Maladie alcoolique et sexualité

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 5/1/2018, 00:48

Je relance ce sujet, je ne fais que reprendre l'idée de notre feu Carmin qui avait lancé ce débat il y a tout un temps.
Quelles relations entre notre alcoolisme et notre sexualité?
Certes en période de sevrage, sous Valium, les hommes ne peuvent pas assurer.... Pouvez-vous en parler avec votre partenaire?
Chez les femmes ce n'est pas le cas, Valium ou pas, en général la libido est préservée. Comment vivre ce décalage?

Sous alcool, comment se vit la sexualité?

Et sans alcool? 

Sujet délicat... et j'ai l'impression que c'est encore plus délicat pour nous malades alcooliques. Pourtant, c'est naturel... et une composante importante dans la vie de couple.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 5/1/2018, 01:21

Je m'y colle! smiles
Je ne sais pas par quel miracle j'ai pu avoir peu à peu des relations sexuelles saines et satisfaisantes, mais ça m'a pris bien du temps. 
Issue d'une famille très catholique et très prude, pas évident! Toutes mes tentatives de curiosité par rapport à mon corps ont été punies et taxées de manque de respect par rapport à ce que Dieu m'avait offert... 
Quand j'ai eu l'âge d'avoir mes règles, ma mère m'a juste dit : "Si tu saignes, tu mets une serviette". 
La sexualité je l'ai hélas apprise par l'école et par les blagues... et j'étais la tête de turc moi qui n'y connaissais rien!
Puis mon premier petit copain qui me tannait pour faire l'amour alors que ça ne m'intéressait pas. 

Il a fallu que je sois vraiment amoureuse pour que je commence à aimer ça, du moins à être attirée par un corps d'homme. 
Très, mais vraiment très petit à petit j'ai commencé à goûter aux plaisirs sensuels et du sexe. 

Je n'ai quasi jamais bu pour faire l'amour, sauf quand mon ex et moi avions bu tous les deux, et alors j'avais surtout envie de dormir ;-)

Mes meilleurs moments sexuels c'est avec un ami-amant de longue date, il m'attire à mort, il m'électrise! Dès qu'il me touche (ou l'inverse) je deviens dingue... Combien de fois j'ai tenu sa tête entre mes mains pendant qu'il jouissait. Lui, jamais... il ne me verra jamais pendant que je jouis! C'est con hein? Mais ça je ne le laisse pas voir... je ne sais pas pourquoi confused
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 5/1/2018, 07:54

Sujet très délicat....sexualité nulle en période d alcoolisation,il s effondre le soir et moi pas envie du tout.....en période de sevrage,on se redécouvre et c est fantastique.... Embarassed
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 5/1/2018, 08:07

Oui en période d'alcoolisation j'imagine qu'il s'effondre et que toi tu dois être repoussée par son haleine.... donc pas envie, ce n'est pas très attirant Rolling Eyes 
Quand ton mari sort de l'alcool, profite de ces moments! C'est fantastique tu dis, mais pourtant tu mets un smiley qui semble en douter, ou alors avoir une certaine honte? Ou j'interprète mal?
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 5/1/2018, 08:11

Very Happy c est juste parce que je suis timide,je rougis!
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  ese34 le 5/1/2018, 08:11

ah ben moi vous voyez c etait le contraire.
mon ex c etait terrible sous alcoolisation, j ai decouvert des sensations je savais meme pas que ca existait.
Par contrer quand elle est sorti du sevrage. ben rien, zero envie, une planche a pain.
alors est ce que ca venait des cachets ou est ce que notre relation etait deja morte je me demande maintenant :)

ese34
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Masculin 28/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 5/1/2018, 08:22

L alcool désinhibe parait il.... mais mon mari sous alcool est pas capable de grand chose!
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 5/1/2018, 09:15

Laurence faut pas rougir, c'est la nature et.... selon moi ça fait partie des plaisirs de la vie smiles

Sûr que trop imbibé ton mari n'est pas capable de grand chose, c'est normal. L'alcool déshinibe oui, mais à faible dose... pas en étant complètement bourré Rolling Eyes Et puis il vaut mieux s'en passer, franchement l'alcool n'est nullement nécessaire ni utile! 

Ese ce n'est pas la première fois que j'entends un homme dire ça... 
Je ne sais pas quoi te répondre, parce que beaucoup de choses entrent en ligne de compte dans votre relation, sincèrement je ne sais pas!
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  cristal le 5/1/2018, 11:35

personnellement,ayant été abusée sexuellement,j'ai toujours détesté ce "passage à la casserole",avec l'alcool,je pouvais me laisser aller et ne plus avoir envie de fuir ou de vomir quand un homme s'approchait.L'alcool augmentait ma libido mais m'emmenait aussi dans des galères incontrolables,je ne me souvenais de peu de choses le matin Crying or Very sad
Ensuite,j'ai eu un homme fixe qui adorait l'acte sexuel,moi,c'etait un calvaire à chaque fois,non pas qu'il me faisait mal,il était adorable et très bon amant(sans doute)mais je n'aimais pas ça et j'ai fini par boire pour réussir à le satisfaire.Pendant l'acte sexuel,je me détache de mon corps et j'attends que l'homme finisse pour être enfin tranquille.Il est évident que je n'ai pas d'orgasme et que je m'interdis le plaisir charnel,sans doute aussi une interdiction passée due à une éducation religieuse assez poussée Crying or Very sad
Puis j'ai connu mon nouveau compagnon,un ignare en matière sexuelle et qui n'y pense jamais sauf au début de notre relation,ensuite,ma fille est née et plus rien Crying or Very sad du coup,le fait qu'il ne me touche pas a éveillé mes envies,non pas pour avoir du plaisir,cela m'est toujours psychologiquement interdit,mais je ne supporte pas que l'on me resiste petite fille colère Dans ma tête ,il doit venir me chercher,il doit me désirer sinon,c'est qu'il ne m'aime pas mais il ne fonctionne pas comme ça ,il m'aime mais l'acte sexuel n'est pas une fin en soi,il préfère parler avec moi(ou plutot m’écouter car c'est un taiseux)ou mieux,regarder sa fille jouer mais l'intimité n'est pas son truc.
du coup,j'ai totalement changé ma façon d'être,au lieu de fuir l'homme "dangereux"comme je l'ai toujours fait toute ma vie de femme,je passe mon temps à le pousser à retrouver notre intimité perdue à la naissance de notre fille.Il aime ces moments mais il n'y pense pas et souvent,n'en a pas trop envie Crying or Very sad J'ai du coup beaucoup de mal à m'épanouir en tant que femme  Crying or Very sad
Bref,tout cela se passe sans alcool bien sur alors je sors peut être du sujet Crying or Very sad
mais pour en revenir à la question du départ,je crois que je n'aurais jamais pu avoir des relations sexuelles sans alcool parce que l'alcool me permettait de cacher toutes mes barrières.

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 5/1/2018, 12:33

Cristal ton message me touche petits coeurs

Forcément ayant été abusée, ça t'a marquée dans ton psychisme et dans ta chair Crying or Very sad
Logique que suite à ça tu te sois interdit tout plaisir.
Quant à l'éducation religieuse, là je peux te donner la main! cligner Mais tu sais que ce n'est pas ça qui te bloque.

Oh pénible, un homme avide de sexe quand on n'en a pas envie.... J'ai connu ça aussi avec mon premier petit ami. A choisir j'aurais autant aimé regarder un match de foot, c'est dire! Very Happy Il me traitait d'insensible et de frigide. Mais rien à faire, je n'aimais pas ça. Pour moi c'était carrément une corvée. 

Pendant l'acte sexuel tu te détachais de ton corps... c'est typique des personnes qui ont été abusées, c'est un mécanisme de défense par lequel tu t'es protégée pour ne pas ressentir de plein fouet l'horreur de la situation et l'avalanche de tes émotions.

Après un tel traumatisme c'est difficile de retrouver une vie amoureuse et une vie sexuelle normale et satisfaisante, mais néanmoins possible, même si ça date. 
La clé serait sans doute de te redonner le droit au plaisir, de changer aussi ta conception du plaisir qui n'est pas quelque chose de coupable ni de sale, mais qui t'appartient et que tu es libre de partager (ou non). Et de réapprivoiser ton corps.

Tous les hommes ne sont pas super branchés sexe, ça c'est un cliché. Si ton homme ne te désire pas, ça ne veut pas dire qu'il ne t'aime pas, mais je te comprends smiles  Le désir naît en général des deux côtés, mais là je te mets face à un mur Rolling Eyes Ton propre mur, pas le sien noon

L'intimité n'est pas synonyme de sexualité, heureusement. 

Je te sens dépitée et malheureuse là... Crying or Very sad
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 5/1/2018, 13:23

Quand j'étais ado j'étais boulimique - anorexique. Ces troubles alimentaires se sont espacés pour finir par disparaître quand j'ai quitté mon milieu familial, à l'âge de 17 ans. J'ai eu la chance de connaître une psychologue super qui m'a énormément aidée à me reconstruire. Elle m'a vivement conseillé des massages. Mais hum, je ne me voyais pas aller faire ça chez n'importe qui. Et là, hasard! Une de mes collègues a fêté son anniversaire et j'ai sympathisé avec son compagnon qui justement faisait des massages. Je me suis sentie en confiance vu que c'était via ma collègue, et je me suis lancée. 
Son compagnon est maintenant un de mes meilleurs amis! Il a changé ma vie... Je ne sais pas comment il a fait, mais il a réussi à m'apprivoiser, moi qui étais un vrai chat sauvage smiles
A force de massages et de parlotes, de "rigolothérapie" aussi, il a fait des merveilles avec moi. 
Avec lui, en toute confiance, je me suis peu à peu laissée allée aussi à une relation d'amitié proche. 

Comme quoi je ne suis pas arrivée où j'en suis maintenant sans rien... et j'ai encore du pain sur la planche! smiles

Mes relations amoureuse c'est grosso modo la merde Rolling Eyes 
Heureusement j'ai vite compris qu'il y a une vie sexuelle en dehors des relations amoureuses! 
Après y avoir goûté et aimé, je ne m'en lasse pas, mais pour moi c'est indissociable d'une relation affectueuse et tendre. Ca c'est moi... 
Il y a 10 mois j'ai jeté mon dévolu sur mon voisin de palier, un grand brun costaud pas spécialement beau, mais il me plait. J'aime bien aussi son caractère et sa personnalité... il est reposant! Very Happy Il n'est pas compliqué, il ne se pose aucune question, il vit sa vie tranquille.... je l'envie parfois! Very Happy Souvent quand je suis chez lui je commence à avoir sommeil... non pas qu'il m'ennuie noon mais il est tellement reposant que je me détends, et surtout quand il me câline. D'ailleurs en général je dors un peu mieux avec lui.
Mais rien n'étant jamais parfait... monsieur a ses bizarreries! En 10 mois je pense qu'on a à peu près tout fait, sauf.... faire l'amour, enfin, la pénétration quoi. Or c'est le truc que j'adore le plus! Donc je suis frustrée et je râle.... et je lui rentre parfois dans le lard. Au début il avait peur que je lui fasse un enfant dans le dos. Depuis et pour lui, j'ai une injection de contraceptif tous les 3 mois donc il ne peut plus invoquer ma distraction pour prendre la pilule. Maintenant je ne dis plus rien, sinon il me dit que je lui mets la pression... mais ça me rend dingue! Il m'attire à mort et je suis frustrée... Bizarre! confused
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  cristal le 5/1/2018, 14:17

il t'attire à mort parce qu'il te résiste,faut pas chercher plus loin  Very Happy mais tu as le droit aussi de trouver un homme qui ne soit pas inaccessible Lisa,tu te mets toujours avec des hommes avec qui tu ne peux pas avoir d'avenir,comme pour contrer la vie de tes parents Rolling Eyes Et si tu te donnais la chance d'être heureuse avec un homme ???

Pour ce qui est de ma vie amoureuse avec mon compagnon,il est devenu père à 100% à la naissance de sa fille refoulant son homme intérieur au plus profond de lui comme je l'ai fait avec ma femme intérieure durant des années.Je commence doucement à faire revivre son homme et nous avons de nouveaux des moments d'intimité,rares mais d'une profondeur inouïe mais c'est très dur pour moi qui doit mener le jeu,qui doit le guider dans ce role d'homme qu'il a toujours mis en arrière plan,c'est d'autant plus dur que je suis une femme fragile de ce coté et totalement inexpérimentée Crying or Very sad Il adore pourtant ces moments où nous sommes tous les deux seuls,pas forcément avec contact physique d'ailleurs alors je le pousse un peu à retrouver ces moments où l'homme et la femme sont de nouveau réunis et pas que le papa et la maman.Mais si il ne vient pas vers moi,je vais me sentir moche et indésirable et si il me dit qu'il n'est pas bien ou qu'il a mal au dos alors que je commence à me rapprocher de lui,alors je vais le prendre pour un rejet et très mal réagir Crying or Very sad Alors oui,je me retrouve comme tu le dis face à un mur,un mur que j'ai érigé moi même et que je reconstruis à chaque fois que j'ai mal Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 5/1/2018, 14:40

En période d alcoolisation,même les jours corrects il n avait aucune libido,ou quand il faisait un effort,il n y arrivait pas....me sentait tellement malheureuse,pas désirable,voire trompée!!!
Ca a créé beaucoup de tension supplémentaire entre nous!
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 5/1/2018, 14:47

Lisa,je suis horrifiée quand je lis que pour toi faire l amour c est la pénétration!!!!si ce n était que çà ,je me sauve en courant!!
Chut!
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  SHALE le 5/1/2018, 14:49

Oui, je ne comprends pas non plus Lisa pourquoi tu dis ça, pour une femme, il y a tellement de préliminaires bien plus agréables que la pénétration que je me passerais bien de celle ci!!! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 5/1/2018, 14:54

M en passer non parce que je sais qu il aime çà mais c est en tout dernier...
Quel âge avez vous les filles???
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  cristal le 5/1/2018, 15:00

L'intimité que je recherche n'est pas non plus la pénétration mais le fait de me sentir blottie dans ses bras et surtout,son attention vis à vis de moi dans ces moments là,nous ne formons plus qu'un et je suis le centre du monde,de son monde durant ces quelques minutes d'intimité.j'aime sentir son odeur,sa force et son désir,la pénétration n'est importante que pour lui,moi,je ne sens rien de toute façon Crying or Very sad Mais je sais que pour lui,c'est le but final et la consécration sauf qu'il n'y arrive plus mais ça,c'est une autre histoire.....
en gros,ce que j'aime dans l'acte amoureux,c'est me sentir femme,désirable et aimée petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  SHALE le 5/1/2018, 18:40

Pour moi aussi, la pénétration m'est assez indifférente... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 5/1/2018, 19:10

Moi j aime bien mais il y a beaucoup mieux pour une femme...
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 8/1/2018, 00:12

Désolée, je me suis sans doute mal exprimée... 
J'apprécie aussi beaucoup les préliminaires. Mais contrairement à vous et ça je le maintiens, la pénétration est pour moi l'aboutissement du plaisir et de l'acte... le summum du plaisir quoi! Pour moi en tous cas, là je ne parle qu'en mon nom.

Pour les hommes aussi il y a bien des préliminaires qu'ils adorent smiles

Cristal tu crois que mon voisin m'attire à mort parce qu'il me résiste? Possible.... Ceci dit pourtant, avant qu'il me résiste et avant même qu'il ait son mot à dire il me plaisait déjà beaucoup.
Là toutefois je commence à en avoir marre... ok je veux bien comprendre que dans un premier temps il ait peur que je sois enceinte de lui, et je veux même bien comprendre aussi sa peur que j'aille déposer plainte contre lui pour je ne sais quoi (il est policier, alors il perdrait son job). Mais après quasi un an, faut quand même pas déconner! Si maintenant il ne sait toujours pas que je ne lui ferai jamais d'emmerdes, alors il ne le saura jamais. Ce soir en fin de soirée me voilà dans ses bras et dans son lit.... parfait smiles 
Il m'a serrée dans ses bras, embrassée partout et câlinée, jusqu'à ce que je comprenne que c'était sexuel. Mais toujours sur son mode à lui, j'ai envie de dire "auto-érotique" ou pas loin. 
J'ai foutu le camp! Et me voilà de retour chez moi et auprès de ma petite Babou smiles
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 8/1/2018, 00:20

Laurence, pourquoi nous demandes-tu nos âges? 
J'ai tout bientôt 43 ans. 
Je laisse les autres répondre smiles
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 8/1/2018, 02:46

Mais au fond, où ai-je dit que pour moi faire l'amour c'est la pénétration? Je viens de relire attentivement et je n'ai pas dit ça noon Les filles, vous interprétez là! 
Cela dit, ça doit avoir un sens... enfin je veux dire que ce n'est sans doute pas anodin que vous soyez ainsi à peu près toutes peu partantes pour la pénétration et assez vives pour relever ça chez moi.

Dans mon jeune temps je n'aimais pas le sexe, ni les préliminaires ni l'acte en tant que tel, je m'ennuyais comme un rat mort! J'attendais que ce soit fini pour avoir la paix Rolling Eyes

Puis comme je l'ai dit, j'y ai pris goût quand j'ai été amoureuse, et depuis lors j'aime ça smiles Pas le sexe pour le sexe ceci dit, et quand bien même, qu'y aurait-il de mal à ça? 

La pénétration à mon sens, c'est l'ultime aboutissement, le summum du plaisir, et la façon la plus intime de se rencontrer. Chacun doit laisser tomber ses masques et ses remparts, chacun est invité à se laisser aller de façon libre pour rejoindre l'autre et se laisser gagner par le plaisir à la fois physique et psychologique. 
Je ne suis pas sexologue et je ne pousserai pas l'analyse plus loin smiles

Mais on dirait qu'on tourne toujours un peu autour des mêmes sujets : la socialisation (ou comment être à l'aise avec l'autre et nouer des relations intimes) et l'alcool qui nous a servi à la fois de lien imaginaire et puis de solitude.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 8/1/2018, 07:50

Je pense qu on s est mal comprise Lisa....je demandais vos âges en fait c est parce que je me dis qu on a sans doute pas les mêmes plaisirs et désirs à 20 ans qu à 45....moi  j en ai 45 et je veux dire que bien sur la pénétration c est l aboutissement de la relation sexuelle et j aime çà mais ce n est pas comme çà que je prends mon pied voilà.... ange
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Lisa le 8/1/2018, 08:28

Petit ange qui s'en va astiquer son auréole Laurence! Very Happy

Oui je crois que je vois ce que tu veux dire. 
C'est sûr qu'à 20 ans ce n'est pas comme à 40 ans....

A 20 ans j'avais un corps de rêve, j'étais mince tout en ayant des formes féminines, et pourtant j'étais complexée à mort... je n'osais pas me dénuder, je chipotais, et les relations sexuelles me faisaient autant d'effet qu'un match de foot CAD ennui total! Forcément, puisque je ne me laissais pas aller, j'étais complètement dans le mental. 

A 43 ans maintenant je n'ai plus un corps de rêve Very Happy mais j'ai pu apprivoiser celui-ci, découvrir mes sensations etc. 
C'est tout différent à présent, mais avec qui sait s'y prendre smiles
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  mavieaveclui le 8/1/2018, 08:32

oui mais ton voisin,il n a pas un soucis??refuser la pénétration pour un homme çà me semble  tellement impensable... affraid
avatar
mavieaveclui
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 14/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladie alcoolique et sexualité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum