Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

lullaby77

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Suis-je déjà alcoolique?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Suis-je déjà alcoolique?

Message  lolvs le 8/10/2018, 11:54

Bonjour à tous,
j'ai découvert ce forum hier par hasard, alors que je tapais les termes "honte d'avoir trop bu", après une soirée trop arrosée qui n'est hélas pas la première. Cela fait plusieurs mois que je me demande si je ne suis pas devenue addict et à lire différentes choses sur ce forum, j'ai bien peur que la réponse soit positive...
En effet, depuis 1 an surtout, ma consommation est de plus en plus excessive: je ne bois pas dès le réveil certes, je n'ai pas de tremblements ni de sensation de manque physique, je ne cache pas de bouteilles partout dans la maison (ce que faisait mon ex-mari, buveur solitaire et honteux), mais je bois presque tous les jours, ou au minimum un jour sur deux, à l'heure de l'apéritif. C'est devenu un rituel avec mon conjoint, on prend un moment de détente, on discute de tout; mais ça dérape de plus en plus souvent, on boit des quantités plus grandes, parfois je deviens vraiment ivre, le lendemain je me sens très mal. Ce mécanisme s'est accentué l'an dernier car j'étais vraiment mal au boulot, du coup il m'est arrivé d'y aller le matin avec l'impression d'être encore saoûle, alors que j'avais presque 1 h de route à faire... Je ne travaille plus depuis 1 mois, par choix, mais cela n'a pas amélioré la situation. J'ai eu 50 ans cette semaine, ce qui a été l'occasion de 2 épisodes d'alcoolisation très forte, au point que mon fils de 8 ans a déclaré que j'étais souvent saoûle le soir (on a pris ça avec dérision, lui-même ne le disait pas pour s'en plaindre, parce que pour l'instant il n'en souffre pas) et que ma fille aînée, venue me voir ce week-end, m'a reproché de boire trop, trop  vite, à chaque soirée, ce qui provoque une excitation qui tend à l'agressivité (dans mes propos). D'ailleurs cela provoque aussi des tensions avec mon compagnon, car lorsque j'ai trop bu je lui assène des choses très désagréables qu'il prend mal.
En fait c'est cela le souci: je bois trop vite, des quantités de plus en plus élevées (1 bouteille, voire davantage parfois), je ne me rends plus compte que j'ai atteint la dose qui devient déraisonnable pour moi, puis je deviens virulente et agressive, je me couche tard, à moitié malade et je mets la journée du lendemain à m'en remettre. J'ai de plus en plus de mal à me limiter à 2 ou 3 verres de blanc (je ne prends que ça), mais ce n'est plus drôle ni festif... Croyez-vous que je doive consulter, me faire aider, et par qui? A quel degré d'alcoolisme pensez-vous que je sois? Est-ce "juste" psychologique? Je n'arrive pas à dire non quand mon compagnon me propose un verre, le soir, d'une bonne bouteille... Merci d'avance pour vos réponses et conseils, bonne journée à tous!
Merci d'avancepour vos conseils

lolvs
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  yohanna le 8/10/2018, 15:01

Bonjour et bienvenue sur ce site Very Happy 
Le premier pas est fait, l'important est de se rendre compte de son état et d'essayer d'y remédier. Des personnes plus compétentes te donneront certainement de meilleurs conseils, mais j'ai à peu près le même profil que toi et pour l'instant sans aide médicale je tiens le coup. Mais il faut beaucoup de cran et de volonté je l'avoue.
N'hésites surtout pas à aller sur ce site, te confier dans les moments difficiles, tu trouveras toujours une écoute ou une aide. Il est très important de voir que tu n'es pas la seule dans ce cas et avec un peu d'aide on s'en sort.
Pour encouragements, je peux juste te dire que ça fait 4 mois que je ne bois plus. C'est une nouvelle vie, plus de culpabilité au réveil, les idées claires, plus de pertes de mémoire, arriver à faire plein de choses, etc..... la liste est trop longue.

Encore bienvenue et bon courage.

onsaidiens
avatar
yohanna
Arrivant
Arrivant

Féminin 18/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  cristal le 8/10/2018, 15:43

bonjour lolvs et bienvenue sur onsaide  onsaidiens tu as très bien fait de venir parler sur le forum,nous allons t'aider à y voir plus clair et à retrouver une vie qui te convienne   Very Happy

mais ce n'est plus drôle ni festif..

ça,ça me fait tilt, quand l'alcool n'est plus drole ni festif,quand on augmente les doses et qu'on ne peut pas s'arrêter à un verre,c'est qu'il y a un problème et tu as raison de tirer la sonnette d’alarme avant qu'il ne soit trop tard.
Je pense que tu n'en es qu'au début de la maladie,une dépendance psychologique qui peut se stopper avec un alcoologue et sans doute une thérapie pour voir d'un peu plus près ton enfance.

Mais on va faire peu à peu connaissance lolsv, avec tes réponses,on pourra voir si tu es réellement MA et le degré de ta dépendance.
est ce que tu as déjà essayé de ne plus boire du tout pendant quelques semaines?? 
quand on est malade alcoolique,ça va quelques jours,parfois une ou deux semaines puis le manque se fait ressentir avec des idées alcool permanente où on attend que le moment où on se donnera l'occasion de boire,c'est là que l'on sait qu'on est entré dans la maladie,quand on a perdu la liberté de ne pas boire.
tu bois tous les jours dis tu,est ce que tu peux t'arrêter quand tu as commencé à boire?
est ce qu'il t'arrive de boire seule?
est ce que tu caches tes consommations à ton entourage?

Tu réponds si tu le souhaites bien sur mais sache que tu ne seras jamais jugée ici et que l'on t'aidera du mieux que l'on pourra  onsaidiens coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  Malka le 8/10/2018, 15:58

Bonjour et bienvenue Lolvs,

Bravo pour ton premier pas vers la guérison; selon tes dires, tu sembles avoir une belle lucidité face au problème d'alcool. Je crois que comme tu le mentionnes si bien, il y a en effet des ''niveaux'' dans la problématique et cet aspect fait parti du problème. On peut être très longtemps dans le déni lorsque l'on se compare à d'autres, c'est une chose que j'ai faite très longtemps avant de m'avouer malade alcoolique et cet état à contribué à mon problème. 

Un jour quelqu'un m'a dit, si tu dois contrôler, c'est qu'à la base tu n'as plus le contrôle. Ça peut paraître simpliste, mais c'est vrai. Un buveur qui n'est pas malade alcoolique n'a pas besoin de se ''coacher'' pour boire moins, il a un signal de satiété naturel qui lui dicte quand c'est assez. L'alcoolique n'a pas ce signal ou du moins, il peut peut-être contrôler à certaines occasions mais fini toujours par éxagérer sa consommation. Par la suite et de façon graduelle, les problèmes s'accumulent dans les autres sphères de notre vie; tu le mentionnes déjà dans ton post à savoir, les enfants qui réalisent qu'il y a une surconsommation, les comportements aggressifs ou négatifs, les problèmes au travail, dans le couple sans compter le malaise physique et mental qui s'en suit. 

Être alcoolique ne signifie pas que l'on se retrouve indéniablement sans abris a boire sa bouteille dans un sac de papier sous un pont... Je crois qu'il se définit lorsque la consommation d'alcool devient pathologique et nuit au buveur et son entourage, a plus grande ou plus petite échelle. Il y a plein de facteurs qui entrent en ligne de compte; l'état émotionnel, l'entourage, le stress (dans ton cas les difficultés au travail) et j'en passe qui peuvent tous contribuer à alimenter une consommation excessive. Il y a évidement pour nous tous, un dénominateur commun au niveau chimique et très souvent psychologique mais là c'est du cas par cas. Quoi qu'il en soit, un buveur problématique le fait pour combler un manque et si il veut régler ce problème, il doit trouver la source. 

C'est beaucoup à prendre comme infos, c'est complexe et c'est une maladie sournoise mais qui se guérit avec les bons outils. La volonté à elle-seule n'est pas suffisante, même si elle est un facteur clé dans la rémission, mais tu es au bon endroit pour trouver les outils dont tu auras besoin pour faire face à ce monstre. 

C'est certain que pour faire les choses de façon adéquate, il est préférable de consulter un médecin (spécialiste en addiction si c'est possible) et un suivi psychologique également. Je ne suis pas médecin, et je n'ai que mon expérience pour te conseiller.


Tu es entre bonne mains ici, comme tu as dû le constater, il n'y a ici que de l'aide et pas de jugement; Shale et Cristal sont les intervenantes principales de ce forum et sauront te guider dans ta démarche. Tout les ''frères et soeurs'' MA ici comprennent ce que tu vis et seront là pour t'encourager à garder le cap. L'appartenance est primordiale ici car elle nous rappelle que nous ne sommes pas seuls et que c'est possible de se soigner afin de se sentir en paix, sans honte. 

Je te souhaite la bienvenue et merci encore pour ton mot sur mon fil. Chaque parole est importante.
avatar
Malka
Assidu
Assidu

Féminin 29/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  SHALE le 8/10/2018, 19:36

Bienvenue sur Onsaide..Tu as raison de te poser des questions sur ton degré de dépendance. Pour le moment, je pense qu'elle n'est que psychologique, mais le passage avec la dépendance physique peut se faire très vite, et alors là, c'est l'enfer.
Pour le moment tu n'es pas dans le déni, tu te poses des questions c'est normal et c'est même bien...Le seul ennui c'est que vous êtes deux à boire, je ne sais pas si tu arrête l'alcool si ton conjoint te soutiendra, ce n'est pas toujours évident...
Là il me semble impératif de faire un sevrage pour arrêter de boire car tu es encore dans la période où ce ne sera pas trop difficile d'arrêter. Le sevrage, il vaut mieux voir ton médecin avant pour qu'il te prescrive un anxiolytique, des médicaments qui freinent l'envie de boire. Mais si tu as des anxios sous la main en cas de grosses angoisses, tu peux le commencer. Il faut boire au moins deux litres d'eau sucrée par jour, car l'alcool déshydrate et apporte du sucre qu'il faut donc compenser quand tu ne bois plus.En prenant du magnésium et de la vitamine B1 et B6, tu devrais y arriver. Le sevrage dure environ 8 jours....
Mais il faut te faire aider un maximum. Tu as le forum, qui est ouvert jour et nuit où tu peux nous tenir au courant de tes avancées, de tes doutes et de tes espoirs. Tu peux aussi aller voir un alcoologue et un psy, car les causes de l'alcoolisme remontent à notre toute petite enfance..
Tu as aussi dans les grandes villes les CSAPA , qui sont gratuits et où tu trouves tout ce que tu as besoin: psy, alcoologues, médecins, infirmiers psychiatriques, n'hésite pas à aller les voir. Tu as aussi les groupes d'anciens buveurs qui font du bon boulot, leurs horaires sont affichés en général dans le journal du lundi ou du mardi. Avec toutes ces béquilles tu devrais réussir à rester debout et à te défendre..
Nous sommes tous avec toi!! onsaidiens onsaidiens onsaidiens
29

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  lolvs le 9/10/2018, 09:41

Bonjour à tous et un grand merci pour vos gentils messages! Je les ai rapidement regardés hier soir et prends plus de temps ce matin de les lire. Je n'ai pas bu une goutte depuis 2 jours, malgré la présence d'amis hier soir et des bouteilles qui vont avec. Cela ne m'a pas trop coûté lors de l'apéritif ni pendant le repas, c'est après, en rangeant, lorsque j'ai vu qu'il restait du vin blanc (c'est curieux, lorsque je participe, il n'en reste pas en général!)...
Pour répondre à ta question, Cristal, non, je n'ai pas essayé d'arrêter de boire plusieurs semaines d'affilée, ce qui me paraît d'ailleurs absolument hors de portée pour l'instant ! (un des signes qui m'alertent, quant à tes autres questions, la réponse est négative). Le mieux que je fasse depuis plusieurs mois, c'est 2 jours d'abstinence, et effectivement, Shale, le fait que mon compagnon soit un adepte du 1er comme du dernier verre ne va peut-être pas m'aider... J'ai peur de ma fragilité en fait, peur de ne pas savoir dire non, et en même temps je suis en colère, parce que ça m'énerve de devoir renoncer à ce plaisir, qui l'est moins qu'avant cependant puisque des problèmes apparaissent, mais pourquoi apparaissent-ils, pourquoi est-ce que je n'arrive pas à gérer ma consommation, pourquoi est-ce que je tombe moi aussi dans ce piège? Je me croyais bien loin de tout ça, en partie parce que j'ai longtemps consulté à cause de mal-être et d'angoisses et que je suis encore sous anti-dépresseur pour m'aider à supporter mes phobies. Vous me direz que ce tempérament anxieux fait un peu le lit de la dépendance à l'alcool...
C'est vrai aussi que je n'envisage pas à envisager de ne plus jamais boire une coupe de champagne ni un verre de bon chardonnay, de temps à autre, exceptionnellement, même si j'ai bien lu qu'il ne faut pas se poser cette question pour l'instant.
Compte tenu de tout cela, j'ai pris hier rendez-vous dans un CSAPA (c'est bien le terme?), qui m'en a proposé un ce vendredi. D'ici là, il faut que j'arrive à ne pas céder à la tentation, et c'est maintenant que ça se complique. Bon, penser 1 jour après l'autre, c'est bien ça? Bon, je vais aller prendre mon magnésium+ vit. B diverses et peut-être un petit anxiolytique...
Belle journée à vous!

lolvs
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  SHALE le 9/10/2018, 09:50

Tout d'abord, tu peux aller lire, dans la base de données, comment fonctionne la dépendance, tu comprendras pourquoi un verre peut la relancer. Si tu ne trouves pas je te le résumerai ici.
Pour le moment comme tu l'as lu, ne pense pas sur le long terme, un jour après l'autre, même une heure après l'autre, ça suffit, pas la peine de te fixer d'autres limites pour le moment..
Pour tes angoisses il y a deux possibilités:
-les angoisses étaient là avant et t'ont poussée à boire de l'alcool
-c'est l'alcool qui provoque ces angoisses.
L'alcool, pas au début, mais plus tard devient un puissant anxiogène et provoque de grosse angoisse et des dépressions.
L'alcool empêche les médicaments d'agir, notamment les anxiolytiques. Il en potentialise les effets et le médicament n'agit pas...Alors c'est normal qu'il ne t'apporte pas d'aide.
Pour ton rendez vous au Csapa, c'est une bonne chose, tu l'as eu assez rapidement en plus, ce qui est assez rare...Tu feras le point avec eux et , si tu le veux bien, tu nous diras ce qu'ils t'ont prescrit.
En tout cas nous sommes là pour te suivre et t'aider au jour le jour alors n'hésite pas à poser toutes les questions que tu veux, à écrire tes doutes, tes angoisses et tes joies aussi.... smiles coeurs

80

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  lolvs le 9/10/2018, 09:58

Merci, Shale, tu as raison, je vais y aller à petits pas et essayer de ne pas me mettre la pression. J'ai lu effectivement ce qui concerne le mécanisme de la dépendance et je vois bien qu'à fortes doses, certains soirs, je me retrouve avec des idées suicidaires (du genre, je suis trop nulle de toute façon, je n'arrive à rien, la vie est trop moche...). Donc il faut arrêter avnt que ça ne devienne plus grave.
Je vous tiendrai au courant après le RV, et peut-être avant, d'ici là. croiser les doigts

lolvs
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  cristal le 9/10/2018, 15:53

c'est super que tu aies un rdv aussi vite  super
pour les "pourquoi moi",il n'y a pas de réponse,pour tomber dans la maladie,il faut 3 choses : 1/une faille dans l'enfance,2/la rencontre avec le produit et 3/ un élément déclencheur.

Par exemple pour moi,la faille,c'est ma mère,la rencontre avec le produit,c'est assez banal comme tout le monde et l’élément déclencheur a été une rupture amoureuse.
On ne choisit pas d'être malade,un jour,on se rend juste compte qu'on ne boit pas comme les autres et ensuite,on comprend qu'on est tombé dans la maladie MAIS,car il y a un MAIS,on vit super bien et même mieux quand on s'est soigné Very Happy mais ça,tu n'es sans doute pas encore apte à l'entendre,on va y aller pas à pas. petits coeurs
Pour le "plus jamais",je n'ai pas pu me le dire au début,je me suis juste dit "pas aujourd'hui,demain on verra" et je n'ai jamais utilisé le "plus jamais" car c’était inconcevable.
Donc,tu ne te dis pas "plus jamais",tu te dis juste "aujourd'hui je ne bois pas" et ça suffit pour le moment  baiser

ça fait un jour de plus lolvs, bravo super coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  lolvs le 9/10/2018, 17:44

Oui, Cristal, tu as raison... Là, j'ai eu une forte envie de prendre bientôt l'apéritif, sentiment de déprime fulgurant et soudain qui a appelé ça, d'un manque profond... dur, dur!
Allez, je vais tenir!

lolvs
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  SHALE le 9/10/2018, 19:47

Quand tu as un gros flash de ce style il faut que tu fasses quelque chose qui t'occupe l'esprit. Tu prends une douche, tu bois un grand verre d'eau, tu manges des bonbons, à la menthe notamment, des gâteaux, des choses que tu aimes. Tu fais une activité que tu apprécie, écouter de la musique, lire , sortir , faire du sport, ce qui te fait envie, mais essaie de ne pas prendre ce verre qui ouvrira la porte aux autres verres... Crying or Very sad
17

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  Priame le 9/10/2018, 20:48

Bienvenue sur le forum lolvs. Je ne peux qu'espérer que tu ne sois pas MA mais dans tous les cas sache que n'importe lequel des chemins que tu prendras on sera là (surtout les filles  Rolling Eyes) pour te soutenir et te donner des conseils. C'est une expérience qui m'a personnellement rendu beaucoup plus fort. Courage, ça va être difficile mais rien d'impossible.

Priame
Assidu
Assidu

Masculin 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  cristal le 9/10/2018, 20:56

tu vas apprendre à gérer les flashs et même à les anticiper,tu vas apprendre à te connaitre et à savoir quand tu es à risque,ça va beaucoup t'aider à ne pas craquer.
Tu as une "boite à outils" dans la base de données,tu y trouveras des astuces pour contrer les flashs,si tu ne trouve pas,je te mettrai le lien.
J'espère que tu as tenu bon,on est avec toi  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  lolvs le 10/10/2018, 10:24

Coucou et merci pour vos messages hier!
Je n'ai pas craqué, effectivement je me suis occupée; j'ai suivi vos conseils et suis sortie, en me disant que j'allais me faire plaisir, je me suis donc offert un bon roman policier que j'ai dévoré dans la soirée + un bout de la nuit. Je n'ai plus ressenti d'envie après ce moment et ça ne m'a pas manqué en fait. Mon conjoint, lui, s'était servi un verre pour l'apéritif mais ne m'en a pas proposé. C'est bizarre, pour l'instant je n'ai pas envie de lui parler de tout ça, je me cache quand je vais sur ce forum! Pour l'instant, j'ai envie de garder ça pour moi, je ne sais pas bien pourquoi.
Je me dis qu'il faut être douce avec moi, même si je ne fais pas grand-chose en ce moment, ne termine pas toute ma "to do list", je m'autorise un peu de flemme, parce que je me dis que si je me mets trop la pression, je risque de craquer. J'ai la chance de ne plus travailler en plus, donc pas de stress (financièrement par contre si, mais bon, c'est un choix de vie et on n'est pas à la rue!), du temps pour me reposer si besoin. Je peux même compter sur quelques amies compréhensives.
Mon but, pour l'instant, c'est de tenir jusqu'au rendez-vous de vendredi.

lolvs
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  SHALE le 10/10/2018, 10:29

Tu as compris beaucoup de choses en peu de temps, tu peux être fière de toi!! Bravo c'est une bonne avancée que tu fais là....
A continuer... smiles coeurs coeurs coeurs
44

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  cristal le 10/10/2018, 13:04

c'est normal que tu n'aies pas envie de parler de ton combat,personnellement,je n'ai rien dit non plus à personne,déjà c'est quelque chose d'intime et en plus,si on chute,on a pas les reproches des autres Rolling Eyes alors fais comme tu le sens,un jour tu te sentiras prête à en parler mais là,c'est entre toi et toi,un défi pour toi et rien que pour toi. baise main baiser
Tu avances super vite lolvs,bravo  bravo

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  yohanna le 11/10/2018, 15:21

Super, tu analyse très bien ta situation bravo 

La lecture est un très bon moyen de décompression, je m'y suis mise également et j'ai la chance d'avoir une bibliothèque pas loin....

Tu es en bonne voie, félicitations très gai
avatar
yohanna
Arrivant
Arrivant

Féminin 18/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  lolvs le 12/10/2018, 11:31

Bonjour et merci pour vos encouragements!
J'ai tenu depuis dimanche, donc 5 jours sans. Je pense qu'il ne m'était pas arrivé depuis plus d'1 an, largement, de ne pas boire pendant un tel laps de temps, ne serait-ce qu'un ou 2 verres.
Cela ne me paraît pas si dur, sauf à quelques moments. C'est plutôt de se dire que plus jamais il ne faudrait, comme si on m'interdisait le chocolat ou le moindre gâteau à vie! Je peux l'envisager pour un régime, mais tout le temps... Enfin, comme vous le dites si bien sur ce forum, il ne faut pas voir si loin, ça ne sert à rien sinon se mettre la pression de l'interdit, qu'on a toujours envie de braver un peu (ou beaucoup) grimace
RV ce matin au CSAPA près de chez moi, reçue par une assistante sociale parce que c'est ainsi qu'ils fonctionnent pour la 1ère prise de contact. Accueil sympathique. Elle me propose de voir plutôt une des psychologues, pensant que je ne suis pas à un stade où j'aurais besoin d'un suivi médical (mais ne l'excluant pas si besoin); c'est là que ça se complique, parce que la 1ère date dispo est fin novembre! Elle me rappelle pour me proposer une entrevue plus tôt.
A la fin de l'entretien, je lui ai demandé, sur le pas de la porte, si elle pensait que je devais continuer de m'abstenir de toute boisson alcoolisée. La réponse m'a coincée, car elle m'a dit: "Vous avez bien arrêté avant de venir, donc vous savez bien, vous avez votre réponse!"...
C'est que samedi soir, nous sommes invités chez des copains qui aiment bien lever un peu le coude, et qu'hier soir, mon chéri m'avait acheté une bonne bouteille de blanc. J'en suis restée à mon Pulco! J'ai même demandé à nos amis de prévoir du jus de tomate et tabasco. Je me trouve presque héroïque lol.
Néanmoins, j'apprécie de me lever plus en forme et d'être plus active dans la journée, qui était souvent entamée par une grasse matinée due à une bonne gueule de bois ou par une grosse sieste pour récupérer. Par contre, hier soir, j'étais HS, je me suis même couchée vers 22h, ce qui est très rare chez moi! Je ne sais pas si c'est lié à l'abstinence, j'avais aussi peu dormi la veille.
Voilà les nouvelles, j'espère que tout va bien de votre côté, surtout ceux qui n'ont pas encore trouvé la voie de la sagesse comme nos chers modos et autres admin de ce forum oui chef  ;O ! Biz à tous

lolvs
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  cristal le 12/10/2018, 13:55

c'est super que le premier contact se soit bien passé par contre,fin novembre,c'est tout de même très loin!!tu n'as pas un autre centre qui pourrait te prendre plus tot??
Pour le reste,fais attention car tu es entrain inconsciemment de te préparer à une alcoolisation,tu demandes la "permission" de boire jusqu'au prochain rdv car tu as une soirée samedi,ça veut dire que tu n'exclues pas le fait que tu vas boire donc je tire la sonnette d'alarme: le petit singe(nous appelons l'alcool de cette façon)sait que tu vas être tentée,il le souhaite d'ailleurs pour pouvoir te remettre le grappin dessus,donc soit tu annules cette sortie pour éviter le risque et la lutte inévitable soit tu te prépares et tu te blindes pour affronter ton ennemi boxer Mais ton abstinence est vraiment toute jeune et ça risque d'être dur de refuser et de contrer toutes les propositions que l'on va te faire là bas Crying or Very sad
si tu décides d'y aller,on va te préparer avant,on a des astuces pour contrer les assauts du petit singe mais si tu peux zapper,ce serait plus facile pour toi.

Pour ce qui est de la fatigue,oui,elle est très présente en début d'abstinence,ton corps se rééquilibre peu à peu et toute ton énergie est mobilisé pour remettre en place tout ce qui est désorganisé en toi à cause de l'alcool.Alors repose toi un maximum et sans culpabiliser,tu as besoin d'être à ton écoute et de te centrer sur toi.

Bravo pour tes 5 jours  bravo

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  yohanna le 12/10/2018, 14:54

Bravo pour tes 5 jours pom pom girl

Si vraiment tu ne peux annuler cette soirée, pense très très fort au lendemain matin, au bonheur que tu auras à te lever sans gueule de bois, tu verras et en plus ça te motivera encore plus le lendemain. De plus, tu peux te lâcher sur le dessert, c'est plein de sucre mais comme ça compense l'alcool tu ne cumule pas en terme de prise de poids. Tu n'en sera que plus forte.

très gai

Moi je me sens plus forte de jour en jour rien qu'à voir mon mari (qui boit modérément, jamais saoul, mais qui n'envisage pas un repas sans apéro et verre de vin) faire la sieste ou s'endormir devant la télé.

C'est en partie ce qui nous aide également à tenir le coup (c'est moche mais on apprend en regardant les autres). lol!

onsaidiens
avatar
yohanna
Arrivant
Arrivant

Féminin 18/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  SHALE le 12/10/2018, 17:35

Bravo pour ces 5 jours, tu parles d'héroïsme, tu n'es pas loin de la vérité, arrêter l'alcool est une vraie bataille, une des plus dures que nous soyons amenés à faire...Il faut beaucoup de détermination et de force mentale pour résister.
C'est vrai que j'ai ressenti moi aussi cette demande de permission , à demi voilée tout de même, mais si tu craques pour la première soirée, tu serais découragée et tu t'en voudrais...
Alors comme les autres, je te conseille de trouver un prétexte pour ne pas y aller, tu es encore toute jeune abstinente, mais si tu y vas, on va en parler avant pour que tu essaies de tenir le coup..
Continue, tu es sur la bonne route!! smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  lolvs le 12/10/2018, 21:23

Coucou,
j'ai passé beaucoup de temps à regarder des vidéos sur Utube, des docs sur l'alcoolisme...
J'ai lu vos messages.
En fait, "je rêvais d'une vie incroyable... j'aimerais savoir comment faire... j'aimerais pouvoir ne plus souffrir... revenir en arrière" (ce sont des paroles d'une chanson que j'écoute), je souffre d'un vide existentiel, cela fait très longtemps que je considère la vie et l'humanité de manière très négative, et moi avec bien sûr! J'aurais tellement préféré ne jamais vivre. Je sais plus ou moins d'où cela vient, je ne suis pas toujours malheureuse, c'est simplement un constat. Et oui, l'alcool faisait partie de ce qui comble ce vide, il représentait une fuite, une évasion hors du réel , voire une auto-destruction plus ou moins consciente.
En ce qui concerne la soirée, j'irai, mais je sais que je ne craquerai pas, parce que je suis décidée à tenir. Mon ex-mari était vraiment alcoolique: il buvait du whisky non stop en périodes de crise, niait, cachait ses bouteilles, avait un visage marqué... Je ne veux pas en arriver là, donc je n'ai pas le choix, même si je pense n'en être pas à ce point. Mais peut-être est-ce un leurre?
Enfin le centre m'a rappelée et j'ai RV dès lundi. Mais j'en ai fait du travail sur moi depuis 20 ans ou plus, j'ai des doutes sur une possibilité de changement radical grâce aux thérapies psy ( je les considère néanmoins comme indispensables, attention, surtout si on veut vraiment avancer). Il me faut peut-être accepter cela, justement, que je ne serai jamais une personne insouciante et totalement bien dans sa peau. J'ai une mélancolie profondément ancrée en moi. je dois apprendre à vivre avec et ne pas céder aux moments de cafard que je connaîtrai toujours.
Bonne soirée à tous!

lolvs
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  cristal le 12/10/2018, 21:37

on est nombreux ici a avoir voulu combler un vide avec l'alcool sans savoir ce qu'etait ce vide.Et puis,quand on arrête de boire et quand on accepte de se faire face,on comprend alors ce qu'est ce vide: c'est l'amour de soi que l'on a pas,c'est cette non identité,ce manque d'existence parce qu'on pense,non,on est persuadé qu'on est rien et qu'on ne vaut rien.
On recherche un amour exterieur pour combler ce vide mais c'est d'un amour interieur dont on a besoin,de notre propre amour et quand on a compris cela,quand on apprend à s'aimer tel que l'on est sans avoir besoin du regard des autres qu'on peut se permettre de sa laisser aller à vivre.
Mais avant d'en arriver là,il y a de nombreuses étapes à passer,la première etant d'arrêter de se détruire donc exit l'alcool,la deuxième est de se faire du bien pour ne plus avoir mal.Le reste se fait avec des professionnels pour trouver ta blessure et la soigner et aussi t'apprendre à prendre soin de toi  petits coeurs

Pour ta soirée,outre ta détermination,il va te falloir qqs astuces:
- savoir ce que tu vas boire dès le début pour ne pas hésiter,emmène même ta boisson si tu peux au cas où il n'y aurait pas de boisson sans alcool(c'est fréquent)
- te ruer sur les gateaux apéros,avoir le ventre plein va t'aider à contrer les flashs.
- savoir ce que tu vas donner comme excuse pour ne pas boire,tu vas etre questionné,il te faut uen réponse qui ne demande pas d'explication
- Avoir toujours ton verre plein et à table,retourner le verre de vin et avoir toujours de l'eau dans ton verre.
- Te trouver un endroit refuge si tu sens que l'envie arrive(les toilettes,la cuisine,la terrasse...)et t'y réfugier qqs minutes pour respirer a plein ^poumons
- Trouver une excuse pour partir plus tot si tu sens que c'est trop dur pour toi(fatigue,malade,nausée ....)
 
On va te trouver d'autres petites choses,pour le moment,je crois que c'est tout ce qui me vient  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  lolvs le 12/10/2018, 22:36

Merci Cristal pour ces trucs!
Ce sont de bons amis, donc je suis à l'aise avec eux et je sais qu'il n'y aura pas de problème, que je pourrai aussi bien expliquer que ne rien dire, ils respecteront mon choix dans tous les cas. Après, oui, c'est à moi de tenir!

lolvs
Arrivant
Arrivant

Féminin 08/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  lullaby77 le 13/10/2018, 08:09

bonjour lolvs
Je poste jamais mais avec les encouragements des filles je me lance sur ton fil.

déjà bravo pour ces jours de combat contre le singe. Je rejoins cristal pour les astuces pour ta soirée de ce soir.

j'ai été en cure sans le dire a personne autour de moi...seulement que j'étais hospitalisée pour dépression...Donc sortie avec un traitement, une bonne excuse pour ne pas boire.

Un truc que j'ai appris à faire en cure ce sont les cocktail de fruits sans alcool. Une fois à la maison j'avais même acheté du gingembre frais pour donner un petit goût en plus.

je te souhaite un bon weekend coeurs 
émilie
avatar
lullaby77
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je déjà alcoolique?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum