Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 16 Invités :: 1 Moteur de recherche

ese34, Priame

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Parler avec un malade alcoolique

Aller en bas

Parler avec un malade alcoolique

Message  SHALE le 12/9/2017, 22:25

Parler avec un malade alcoolique
 
Honte, mensonge, isolement, violences… vivre avec une personne alcoolique est un drame quotidien. Pourtant, pendant longtemps, on pense davantage à "l'en sortir" qu'à s'en sortir soi-même.
il faut accepter l'évidence : vous n'avez aucun pouvoir sur son problème d'alcool. Nul ne peut aider une personne à s'en sortir malgré elle. Tout ce que vous pouvez faire, c'est l'aider à prendre conscience de ce qu'elle vous fait endurer. L'alcoolique vous fait souvent vivre un enfer et ça, ce n'est pas supportable. Il n'en a pas le droit et l'alcool n'excuse pas tout, loin de là.
 
Maintenir un dialogue
 
Lui parler, donc, quand il n'a pas bu, sans colère, sans tenter de lui faire admettre qu'il a un problème avec l'alcool, juste pour lui exprimer votre angoisse, vos besoins et vos espoirs. Les leçons et les reproches ne font qu'attiser déni et culpabilité… qui poussent à boire davantage. Lui faire la morale c'est peine perdue. Il se cachera pour boire, ce ne sera pas mieux.
 
Autre erreur fréquemment commise : infantiliser la personne alcoolique. On croit l'aider en la déchargeant de toute responsabilité, mais ça ne fait que l'enfoncer un peu plus. Les proches prennent en charge les courses, vont chercher les enfants à l'école, du coup la personne alcoolique se sent encore plus dévalorisée.
Votre rôle est de l'encourager et non lui dicter ce qu'elle doit faire, l'accompagner et non la porter.
C'est sans doute le plus difficile. Le laisser se débrouiller seul, c'est souvent effrayant, comme de la non-assistance à personne en danger.
Pourtant, il faut accepter qu'il n'ait pas tant besoin de nous. Car plus nous le dorlotons, moins il sera incité à faire des efforts. Il est adulte et il est responsable, il ne faut pas lui enlever cette responsabilité. Ce qui peut lui arriver de grave à cause de la boisson, c'est à lui de le régler.
 
Connaître les mécanismes de l'alcoolisme
 
L'entourage doit connaître le fonctionnement de la maladie alcoolique pour ne pas faire d'erreurs dans ce qu'il peut lui dire.
L'entourage doit poser des limites, voire même un ultimatum : "Il y a des comportements que nous ne pouvons pas supporter." Il doit tenir l'alcool à distance et aller vers la vie pour donner éventuellement au malade l'envie de l'y rejoindre. Ce qui implique parfois de partir. Certains malades prennent alors conscience des dégâts engendrés par leur consommation.
Mais on ne devient jamais abstinent pour les autres.
Les centres d'alcoologie proposent de plus en plus souvent des groupes de parole pour soutenir les familles. 
Les groupes Entourage Alcool Assistance proposent des groupes de parole pour les proches.

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum