Navigation











Forum


















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

SE NOYER AUSSI

Page 1 sur 44 1, 2, 3 ... 22 ... 44  Suivant

Aller en bas

SE NOYER AUSSI

Message  VMARGUERITE le 1/2/2018, 17:40

Bonjour,

Mariés depuis 7 ans et nous connaissant depuis 10 ans, j'ai découvert au bout d'un an que ses brusques changements d'humeur n'étaient pas du à son divorce mais à un problème d'alcool.
Il a fait 6 cures, je suis partie un an du domicile et revenue car il avait fait des démarches de soin et était sobre. 
Il a été abstinent 2 ans 1/2 et rechute depuis 1 an. Cette rechute a fait ressurgir chez moi toutes ses autres périodes d'alcoolisation avec son lot d'angoisses.
Il a fait une cure cela fait 2 mois tout en étant suivi par un CSAPA mais au bout de 2 semaines il a replongé. Comme d'habitude, j'en suis la responsable. Moi qui avait enlevé le mot alcool de ma tête, je tourne cela en boucle et suis épuisée. Je sais immédiatement quand il a bu son agressivité montant immédiatement. C'est son choix pas le mien mais je m'écroule malgré tout à devoir subir ses insultes, propos incohérents. 
J'ai largement dépassé mes limites et suis devenue méchante et agressive pour me protéger ce qui n'arrange rien et je le sais. Mais comment, lorsqu'il n'y a qu'un domicile commun gérer cela sans que cela déborde. Les discussions nous en avons eu à jeun depuis des années et cela tourne en boucle. Je lui dis qu'on ne peut pas faire ménage à 3 et qu'il choisit tjs l'autre. 
Je l'aime énormément mais ses débordements ont des conséquences énormes sur ma santé. Tout mon entourage me dit de partir et ce depuis le départ.
Il a décidé de partir pendant un mois près de son lieu de travail qu'il occupe 2 jours par semaine car il a invalidité cat 1. Nous avons été reçu hier par son psychiatre du CSAPA qui ne trouve pas la solution désespérée (il est médecin en alcoologie alors c'est son job). Je sais qu'il ne peut pas malgré son discours contraire s'arrêter tant qu'il en a des bénéfices. Pendant ce temps les années passent et l'alcool a fini par m'envahir malgré toute mon énergie à ne pas me laisser absorber (je partais faire des activités, j'allais voir des amis tout en recevant 60 sms par soirée etc) 
Mon questionnement actuel est : à quel moment sait on que l'on doit partir ? Il connait mon attachement à lui, mes failles liées à mon histoire (qu'il utilise). Je suis l'ombre de moi même, épuisée à tenir.  Je vais recommencer un suivi psychologique pour éclaircir ma pensée car je n'arrive plus à penser et que j'ai besoin de soutien. Les derniers amis qui me restent (car l'alcool a fait le vide autour de nous) me disent de partir et moi je ne suis tjs pas claire. Est on claire quand on vit avec un mari malade d'alcool ? En tout cas pour ma part je n'y arrive plus. Je subis ma vie. J'ai deux filles (adultes) qui l'évitent mëme si elles reconnaissent ses qualités. Elles me disent aussi de partir. L'envisager est un déchirement pour moi car cela réactive un relationnel familial dans mon enfance qui a été défaillant. Je l'ai déjà travaillé avec un psy mais cela reste une fragilité. J'ai compris que mes parents n'ont pas pu me sécuriser vivant eux même des deuils à ma naissance et que mon père avait un lourd secret qu'il a fini par lever quand j'ai quitté le père de mes 2 filles cela fait 13 ans et que je me suis écroulée ne sachant pas ce qui ressurgissait. 
Je connais la souffrance qui fait partie de mon histoire. Je ne peux pas compter sur un soutien de ma famille même si je les aime mais de loin. Cela peut paraitre égoiste mais ils sont toxiques pour moi. 
Je ne peux que m'occuper de moi et l'aimer de loin pour l'instant. A son retour dans 1 mois je ne sais pas ce qu'il en sera. Entre temps je vais me reposer comme je peux et m'octroyer des petits plaisirs.
Si vous avez des idées, je suis preneuse. Je tourne en rond sans trouver d'issue. Je ne suis pas responsable de son alcoolisme mais même en sachant cela je le subis.

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  mamou le 1/2/2018, 18:16

Bonsoir marguerite,

Bienvenue sur onsaide  onsaidiens, tu es au bon endroit pour déposer ton fardeau....

Et quel fardeau....

Tu résumes très bien la maladie alcoolique et ce que l'entourage en subit.... 

Je dirais dans un premier de voir comment cela va se passer dans un mois, mais toujours en accord avec ce que tu ressens toi....
C'est indispensable que tu continues à t'occuper de toi.... de prendre soin de toi.... et pourquoi pas rencontrer du monde... qu'en penses tu?  coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  penel le 1/2/2018, 18:54

Salut Marguerite
coeurs
Comme toi je suis co dépendante à l'alcoolisme de mon mari et tout ce qui s'en suit. Je suis allée moi aussi voir des psychologues du capsa et d'autres psy en tout genre par le passé. Je comprend que tu sois perdue et fragilisée par tous ces problèmes. Mais une chose est sûre la décision de partir n'appartient qu'à toi seule. Il faut que ça vienne de toi. Bien sûr que ton entourage a raison en disant qu'il faut que tu partes. Simplement tu n'es pas prête. Mais ça viendra. Mais surtout fais attention à toi. Il faudrait que tu puisses te ressourcer en attendant, que tu puisses te sortir de la tête cette maladie ne serais-ce que quelques minutes, heures. Quels sont tes centres d'intérêts ? coeurs
avatar
penel
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  SHALE le 1/2/2018, 19:03

Je partage ce que Cristal t'a dit. la réponse, tu l'as....
Ou tu te laisses couler avec lui, car là, tu es entrain de couler, même si tu ne t'en rends peut-être pas bien compte, mais tu es malade de son alcoolisme, ça s'appelle la co dépendance...
Tu n'as dans ce cas qu'une seule solution, t'éloigner temporairement ou bien plus longtemps, mais tu ne peux pas rester avec lui, ça ne l'aide pas et toi ça te détruit.....
Maintenant il faut voir quelles possibilités tu as pour partir, financièrement, où, comment ! Mais tout ça se règle. Vous pouvez aussi cohabiter à condition que tu aies un espace bien défini où te réfugier quand il est alcoolisé...
Mais tout ça on va en parler peu à peu, il y a des solutions. L'important, là, c'est toi....

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  VMARGUERITE le 1/2/2018, 20:54

Bonsoir,

Merci pour vos réponses. 
J'ai un emploi fixe donc un salaire mais un métier qui me demande beaucoup d'énergie. Je ne vais pas trop vous étonner en vous disant que j'exerce le métier d'assistante sociale. Si je ne vais pas bien dans ma vie personnelle j'ai beaucoup de mal à tenir à mon poste qui demande d'écouter, d'analyser, d'accompagner. Actuellement je suis en arrêt maladie pour 2 semaines pour des hernies discales qui se sont réveillées.
En fait j'ai surtout peu de lieu pour déposer ce que je ressens. C'est ce silence autour de l'alcool qui est dur à vivre. 
Hier soir je voulais me rendre à une réunion d'un groupe  mais je n'ai pas eu le courage de sortir. Depuis qu'il a quitté le domicile je suis vidée et je n'ai envie de rien. Croyez bien que je n'ai pas toujours été ainsi. 
Pour partir il faut de l'énergie et j'en sais quelque chose car j'ai déménagé 6 fois en 10 ans et le dernier déménagement pour revenir dans ma ville natale remonte juste à 1 année. Il m'a fallu me réadapter à un nouveau travail, finir de déménager, vendre et notre maison pendant des week end après le déménagement, puis avoir une capsulite d'épaule pendant 1 an avec des douleurs sans discontinuées. C'est après ce stress du déménagement que mon mari a rechuté et cela a été très vite. 
J'ai résisté physiquement et psychologiquement pendant toute l'année tout en étant très en colère contre lui car je ne pouvais pas me reposer. 
Alors même si l'idée me vient d'envisager de partir, j'ai peur pour moi car je suis très fatiguée. 
J'ai rencontré en lui un compagnon, un ami, un amant et tout cela me manque car je ne me sens pas, pour l'instant, affronter la vie complètement seule. 
J'ai 2 filles qui ont déjà bien du mal dans leur vie et que je soutiens au mieux. Elles sont adorables mais elles n'ont pas à soutenir leur mère. Je sais que déjà qu' elles s'inquiètent pour moi. 
En fait pour l'instant je n'arrive qu'à envisager 1 jour après l'autre car autrement je prends le vertige. 
Je vis cette situation comme un échec non de ne pas pouvoir l'empêcher de boire mais plutot que j'ai investi dans cette relation tout mon coeur. Je suis très triste. 
Si nous nous séparons je ne pourrai pas rester dans l'appartement car trop cher et les locations correspondant à mon salaire sont rares. Tout me semble si compliqué alors que je n'aspire qu'à du calme.
En fait tout est emmêlé dans ma tête.

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  mamou le 1/2/2018, 21:07

Ne t'inquiète pas si j'ai retiré le nom du groupe de parole dans tes écrits, mais nous ne les nommons pas pour en favoriser un plus que l'autre  smiles

Pour résumer, je dirais que le mieux est de continuer à agir comme tu le fais, un jour après l'autre....

Personne ne peut dire à l'avance comment son retour se déroulera  smiles

Tu peux aussi bien sûr te rendre à ce groupe de parole, ça te fera aussi le plus grand bien.

Concernant ta fatigue, déjà, cette saison est assez morose.... en plus de ce que tu as encaissé.... tu pourrais aussi faire une bonne cure de vitamines  onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  cristal le 1/2/2018, 21:08

c'est normal que tout soit emmêle alors on va démêler ça ensemble onsaidiens
Pour le moment,il n'est pas là et c'est le moment pour toi de te retrouver et de mettre en place des aides pour te reconstruire et te fortifier.
Ne pense pas à la séparation pour le moment,c'est trop tot mais tu es en arrêt et tu peux donc t'occuper un peu plus de ton cas/Il te faut retourner chez le psy pour poser tes valises.Il te faudrait effectivement un groupe de parole,nous ne les nommons pas ici,nous les appelons MAB ou groupe de parole.Essaye de te forcer un peu pour aller au moins à une séance voir si cela te convient.
Si tu as des amis,c'est aussi le moment de les appeler,tout réconfort est le bienvenu.
Qu'aimes tu faire sinon?sport?ciné?cuisine?tricot?,il te faut aussi renouer avec ce qui te plait pour retrouver peu à peu gout à la vie.
Tu n'es plus seule marguerite et tu peux déposer ton coeur ici sans aucin souci,il n'y a pas de jugement ni de reproche,on est avec toi  onsaidiens

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  SHALE le 1/2/2018, 21:14

Peux tu essayer, pour toi surtout, de hiérarchiser tes problèmes. Tu mets les plus urgents en haut et tu vas en diminuant selon leur ordre d'importance...
Tu vas avoir une vue plus complète de ce que tu as à faire et dans quel ordre. Tu peux nous demander conseil pour les éléments de cette liste, bien sûr...
Vous êtes mariés je suppose ? Il a du travail ?

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  VMARGUERITE le 1/2/2018, 22:19

Ce que j'aime faire : voyager, peindre, écrire, randonner, coudre, tricoter, aller voir des expos, faire de la sophrologie (je suis sophrologue aussi), rêver, rire,  cuisiner et surtout lire
Mais actuellement je ne suis pas en mesure de me concentrer. J'ai quand même commencé un dessin hier et cela m'a fait du bien.
Mais j'ai beaucoup de mal à sortir de chez moi car dès qu'on me parle je pleure. Depuis quelques jours je sanglote. Je suis aussi très irritable. C'est pour cela que je ne bouge pas trop. Mais je m'oblige à sortir dehors un peu tous les jours.
J'ai essayé de téléphoner à une ancienne amie de 20 ans que je n'avais pas fréquenté depuis mon retour dans ma ville natale. Je lui ai envoyé message car j'ai été auprès d'elle cela fait bientot 19 ans quand elle a perdu son mari mort d'alcool et la laissant avec ses 2 enfants. Je pensais qu'elle pouvait comprendre ma situation mais aucune réponse.
Le plus dur est de m'alimenter car j'ai vraiment du mal et ne ressens pas la faim. 
En fait je revis un sentiment d'abandon lié à mon histoire. Je l'ai déjà longuement travaillé en thérapie mais il va falloir que j'y retourne car c'est très douloureux. Je pensais d'ailleurs avoir règlé tout cela comme quoi....... 
Oui nous sommes mariés sous le régime de la séparation des biens car pour lui c'est un 2eme mariage et nous avons chacun 2 filles. Mes filles sont très présentes mais il ne voit que rarement les siennes. Son alcoolisme semble dater de très loin car son ex femme a vécu la même chose. Vous voyez j'ai été jusqu'à la contacter tant je doutais de moi. 
Il travaille 2 jours par semaine dans une autre ville, c'est un choix que nous avons fait ensemble car je souhaitais finir ma carrière dans un poste de travail valorisant pour moi, mes filles et mes derniers amis sont aussi ici et dans l'autre ville j'avais un poste horrible et pas d'amis. Nous avons vendu la maison (c'était surtout la sienne à 80 % et nous avons juste remboursé le crédit) et sommes venus en location.
Je dois partir en retraite dans 3 ans avec une toute petite retraite car j'ai travaillé 10 ans à 1/2 temps pour ma 2eme fille qui a une maladie génétique. Mon devenir financier m'inquiète aussi. Mon mari me disait de ne pas m'inquiéter qu'il était là mais j'ai un peu de mal à ne pas m'inquiéter vu la dernière année passée. Pour ma part j'ai vécu avec le père de mes filles pendant 23 ans sans être mariée. 
C'était la 1ere fois de ma vie que je vivais un peu plus sereinement au niveau financier et cela me faisait du bien même si je ne suis pas une dépensière. J'ai déjà vécu avec des très faibles ressources et je sais comme c'est angoissant.
Quand je l'ai rencontré je vivais seule, j'avais vie équilibrée gagnée de haute lutte et après 1 an à se fréquenter les week end et vacances il m'a proposé de le rejoindre. Mon coeur ne pensait jamais rebattre et j'ai fini par accepter laissant toutes mes attaches, mon travail pour le rejoindre. J'ai trouvé nouveau travail, je me suis adaptée petit à petit et j'ai découvert son problème d'alcool. Depuis j'ai tjs cru qu'il allait s'en sortir. L'accalmie de 2 ans 1/2 m'a fait y croire et j'avais repris confiance. Je n'assume pas cette dernière rechute et elle m'affecte énormément. Je n'arrive pas entrevoir toute ma vie avec des émotions qui font le yoyo.

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  SHALE le 1/2/2018, 22:24

une réalcoolisation n'est pas forcément une rechute. S'il arrête très vite l'alcool, ce sera juste un caillou sur sa route..Depuis combien de temps a-t-il repris l'alcool?

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  Crystal_ine le 2/2/2018, 00:34

Bienvenue sur Onsaide VMarguerite. J'ai vécu avec un conjoint MA et là, tu dois penser à toi le plus possible. Nous allons y aller une étape à la fois. 

Je ne sais pas si tu l'as déjà fait, mais il y a un post qui explique le détachement et pour ne pas sombrer avec ton conjoint dans sa maladie.

onsaidiens

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

réalcoolisation, rechute ?

Message  VMARGUERITE le 2/2/2018, 04:50

Bonsoir, bonjour,

Mon mari s'est réalcoolisé depuis début fevrier 2017 et a cherché de l'aide au CSAPA très vite tout en se réalcoolisant de plus en plus à grande vitesse. Comme d'habitude je ne le vois jamais voir et l'effet de surprise est tjs grandement perturbant. C'est son agressivité, ses insultes, sa vulgarité, sa désinhibition qui me font reconnaitre sa consommation. Et surtout qu'il reporte systématiquement sur moi ce fait ce qu'il fait. Il a eu quelques mois de pause mais très éparpillés. J'étais énormément sur mes gardes car cela changeait d'un jour à l'autre. Cet effet surprise sur moi est très déstabilisante car j'appréhende de rentrer au domicile. Les moments où il était couché à n'importe quelle heure, puis relevé 2 h plus tard et cela toute la nuit génèrent une grande fatigue chez moi. Après les vacances d'été, bien moroses car sous tension, en septembre tout s'est accéléré et la prise de boisson quasi quotidienne me laissant aucun répit. Puis il tombait, se blessait, me rendant responsable même si je n'étais pas présente. Tout était source de stress, le bruit des voisins, un embouteillage, les actualités à la tv etc et réagissait par des propos incohérents, agressifs tout en m'invectivant sur n'importe quel sujet. Travailler pour moi devenait plus compliqué mais était mon bol d'air frais. Le lendemain il faisait comme si de rien n'était et était à nouveau dans le même état le soir. Le problème pour moi tout au long de cette année 2017 a été que cela a fait ressurgir tous les moments surréalistes que j'avais déjà vécu avec lui les années auparavant et je ne voulais pas revivre cela. Quand il était à jeun je lui faisais par de mes émotions lui disant oh combien c'était douloureux pour moi de revivre cela et que je ne supportais plus. Il s'est fait hospitaliser à sa demande fin octobre (il ne mangeait quasiment plus) jusqu'à début décembre. Le sevrage a eu lieu mais il m'a dit qu'il en avait marre d'entendre toujours les mêmes propos des soignants, qu'il connaissait bien et que c'était facile de ne plus boire. A sa sortie il était en bonne forme et a entamé du sport pour s'occuper car il est 3 jours au domicile pendant que je travaille toute la semaine (lui travaille 2 jours). 2 semaines après il était ivre et depuis cela s'est à nouveau réenchainer très vite, comme avant mais nos relations sont devenues plus agressives car je sature d'être insultée, d'entendre des propos incohérents sans pouvoir l'arrêter. Il fait tjs attention qu'il n'y ait jamais de témoins mais lors d'un repas organisé à la maison face à mes amis il titubait, tombait, est parti se coucher sans manger puis relevé comme si de rien n'était. Cela m'a permis de me sentir vraiment mal à l'aise face aux amis. Je lui rappelle le lendemain il ne voit pas le problème et me dit que je suis folle. IL déforme tous mes propos. J'ai essayé d'être le plus calme possible sans rien dire mais face aux attaques répètées je lui ai dit que je n'en pouvais plus. Cela m'a valu de sa part 2 appels aux pompiers pour me faire interner. Les pompiers n'ont pas voulu se déplacer mais moi j'étais très affectée. Entre temps il est parti je ne sais où pendant 3 jours me laissant juste message me disant qu'il partait pour que je me repose. Ne sachant pas dans quel état il était parti et après avoir sollicité un ami j'ai appelé les pompiers qui l'ont géolocalisé à une centaine de kms du domicile. Entre temps il m'avait envoyé sms me disant adieu. Il est revenu comme si de rien n'était. Joli moment de tranquillité pour moi!!!!! 
La semaine dernière il a décidé d'un coup qu'il allait s'installer dans un airbnb pendant 1 mois alors qu'il avait commencé un suivi en hopital de jour au CSAPA. Il faut dire que nos relations sont tendues car j'ai besoin de calme en rentrant du domicile et que je n'ai jamais cet espace. Du coup je suis très agressive. Nous sommes sortis au théatre ensemble il titubait. Cela me gache tous mes plaisirs. Le jour de mon anniversaire il est parti manger seul au restaurant me téléphonant pour que je le rejoigne mais je n'avais pas le gout à venir le rejoindre. Quel bel anniversaire pour moi. 
il est parti dans son airbn ce lundi mais est revenu mercredi pour entretien commun au CSAPA avec son psychiatre. L'entretien s'est bien passé car il est autre face aux autres et moi je sanglotais. A la sortie j'étais triste et de retour au domicile après un moment j'ai voulu reprendre un propos du médecin qui lui avait proposé de trouver une solution quand il s'alcoolisait car il m'insultait et que ce n'était pas acceptable. Mon mari a nié le fait que le médecin ait dit cela. Nous devions passer la soirée ensemble et je lui ai demandé de rentrer passer la soirée dans son airbnb. Il était très mécontent et a mis près de 2 h pour faire sa valise tout en voyant que cela me rendait mal et est parti en me disant que j'étais néfaste. Il rentre au domicile le 28 février. Cette rencontre 2 jours après son départ m'a épuisée. Depuis il m'a envoyé 2 sms pas gentils se plaignant de ce lieu où il est "obligé" d'aller. A aucun moment il ne peut reconnaitre ma souffrance, seule la sienne existe. Moi je vais essayer de me reposer, c'est tout. J'ai quand même commencé à regarder les locations d'appartement, il le sait. 
Je vais lire le détachement mais tenir dans le temps dans le détachement me semble difficile.

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  SHALE le 2/2/2018, 08:44

Là, c'est toi qui me semble en danger.
tu ne peux plus supporter la vie qu'il te fait vivre, tu vas déposer une main courante ou même une plainte à la gendarmerie pour harcèlement moral et le mieux ce serait que tu engages une séparation en voyant un avocat.
Là, il faut que tu évites de le voir le plus possible.
La maison est-elle à vous deux ?? Avez vous des enfants, tu l'as peut-être dit mais je n'ai pas le temps , là, de tout relire ?
Il va falloir que tu trouves une solution pour t'éloigner géographiquement de lui, car tu vas tomber malade, tu es au bout là.....
Il faut absolument que tu sortes de ses pattes. A mon avis il est alcoolique mais il est aussi pervers narcissique.
Dis toi aussi que l'alcoolisme ne vient jamais à cause du conjoint mais à cause d'une faille que nous avons eu dans notre construction psychologique pendant notre toute petite enfance, tu n'es pour rien dans sa maladie, rien de rien....Alors ne te culpabilises surtout pas.
Mais comme je te le disais, je pense que ton mari a un autre problème en plus de son alcoolisme, comme je te l'ai dit, je pencherais pour qu'il soit pervers narcissique, mais sans preuve réelle pour le moment. En tout cas, si c'était le cas, il n'y a qu'une solution, c'est la fuite, car si l'alcoolise se soigne, la perversion narcissique ne se soigne pas et ces malades font vivre un enfer à leur conjoint...
Nous sommes là, nous allons tout faire pour t'aider... coeurs coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  cristal le 2/2/2018, 09:26

le 28 fervrier,c'est encore loin Marguerite,pour le moment,tu dois te ressourcer et profiter de ta liberté pour te reconstruire u peu.Tu n'as plus l'angoisse de rentrer à la maison,de te faire insulter,il n'est pas là alors c'est maintenant que tu dois te reposer et trouver une solution pour vivre au mieux cette situation.
Déjà,tu as dit que tu allais reprendre un suivi psy,tu en as besoin,c'est très important super
ensuite,tu as les groupes de paroles,tu ne seras plus seule et tu pourras avoir des conseils judicieux pour la suite.
Tu dis que tu cherches un appartement,tu ne pourrais pas garder le logement??je crois que tu as dit que c'etait trop cher pour toi seule c'est ça??
Il faut que tu partes de toi maintenant et plus de lui,il est malade alcoolique et en pleine rechute et la vie est un enfer avec un MA,tu le sais mieux que personne.Alors,sans tout mettre en place tout de suite bien sur,il faut que tu réflechisses à deux options:tu te sépares ou tu restes mais tu te fais un endroit à toi où tu peux te protéger de l'alcool.Lui de son coté ne fera rien,c'est à toi de faire bouger les choses pour ta survie

Mais un jour à la fois Marguerite,fais toi au moins une journée sans alcool,sans penser à lui,sans penser à ton passé,juste toi et ce que tu aimes faire: un peu de peinture ou un dessin qui exprime ce que tu ressens par exemple  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  mamou le 2/2/2018, 11:28

Je peux comprendre ton désarroi.... mais les mots qui me viennent à l'esprit sont la peur autant physique que morale...

Oui le 28 février est encore "loin"...mais pour son "retour", il aura fallu trouver des solutions pour ne plus tomber dans cet engrenage....

coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  VMARGUERITE le 2/2/2018, 11:48

Bonjour,

Un grand merci à Cristal, à Shale, je me sens moins seule. C'est déjà ça.
J'ai encore la chance d'avoir 2 grands amis (hommes) qui viennent me voir, m'invitent et vous maintenant qui me faites part de votre expérience. Et c'est vraiment important.
Shale, tu me dis d'aller porter plainte. J'y ai déjà pensé mais maintenant moi aussi quand il a bu je lui dis qu'il est con sous emprise de l'alcool. Quand je lui dis Stop les insultes il me répond que c'est moi qui l'insulte et maintenant c'est vrai. Mais j'ai saturé de ses insultes. Je ne pouvais pas ne rien faire quand il me laminait. Je suis devenue méchante et cela me rend mal car je ne me reconnais plus. J'ai même peur qu'il porte plainte contre moi. Moi aussi j'ai dans la tête qu'il n'est pas seulement malade alcoolique. Je n'ai jamais pu l'évoquer avec son médecin car je ne l'ai rencontré que 2 fois et jamais seule. Mon mari sait donner le change et personne ne pourrait soupçonner ce qu'il me fait vivre. Même ma famille me dit qu'il est vraiment gentil. Alors c'est moi le mauvais sujet. Cela rend fou. Il m'a envoyé un sms me disant que sans mon aide il n'y arrivera pas. Que dire ? Je ne peux pas l'aider, je peux juste essayer de reprendre pieds. Mais j'ai peur qu'à son retour le fait de me reprendre dans ses bras et d'être gentil quelques jours, je n'accepte à nouveau. En fait je suis coupée en 2, mon coeur et ma raison. Ma raison me dit de fuir et mon coeur de rester.
Je suis en contradictions permanentes. D'ailleurs maintenant il l'utilise contre moi pour me dire que je suis folle. Il me demande d'être patiente alors que je l'ai tjs été et c'est lui qui ne l'est pas. Tout se retourne contre moi.
Aujourd'hui il fait beau. Je vais peindre, manger et caresser mon chat. C'est tout ce que je peux faire.
J'avais envie d'évoquer un peu mes soucis à ma hiérarchie au travail mais j'ai peur que cela se retourne contre moi et je dois vraiment travailler pour gagner ma vie. 
Je vous souhaite une douce journée. 
MERCI MERCI

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  SHALE le 2/2/2018, 13:08

Toi aussi tu ressens qu'il y a autre chose que de l'alcoolisme dans ce qu'il te fait vivre. Il a les réactions typiques du malades narcissiques, mais il est quasiment impossible de coincer un pervers narcissique, il n'y a que la fuite car ce sont des personnes dangereuses pour notre santé mentale.
Ce que tu peux faire, la prochaine fois où il t'injurie, tu l'enregistres avec ton téléphone, tu gardes tous les enregistrements, et tu essaies de ne pas répondre, tu tournes les talons et tu sors, ou tu vas dans une pièce qui ferme à clef...Quand tu as des enregistrements probants, tu vas voir la police, ton médecin , un avocat, qui tu veux, mais là il faut que tu te défendes mais pas en face à face avec lui, surtout pas, tu auras toujours tort avec un malade de ce type... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  cristal le 2/2/2018, 14:16

c'est évident qu'il a besoin de toi pour nourrir son alcoolisme,le MA a besoin d'un souffre douleur,d'une personne sur qui jeter ses reproches et sa colère mais tu dois refuser d'être cette personne noon tu l'as été durant des années et maintenant,c'est STOP!!
Oui il va revenir doux comme un agneau et tout amoureux mais ça ne durera pas et tu ne peux pas tolérer plus longtemps ces montagnes russes!!Alors NON,tu n'es plus là pour l'aider car tu n'es pas la personne qui peut le faire,si il veut de l'aide,c'est une infirmière,un alcoologue ou un psy mais pas toi,tu n'es pas une  soignante noon
Tu ne veux plus de cette vie Marguerite et il doit l'accepter.
Tu dois te reconstruire et surtout,te concentrer sur toi maintenant,tu as assez de pain sur la planche avec toi même sans te rajouter une autre vie à gérer sur le dos.
Donc,pour le moment,tu peins,tu caresses le chat,tu vois tes amis homme(c'est très bien ça super) et bien sur que tu peux en parler à ta hierarchie,je pense au contraire que ce serait une bonne chose,tu travailles dans le social,je pense qu'ils doivent bien connaitre le sujet Rolling Eyes
En tout cas,profite de ton arrêt pour te ressourcer loin de l'alcool et te faire du bien,tu le mérites  petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  VMARGUERITE le 2/2/2018, 14:33

MERCI MERCI pour vos messages. J'en ai les larmes aux yeux. Je ne pleurais pas depuis des années et là j'ai des vagues permanentes. 
Je l'ai déjà enregistré avec vidéo sur mon tel cela permettait que je ne m'énerve pas. Mais depuis je l'ai effacé de mon tél.
Je vais prendre de l'énergie et surtout camper sur mes positions (ce n'est pas gagné). 
ENCORE MERCI.
Je ne pense pas pouvoir en parler à ma hiérarchie, les assistantes sociales ne sont pas tjs bienveillantes. Je pensais aller rencontrer l'assistante sociale du personnel qui est une de mes anciennes stagiaires mais sa fille a un gros souci de santé actuellement et je ne veux pas lui en rajouter. Je vais réfléchir à cela tranquillement.
Je vous embrasse avec mon coeur

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  cristal le 2/2/2018, 15:38

c'est bien que tu puisses pleurer,ça lave le chagrin Very Happy n’hésite pas à venir poser tes souffrances et tes doutes ici,non est là pour toi  onsaidiens coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  VMARGUERITE le 2/2/2018, 18:00

Ce soir je me sens vide. Ma journée a été placée sous le signe de la lenteur. J'ai réussi à me doucher, m'habiller et faire petit tour dehors en espérant ne rencontrer personne que je connaisse. Même cela j'ai du mal à le faire. Je n'ai pas réussi à dessiner mais je vais m'y mettre demain. J'ai fait bonne figure au tél quand mes filles m'ont appelée. J'écoute de la musique, cela m'apaise mais je pleure. J'ai honte d'en être arrivée là sans bouger alors que j'ai surmonté un burn out cela fait 13 ans et que je m'étais promis de ne jamais retomber, de respecter mes limites. Pourtant je les ai exprimées et il ne les a pas entendues. Pourtant c'était prendre soin de moi que de les exprimer. J'aurais tant besoin de me consoler tant je suis triste. Je n'avais jamais été aussi sincère, ouverte, pas parfaite, seulement moi avec mes qualités, mes défauts, mes failles. Cela me rend si triste.

VMARGUERITE
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  SHALE le 2/2/2018, 18:33

Tu as un traitement contre la dépression ? Je pense que ça te ferait du bien d'en avoir un. Là, tu accumules, tu accumules, mais tu ne peux pas tout porter ce que tu te prends en pleine figure....Je te sens tellement malheureuse c'est terrible. Il faut vraiment que tu fasses quelque chose pour toi.
Tout d'abord, as-tu vu ton médecin traitant pour avoir des anti dépresseurs, si tu n'en as pas déjà ? Lui as-tu parlé de ce que ton mari te fait subir....
Tu peux aussi en profiter pour demander à un avocat , je crois que la première visite est gratuite, ce que tu pourrais faire pour te protéger...
Là, il te faut de l'aide, tu t'enfonces bien trop profond, tu m'inquiètes... Crying or Very sad coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  Lisa le 2/2/2018, 19:47

Bonsoir Marguerite, à mon tour de te souhaiter la bienvenue parmi nous! onsaidiens

Je viens de lire ton fil, et j'ai eu la même idée que Shale (avant de lire le commentaire de Shale, je précise!) : "pervers narcissique"... 
Et toi aussi tu sens qu'il y a autre chose que l'alcool qui pose problème, et je pense que tu as clairement raison. Un malade alcoolique peut mentir, cacher, nier les évidences, mais là il s'agit d'autre chose. Il manipule! Et ce n'est pas étonnant du tout que le dialogue ne soit pas possible entre vous.
Ce n'est pas étonnant non plus que toi-même tu deviennes agressive, et du coup il en profite pour retourner ça à son avantage et contre toi Crying or Very sad

J'entends bien que là tout de suite tu ne te sens pas prête à te séparer de lui. Tu te demandes aussi quand est-ce qu'on sait qu'on est au bout.... ça toi seule peut le savoir, mais de grâce, n'attends pas d'être encore plus mal avant d'arriver à cette prise de conscience. Car face aux pervers narcissiques, il nous faut toute notre énergie pour nous défaire de leurs griffes, de leurs techniques de culpabilisation, d'isolement, de manipulation, etc.

Alors surtout, reprends RDV chez ton psy car là tu as clairement besoin d'aide et de soutien. Parles-en aussi à ton médecin, car tu es peut-être en train de commencer une dépression et vois avec lui si un soutien médical ne serait pas utile pour toi.

Tu es lucide malgré ta souffrance, tu as déjà fait pas mal de travail sur toi et sache que ça ce n'est jamais perdu  noon Même si tu as l'impression d'en revenir à tes premières blessures, le travail psy que tu as déjà accompli n'est pas réduit à néant. 

Prends bien soin de toi! petits coeurs
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  mamou le 2/2/2018, 20:04

A force d'encaisser encore et encore, il y a un moment où la soupape doit sauter... tout ça doit sortir.... et je dirais tant mieux...

J'espère que tu arriveras à y voir de plus en plus clair entre ce que tu veux et surtout ce que tu ne veux plus.

Nous sommes à tes côtés  coeurs coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  Lisa le 2/2/2018, 20:18

Puisque tu aimes lire, je te conseille le livre d'Isabelle Nazare-Aga, "Les manipulateurs et l'amour". Ce n'est pas récent, tu devrais le trouver sur Amazon. C'est un bon début comme lecture je pense, même si c'est de la vulgarisation.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SE NOYER AUSSI

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 44 1, 2, 3 ... 22 ... 44  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum