Navigation











Forum



















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 31 Invités :: 1 Moteur de recherche

chiffounette, Malka, Mina34500

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Non, je ne suis pas malade

Aller en bas

Non, je ne suis pas malade

Message  eric D le 14/10/2017, 20:15

Voila, comme je l'ai dit, je lance un débat qui risque d'être animé....ou pas.
Dans mes tentatives d'arrêt de l'alcool, j'ai toujours suivi les conseils et expériences que je pouvais glaner deci dela (sur ce forum entre autre).
Attention, ce qui suit est vraiment un point de vue personnel, qui devrait me permettre de tenir mieux, et à plus long terme.
L'un de ces principes était de me dire que nous étions des malades, que j'étais malade. Sauf que dans ma tête, pour un malade, donc une maladie, il y a un traitement, et on essaie de guérir. Et donc il y a toujours un bout au tunnel, un fin qui permet de reprendre une vie normale.
Mais pour moi, non il n'y a pas de bout du tunnel, je ne serai jamais un ex-alcoolique, je serai toujours un alcoolique,  un "toxicomane" car au moindre verre, à la moindre goutte, c'est le risque que la dépendance reprenne le dessus.
Je ne peux pas me permettre de me dire qu'il peut y avoir un retour à la vie "normale", je dois être convaincu que ma vie sera sans alcool pour le reste de mon existence, sinon je ne tiendrai pas car je tenterai toujours à un moment ou l'autre "d'essayer pour voir, ça fait assez longtemps maintenant, je ne suis plus tenté" et bardaf, je replonge.
Voila, c'est mon point de vue, ma "méthode". on verra si elle porte ses fruits.
avatar
eric D
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Masculin 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non, je ne suis pas malade

Message  mamou le 14/10/2017, 21:48

Bien sûr chacun y va de sa méthode ou manière de "conditionner" son cerveau.
Une vie normale....hum...c'est effectivement un "débat"... Le mot normal sous entend le mot différence...
Ça veut dire se sentir différent parce que tu ne consommes pas/plus d'alcool...
Une personne hors alcool ne se sent pas différent parce que l'alcool l'indiffère totalement....sans pour autant ne jamais oublier d'où l'on vient...

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non, je ne suis pas malade

Message  chiffounette le 14/10/2017, 22:33

Si ce raisonnement te permets d'être dans l'abstinence alors garde le. 

Maintenant tu peux raisonner en terme d'allergie. Tu es allergique à l'alcool.

Moi je le suis comme je suis allergique aux huitres, au thé! il m'arrive encore parfois d'avoir une sacré envie d'en manger une d'autant que c'est moi qui les ouvre et pour cause j'en ai mangé à toute heure de la journée à une époque! j'adore ou je dis maintenant j'adorais ça, mais voilà si j'en mange une je suis malade comme un chien pendant 24h! ben pour moi l'alcool c'est pareil! C'est vrai qu'avec mon allergie aux huitres,  au thé, à l'alcool je ne me considère pas comme une malade, je dois faire avec! 

courage coeurs
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non, je ne suis pas malade

Message  SHALE le 14/10/2017, 23:14

L'alcoolisme est une maladie chronique si tu vas par là....Elle peut rester en sommeil tant que tu ne reprends pas d'alcool, mais elle se réveillera si tu en bois....Je me souviens d'une phrase que j'avais écrite et que Paco n'avait pas du tout aimé smiles , c'était "alcoolique un jour, alcoolique toujours"...
C'est vrai qu'on ne guérit pas de l'alcoolisme, mais comme le dit Mamou, quand on est hors alcool, ce qui est mon cas, on mène une vie tout à fait normale sauf qu'on ne boit pas d'alcool...Mais l'alcool n'est pas indispensable à la vie et on peut vivre très bien sans, ce qui est mon cas....
Alors si c'est ton fonctionnement et que ça marche, continue, chacun trouve sa manière d'être face à l'alcool, l'important c'est de trouver les bons outils.
Néanmoins, je pense qu'il t'en manque, des outils.... smiles coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non, je ne suis pas malade

Message  cristal le 15/10/2017, 15:28

ce n'est pas toujours facile de s'avouer malade alcoolique et d'accepter de l'être surtout.
Personnellement,j'ai une peur bleue de l'alcool,il m'est arrivé de sentir du champagne,ma boisson fétiche de l'époque,et cette odeur me projette direct dans l'horreur de cette période et me met en première ligne tout ce que je risque de perdre,c'est une protection que mon cerveau à mis en place je crois;Je ne dis pas que je suis MA,je dis que j'ai utilisé l'alcool comme un médicament à une époque et que cela m'a posé de gros problèmes,les gens comprennent
Mon alcoologue ma disait que je n’étais plus malade alcoolique,que j’étais devenue une ancienne buveuse mais que je retomberais dans la maladie si je reprenais le verre,cela me permet de ne plus être avec cette étiquette de "malade"parce que je ne le suis pas quand je ne bois pas mais de garder en tête que je peux le redevenir et cette façon de voir me plait bien petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non, je ne suis pas malade

Message  eric D le 16/10/2017, 10:48

shale,
je suis d'accord avec toi quand tu dis qu'on peut vivre normalement sans alcool, ce que j'exprimais dans le fait de revenir à une vie "normale", c'est de reprendre une consommation "saine" de l'alcool aux occasions, etc.... ça c'est clairement mort.

Crystal, je n'ai aucune difficulté à avouer mon alcoolisme, loin delà, c'est simplement que pour moi, le terme maladie ne colle pas à ma manière de ressentir mon addiction.

Ent out cas, je vois que l'on a chacun développé une manière d'aborder cet alcoolisme, une manière de déjouer les mauvais tours de ce "petit singe" qui s'amuse à nous chatouiller les neurones.
avatar
eric D
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Masculin 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non, je ne suis pas malade

Message  SHALE le 16/10/2017, 12:14

A vrai dire, le terme de maladie est souvent utilisé pour rassurer le malade alcoolique justement, mais dans la mesure où il y a aussi une transformation neurologique, ça entre dans les maladies, un organe étant atteint.
Mais bon, tu as raison, ça n'a que peu d'importance, la seule chose qui compte c'est de s'en sortir...Néanmoins bien connaître le process de la maladie alcoolique permet de comprendre pourquoi on rechute et de l'éviter plus facilement. Je pense que tu le connais, je ne vais donc pas te le rappeler.
Pour ma part, en cure, c'est la connaissance du fonctionnement de la maladie alcoolique qui m'a aidée à arrêter l'alcool... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non, je ne suis pas malade

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum