Navigation











Forum



















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

VMARGUERITE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

À l'aide!

Aller en bas

À l'aide!

Message  MarcQC le 16/8/2018, 15:58

D'abord, bonjour à toutes et à tous,

Je vais tenter brièvement de décrire ma situation. Autrement, on en aurait pour 24 heures!

J'ai été initié à l'alcool (au vin fort notamment) par mon grand-père paternel qui me détestait. Je devais avoir à l'époque 7 ou 8 ans. Lors de nos sorties en campagne, à la maison familiale de mes grands-parents, le dimanche, ce dernier me donnait des verres de vin en cachette. Personne ne savait qu'il faisait cela. Au fil du temps qui a passé, j'ai commencé à me servir moi-même plutôt d'attendre que mon grand-père le fasse. Je savais où était le bar, alors pourquoi pas? Personne ne le saurait puisque ce bar était situé dans une chambre bien à l'abri des regards indiscrets. Voilà d'où provient cette maudite addiction, du moins si cela n'en est pas la source, ça n'a certainement pas aidé. Car il faut bien l'admettre, quand on commence à goûter, les premières fois, à ce poison, l'effet produit génère un bien être instantané, surtout chez les personnes anxieuses. Je suis anxieux, on l'aura compris. J'ai toujours eu un niveau d'anxiété de base plus élevé que la moyenne des gens. Et je me suis toujours auto-médicamenté avec l'alcool.

Par ailleurs, j'ai souvent arrêté ma consommation d'alcool d'un coup. En fait, sur un coup de tête on va dire. J'arrêtais quelques mois, je fréquentais les AA, je faisais des "in" and "out". Et puis je recommençais de plus belle. Bien souvent en augmentant légèrement ma consommation à chaque fois. La dernière fois que j'ai cessé de boire, il y a 6 ans, ce fut lorsque je me suis fait arrêté par la police pour conduite en état d'ébriété, pour la deuxième fois! J'ai comme "allumé" cette fois. Alors j'ai demandé de l'aide à un organisme spécialisé en dépendance et j'ai été accueilli en interne pour une durée de 23 jours. J'étais vraiment motivé! Tout s'est bien déroulé; j'y ai connu de belles personnes ayant le même problème que moi et, petit à petit, j'ai enclenché un processus de délivrance en fournissant les efforts demandés. Je suis sorti de cette cure de désintox (c'était une deuxième pour moi) motivé ayant en tête la ferme intention de ne jamais replonger dans cet enfer. Voilà.

J'en étais à plus de 15 mois d'abstinence lorsque j'ai rencontré mon ex-conjointe. Une chic fille, jolie de surcroit, très attentionnée et compréhensive. Lorsque j'ai commencé à sortir avec elle, je ne me doutais pas encore qu'elle était... alcoolique! Vous me voyez venir? C'est lorsque j'ai emménagé avec elle que le chat à sorti du sac! Elle me buvait une bouteille de vin (750ml) en pleine figure, chaque jour, tout en sachant fort bien que je venais de sortir d'une cure et que forcément je devais être encore très fragile. Mais quand on aime, on passe l'éponge sur bien des choses. J'ai toléré cette relation et ce qui allait avec pendant une bonne année. Ensuite, je me suis vendu l'idée que dorénavant je pourrais, du moins je croyais en avoir la force, boire d'une manière contrôlée, que les weekends en fait. Étonnamment, j'ai réussi à boire "raisonnablement" que les fins de semaines. J'en revenais pas! Ça fonctionnait! Ça fonctionnait oui, ou plutôt cela a fonctionné durant environ 3 ou 4 mois. Ensuite, je me suis remis à boire en cachette et, rebelote, j'ai retombé dans le même pattern. Ma relation avec ma conjointe est alors devenue toxique. Elle m'a laissé à quelques reprises et au bout de quelques jours elle me suppliait presque de retourner avec elle prétextant tout regretter. Mais je ne suis pas du genre à me faire tester mes limites comme cela, alors la troisième fois ou la quatrième, je ne m'en souvient plus trop, lorsqu'elle m'a de nouveau supplié de retourner avec elle, je l'ai donc envoyé se promener! Elle a continué à m'écrire et à tenter de me rejoindre par téléphone, afin que je reprenne avec elle, mais je n'ai jamais donné suite à ses nombreux messages. Et le mal avait été fait : j'ai recommencé une fois de plus à boire de manière incontrôlée.

L'an passé, encore une fois totalement écœuré de boire, j'ai de nouveau eu l'idée de cesser. De toute façon, il n'y aurait aucun problème puisque je l'avais déjà fait plusieurs fois. Mais cela ne s'est pas passé comme je le voulais. La première journée du début de ma tentative je me suis mis à avoir de terribles symptômes de sevrage! Je n'y comprenais rien, j'en avais jamais eu de toute ma vie! C'est donc à l'âge de 52 ans que sont apparus ces fameux symptômes. Vu qu'il n'y avait rien d'autre à faire que de me mettre sur un protocole de sevrage aux benzodiazépines, j'ai consulté mon médecin et je lui ai proposé cette alternative. Elle m'a suggéré, avant de me donner ma prescription, de retourner à l'interne suivre une autre cure de désintoxication, m’expliquant que le cadre offert en thérapie était plus approprié. Sauf que depuis plus de deux ans maintenant, je suis devenu "aidant naturel". Je m'occupe de ma vieille mère qui souffre de dysfonction cognitive. J'ai donc quitté mon emploi, qui de toute manière générait énormément d'anxiété chez moi, et je suis retourné vivre avec ma mère. Je n'ai ni frère ni sœur et aucun support familial. J'étais donc la seule personne qui était en mesure d'en prendre soin, sinon on devait la mettre en institution et il en était pas question! Le doc m'a finalement donné ma prescription. En fait, je ne peux laisser ma mère seule puisque je m'occupe de presque tout à la maison.

Les benzodiazépines ne furent pas une bonne idée, vraiment pas! Évidemment, comme tout bon dépendant qui se respecte, ayant une source de motivation pas terrible, je me suis mis à mélanger les pilules avec l'alcool! Très mauvaise idée, très mauvaise. Quand j'eus supposément terminé mon sevrage aux benzo, je suis retourné voir mon médecin et je lui ai tout avoué. Je lui ai demandé de tenter de nouveau l'expérience en lui précisant que cette fois-ci je suivrais le protocole à la loupe et que je ne consommerais pas d'alcool. Elle a refusé, catégoriquement. Voilà où j'en suis rendu. À l'heure où j'écris cet appel à l'aide, je ne vois plus comment m'en sortir! Ma santé commence à ma lâcher rapidement, mon anxiété est difficilement incontrôlable, voire pas du tout sans consommation. Je commence à boire de plus en plus tôt dans la journée. Hier, par exemple, à partir de 13h j'ai commencé à boire du vin. À 20h environ j'avais terminé mon deuxième litre de vin à 12° et je me demandais si je ne devais pas retourner m'en acheter. J'ai des spasmes, je sursaute à des riens, j'ai des cauchemars, je me réveille tout en sueur. Et quand je dis "sueur", on pourrait presque tordre mes taies d'oreiller et en remplir une verre de 125 ml! C'est du lourd les ami(e)s!

J'en ai vraiment marre! Je suis à bout! J'éprouve une panoplie de malaises dont la plupart sont psychosomatiques. J'ai développé une hypervigilance qui me torture à la journée longue jusqu'au moment on je commence à boire. C'est incroyable! Je ne sais plus quoi faire. Je dois m'en sortir seul, sans aide chimique. Il y a quelques semaines, j'ai demandé à avoir de l'aide thérapeutique en externe. J'ai donc une travailleuse sociale qui s'occupe de moi une fois semaine. Mai la majorité de ce qu'elle me propose ne me convient pas! On ne tire pas sur une fleur pour la faire grandir dit-on! Je trouve qu'elle me met énormément de pression et je subodore qu'il en va de même pour toutes les personnes ayant besoin de soins dans le domaine de la dépendance. Il y a tellement de demandes d'aide, qu'on peine à fournir les soins adéquats à tous, alors, ça presse! Parfois, je me surprends à me dire : il y a rien à faire, lâche prise et accepte ton alcoolisme, continu à boire puisque autrement tu ne te sens pas bien.

Alors voilà! Il est 9h56 et j'ai hâte à 13h pour pouvoir commencer à boire. Entre-temps, je tente de me calmer un peu, de contrôler mon anxiété, de faire abstraction de mes tremblements et d'essayer de me changer les idées. Donc, à vous qui lisez ce message, si vous voulez bien m'aider, il me fera un énorme plaisir de vous lire et de prendre bonne note de vos précieuses recommandations.

MarcQC
avatar
MarcQC
Arrivant
Arrivant

Masculin 30/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  SHALE le 16/8/2018, 17:21

Bienvenue sur Onsaide et bien sûr que nous sommes là pour t'aider, pas de problème.
Tu as parfaitement décrit ta situation, nous n'avons donc pas de questions à te poser en plus..
Simplement, il y a le problème du sevrage. C'est très risqué de faire un sevrage tout seul sans médicaments, tu peux en mourir. Je te conseillerai de prendre rendez vous avec un alcoologue pour avoir les médicaments pour le sevrage. Le mieux serait que tu te fasses hospitalisé pour le faire mais il y a le problème de ta mère. Su tu devais t'absenter, comment t'organiserais-tu pour ta maman ?
Tu peux aussi essayer une cure en ambulatoire en passant par le CSAPA de la ville la plus proche de chez toi. Ils ont tout sur place, alcoologue, psychiatre, médecin , infirmiers alcoologues pour te suivre à domicile, quand il le faut. Si tu ne trouves pas le numéro du CSAPA, tu me dis en MP où tu habites, je te le trouverai.
Pour l'anxiété, au stade où tu en es, l'alcool est profondément anxiogène et rend très dépressif, à la différence du début où il fait le contraire.
En tout cas tu peux écrire ici autant que tu veux, nous passons très souvent pour répondre, alors tu auras vite les renseignements que tu demanderas.
En tout cas, sois sûre d'une chose, l'alcool on s'en sort et là il est temps car je pense que tu es maintenant dans la dépendance physique...Donc il faut agir et vite.... onsaidiens onsaidiens onsaidiens

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  cristal le 16/8/2018, 22:23

bonsoir marc et bienvenue sur onsaide :hearth:tu es à bout,ça se sent et il est vraiment temps de faire quelque chose.
Tu as pris ta mère en charge mais il va falloir que tu te fasses aider parce que tu ne pourras pas te soigner en étant soignant toi même Crying or Very sad je pense que la priorité là,c'est de trouver une solution pour ta mère,une aide,une infirmière,aide à domicile ou alors la mettre dans une institutions le temps que tu te soignes,juste ce temps là car avec cette charge sur le dos,tu ne vas pas pouvoir faire tes soins correctement.
est ce que tu as une possibilité de faire prendre en charge ta mère qqs temps pour te consacrer entièrement à toi?
tu es à un stade avancé de la maladie,il faut absolument que tu te prennes en charge et que tu te sortes de cet enfer,tu as aussi une vie à vivre Marc.
mais on va en reparler,tu n'es plus seul désormais,on est avec toi  onsaidiens

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  mamou le 16/8/2018, 23:28

Bonsoir marc, 
A mon tour de te souhaiter la bienvenue. 
coeurs
Tu as frappé à la bonne porte. 
Moi aussi j'aurais comme conseil pour toi pouvoir te soigner,  envisager une alternative pour ta maman. 
Une solution,  il y en a toujours une et le premier pas est de sortir de cette solitude. 
onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Crystal_ine le 17/8/2018, 02:12

Bienvenue sur Onsaide MarcQc. Je suis aussi du Québec, je suis la plupart du temps la seule  Very Happy

Nous allons essayé de t'aider du mieux possible. 

Shale, au Québec, nous n'avons pas de CSAPA ni d'alcoologue et les cures ne sont pas gratuites non plus, comme en Europe.  Crying or Very sad

Je ne sais pas de quelle région tu es, Marc, mais ton médecin saurait sûrement te conseiller la meilleure aide possible pour ton sevrage. Je comprends que tu veilles sur ta mère, mais si c'était possible d'envisager que tu reçoives de l'aide, pour te permettre de te soigner, il y a peut-être des psychologues ou intervenants sociaux qui pourraient aussi t'aider pour un suivi. Ayant déjà fait une thérapie, je crois que l'idée ne te fera pas reculer  smiles

Peut-être que le CLSC de ta région ou ton pharmacien pourraient aussi te conseiller ce que tu pourrais prendre pour contrer les effets du sevrage. 

Reste prudent et tiens-nous au courant. Nous allons t'accompagner. 

onsaidiens

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  SHALE le 17/8/2018, 10:02

Oups, excuse moi, je n'avais pas vu que tu étais du Québec, c'est évident que sur le plan des soins, ça change la donne. Crystal_ine pourra mieux te renseigner, entre compatriote, c'est plus simple... smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Malka le 17/8/2018, 20:46

Bonjour Marc,

Je te souhaite la bienvenue et te félicite pour ta démarche qui est loin d'être facile... Je suis nouvelle aussi sur ce forum, et je m'y sens très bien épaulée. 

