Animaux et malades alcooliques

Aller en bas

Animaux et malades alcooliques

Message  SHALE le 22/12/2017, 19:28

Animal et malade alcoolique
Un animal est un très bon substitut à un manque . Il nous permet de projeter nos émotions, il comble en partie notre solitude, nous rassure, nous attend, c'est important d'avoir quelqu'un qui attend notre retour, il manifeste sa joie de nous revoir.
Souvent d'ailleurs nous le considérons comme un humain, ce qui change aussi le comportement de l'animal qui peu à peu, modifie son comportement pour s'habituer à ce que les humains attendent..
En tout cas un animal a toujours une vertu salvatrice...
Un animal peut aussi aider un malade alcoolique qui a l'obligation de s'en occuper, qui souffre moins de sa solitude car il a un compagnon à aimer et un compagnon qui l'aime aussi...Je ne dis pas qu'un animal peut soigner un malade alcoolique mais il peut peut-être l'aider à aller vers la sortie de cette maladie...
Qu'en penses vous????

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 22/12/2017, 20:02

Je suis tout à fait d'accord!
A l'époque ma petite chatte Babou m'a aidée à "tenir" et à ne pas faire complètement n'importe quoi, car même si un chat demande moins de soins qu'un chien, il fallait que je la nourrisse correctement, que je maintienne sa litière propre, etc. 
Et puis bien sûr tout simplement sa présence m'a toujours fait du bien petits coeurs Elle me fait la fête dès que je rentre, et dès que je me réveille. Elle est en plus très présente et interactive : elle dort avec moi, me suit souvent partout, s'installe sur mes genoux dès que je m'assieds, "dialogue" beaucoup avec ses nombreux miaulements et ses regards. Les jeux avec elle sont très gais aussi smiles
De plus, caresser le pelage d'un animal (surtout un chat qui ronronne) ça apaise, et on a démontré que ça contribue à faire diminuer la tension artérielle.

S'occuper d'un animal peut aider à se responsabiliser, aussi.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  SHALE le 22/12/2017, 20:06

Je suis bien d'accord avec toi... De plus l'alcoolique cache souvent derrière une façade désagréable, un désespoir énorme, un animal comme le chien va le sentir et ira vers lui pour le rassurer et le réconforter.....

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  mamou le 22/12/2017, 20:40

L'animal miroir, l'animal thérapeute, j'adhère  coeurs coeurs coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 22/12/2017, 20:49

De ta part, le contraire m'aurait étonnée Mamou! cligner

La dépression étant régulièrement associée à la maladie alcoolique, là aussi les animaux peuvent être d'un grand secours, avec leur façon de nous aimer et de nous accepter de façon inconditionnelle. 

Au Québec la zoothérapie est nettement plus développée qu'ici et depuis de nombreuses années, même en séances individuelles chez un psy.
Ma "nouvelle"/ancienne psy avait son chat dans son bureau lorsque j'y suis allée dernièrement. C'était peut-être un hasard, je ne lui ai pas posé la question, mais toujours est-il que la présence du chat a contribué à m'apaiser. Evidemment je suis une amoureuse des chats, donc je me suis mise à le câliner smiles
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 22/12/2017, 20:53

La relation avec un animal, aussi riche soit-elle, ne doit cependant pas se substituer à une vie sociale satisfaisante ni en prendre la place. 
Mon ancien professeur d'université René Zayan avait écrit un article intéressant là-dessus. Si je le retrouve, je viendrai vous mettre le lien.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  SHALE le 22/12/2017, 21:15

Oui, ce serait intéressant. Quand on y pense c'est d'ailleurs dingue la place qu'un animal domestique peut prendre dans la vie d'un humain. Il peut être le substitut d'un enfant, d'un compagnon, d'un ami, il console, il aime de façon inconditionnelle et il nous accompagne dans tout ce que nous vivons de dur ou de facile...
Si je m'écoutais j'aurais deux ou trois chats et autant de chiens... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 22/12/2017, 21:38

Hiiiii moi aussi si je m'écoutais j'aurais davantage d'animaux smiles  mais je reste raisonnable : en appartement, un chat c'est très bien et suffisant. 

Je connais une dame qui déteste les enfants. Enfin c'est ce qu'elle prétend, car elle a toujours adoré ses neveux et ses nièces. Par contre, c'est fou de voir à quel point ses chats et son chien sont ses bébés! Ils prennent vraiment la place de petits enfants pour elle.
Je ne suis pas très différente, je n'ai jamais voulu avoir d'enfants, mais j'ai toujours été très "maternelle" avec mes chats. Depuis que je suis enfant, ce sont mes petits protégés, mes petits chéris, et je m'en suis toujours occupée comme si j'étais leur maman.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  SHALE le 22/12/2017, 22:23

Parfois notre amour pour nos animaux fait aussi barrière à ceux que nous pourrions rencontrer si nous n'avions pas d'attaches de cette sorte....

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 22/12/2017, 22:39

Tout à fait! 
Le contraire est aussi possible. Quand je promène Babou en laisse l'été, ça ne manque pas d'attirer l'attention des gens smiles Souvent les gens que je croise avec elle viennent me parler, me demander s'ils peuvent la caresser, et puis la conversation est engagée.
C'est pareil avec les chiens! Quand j'étais ado, je m'occupais d'un grand chien que je prenais pour aller le promener et jouer. Entre promeneurs de chiens aussi la conversation s'engage assez facilement smiles
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 27/12/2017, 04:45

Babou vient de sauter sur ma table de salon à côté de l'ordinateur! Et devant mon nez! Elle sait très bien qu'elle ne peut pas, mais parfois elle le fait et je pense que c'est pour attirer mon attention. Je la gronde, je la vire de là, mais elle continue à ronronner siffler
Et comme je suis une môman gâteau, je la prends dans mes bras et elle ronronne de plus belle!
Ouiiii je sais, heureusement que je n'ai pas d'enfants, etc. Merci!

Là je pense que Babou en a marre que je veille, ce n'est pas de tout repos d'avoir une môman insomniaque, elle qui adore venir se blottir sous la couette contre mon ventre smiles En retour ça m'apaise de la sentir contre moi, ça me calme, je ne sais pas expliquer comment ni pourquoi... Durant la nuit elle bouge et moi aussi, sans toutefois que ça affecte mon sommeil pourtant super fragile...
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 27/12/2017, 06:38

Depuis que je suis haute comme trois pommes, je me suis mise à apprivoiser des chats... au grand dam de m on père qui n'en voulait pas! Mais bon, que faire face à une petite fille de 4 ans aux yeux implorants et suivie par 5 chatons noirs et mignons à croquer? Mon père a cédé en les nourrissant, à condition qu'aucun chat n'entre  dans la maison.
Ouais, la règle a été plus ou moins respectée... siffler 

Plus tard, je suis allée passer mes étés chez mes grands-parents paternels à la ferme. Et qui dit ferme dit... animaux! smiles Je me souviens encore de ma première nuit... pas moyen de dormir, et pour ne rien arranger mes grands-parents ronflaient à mort. J'avais pourtant avalé "une petite goutte" donnée par ma grand-mère, mais sans effet. Je suis descendue à pas de loup, et je suis allée retrouver Fifille la chienne qui était dans la grange. Je me suis blottie contre elle et je me suis endormie.
Grosse surprise le lendemain matin, mon grand-père me cherchait partout et il était furax! Grosse surprise également : quand il m'a trouvée dans la grange, Fifille s'est mise à grogner et à aboyer! 
Fifille c'était une belle et grande chienne, mais une tueuse... elle sautait à la gorge de n'importe qui qui osait passer le seuil de la ferme, du coup elle passait ses journées attachée dans la grange, elle n'était libre que la nuit. Enfin, pas tout à fait... car quand j'étais là, je la libérais en douce Rolling Eyes
Ah ce que je l'ai aimée cette Fifille, bien qu'elle était la bête noire de la ferme, à mes yeux c'était ma chérie, et peut-être encore plus justement parce qu'elle n'était pas aimée. Peut-être que je me voyais un peu en elle, allez savoir Rolling Eyes

J'ai toujours eu un feeling particulier avec les animaux. On peut supposer que ça me vient de mon arrière grand-père qui était éleveur et dresseur de chevaux et de chiens. Mais ma croyance dans l'hérédité a des limites . Je crois plutôt que déjà toute petite j'étais mal dans ma peau et peu sociable, dès lors il m'était plus facile de communiquer avec les animaux et de trouver auprès d'eux ce qui me manquait cruellement.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 27/12/2017, 07:00

Ah tiens? Ce qui me manquait cruellement? Là je viens de cracher ma Valda sans même m'en être rendue compte smiles
Amour, affection, attention, interaction, sécurité aussi. 
Merci à tous les animaux qui ont croisé ma vie et qui ont contribué à m'apporter tout ça... petits coeurs
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Moinette le 27/12/2017, 11:43

Lisa, cela me parle ce que tu dis là…


Moi aussi, déjà toute petite, je n’étais pas très sociable…comme une peur de l’autre… Embarassed


Mais je trouve que toi, tu as changé ? non ? Tu t’exprimes librement sur le forum et sur FB, tu n’as pas peur de t’exposer…Et dans la vie réelle, tu es la même ?
avatar
Moinette
Habitué
Habitué

Féminin 05/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  SHALE le 27/12/2017, 12:00

Si tu estimes la sociabilité de Lisa au nombre de posts qu'elle écrit et à leur longueur, alors oui, elle est très sociable!!! mort de rire mort de rire

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  mamou le 27/12/2017, 14:49

siffler siffler siffler

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  cristal le 27/12/2017, 16:32

amuse amuse

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Moinette le 27/12/2017, 16:35

bêtise
avatar
Moinette
Habitué
Habitué

Féminin 05/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Lisa le 29/12/2017, 00:28

mort de rire Et voilà, je me tape encore la moquerie et les taquineries des autres!  pfff

Etant petite j'étais très moyennement sociable... je détestais l'école et mes pairs, je préférais passer mon temps avec des gens plus âgés.
A l'adolescence je suis devenue carrément asociale, j'étais super mal dans ma peau, très renfermée, je rasais les murs dans l'espoir d'être invisible. J'étais bourrée de complexes, c'est tout juste si je n'avais pas honte de respirer Rolling Eyes

Puis je me suis peu à peu ouverte et sortie de ma coquille, et aussi grâce à la psychothérapie. 
Maintenant je ne dirais pas que je suis super sociable, j'ai mes limites smiles Je n'aime pas la foule ni les grands groupes. 
Sinon de façon générale ça va, j'ose effectivement m'exprimer, du moins sans forcer la parole car je déteste interrompre quelqu'un et j'ai tendance à attendre qu'on me laisse la parole. 
Dans la vie réelle je suis assez discrète, sauf si je suis lancée dans un sujet qui me passionne smiles J'ai toutefois un côté bavard aussi.... bref j'ai un aspect paradoxal qu'il ne faut à mon avis pas se casser la tête à comprendre Very Happy

C'est sûr que vu la fréquence et la longueur de mes posts j'ai l'air super sociable comme ça, mais il ne faut pas s'y tromper Very Happy J'ai mon côté "ours" cligner
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux et malades alcooliques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum