Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 1 Moteur de recherche

lullaby77

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Doit-on considérer notre période d'alcoolisation comme un échec.

Aller en bas

Doit-on considérer notre période d'alcoolisation comme un échec.

Message  SHALE le 18/7/2018, 14:02

Doit-on considérer notre période d'alcoolisation comme un échec ? Pour pouvoir parler d'échec ou pas, il me semble qu'il faut voir l'avant et l'après de cette période plus ou moins longue d'alcoolisation.
Si on en vient à boire c'est souvent parce que, à une époque donnée, c'est la seule solution qui nous permet d'affronter une vie qu'on n'arrive plus à supporter. Il y en a qui choisissent de se suicider, d'autres tombent dans l'alcool, à la limite on pourrait dire même que l'alcool a évité à beaucoup de personnes de se suicider...Pendant notre période alcoolisée, c'est évident que nous ne pouvions vivre ces moments que comme des échecs à répétition. Nous n'avions pas conscience que l'alcool nous amenait dans des situations ingérables et nous faisait aller d'échec en échec, échec de plus en plus grave d'ailleurs…
Si on considère la période après l'alcool, on se retrouve face à une personne qui a changé du tout au tout, la personne qui a arrêté de boire, s'est soignée, elle a fait un gros travail sur elle-même, elle a trouvé ses failles et a réussi à les colmater ou à vivre avec. En général on trouve une personne sereine, bien dans sa peau et dans sa tête, une personne qui a trouvé un équilibre de vie qui lui convient très bien et une personne qui ne pense plus à l'alcool car sa vie va bien….
L'alcool a finalement été le moyen de renaître à la vie.
Ce que je pourrais considérer comme un échec, ce sont toutes ces années que j'ai perdues dans l'alcool, mais "J'ai suffisamment perdu de temps avec l'alcool pour continuer a encore en perdre avec des regrets. "
Si ce texte vous inspire des réflexion, n'hésitez pas à les mettre ici ou sur le forum...

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on considérer notre période d'alcoolisation comme un échec.

Message  cristal le 18/7/2018, 19:19

j'ai eu la chance de ne rien perdre à cause de l'alcool si ce n'est l'estime de moi mais heureusement pas de dégats irréparables alors oui,ma période alcoolique a été un échec de tout ce que j'entreprenais pour essayer de vivre mais je ne peux pas parler d'échec quand je vois la vie que j'ai aujourd'hui et que je n'aurais sans doute jamais eu sans cette bataille contre l'alcool.
L’échec aurait été de rester dedans,de baisser les bras,de le laisser gagner mais cette période alcoolisée,je ne l'appellerai pas une période d’échec mais une période de perdition et grâce à mon courage et ma force intérieure,j'ai réussi à me retrouver et je n'ai pas encore fini de me découvrir  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on considérer notre période d'alcoolisation comme un échec.

Message  mamou le 18/7/2018, 20:25

Pour moi non plus ça n'a pas été un échec. 
Il aura fallu ce "bref" parcours alcoolisé,  cette période noire pour vraiment naître,  me découvrir et découvrir la vie. 
Je pense que si il n'y avait pas eu cette période,  je ne serais pas celle que je suis aujourd'hui. 

Comme cristal,  pas de dégâts irreparables,  mais une renaissance au jour le jour  coeurs coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
mamou
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on considérer notre période d'alcoolisation comme un échec.

Message  cristal le 18/7/2018, 21:19

Il doit sans doute y avoir une différence entre la vie alcoolisée d'un MA psychologique et d'un MA dépendant physique,la souffrance est sans aucun doute bien plus forte et les dégâts plus important,peut être que le sentiment d'échec est plus puissant alors ou plutôt,les regrets plus que l'echec .J'ai eu la grande chance de m'arrêter avant de tomber dans la dépendance physique, je ne sais pas si les deux dépendances peuvent se comparer au niveau des ressentis  douter

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doit-on considérer notre période d'alcoolisation comme un échec.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum