Navigation











Forum


















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 19 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 17 Invités :: 2 Moteurs de recherche

cristal, lullaby77

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Le syndrome du sauveur

Aller en bas

Le syndrome du sauveur

Message  SHALE le 9/4/2018, 20:33

On trouve cette pathologie car on peut le considérer comme tel, chez beaucoup de personnes qui ne cherchent une relation qu'avec des personnes en souffrance pour les aider à s'en sortir.
On retrouve ça aussi dans la co dépendance, beaucoup d'épouses de malades alcooliques ont eu un père , un frère malades alcooliques eux même, et elles rejouent le même scénario en ne trouvant que des hommes qui boivent..Le comportement est le même si c'est un homme qui est atteint du syndrome du sauveur.

Dans ce comportement on retrouve deux niveaux:

-Un besoin d'être reconnu et valorisé par leur capacité à aider les autres;

-on trouve aussi derrière tout ça, un besoin de pouvoir.Le sauveur prend en charge quelqu'un de plus fragile que lui, il a ainsi un contrôle total sur lui. Il a un rôle vital pour les malades, il prend tout en charge à la place du malade, il se rend indispensable.

"Ces sauveurs" sont souvent des personnes qui, même enfant , ont été les adultes de la famille, compensant les manques de celle-ci, protégeant ses parents de leurs problèmes, alcoolismes, maladies, les prenant en charge à son niveau. Toute son enfance s'est bâtie autour de ce rôle "d'adulte" indispensable à sa famille.
Ces personnes n'ont jamais reçu la part d'amour que tout enfant recherche.Ces enfants n'ont pas connu d'enfance,ils ont été parentifiés très tôt.
Si ces personnes ne se font pas soigner, elles seront toujours dans la quête de cet amour qui leur a manqué et rechercheront toujours quelqu'un qui pourrait avoir besoin d'être sauvé.
Quand elles ne s'intéressent plus à tous ceux qui vont mal pour les aider, on peut considérer qu'elles ont réglé leur pathologie, mais il faut souvent un temps assez long avec un psy pour en venir à bout..
Surtout que ce rôle de sauveur est très bien vu par l'entourage …"Ah, heureusement qu'il ou qu'elle est là", "on ne sais pas comment ils feraient sans elle" etc...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du sauveur

Message  cristal le 9/4/2018, 21:28

je pense que beaucoup de personnes vont se retrouver dans cette description,moi,je m'y retrouve en tout cas mais j'ai beaucoup évolué depuis et ne le suis plus autant qu'avant mais je crois que ce syndrome reste quelque part à vie en nous Crying or Very sad coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du sauveur

Message  SHALE le 9/4/2018, 21:32

C'est le problème, c'est très dur de s'en débarrasser.
Si je prends mon cas, je n'ai pas eu d'enfance mais je n'étais pas non plus dans la position d'aider mes parents, je les protégeais en me comportant de façon à ne pas leur créer de problèmes supplémentaires, mais je ne prenais pas leur place, ce qui fait que je n'ai pas été dans le syndrome du sauveur... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du sauveur

Message  cristal le 9/4/2018, 21:43

oui,je comprends,moi,j'ai du veiller sur ma mère,la conseiller,la protéger,la rassurer,elle etait depressive et alcoolique,quand elle m'a dit qu'elle allait se tuer (j'avais 6 ou 7 ans) j'ai eu tellement peur que ma voie etait toute trouvée,rendre ma mère suffisamment heureuse pour qu'elle ne veuille plus mourir  Crying or Very sad un role bien difficile à tenir pour une petite file  Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du sauveur

Message  Catania76 le 13/4/2018, 18:07

Eh ben, moi je m'y trouve pas du tout, c'est à dire pas dans les causes, n'y dans le résultat..... il est vraie que je voulais "sauver" mon compagnon, mais je crois que chez moi c'est plus le fait que je me sentais "privilégiée" par rapport à lui....j'ai eu une enfance heureuse, lui non, je n'ai jamais eu des vraies soucis d'argent, lui oui (ça veut pas dire que je suis riche mais je me contente de peu, juste assez pour manger, et c'est facile car j'aime tout, avoir un toit et mes chevaux bien sûr mais par exemple les luxes style les vacances, la voiture, les belles affaires, des beaux vêtements ça m'apporte très peu) et à la maison ce n'était pas moi qui dirigeais, c'était lui, sauf quand il passait par des crises d'alcoolisation....a des stades ou il ne pouvait plus faire grand choses, qu'il était cloué au lit et ne sortais plus de la maison, la c'était moi que prenait les reines, bon sous ses ordres....  Very Happy . L'envie d'aider est surement du à mon éducation et le fait que ma mère était assistante sociale.... l'alcool était presque tabou chez nous à la maison, c'est à dire on en avait à la maison mais personne en buvait, sauf les invités, j'en ai un souvenir précis, une caisse de 24 bières, deux de bues et 22 périmées..... pour dire qu'il n'y avait pas vraiment beaucoup d'alcool chez nous, ni d'autre drogues d'ailleurs....


Dernière édition par Catania76 le 13/4/2018, 18:13, édité 1 fois
avatar
Catania76
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 04/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du sauveur

Message  Catania76 le 13/4/2018, 18:12

cristal a écrit:oui,je comprends,moi,j'ai du veiller sur ma mère,la conseiller,la protéger,la rassurer,elle etait depressive et alcoolique,quand elle m'a dit qu'elle allait se tuer (j'avais 6 ou 7 ans) j'ai eu tellement peur que ma voie etait toute trouvée,rendre ma mère suffisamment heureuse pour qu'elle ne veuille plus mourir  Crying or Very sad un role bien difficile à tenir pour une petite file  Crying or Very sad
C'est très difficile pour une petite fille mais pour une adulte aussi.... c'est vraie, une enfant doit avoir son enfance à lui, une période dans sa vie sans soucis....malheureusement tout le monde ne l'a pas eu... Crying or Very sad
avatar
Catania76
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 04/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du sauveur

Message  SHALE le 13/4/2018, 22:11

Non, tout le monde ne l'a pas eu. l'enfance est sans doute le moment le plus difficile de la vie et il n'y a guère d'enfance heureuse.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le syndrome du sauveur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum