Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Définition de la dépendance

Aller en bas

Définition de la dépendance

Message  SHALE le 6/9/2018, 18:26

La définition de la dépendance à l'alcool ne fait pas référence à une quantité d'alcool consommée, mais plutôt à un lien de sujétion entre une personne et une consommation. Il n'y a donc pas de dose seuil au-delà de laquelle on est considéré ou non comme dépendant. Un autre critère de dépendance insuffisamment connu est le fait que les dépendants ne boivent pas nécessairement tous les jours. Une alcoolisation de fin de semaine, si elle devient répétée et régulière, peut correspondre aux critères modernes de la dépendance. L'alcoolisation a changé, ses formes pathologiques aussi. Souvent  les personnes qui ne boivent qu’une fois par semaine ne pensent pas être dépendantes, mais c’est souvent la façon de boire et la régularité qui amène à se rendre compte qu’il s’agit bien de dépendance…Un week-end sans alcool devient intolérable, vide, on ne sait plus quoi faire d’autre que boire….
Les effets néfastes de la dépendance à l'alcool sur l'état médical sont, eux aussi, insuffisamment repérés. Ils expliquent parfois la passivité des personnes concernées ou de leur entourage face à une consommation d'alcool pathologique. La dépendance à l'alcool augmente le risque de suicide. Elle est à l'origine de comportements violents et agressifs à l'encontre de soi-même ou de son entourage. Elle est aussi l'une des principales causes de risque de cancer et de trouble intellectuel. Après l'Alzheimer et les démences vasculaires, la dépendance à l'alcool est la troisième cause de démence. D’ailleurs la maladie alcoolique est considérée par les spécialistes comme une pathologie mentale…Pour ma part, je pense qu’elle n’est pas que ça, le physique et le neurologique sont aussi très atteints. C’est une maladie qui frappe le malade dans sa globalité mais aussi dans sa vie quotidienne, sociale, l’empêche de travailler et de conduire…On pourrait presque dire que c’est « une maladie complète » !!!
La dépendance à l'alcool concerne plus les hommes que les femmes. Ceci a changé, il y a de plus en plus de femmes qui boivent. Elles  sont cependant elles aussi exposées, et, là encore, la non-reconnaissance du trouble est très importante. Les situations de stress professionnel ou de difficultés familiales exposent nombre de femmes à un recours solitaire à une alcoolisation qui a tôt fait de devenir addictive. Cette forme d'alcoolisation chargée de honte et de culpabilité est encore plus méconnue et elle est souvent peu traitée. Les dommages de la dépendance sont pourtant précoces et graves chez la femme. Pendant leur grossesse le fœtus subit encore plus que sa mère la toxicité de l'alcool. À tous les autres moments de la vie, l'alcool augmente le risque de cancer et en particulier de cancer du sein.

54

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum