contact si tu juges bien sur qu'elle n'est pas en danger bien sur.
Voilà,ce n'est que mon avis Tulipe mais effectivement,c'est son père et elle en as besoin  petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  penel le 10/10/2018, 10:01

Bonjour Tulipe,

Moi aussi j'ai des enfants ados et plus jeunes avec un ex alcoolique. Il paraît qu'il vaut mieux avoir un père malade, qu'un père absent. Je crois bien que c'est vrai. Dans mon cas, j'ai une fille de 18 ans qui vient d'avoir un bébé. Elle a choisit de vivre chez son père, alcoolique. Je me fais beaucoup de soucis pour eux et cela n'arrange pas mon cas. Mon plus jeune qui a 8 ans et demi va chez son père le weekend. On s'est séparé depuis environ 6 mois. C'est un choc pour eux, d'être séparés des parents. On ne peut pas les empêcher de voir le parent alcoolique.  Juste garder un œil sur eux et être là, en cas de besoin. Moi, j'ai tendance à être mère poule. Et cela me vaut ma codépendance. Simplement, elle est mineure ta fille et il faut faire attention à la protéger et bien savoir où elle met les pieds et ce qu'elle fait avec son père. Aller au bar, non. Faire des activités, oui. Et crois-moi, c'est très compliqué. Si tu sais avec qui elle va copains ou copines, ok, mais il faut quelqu'un qui puisse assurer derrière. Horaire, nourriture, etc. Il faut qu'elle apprenne à t'appeler en cas de besoin, qu'elle ne te jette pas, comme font la plupart des ados.
avatar
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  SHALE le 10/10/2018, 10:24

Je n'ai pas très bien compris. Ta fille a demandé à voir son père ? à aller chez lui ? Je ne vois pas où est ton inquiétude là...Qu'elle ait refoulé les mauvais souvenirs c'est très fréquent, c'est plutôt bien pour elle, ça lui permet de ne pas ressasser sans arrêt les mauvais souvenirs.
Effectivement elle n'a plus envie qu'on lui parle de l'alcoolisme de son père, ni même peut-être qu'on critique son père, elle a besoin d'avoir une image de celui ci pas trop mauvaise pour se construire....
Alors laisse la en parler mais devant elle n'enfonce pas trop ton ex mari, car oui c'est toujours son père et elle en sait assez pour se faire son propre jugement, je pense... smiles coeurs coeurs coeurs
30

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  Tulipes le 10/10/2018, 12:07

Merci pour vos réponses.
En fait j'ai ma fille en garde principale et elle pouvait le voir via le centre de rencontre. Comme il n'a jamais fait d'efforts ou si peu. Les visites ne sont jamais allées au-delà de 4h sur 3 années. Alors qu'on aurai pu, si son comportement l'avais permis, même aller jusqu'au weekends.

J'ai aussi demandé l'avis des assistants sociaux du centre de rencontre et ils ont aussi vu le père de ma fille et ont constatés que son état ne s'améliore pas du tout, bien au contraire.

C'est aussi tout son côté manipulateur qui me fait réfléchir.

Et je ne comprends pas, si il dit a tous ses "amis" qu'il tient tant a voir sa fille, pourquoi il ne sollicite pas le juge...

Tulipes
Arrivant
Arrivant

Féminin 09/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  penel le 10/10/2018, 12:43

Moi, je crois avoir la réponse. Si il voit sa fille, c'est pour lui et non pour elle. Je le constate avec mon plus jeune fils en ce qui me concerne. Il voit son fils, mais c'est tout. Il n'assume pas le reste. C'est à dire que c'est à l'enfant de se gérer et qu'ils n'agissent pas en tant que parent ou très peu. On a tout le difficile et eux, c'est pour s'amuser ou les loisirs. Or, ce n'est pas seulement les loisirs avec les enfants, être parent. Parce que si un juge vérifie ce qu'il fait derrière avec sa fille (enquête sociale ou autre) et bien il sera grillé.
avatar
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  cristal le 10/10/2018, 13:09

concrètement,ta fille veut quoi,le voir seule?chez lui? ton ex veut quoi?la voir chez lui? il faut commencer par savoir ce que ton ex veut et ce que ta fille veut et voir si c'est possible ou non par rapport à son état.Tu peux aussi demander aux assistantes sociales de parler à ta fille si la rencontre n'est pas souhaitable,ça passera mieux que si c'est toi qui refuse.Mais voit déjà si il y a vraiment danger et ce qu'ils veulent réellement l'un et l'autre . petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  chiffounette le 10/10/2018, 15:45

bonjour Tulipe

La réaction de ta fille est normale. Il est normale qu'elle se forge sa propre opinion sur son père. Elle est dans le refus de ta vision, parce que c'est normale qu'elle est de l'affection un sentiment pour son père aussi violente est pu être votre vie commune.

J'ai une fille de 21 ans qui a très mal vécu notre divorce. J'ai eu souvent le sentiment qu'elle idéalisait son père alors qu'il nous a fait sublir le pire avec ce divorce voulu par lui. J'ai fini par comprendre que ma souffrance de femme de mère n'était pas sa souffrance. J'ai fini par accepter la relation qu'elle entretenait avec son père, j'ai compris au travers de nos échanges, qu'elle connaissait les limites de son père mais que voilà c'était son père avec son amour de fille. 

En fait j'ai lâcher prise à peu près à l'âge de ta fille, ça m'a permis de constater qu'elle me faisait confiance, que son socle c'était moi et qu'elle maintenait une relation pour son propre équilibre de petite fille, comme une façon de se rassurer. 
Comme dit shale si elle sait gérer le danger (et ça tu peux en discuter avec elle) dis lui que tu comprends sa démarche (si tu la comprends bien sûr).

Courage
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  Tulipes le 10/10/2018, 18:36

Je vous remercie sincèrement pour vos réponses. Elles me donnent beaucoup d'avis mais aussi beaucoup de courage. Et j'ai bien fait de poser la question.

En fait oui j'ai l'impression que le père de ma fille ceux la voir hors jugement, juste dans son intérêt, par fierté mal placée, et non pour elle. Malgre tout ce qu'il lui avait promis et qu'elle n'a jamais vu.

Oui bien sur elle devient ado et doit faire ses expériences et avis, ça je doit aussi l'admettre et faire pour la guider et sans la braquer. Ce qui demande beaucoup de finesses parfois.

Ce qui nous lie elle et moi c'est qu'elle sait que je suis là. Qu'elle peux compter sur moi. Mais bon elle saut aussi qu'elle doit se tenir un minimum.

On a rendez-vous chez la pediosychiatre bientôt. Elle ne ceux voir qu'elle. Bon c'est déjà ça. On avance...

Tulipes
Arrivant
Arrivant

Féminin 09/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  cristal le 10/10/2018, 19:01

c'est vraiment très bien qu'elle accepte de voir un psy,ça va beaucoup l'aider,elle pourra sans doute avoir des réponses et des conseils pour la guider dans ses choix.ça doit aussi te soulager te la savoir aux mains d'un professionnel,mon fils aussi est suivi et ça lui fait un bien fou  petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  VMARGUERITE le 13/10/2018, 10:27

Les relations des filles avec leurs pères sont très différentes d'avec leurs mères et elles en ont besoin pour grandir. La loyauté des enfants envers leurs 2 parents est très importante et l'adolescence est aussi une révolution pour les enfants.
Tu es une maman aimante Tulipes et tu la guides au mieux tout en lui donnant la possibilité de s'exprimer dans un lieu neutre qui est le cabinet du pédopsy. Ta fille fera son chemin petit à petit. 
J'assiste depuis des années de mon coté au relationnel de mon mari MA avec ses filles. C'est compliqué, douloureux, espacé par moment mais il y a un lien de père à fille. On ne sait jamais ce qui passera dans l'avenir. C'est à ta fille et à son père de le construire. Elle sait qu'elle peut compter sur toi, c'est un joli cadeau.

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de malades alcooliques non-abstinents

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum