La dépendance à l'alcool met souvent à mal les relations conjugales. Une intervention auprès du partenaire ou une prise en charge du couple pourrait permettre d’améliorer la compliance au traitement. Sur le plan familial, les relations entre le sujet dépendant et ses proches sont en général complexes. Les sentiments ambivalents et souvent contradictoires de l’entourage peuvent être exprimés au cours de thérapies familiales dont l’efficacité sur le maintien de l’abstinence a été démontrée.