Ici on est tous sur le même bâteau et personne ne te juge. J'espère pouvoir t'encourager avec les autres même si ma sobriété n'en est qu'à ses débuts. 

Le fait que tu sois bien conscient de ta situation est déjà un très grand pas! 

Je te souhaite bon courage  content
avatar
Malka
Assidu
Assidu

Féminin 29/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Crystal_ine le 18/8/2018, 01:02

Étant plus souvent du côté de l'Entourage, j'ai raté certains posts de ce côté-ci.  Crying or Very sad 

Malka, tout le soutien aux nouveaux membres est bienvenu. Je vais tenter de trouver ton fil  smiles

MarcQc, j'espère que tu passeras donner des nouvelles.

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Malka le 18/8/2018, 03:03

Salut Crystal_ine!

Bien contente de faire ta connaissance, on m'avait dit qu'il y avait une gentille Québecoise sur ce forum que je rencontrerais bientôt!

Marc, tiens-nous au courant de ton évolution, on est avec toi!  onsaidiens
avatar
Malka
Assidu
Assidu

Féminin 29/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  MarcQC le 19/8/2018, 20:25

@ SHALE

Bonjour/bonsoir SHALE

D’abord, merci pour ta réponse et tes bonnes suggestions, mais comme l’a précisé Cristal_ine plus bas, ici au Québec nous n’avons malheureusement pas ce type d’intervention. Le gouvernement actuel est plutôt affairé à préparer la future légalisation de la marijuana que d’établir des plans d’intervention! On voit par où passent les priorités...

Sérieusement, je ne vois pas comment je pourrais procéder avec ma mère puisqu’elle est très réfractaire à sortir de chez elle. Sa travailleuse sociale lui a déjà proposé d’aller au centre de jour et elle a refusé catégoriquement. Je ne veux certainement pas la déstabiliser en la forçant d’y aller contre son gré. Et comme je l’ai indiqué dans mon message d’introduction : je n’ai aucun support familial. Il y a une sœur qui vient la visiter de temps en temps, une vingtaine de minutes, et elle a bien une chambre d’amis, mais visiblement elle refuse de s’impliquer. Parfois, juste d’y penser, ça me lève le cœur de voir ce genre d’individus complètement dépourvus de sens commun et de compassion.

Je sais que mon anxiété est fort probablement générée par ma consommation d’alcool, du moins, exacerbée, ça c’est certain! Mais je suis heureusement traité par une médication, une chance! Ça fonctionne toutefois à moitié…
Merci pour ton support!

J’ai aussi une travailleuse sociale qui s’occupe de moi, mais elle me met beaucoup de pression, et je suis du plutôt genre à faire l’inverse de ce que l'on me propose dans ce cas!
 
@ Cristal

Allô! Merci pour ton message de bienvenue, c’est très apprécié. Tu dis juste : je suis vraiment à bout… Parfois c’est un peu mieux, d’autres fois c’est pire, un classique quoi! Tout dépend du nombre de consommations que je prends.

En ce qui concerne ma mère, on vient lui donner sa médication deux par jour et une infirmière passe une fois par mois. Mais elle demande beaucoup plus de soins que cela! Je dois lui préparer ses repas et je dois la surveiller constamment, car il lui arrive de faire des choses vraiment très bizarres… pouvant même mettre sa santé en danger. Alors tu vois que c’est plus compliqué qu’on le croit. Il faut une présence constante à la maison. Il m’arrive toutefois de prendre une chance et d’aller me promener près de chez moi, pas très longtemps, mais ça me fait du bien. Par exemple, hier je suis allé me reposer dans mon hamac au bord d’un fleuve près de chez moi. À mon retour, 1h30 plus tard, je l’ai surprise à se frotter les bras avec du vernis à ongle! La pauvre, sa peau était toute rouge. Plus de peur que de mal, heureusement. Ceci est un exemple parmi tant d’autres.

Merci encore pour tes bons mots. Je vais y réfléchir encore…

@ mamou

Bonsoir!

Merci pour ton message de bienvenue, c’est gentil à toi! Je crois bien qu’il s’agit d’un bon forum. J’ai cherché longtemps, mais je n’ai rien trouvé qui semblait assez actif. Ici c’est différent! Je suis bien tombé!

Tu as nommé une de mes réalités qui me fait beaucoup de mal : la solitude. Lorsqu’on est proche aidant, pour une raison qui m’échappe et que je me refuse de regarder de front, les ami(e)s ont tendance à s’éloigner… lentement, mais sûrement! Ma meilleure amie que je rencontrais de temps à autre, et qui vit sensiblement la même chose que moi, mais à un degré beaucoup plus infime est en train de se faire traiter pour un deuxième cancer du sein. Donc, elle se repose et ne sort presque plus. La chimio l’afflige beaucoup. Un autre ami que je rencontrais à l’occasion est en train de se remettre d’un AVC! Et comme si cela n’était pas assez, une autre de mes bonnes amies a récemment apprit qu’elle avait la leucémie! Inutile de te dire que c’est assez troublant et que je me demande presqu’à tous les jours si je ne serai pas le suivant. Tout ceci, que je suis en train de vivre depuis environ deux mois, n’est certainement pas étranger à mon niveau d’anxiété plus élevé qu’à la normale…

À bientôt!
 
@ Cristal_ine
 
Salut! Content de savoir qu’une compatriote est aussi membre de ce forum! Je suis de la Mauricie. La travailleuse sociale que je rencontre est de Domrémy. Comme tu le sais certainement, il s’agit d’un des meilleurs centres en région! Je m’y sens à l’aise. Il faut dire que mon dossier est presque aussi épais qu’un bottin téléphonique! J’y ai reçu de l’aide depuis de nombreuses années. Je me souviens d’avoir eu au moins, si je me rappelle bien, 4 ou 5 intervenants! C’est dire que j’en ai essayé des choses! Mais l’alcool a toujours fini par avoir le dessus. J’en suis rendu à me demander s’il ne serait pas préférable de continuer comme je suis parti et de jeter l’éponge.

Pour répondre à ton interrogation, en fait, mon pharmacien ne peut pas grand-chose à ma condition. Il ne peut évidemment pas me prescrire une médication. Il m’a bien donné plusieurs conseils, mais honnêtement, je savais déjà ce qu’il était pour me dire.

Pour le moment, tout ce que je peux faire c’est de modérer progressivement ma consommation. Autrement, je ne sais pas...

Merci d’avoir pris le temps de m’écrire! Je te souhaite une très belle journée!


@ Malka

Bonsoir Malka, et merci à toi aussi d’avoir pris de ton temps de répondre à mon appel.

Tu sais, je n’en suis pas à ma première démarche! C’est justement ce qui m’inquiète dans le fond. Ce cheminement composé d’interminables « hauts et bas » est en train d’avoir raison de moi! Je crois que cesser de boire est moins difficile que de ne pas recommencer, une fois que nous y sommes arrivés! Mon plus gros problème, je pense, c’est que j’associe presque tout à l’alcool! Mes sorties en camping, mes balades photo, les rencontres avec les ami(e)s, les bons repas, les conversations téléphoniques, etc. Tout! Alors tu comprends qu’une fois que j’ai cessé de boire, je trouve le temps extrêmement long et emmerdant!

Je vois que tu es aussi nouvelle sur ce forum. Tu dis que ta sobriété en est à ses débuts? Eh bien, toutes mes félicitations! C’est déjà énorme ce que tu as accompli!

Je suis conscient de ma situation depuis environ 20 ans! Je dois être vraiment avoir la tête dure!

Encore merci pour ton encouragement Malka et au plaisir d’échanger ensemble!

 
Je termine donc en vous remerciant chaleureusement, tous, sans exception, pour vos mots de bienvenue et d’encouragement! Ça fait chaud au cœur. On se revoit bientôt!


avatar
MarcQC
Arrivant
Arrivant

Masculin 30/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  SHALE le 19/8/2018, 21:25

Il y a plusieurs problèmes qui en fait se regroupent tous autour de l'alcool au final. Tu ne boirais pas, tu ne serais pas aussi dépressif et tu aurais les idées plus claires pour savoir quoi mettre en place....
Mais l'autre gros problème, c'est aussi ta mère. Vous n'avez pas des personnes qui puissent venir dans la journée pour leur tenir compagnie ou le matin ou le soir, même deux fois par semaine , pour te permettre de vivre pour toi, là tu n'as plus de vie à toi, il te faut de l'alcool pour supporter ça, je suppose....
Il faut donc résoudre le problème de ta mère en priorité et ensuite s'attaquer à ton problème alcool, car tu sais la maladie alcoolique est une maladie évolutive donc, si tu ne fais rien, tu n'iras jamais mieux, au contraire ce sera de pire en pire et ton organisme , ton cerveau aussi, vont en souffrir de façons qui peuvent être graves
Essaie de voir quelles solutions tu aurais à ta portée pour ta maman.... coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  cristal le 19/8/2018, 22:45

je t'avais aussi suggéré de prendre le problème de ta mère en priorité,il faudrait que tu ais quelqu'un pour qqs heures par jour,ou semaine si c'est trop au début pour que tu puisses avoir des moments à toi,sans penser à ce que fait ta mère,un moment où rien ne te perturbe et où tu peux laisser ton esprit se reposer.
Est ce qu'une auxiliaire de vie ne pourrait pas passer qqs heures par semaines pour que tu puisses t'évader et lacher prise?? ce serait un bon début.Même si ta mère se rebiffe un peu au début,ça peut aussi lui faire du bien de voir d'autres personnes et peut être même qu'elle accrocherait bien avec cette nouvelle personne.Je suis infirmière libérale et je vois beaucoup de personnes âgées seules qui ne jurent que par leur aide ménagères Very Happy

Tiens nous au courant marc,il faut que tu retrouves ta vie car là,tu vis pour deux  Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  mamou le 21/8/2018, 21:14

bonsoir marcq,

tu vis comme dans un cercle vicieux, ne trouvant pas de porte de sortie...

en dehors du "rôle" de fils, d'aidant... tu es emprisonné dans le "rôle" de soignant... mais toi aussi tu as besoin d'aide...

est ce que ta maman a déjà été examinée? car au vu de ce que tu écris (sans être médecin  smiles), il semblerait qu'elle présente certains troubles....

coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  chiffounette le 21/8/2018, 23:58

Bonsoir Marc et bienvenu sur onsaide.

Je partage l avis des copines sur la prise en charge de ta mère qui t empêche d avoir une vie. Mais si j ai bien compris, tu n as pas accès à d autre moyens pour te soulager. 
En revanche j ai note "quand je cesse de boire je trouve le temps extrêmement long. " 
Donc si je comprends bien(c est sans jugement ce que je vais écrire c est juste pour creuser et trouver un axe de travail sur tes conso) tu gardes ta mère et tu consommés en même temps parce que tu t emmerdes..  est ce que je me trompe?
Tout ça pour dire que si tu dois rester avec ta mère il faut trouver une activité quelque chose sur ce temps de solitude et d ennui. 
J espère ne pas t avoir choqué sur mes propos, dis nous ce que tu en penses.
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Malka le 23/8/2018, 01:28

Cher Marc,

Ton témoignage me touche et je m'y reconnais aussi. Mes premiers contacts avec l'alcool se sont produits lorsque j'avais 11 ans, et si je prend du recul, la consommation problématique à commencé vers 21-22 ans. Je n'en suis pas non plus à ma première démarche. En 2014, j'ai cessé de consommer complètement pendant presque 3 ans. 

J'ai aujourd'hui 37 ans, et c'est ma 4ieme démarche pour cesser l'alcool. Deux choses ont été primordiales pour mon dernier arrêt; j'ai dû faire une bonne introspection de ma personne et trouver une médication qui me convient pour contrer mon trouble anxieux. 

Comme toi, j'associais absolument tout à l'alcool; toute sortie, chaque journée de congé était une occasion de boire et ce, le plus possible la majorité du temps, chaque journée de travail représentait une excuse pour me récompenser le soir venu, chaque rencontre avec les amis, tout les évènements qui se profilent, puis, graduellement, les raisons de boire se transforment en besoin; chaque sortie me demande de consommer car je ne suis pas à l'aise avec les autres, chaque occasion passée avec mon conjoint doit se solder en beuverie, sinon ce n'est pas intéressant, puis, mon malaise ayant pris le dessus sur ma personne, je ne vis que pour attendre le moment de boire afin de soulager mes nerfs a vif. Ce n'est pas une vie dans l'alcool, mais je ne me sens pas non plus capable de vivre sans. Commence  alors une contradiction constante qui m'empêche de fonctionner à tout les niveaux...

À ce stade, je vois ma soeur dépérir de son alcoolisme; elle va très mal, vis de la violence, perd tout, est sur le le point de mourir. Ayant déjà perdu notre père dans l'alcool, je prends peur et je décide de l'aider coute-que-coute. Ma famille et moi nous mobilisons, allons lui payer une cure fermée... Mais elle ne m'écoute pas, ne veut rien entendre. Pourquoi? Parce que moi aussi je consomme... C'est alors que je décide d'arrêter. Pas pour moi, pour pouvoir lui dire voilà; je ne bois plus, maintenant on fait quoi? Elle à accepté la cure.

J'ai eu une légère rechute par la suite, puis, j'ai cessé pour les 3 années qui ont suivi. J'ai rencontré mon mari, j'ai baissé un peu trop ma garde, et me revoilà à la case départ. Ma soeur se porte à merveille après 5 années de sobriété... elle ne sait pas que j'ai recommencé à consommer. 

Cette fois je n'ai pas eu le temps de m'enfoncer autant qu'avant, alors c'est un peu plus facile je trouve. Mais la frustration est là, la tentation de ce premier verre qui m'appelle pour me ''récompenser'', pour baisser cette tension que j'ai toujours eue en moi depuis le plus loin ou je me rappelle... 

Ce n'est pas évident, mais c'est possible, puisque nous l'avons déjà fait!

N'abandonne pas Marc, c'est trop important. Je sais que c'est difficile à croire, mais c'est possible, peu importe le nombre d'années précédent ton combat!

À bientôt, 

Malka
avatar
Malka
Assidu
Assidu

Féminin 29/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Crystal_ine le 23/8/2018, 02:50

Ta situation est assez complexe par rapport à ta mère qui refuse d'aller en centre de jour. Ça te permettrait d'avoir un peu de temps pour toi et qui te permettrait de faire des activités pour t'enlever l'ennui que tu vis. Ne serait-ce qu'une ou deux journées par semaine, ce serait bénéfique. 

Je ne suis pas aidante naturelle moi-même, mais est-ce que des services à domicile à coût moindre sont disponibles en Mauricie? Par le CLSC peut-être, un 3 ou un 4 heures de temps qu'ils pourraient te donner, ce qui te permettrait de souffler un peu et de sortir de chez-toi. Je suis en mode solution et quelque part, même si ta mère est malade, il faut qu'elle accepte que tu as besoin de souffler par moment. Sinon, tu vas t'épuiser et ce ne sera pas bénéfique ni pour ta mère ni pour toi. Et qui sait, tu pourrais trouver une personne avec qui ta mère pourrait bien s'entendre et qui la trouverait agréable pendant ces quelques heures. 

Le médecin de ta mère pense quoi de tout ça? Est-il au courant qu'elle refuse certaines possibilités pour te permettre de penser à toi un peu chaque semaine? 

Pour l'alcool, tu sais aussi que même si tu modères ta consommation, la quantité finira quand même par augmenter. Tu connais la maladie, tu as déjà passé par là à quelques reprises. Je ne doute pas de l'aide que tu reçois de l'intervenante que tu vois et c'est tant mieux si tu peux voir quelqu'un  smiles

Mais il te faut trouver des solutions pour t'en sortir et non trouver des excuses pour continuer  smiles

Allons-y un jour à la fois et une étape à la fois.

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Mistie le 28/8/2018, 20:13

Bonsoir Marc,


Ton histoire est vraiment difficile, je sens ton anxiété et j'ai mal pour toi de cette situation qui te détruit. Surtout que malgré l'alcool tu sembles vraiment bien conscient des choses, tu les expliques très bien et je trouve que tu écris aussi très bien.


Crystal_ine a raison cependant, si tu ne fais rien pour toi tu ne pourras bientôt plus rien pour ta maman non plus hélas donc il te faut absolument trouver une solution pour te permettre de recommencer de vrais soins dans un cadre adapté où tu pourras lâcher la pression...


Je ne sais pas que te dire d'autre, je suis très touchée et émue par ton témoignage, ce serait bien si tu décidais de rester parmi nous onsaidiens .


Je suis nouvelle aussi sur le forum et ça faisait longtemps qu'il m'arrivais de venir lire les témoignages ça et là en n'osant jamais m'inscrire, j'avoue que je ne pensais pas que ça pourrait vraiment m'aider, j'ai déjà essayé des MAB et ça ne m'a jamais convenu, ça avait un effet contraire sur moi, après chaque réunion je me depechais d'aller picoler, je me sentais comme enchainée en fait...

Et finalement je me rends compte que ça m'aide énormément d'être ici, et puis on ne fait pas que parler d'alcool sans arrêt smiles



L'anonymat et le fait de pouvoir venir quand on veut c'est un plus !!


Je te souhaite beaucoup de courage Marc et je suis certaine qu'une solution existe, il faudrait que tu acceptes d'y croire peut-être please



Donne nous de tes nouvelles, ici on ne juge pas on est tous dans le même combat !!



À bientôt te lire à nouveau j'espère smiles


Bises



Mistie onsaidiens onsaidiens onsaidiens onsaidiens
avatar
Mistie
Assidu
Assidu

Féminin 17/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  SHALE le 28/8/2018, 21:40

J'aimerais bien aussi avoir de tes nouvelles.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  MarcQC le 6/9/2018, 18:28

Bonjour à toutes et à tous! smiles

D'abord, veuillez pardonner mon absentéisme des derniers temps; nous avons eu un important dégât d'eau chez moi et on a dû être relocalisés à l'autre bout de la ville, le temps des réparations. Comme je n'ai pas d'ordinateur portable, que j'aurais pu apporter avec moi, et que taper de longs messages sur un téléphone mobile n'est pas ma tasse de thé, j'ai donc préféré attendre d'être revenu à la maison, ce qui fut fait hier en fin d'après-midi, avant de revenir vous voir.
Je suis présentement à défaire les boîtes, alors je suis un peu pris. Je dois également faire quelques téléphones, des courses, etc, je passe donc vous faire un petit coucou et vous donner des nouvelles sommaires...
Voilà, j'ai presque frisé la psychose lorsque j'étais là-bas, d'ailleurs j'ai même dû consulter un médecin en urgence à cet effet. Je lui ai demandé de me mettre sur un protocole de benzodiazépine pour mon alcoolisme, et sans hésitation il m'a prescrit de l'ativan. Je me suis aussi procuré de la vitamine C et du complexe B pour m'aider durant mon sevrage! Tout devrait bien se passer, je suis hyper positif! En principe, je devrais commencer cette cure externe dès demain. Je viendrai vous parler plus longuement de mes épisodes d'hyper-vigilance. Ça devrait mettre un sourire sur la figure de plusieurs d'entre-vous qui se reconnaitront sûrement. J'ai également décidé de reprendre du service auprès de mon MAB. Mon parrain en était bien content lorsque je l'ai averti!
Donc, je remercie chaleureusement tous les membres qui m'ont envoyé des messages, soyez assurés que j'y donnerai suite dans les heures qui suivent. Vous avez pris du temps pour m'écrire, le minimum de respect que je vous dois est de vous rendre la pareil, et de vous répondre!
Je vous laisse donc sur ce, il n'y a pas de soucis, je vais beaucoup mieux, et j'entrevois l'avenir beaucoup plus positivement. Je vais continuer à déballer mes choses, faire du ménage et revenir sous peu pour répondre à chacun de vous.

Encore merci!

MarcQC

avatar
MarcQC
Arrivant
Arrivant

Masculin 30/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  SHALE le 6/9/2018, 18:31

Et bien ça fait plaisir de te lire, tu es bien parti, il me semble....Désolée pour ton dégât des eaux, ce devait être assez paniquant..
Pourquoi as-tu frôlé la psychose, que s'est-il passé ? Crying or Very sad
63

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  cristal le 6/9/2018, 21:26

j'ai hate moi aussi d'en savoir plus mais réinstalle toi tranquillement chez toi et viens nous raconter quand tu seras prêt petits coeurs
j'ai édité le nom de ton association pour mettre MAB (mouvement d'anciens buveurs),nous évitons de les citer ici pour ne pas en privilégier un plus qu'un autre.Mais c'est super que tu aies repris contact avec eux et oui,ton parrain va être content de te revoir  super baiser

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  mamou le 7/9/2018, 21:05

merci pour ces nouvelles marc  smiles

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Crystal_ine le 8/9/2018, 14:19

Je suis contente de savoir que tu entreprends un sevrage et si en plus, tu retournes au MAB, cela t'aidera sûrement. C'est de bonnes décisions pour toi que tu as pris. 

J'ai hâte aussi d'en savoir plus. 

Bon, l'épisode du dégât d'eau n'est pas super, mais maintenant, c'est derrière toi.

Tiens-nous au courant  smiles

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Mistie le 14/9/2018, 15:06

Bonjour Marc,

Alors tu t'en sors avec tout ce bazar à ranger ? Pour avoir eu un incendie il y a 3 ans je sais ce que c'est... le relogement temporaire et le tri à faire après quelle galère !!
Enfin tu as un super moral (j'espère que c'est toujours le cas) et tu trouves des solutions, c'est super !
Avoir repris contact avec ton MAB aussi ça prouve que ton choix est fait et que tu es décidé.

Je te souhaite bon courage.
À bientôt j'espère
avatar
Mistie
Assidu
Assidu

Féminin 17/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Mistie le 14/9/2018, 15:10

Au fait, il faudra que tu nous racontes "l'hyper vigilance"... ça me parle !
Bise
avatar
Mistie
Assidu
Assidu

Féminin 17/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'aide!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum