Navigation











Forum



















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 33 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 30 Invités :: 1 Moteur de recherche

chiffounette, Malka, Mina34500

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Guérir de l'alcool....

Aller en bas

Guérir de l'alcool....

Message  SHALE le 26/11/2017, 19:01

Il y a eu un gros clash sur la page facebook de Onsaide hier soir à ce propos. Certains MAB, un surtout emploient le terme de guérison quand un malade est abstinent, pour ma part je trouve que c'est dangereux car pour les malades qui ne connaissent pas la maladie alcoolique c'est une incitation à boire à nouveau puisqu'ils sont guéris.
Hier soir, il y avait une personne qui soutenait malgré tous les avis contraires que les données avaient changées et que maintenant les alcoologues prônaient une consommation contrôlée.
Ce qui est faux, leurs méthodes ont changé car maintenant ils laissent le malade expérimenté la consommation contrôlée et ils se rendent vite compte que ce n'est pas possible et reviennent vers une abstinence complète....
Mais beaucoup de MA espèrent pouvoir boire à nouveau après avoir été "guéris"....
Que pensez vous de tout ça ??? Si vous voulez connaître la discussion vous pouvez la voir sur la page Onsaide de Facebook, mais venez en parler ici.... smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  mamou le 26/11/2017, 19:11

Comme je l'ai exprimé sur la page facebook d'onsaide, pour nous MA, il n'y a pas de consommation à temps partiel  noon, c'est ON ou OFF.

Tenir un tel discours est laisser une porte ouverte à la rechute.

La consommation modérée, c'est pour les personnes non malades alcooliques.

Je ne comprends pas pourquoi de telles "informations"  Rolling Eyes, c'est dangereux....

Je suis tout à fait d'accord sur le point qu'il y ait des avancées médicales, c'est indéniable, la science avance, et je ne vais pas citer les domaines où des recherches sont effectuées, mais en ce qui concerne l'alcoolisme, la chimie du cerveau transformée, c'est un fait médical....

Exprimer de telles informations à un jeune abstinent, c'est le mettre à mal dès le départ; mais pas rien que pour le jeune abstinent.... 

Combien de nos membres n'ont pas rechuté après avoir osé reboire un verre ça et là en disant qu'ils "géraient"...

Pour moi, "s'accorder" ce verre, c'est être bien loin de l'abstinence hors alcool.

onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  cristal le 26/11/2017, 19:39

de toute façon,quand on est vraiment hors alcool,il ne nous vient même plus à l'esprit de boire ce fameux premier verre. Rolling Eyes Very Happy

je suis aussi d'avis de laisser le MA baisser sa conso quand il débute ses soins si cela est trop dur d'arrêter brutalement,cela peut etre extrêmement frustrant pour lui de ne pas arriver au zéro alcool tout de suite,le déculpabiliser si il chute,lui dire de boire de moins en moins jusqu'au moment où il arrivera a ne plus boire du tout,c'est un concept que l'on utilisait pas avant orientant le patient direct vers le zéro alcool mais là où c'est très dangereux,c'est de dire qu'un jour,on peut reprendre un verre si on est "guéri" parce qu'automatiquement,la machine ce remettra en route si on veut retrouver la lune de miel avec l'alcool.
Donner cet espoir à un MA c'est l'empêcher d'atteindre le zéro alcool et surtout le hors alcool car il restera gravé dans son cerveau qu'il pourra boire de nouveau,c'est casser le soin dès le départ  Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  satimat le 11/12/2017, 08:50

Bonjour à tous,

ça faisait longtemps que je n'était pas intervenu et je voulais vous remercier de votre aide, grâce à vous, j'ai bien compris et assimilé les mécanismes de cette maladie.
Je suis abstinent et dieu sait si c'est compliqué de l'être dans notre société et surtout dans mon métier de communication ou l'alcool est plus que jamais signe de convivialité.
Maintenant j'ai une technique très au point lors d'un repas d'affaire, je ne prend pas d'apéro alcoolisé mais je commande toujours une bonne bouteille de vin et de temps en temps amène le verre à mes lèvres sans en boire, je pratique cela depuis 4 mois maintenant et je n'ai pas à me justifier. Mon ou mes compagnons de table ne s'en rendent la plupart du temps même pas compte et avalent allègrement la bouteille.
Je pense avec un peu d'expérience maintenant que c'est le faite de reboire un verre entièrement qui amène au 2ème et à la reprise.
Tremper ces lèvres ou boire une petite gorgée pendant un repas lorsqu'on est parfaitement sevré et que l'on a bien conscience des mécanismes de cette maladie n'est pas un problème, cela doit être bien maitrisé.
avatar
satimat
Arrivant
Arrivant

Masculin 16/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  SHALE le 11/12/2017, 11:30

Tu as tout à fait raison, même si ta méthode serait un peu dangereuse pour un jeune abstinent qui aurait du mal à ne pas boire le verre dans lequel il trempe ses lèvres. Pour ma part, je me sens tout à fait capable de faire la même chose si j'y étais obligée car l'alcool ne me fait plus du tout envie, au contraire, il me dégoûte... Pour ma part, comme tout le monde sait que je suis une ancienne alcoolique le problème ne se pose pas, mais dans ton métier, je peux comprendre que tu aies besoin de ruser...Mais surtout évite d'en boire ne serait-ce qu'une gorgée... Même si normalement, il faut bien le verre pour rechuter, on ne sait jamais.
En tout cas bravo de tenir et merci pour ton témoignage qui est intéressant... smiles coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  cristal le 11/12/2017, 14:26

c'est une technique qui peut se faire quand on est loin de l'alcool,outre le gout,l'odeur est aussi très forte et porter un verre à ses lèvres amène l'odeur du vin et peut raviver des envies mais si cela te convient,pourquoi pas,chacun doit trouver sa méthode.
Juste pour information,est ce que tu ne te sens pas mal le lendemain ou qqs jours après,un énervement inhabituel,à fleur de peau,irritable?fatigué?? juste pour savoir si cela t'est vraiment totalement indifférent ou si ton corps réagis quand même à la présence si proche de l'alcool.
merci en tout cas de ton témoignage mais attention,cela ne peut marcher que si on est bien solide dans son abstinence,je le répète pour les jeunes abstinents qui voudraient essayer,c'est risqué++++ Rolling Eyes
coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  Lisa le 12/12/2017, 02:02

Je découvre ce sujet avec grande surprise... aurais-je raté ce clash sur la page Facebook ou alors c'est moi qui n'aurais pas tout lu ou... quoi? 

Je dirais que face à ceux qui prétendent qu'on guérit de l'alcool et qu'on peut à nouveau reboire modérément, ne pas hésiter à leur demander leurs sources et noir sur blanc! Là ils vont avoir comme un petit problème je crois Very Happy
A ma connaissance (mes dernières infos remontent à il y a 2 ans), la science en est toujours à dire que les cellules du cerveau, en cas d'alcoolisme, sont modifiées à vie. Et à vie, même 5, 10, 20 ou 30 ans après, elles réagiront de façon particulière, jamais plus comme celles d'une personne non alcoolique, et favorisant la replongée très rapide dans l'accoutumance et puis la dépendance physique. De façon 300 fois plus rapide que lorsqu'on est entré dans l'alcool, d'après une psy spécialisée que j'avais consultée à l'époque.  
Je trouve ça criminel de tenir de tels propos! 

Je peux aussi comprendre qu'il soit difficile de passer directement au zéro alcool et que certains préfèrent essayer de diminuer. Comme certains essaient de diminuer leur consommation de cigarettes. Pourquoi pas... encore une fois chacun son truc, pourvu qu'on réussisse à s'en sortir pour de bon!
Car pour moi il n'y a que ça de vrai : le zéro alcool! 
Je l'ai déjà mentionné, cette psy spécialisée m'avait à l'époque dit que 1 à 2% des alcooliques arrivaient à reboire modérément après au moins un an d'abstinence et à la stricte condition de ne pas avoir eu de dépendance physique. Idem 1 à 2% d'anciens fumeurs arriveraient à fumer une cigarette de temps en temps. Mouais... je suis très sceptique! Déjà, comment savoir si on n'a pas eu du tout de dépendance physique? Les signes sont parfois tellement ténus, comme dans mon cas... et on ne va quand même pas aller se faire faire une coupe ou une biopsie du cerveau pour le savoir hein. 
Non, personnellement je respecte et je recommande le zéro alcool. Et la zéro cigarette aussi pour ceux qui ont arrêté smiles  
Je l'ai déjà dit maintes et maintes fois, pour beaucoup d'entre nous (si pas la plupart, et si pas tous) il est bien plus facile (et plus sûr!) de ne rien boire du tout que d'essayer de contrôler une consommation. Vient un temps où on s'en fiche, et où on se porte très bien comme ça!
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  Lisa le 12/12/2017, 02:26

J'ai pour principe de dire "Quand on ne sait pas on se tait", ou de façon plus nuancée, quand on n'est pas sûr et certain de ce qu'on avance, on n'affirme pas!
J'invite gentiment ceux qui prônent la reconsommation à se former en neuropsychologie et en alcoologie smiles

Ca me rappelle un psy (enfin, auto-proclamé psy je pense) qui déclarait pouvoir guérir l'alcoolisme et donc permettre à ses patients "guéris" de reboire à nouveau modérément. C'était il y a bien longtemps, avant ma cure ou alors très peu de temps après, soit il y a environ dix ans, et je l'avais invité à rejoindre le forum. Les modérateurs n'en ont fait qu'une bouchée! Very Happy Et là j'ai vite choisi mon camp, le bon heureusement!
Il exerce toujours... mêlant la radiesthésie, les énergies etc. C'est dingue! Quand je pense que je connais pas mal de jeunes psys solidement formés, compétents et doués, et qui rament pour exercer.... évidemment ceux-ci ne disent pas nécessairement à leurs patients ce qu'ils ont envie d'entendre. Moi aussi j'étais tentée d'aller consulter ce gars pour être "guérie"... 
Après un bref petit tour sur son site là tout de suite, je vois qu'il n'a pas changé. Il s'appuie toujours sur des bribes de citations scientifiques sorties de leur contexte (et dépassées) pour appuyer ses dires. Comme quoi, il faut vraiment bien s'informer, en prendre le temps, et bien aiguiser son sens critique!
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  SHALE le 12/12/2017, 10:34

Tu sais sur Facebook, dans les groupes alcool, il suffit que tu lances le débat sur guéri (terme employé par un MAB que j'aime bien pourtant) et maladie à vie, et bien dans les cinq minutes qui suivent c'est la foire d'empoigne, ce qui n'a pas loupé quand j'ai parlé de ça... mais je l'avais fait un peu exprès... Very Happy 
Pour ma part, dans la mesure où l'alcool change le fonctionnement du cerveau face à ce produit et le change à vie, on ne peut pas se considérer comme guéri mais en rémission....Ce qui est déjà pas mal...Je trouve que la définition de l'OMS de la maladie alcoolique :"une maladie incurable et évolutive dont l'issue est la mort . Le seul moyen de la soigner est d'arrêter toute consommation d'alcool" , même s'il paraît qu'elle est dépassée, elle me semble pourtant toujours d'actualité, aucune preuve n'ayant été faite que la modération pouvait exister chez les alcooliques dépendants... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  Lisa le 13/12/2017, 15:40

La foire d'empoigne? Ah bon! Peut-être parmi les jeunes abstinents ou ceux qui consomment encore? Car les abstinents de longue date savent pour la plupart et par expérience que reconsommer c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  SHALE le 13/12/2017, 18:52

C'est le terme guéri qui pose problème à tous ceux qui appartiennent à un certain MAB, très bien par ailleurs, je le redis.. Pour moi et pour d'autres personnes, ce n'est pas un terme qu'on peut attribué à la maladie alcoolique, pour eux si, c'est le bon mot et il n'est pas question de le remettre en cause....Bon, ce n'est pas très grave.... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guérir de l'alcool....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum