Navigation











Forum



















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 33 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 30 Invités :: 1 Moteur de recherche

chiffounette, Malka, Mina34500

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Un vison fausse de nos problèmes de petit enfant...

Aller en bas

Un vison fausse de nos problèmes de petit enfant...

Message  SHALE le 25/8/2017, 10:46

.Parfois j'ai du mal à me retrouver dans les symptômes de la pluspart des malades alcooliques. En effet tous les problèmes qui ont amené une construction psychologique fragile chez moi étaient faux et fantasmés par mon esprit de petite fille. Comme moi il faut faire très attention à ce qu'un enfant comprend de ce qui se passe autour de lui quand il est tout petit, il ne le voit pas dans sa complexité et en ressort souvent que ce qui peut le blesser sans tenir compte de la réalité. Je vous transmets mon expérience découverte au fil de mon analyse. Maintenant tout ça pour moi est résolu, mais il m'en reste des traits de caractère : perfectionniste jusqu'à l'extrême, très indépendante et ne supportant pas qu'on m'ordonne de faire quelque chose, menant ma vie en ayant horreur qu'on interfère sur mes décisions...Tout ça découle d'une compréhension fausse de ce qui s'est passé quand j'étais toute petite....

 Quand je suis née, j'étais la première petite fille de toute la famille, tout le monde était en admiration, j'étais la princesse, choyée, gâtée, admirée et tout et tout.... Mais un jour ma mère est arrivée , je ne savais d'où, à cette époque on ne parlait pas de ça aux enfants, surtout que je n'avais que 2 ans, donc ma mère est arrivée avec un bébé braillant dans ses bras. Ils m'ont dit que c'était ma soeur. je me suis sentie très, très mal, j'en ai encore le souvenir, c'est dire.... Ensuite ma soeur était lourdement malade, décalcification osseuse, elle se cassait une jambe, juste en bougeant dans son lit, elle avait un problème de vue, un léger retard mental, elle était née à 7 mois. Tout ça a fait que mes parents ne se sont plus occupés que d'elle.Avec ma vision de petite fille, ils ne m'aimaient plus, ils m'abandonnaient à mon triste sort. Je vivais ça comme une injustice terrible. J'en voulais à ma soeur terriblement, au point d'avoir essayé de pousser son landau dans une pente, heureusement j'avais peu de force, mais dans ma tête, j'avais envie de la tuer..Avec la culpabilité qui a suivi ce geste. Alors je me suis refermée sur moi même, faisant tout pour être la petite fille parfaite, le contraire de ma soeur, pour ne pas causer de soucis à mes parents, ma soeur leur en causant constamment. J'étais la petite fille parfaite, mes parents n'avaient pas besoin de s'occuper de moi, j'étais parfaitement autonome dans tout ce qui me concernait....Mais dans ma tête j'avais toujours ces images fantasmées de la relation de mes parents avec moi, c'est à dire, ils ne m'aimaient plus ils n'aimaient que ma soeur. Je me suis donc construite à partir d'une fausse image de moi, une image fantasmée par les sentiments que je prêtais à mes parents me concernant. Je sais maintenant que tout était faux, mais les dégâts étaient bien là. C'est aussi ce qui explique que j'ai beau avoir été une alcoolique profondément dépendante physique, je ne me reconnais pas souvent dans les protraits des autres malades alcooliques. Ce passé vécu était un faux!!!

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vison fausse de nos problèmes de petit enfant...

Message  cristal le 25/8/2017, 11:16

je ne pense pas que ce soit parce que ton enfance a été faussée que tu as une histoire de MA différente de la plupart d'entre nous,je pense plus que c'est ton caractère qui fait que tu n'es pas comme les autres,tu n'as pas développé la partie émotionnelle de ton cerveau,tu n'as jamais douté de toi,tu n'as jamais eu le trac,tu ne connais pas la honte,tu ne t'es jamais dévalorisée,tu ne dis pas tes sentiments,c'est ça le point commun des MA très souvent mais pourtant nous aussi on a eu une enfance faussée.
Personnellement,j'ai toujours pensé que ma mère avait honte de moi,que je n'etais jamais à la hauteur de ses demandes donc je me suis dit que j'etais nulle .Ma base de départ etait donc d'être nulle,et de ne pas faire de vague puisque ma mère ne voulait pas de moi.Ensuite,c'est très simple de tout interpréter dans le sens que l'on veut,moi,j'etais une victime parfaite et j'ai tout interprété dans ce sens et finalement,ça collait parfaitement bien.L'alcool m'a permis d'avoir un peu de confiance en moi,de me permetrre de dire ou de faire des choses que je n'aurais pas osé avant mais cela s'est vite transformé pour me victimiser encore plus.

Aujourd'hui,je sais que ma mère m'aimait mais elle m'aimait mal parce qu'elle même n'a jamais été aimé par sa mère.Elle ne pouvait pas m''apporter ce qu'on ne lui avait pas donné.J'ai compris cela trop tard,j'aurais aimé en discuter avec ma mère et rétablir ce que j'avais mal compris,c'est pas grave,elle savait que je l'aimais et je sais qu'elle m'aimait aussi,je me sens libre aujourd'hui grâce a cette découverte coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vison fausse de nos problèmes de petit enfant...

Message  SHALE le 25/8/2017, 13:49

Je pense que les deux ans et demi que j'ai passé seule, avant que ma soeur naisse, ont contribué aussi à faire de moi quelqu'un de plus fort que la majorité des MA, car en effet je ne connais pas la honte, ni le trac, j'ai du mal à me remettre en question, je suis de très mauvaise foi, et je suis assez peu dans l'émotion.... Mais dans tout ça, il y a beaucoup de défauts, vous ferez le tri. Mes parents me disaient toujours quand je faisais les choses toute seule, "de toute façon, on a confiance en toi, on sait que tu feras bien"... Et oui, c'était peut-être valorisant mais très lourd à porter pour une petite fille. Où étaient les limites ?? Parfois de peur de les franchir, je m'en mettais des bien plus fortes que mes parents l'auraient fait..
En plus pour la découverte du produit, je vivais beaucoup chez mes grands parents où donner de l'alcool à des enfants n'étaient pas un problème alors on buvait de la liqueur de cassis avec de l'eau au goûter, des fraises avec du vin et du sucre, on avait droit à un demi verre de bon vin le dimanche... Donc la rencontre avec le produit était là aussi.
Et l'élément déclencheur a été l'énorme dépression que j'ai faite à la naissance de mon fils, où j'ai revécu la naissance de ma soeur, tout ça je l'ai découvert en analyse, bien sûr!!!!
Alors j'avais la fragilité psychologique, la rencontre avec le produit, et l'élément déclencheur, tout pour faire une bonne malade alcoolique..... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un vison fausse de nos problèmes de petit enfant...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum