Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 12 Invités :: 2 Moteurs de recherche

lullaby77, Priame

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Aller en bas

Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  SHALE le 30/3/2018, 19:43

Plaisir immédiat et plaisir différé.
 
Je vais parler de ce premier verre qu'il ne faut pas prendre car on sait très bien qu'ensuite, on n'a plus de limites, on boit verre après verre jusqu'à être ivre mort.
En fait il faut trouver une façon d'oublier le plaisir immédiat que nous procurerait le fait de boire ce verre et se concentrer sur ce que nous apportera de plus le plaisir différé.
Et là, il faut chercher une manière d'oublier ce désir immédiat du verre car il supprimera tout plaisir à venir et nous mettra au contraire mal dans notre tête et dans notre corps. Il faut donc trouver des subterfuges pour éviter de penser à ce premier verre...
Pour ma part, je pense qu'il faut garder en tête visuellement ce qui se passera si on boit ou si on ne boit pas ce verre, ne pas se poser la question de savoir si on va le boire ou non, mais penser uniquement à ce qui se passera par la suite...S'imaginer en train de le boire, puis d'en boire toujours plus, s'imaginer commencer à se sentir mal , à avoir honte et penser au lendemain matin où nous serons au fond du trou. Ensuite il faut envisager de la même façon, la situation inverse, on refuse ce plaisir immédiat et on se projette au lendemain matin, là il y a plaisir, mais un plaisir différé. On se voit se lever en pleine forme , sans avoir la gueule de bois, sans avoir tout oublier, le bonheur de ne pas avoir bu nous amène un sourire..
Le problème c'est que le malade alcoolique a beaucoup de mal à refuser le plaisir immédiat, c'est un travail qu'il doit apprendre s'il veut s'en sortir, et là aussi il faut de l'aide. Il me semble aussi nécessaire pour y arriver que le malade alcoolique soit déjà dans une démarche de soin. Je ne sais pas ce que vous en pensez, n'hésitez pas à en parler….

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  cristal le 30/3/2018, 21:48

je ne sais pas si c'est le problème est de refuser du plaisir immédiat,je crois que ce verre c'est plus pour soulager un mal que pour avoir du plaisir même si soulager un mal c'est en quelque sorte un plaisir Rolling Eyes 
quand je n'en pouvais plus et qu'il me fallait un verre,je ne pouvait pas voir autre chose que ce soulagement,impossible pour moi de me dire "mais non,pense à comment ut vas être après" parce que l'après n'existe pas  Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  Lisa le 30/3/2018, 23:42

Exactement Cristal... or on sait tous ce qu'entraîne le premier verre, du moins quand on connaît la maladie alcoolique, donc ce n'est pas innocent de prendre ce premier verre qui en entraînera d'autres.
Quand j'ai repris ce premier verre, je ne voulais pas un verre mais tout le tonneau! Je voulais m'abrutir, m'anesthésier, dormir....
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  SHALE le 31/3/2018, 09:24

C'est vrai que ce texte s'adresse surtout à un malade alcoolique qui est dans une démarche de soin, donc qui sait l'importance du premier verre s'il y touche, je ne l'ai peut-être pas assez précisé... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  Lisa le 1/4/2018, 20:00

Ben pour les autres je ne sais pas, mais pour moi c'était clair Shale smiles Sauf que le problème est plus général à mon sens, CAD que l'impulsivité, la non tolérance à la frustration et la difficulté à différer le plaisir sont très souvent des caractéristiques du malade alcoolique.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  SHALE le 1/4/2018, 21:36

Oui, ça nous ramène au problème de la frustration qui est souvent insupportable pour un malade alcoolique, comme pour un petit enfant qu'il est encore quelque part dans sa tête... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  cristal le 2/4/2018, 08:59

oui sauf qu'avec l'alcool,en plus de la frustration,il y a la douleur physique  Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  SHALE le 2/4/2018, 10:04

Il y a douleur physique pour ceux qui sont dépendants physiquement, sinon c'est une douleur psychologique, ce qui n'est pas plus agréable.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  Lisa le 3/4/2018, 20:12

Pour moi ça a toujours été une douleur psychologique, et effectivement pas plus gérable! Crying or Very sad

Ca me rappelle par exemple quand j'étais petite et que je posais des questions difficiles pour mes parents, qui me répondaient "On t'expliquera quand tu seras grande". Alors je leur rendais la vie impossible! "Oui mais c'est quand j'aurai quel âge?" Et alors je piquais une colère parce que je voulais avoir "maintenant tout de suite" l'âge d'avoir les réponses à mes questions! Rolling Eyes
Encore maintenant, même si je ne suis plus dans l'alcool, l'attente n'est pas évidente lorsque j'ai décidé quelque chose mais qui doit prendre un certain temps à se réaliser... je ronge encore mon frein!
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boire le premier verre. Problématique du plaisir immédiat et du plaisir différé.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum