Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 18 Invités :: 1 Moteur de recherche

chiffounette, sanka

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Mon témoignage

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon témoignage

Message  elfette24 le 02.05.17 14:31

Coucou, me revoila depuis ma présentation de ce week-end.


Je vais développer plus ma présentation : je m'appelle donc Carine, j'ai 43 ans et je suis alcoolique depuis je dirais bien 15 ans mais avec des périodes plus ou moins modérées. 


J'ai toujours aimé l'apéritif, cette convivialité, ce partage... je me suis mariée avec un homme qui était bon vivant ce qui n'a pas arrangé les choses mais lui était plus modéré...nous avons eu trois enfants (ma seule fierté) mais mon addiction s'est empirée, j'étais malheureuse dans mon couple et je n'arrivais pas à divorcer alors je buvais, et en cachette aussi...je me rendais bien compte que j'avais "un souci" avec l'alcool, je buvais même l'apéro le midi avant de reprendre le boulot !!


Bref, nous avons fini par divorcer, je l'ai très mal vécu car je suis Parisienne à la base et j'avais suivi mon mari en Dordogne où je suis actuellement, je me suis retrouvée seule, sans famille, sans boulot et mes enfants une semaine sur deux, ça a été la descente aux enfers, je buvais énormément, seule, je pouvais boire 5  kirs + une bouteille de vin à moi toute seule en une soirée...dépression, prozac et compagnie...pas bon mélange, j'étais très mal.


..et puis j'ai rencontré mon chéri, l'homme de ma vie (avec qui je suis aujourd'hui) qui est un bon vivant mais très très raisonnable par contre, mais niveau miam oula..j'ai pris pleins de kilos, je buvais encore (moins quand même) mais j'arrivais à le cacher, mais il a fini par se rendre compte que j'avais un problème avec l'alcool, en plus j'avais pris beaucoup de poids, j'étais mal dans ma peau, il m'a ouvert les yeux et l'année dernière j'ai perdu 26 kg en 6/7 mois, j'ai arrêté l'alcool du jour au lendemain, je m'accordais juste un ou deux apéros et un peu de vin le samedi..et le vendredi quelque fois et ça allait très bien.


J'étais heureuse.


Et puis fin 2016, des gros soucis au boulot (avenir incertain professionnellement, puis un décès, j'ai commencé à reboire, (comme quoi c'est un vice y'a pas à dire, un poison qui nous tient pufff) et je buvais le soir, un verre par ci, par là histoire de me détendre car je me triturai l'esprit...et ça a été de pire en pire, et j'ai plongé et de plus en plus, je suis passé du rosé pamplemousse à la bouteille de whisky qui me faisait 2 ou 3 jours  et que je cachais en plus....sans compter les bouteilles de vins...j'ai perdu le contrôle total, très mal dans ma peau, honte tous les matins, je me réveillais en ne sachant même plus ce que j'avais fait la veille au soir, ce que j'avais dit...ou me rappelais même pas m'être couchée  Crying or Very sad...mon chéri m'a fait des remarques à plusieurs reprises et de plus en plus et ce qui m'a fait mal, c'est que mes enfants s'en sont aperçus, ils ont maintenant 17, 14 et 12 ans..et oui ça comprend à cet âge là, et c'est mon fils de 14 ans qui s'est est rendu compte car il est en pleine leçon en ce moment sur l'addiction (alcool, jeu, drogue...) et il a dit à mon ami (pas à moi directement) qu'il avait compris que j'étais dépendante à l'alcool...quand mon ami m'a dit ça et bé ça a été la claque (j'en ai les larmes aux yeux Crying or Very sad ), mon ami m'a fait comprendre qu'il fallait que je réagisse, qu'il m'aiderait, qu'on resterait discret mais qu'il fallait que ça cesse, il ne le supporte plus, de me voir dans ces états là, que je sente l'alcool ect ect...forcément c'est un "tue l'amour"...


Ca fait des semaines depuis le début de l'année que je me dis tous les matins "allez ce soir j'arrête", marre d'être dans le brouillard tous le temps, de passer à côté de moments de bonheur avec mes enfants mais c'était plus fort que moi...et puis la semaine dernière, je me suis levée un matin, encore un rempli de honte et j'ai pleuré jusqu'à n'en plus finir, impossible d'aller au boulot et j'ai dit "stop", j'ai appellé mon médecin, je pleurais, elle m'a prise en urgence de suite, et voilà, ça m'a fait un bien fou d'aller la voir, de tout lui raconter, elle m'a mis sous traitement + anxyolitique (qui me plombe mais bon...) et vitamines..ça fait une semaine que j'ai pas bu une goutte d'alcool, ça va à peu près, c'est dingue ce médicament qui diminue l'envie, le soir j'en ressens encore le besoin mais en beaucoup moins fort, c'est supportable...mais, et notamment toujours à l'heure de l'apéro, je suis morose, triste..ça me pèse..j'espère que ça va passer.


Je vois une addictologue demain après midi et re médecin (elle va me voir toutes les semaines pendant un mois), je vous raconterai.


J'ai beaucoup appréhendé le weekend où je buvais beaucoup, j'ai tenté de trouver des "substitutions" qu'est ce que je pouvais bien boire ?? me suis fait des mojitos sans alcool bien sûre, histoire de boire quelque chose mais ça remplace pas, ou bière sans alcool ?? mouai bof...bref j'essai de changer mes habitudes, mais j'ai envie de rien, y'a un vide que j'arrive pas à combler..mais je prend sur moi.


Ce forum m'a l'air d'être super et vraiment sympatique, j'ai hâte d'y participer et d'aider aussi!


Merci à vous d'avoir lu ma prose lol


Bisous et bon après midi (je file re bosser quand même...)
avatar
elfette24
Habitué
Habitué

Féminin 30/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  SHALE le 02.05.17 14:51

Je suis heureuse de te lire. Il y a un mot qui a attiré mon attention, c'est quand, à un moment, tu parles de vice. L'alcoolisme n'est pas un vice mais une maladie grave qui se soigne heureusement, ça n'a rien à voir avec un vice. 
Je vais t'expliquer vite fait ce qui se passe dans ton cerveau quand tu es dépendante.
Notre cerveau fabrique des molécules appelées endorphines ou molécules du bonheur qui nous aident à vivre bien, en forme, à avoir de l'énergie, à vivre heureuse. 
Quand parfois tu as une petite baisse d'endorphine, tu prenais un peu d'alcool et hop, tu te sentais mieux. Mais ça, ça marche au début. Peu à peu, l'alcool remplace toutes les endorphines par une autre molécule , très proche de celle de la cocaïne, la THP (tetrahydropapaveruline). Au fur et à mesure que tu bois cette THP remplace toutes tes endorphines. le problème c'est qu'au bout d'un certain temps, il faut de plus en plus d'alcool pour obtenir le même effet, et à la fin , tu bois le plus que tu peux et tu obtiens juste le droit d'être un peu moins mal. Avec l'alcool, on ne revient pas en arrière. Cette THP, le labo dans ton cerveau qui la fabrique, y reste à vie. Ce qui explique que des malades abstinents depuis des années peuvent rechuter juste après un verre ou deux, ils ont remis en marche le labo.
Alors la seule solution c'est de ne plus boire une goutte d'alcool, après avoir fait un sevrage d'une semaine pour débarrasser ton corps de l'alcool. Le sevrage consiste normalement à faire un bilan pour voir où en est ton foie, ensuite le docteur te prescrit un anxiolytique pour t'aider à pallier les angoisses. Il faut que tu boives beaucoup d'eau sucrée pour te réhydrater et pour compenser le sucre que l'alcool t'apportait. C'est bien aussi de prendre du magnésium qui aide beaucoup pour le sevrage et des vitamines B qui sont détruites par l'alcool.
Ensuite il faut aider les endorphines à revenir en faisant des choses qui te plaisent, en changeant tes horaires pour éviter les heures où tu buvais, les chemins pour ne pas passer devant les magasins où tu achetais l'alcool. Il faudrait aussi que tu trouves des activités nouvelles qui t'apportent du plaisir et te permettent de faire des rencontres. Tu peux aussi aller dans un MAB, un groupement d'anciens alcoolique, il y en a partout, tu y trouveras réconfort et amitié comme sur ce forum. Alors n'hésite pas à nous poser toutes les questions que tu veux, nous te répondrons sans problème.... A bientôt!!! coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  chiffounette le 02.05.17 14:52

Bonjour elfette et bienvenue sur onsaide

Tu as pris la bonne décision. L'alcoolisme est une maladie évolutive (c'est une maladie pas un vice, et comme toute maladie il faut se soigner).

Tu as très bien fait de te confier à ton médecin et de t'entourer de spécialiste. Pour l'instant tu as des envies mais au fur et à mesure de ton abstinence, les flashs du soir disparaitront.
L'alcool comme tu le pressents remplissait un vide... il va falloir creuser dans ta vie ce qui créait ce vide, comprendre pourquoi tu as bu... mes collègues admins connaissent bien les réseaux de prise en charge, elles t'aiguilleront.

Encore bravo pour ta décision, et crois moi la vie est plus belle sans alcool... coeurs

_________________
Le plus lourd fardeau est de vivre sans exister.    V.HUGO
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  mamou le 02.05.17 19:32

Je suis aussi contente que tu aies ouvert ton fil de discussion.
C'est ici ton endroit à toi, où tu peux poser des questions, avoir du soutien, poser tes doutes, tes peurs, tes joies, tes peines....tes valises.

Je rejoins les filles, l'alcoolisme n'est pas un vice et bien une maladie.

La première semaine est probablement la plus difficile.... il faut bien être conscient que s'alcooliser, en cachette surtout, est toute une "organisation" et prend du temps... et c'est bien normal que tu ressentes ce vide.

Pour t'aider dans ces moments difficiles, tu peux te trouver une boisson fétiche. Il y a pas mal de membres sur le forum (dont moi  smiles) qui ont été fana de jus de tomate. Pascal un de nos membres avait même inventé le TOTACEL (tomate, tabasco, céleri).
Je me rappelle qu'au début, j'emmenais cette boisson un peu partout, bien fraîche et nourrissante à la fois.

Tu verras aussi plus clair demain chez l'addicto; c'est un appui supplémentaire.

Courage, nous ne sommes pas loin au besoin  coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  cristal le 02.05.17 19:42

bienvenue sur ton fil carine et merci de ton témoignage et de ta confiance coeurs 
tu as eu ton déclic et c'est une très bonne chose,on ne peut se soigner que lorsque l'on se rend compte que l'on est malade super 
tu as un suivi,un traitement,des aides comme le forum,c'est un très bon début bravo il va falloir maintenant réorganiser ta vie pour supprimer les maudits automatismes qui se sont mis en place durant tes années alcool comme prendre un verre quand on fait le ménage ou prendre l'apéro quand 18h arrive...
Personnellement,j'ai diné bien plus tot car l'envie passe quand on mange,ça fait un peu heure des poules mais c'est efficace Very Happy 
il faut aussi que tu trouves des occupations pour ne pas laisser de vide dans ta vie,à toi de trouver ce qui te plait,ça peut être un sport,une association,un hobby ... tu as des mouvements d'anciens buveurs aussi qui peuvent t'aider et le forum sur lequel tu peux venir jour et nuit,il y a en général toujours quelqu'un onsaidiens 

voilà pour le moment,on va faire peu à peu connaissance mais sache que déjà,tu n'as pratiquement plus d'alcool dans ton corps et que ça va beaucoup t'aider pour la suite coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  elfette24 le 02.05.17 22:01

Merci encore pour cet accueil, ça fait du bien!! et merci SHALE sur ton explication sur la dépendance c'est très interessant, et oui c'est une maladie...

Et moi qui me disait, là je fais un sevrage mais après je sais qu'il existe des traitements pour diminuer encore l'envie (après un sevrage) mais en fait il vaut mieux ne plus y retoucher du tout hein  noon

Effectivement mon médecin m'a fait tout un bilan sanguin, j'aurai les résultats demain, j'espère que tout va bien.

...Et pour le jus de tomate ouiii j'y  ai pensé, j'essai en plus de trouver une boisson de substitution sans sucre, j'essai de reperdre en plus le poids que j'ai pris...mais je me dis aussi "chaque chose en son temps"...

...merci de tous vos conseils  petits coeurs
avatar
elfette24
Habitué
Habitué

Féminin 30/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  cristal le 03.05.17 9:48

tu sais,j'ai fait des régimes toute ma vie,je suis allée jusqu'a l'hospitalisation pour maigrir mais j'ai toujours tout repris Crying or Very sad lorsque j'ai arrêté l'alcool je n'ai plus du tout fait attention à ce que je mangeais trop occupée à vaincre le petit singe(c''est le nom que l'on donne à l'alcool ici Very Happy )et bien j'ai fondu naturellement et j'ai perdu 10 kg,cela fait 9 ans et je ne les ai jamais repris Very Happy 
l'alcool est très calorique,tu vas fondre en arrêtant petits coeurs 
Ne pense pas cette notion de "plus jamais d''alcool à vie",ton cerveau n'est pas apte à intégrer cela,dis toi "aujourd'hui je ne bois pas et demain n'existe pas",c'est largement suffisant pour l'instant coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  elfette24 le 03.05.17 10:22

Merci cristal pour tes conseils, et oui mon médecin m'a dit "vous inquiétez pas, rien qu'en arrêtant l'alcool vous allez perdre 10 kg"!! donc je m'en fait pas trop non plus, j'essai de ne pas me prendre la tête....

....n'empêche ça fait une semaine, du coup sans alcool, où je commence enfin à avoir le sourire le matin car je ne culpabilise plus et ça bé ça fait un bien fou...on y croit  Very Happy

Bonne journée à toutes et tous.
avatar
elfette24
Habitué
Habitué

Féminin 30/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  cristal le 03.05.17 10:31

car je ne culpabilise plus

je crois aussi que c'est une des choses que j'ai le plus apprécié quand j'ai arrêté de boire,ne plus culpabiliser et ne plus me sentir une merde vis à vis des autres qui eux ne buvaient pas.je me sentais aussi coupable vis à vis de mon conjoint qui pouvait me demander ce qu'il voulait,en pénitence,je n'avais pas le droit de dire non Crying or Very sad ça a été ma première grande liberté mais il y en a eu beaucoup d'autres derrière Very Happy coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  chanou le 03.05.17 10:57

Bienvenue sur onsaide Elfette.. tu as frappé à la bonne porte.. Ici tu seras écoutée sans être jugée et tu seras aidée pour conbattre le "singe".. Tu vas connaître enfin les plaisirs de la vie sans alcool et ça ce n est que du bonheur !!! coeurs coeurs
avatar
chanou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  SHALE le 03.05.17 11:40

Ce qui est merveilleux avec l'abstinence c'est que chaque jour on découvre un nouvel avantage à ne pas boire d'alcool. Bien sûr il y aura des hauts et des bas, il faudra que tu viennes en parler tout de suite, quand la THP va partir et les endorphines revenir, il y a parfois des conflits qui se ressentent sur ton humeur, mais ça passe et le bienfait que tu en tires compense largement ces moments là... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  mamou le 03.05.17 12:33

Le plus merveilleux dans un premier temps est se lever le matin avec les idées claires, en sachant ce que l'on a fait la veille.
Le sourire revient peu à peu avec même une certaine euphorie de continuer, jour après jour.

Sur le forum, notre devise, c'est "aujourd'hui je ne bois pas, demain n'existe pas"; la notion de "plus jamais" est très difficile.

Courage, nous ne sommes pas loin  coeurs coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  elfette24 le 03.05.17 13:17

Merci beaucoup  coeurs c'est vrai que ça fait du bien de plus culpabiliser et de se lever les idées claires !!

J'ai hâte de voir l'addictologue tout à l'heure, j'espère que ça va bien se passer mais y'a pas de raison...

Bon après midi et à plus tard  smiles
avatar
elfette24
Habitué
Habitué

Féminin 30/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  cristal le 03.05.17 13:26

tu nous diras comment ça s'est passé ok?? coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  elfette24 le 03.05.17 13:58

Oui bien sûre! j'ai super mal à l'estomac je sais pas si c'est ce rendez-vous qui me tracasse ou quoi...je dois voir mon médecin avec mes résultats d'analyse aussi après...ça fait beaucoup lol

Bref, je vous dirai, à tout à l'heure  smiles
avatar
elfette24
Habitué
Habitué

Féminin 30/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  SHALE le 03.05.17 15:47

Le mal à l'estomac est un signe de stress, ça ira mieux quand tu auras vu l'alcoologue et que tu auras tes résultats...
A tout à l'heure, courage à toi!! smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  elfette24 le 04.05.17 11:35

Bonjour à tous et toutes, j'ai pas pu poster hier soir, je suis rentrée tard avec tous ça pfiouuu

Alors pour être honnête la journée d'hier a été très trés éprouvante  Crying or Very sad j'ai pleuré devant l'addictologue, j'ai pleuré devant mon médecin et ensuite j'ai pleuré dans les bras de mon chéri (merci à lui de son soutien  coeurs).

J'ai fait un bilan d'une heure avec l'addictologue, il a fallu que je remonte loin...mon premier verre, avec qui ? comment ? combien ? dans quel contexte ? ....vu que j'ai commencé aux alentours de 18/19 ans pas facile de me rappeller...et puis il a fallu que je raconte toutes mes peines, le décès de mon papa, mon mal-être, mon divorce ect ect...pas facile.

D'après elle, tout vient du contexte familiale, elle a mis le point dessus mais c'est mon papa (qui lui même était alcoolique) qui m'a présenté le petit singe (comme vous l’appelé ici me semble t'il ?)..du coup j'ai beaucoup pleuré car j'avais l'impression de "cracher" sur mon père que j'adorais (il est décédé à 50 ans cancer (clope, alcool...) alors que pas du tout, l'addictologue tout comme mon médecin m'a dit que c'était pas sa faute, que lui même était psychologiquement "programmé" aussi..ça peut être de famille en famille...il voulait juste me faire plaisir, mais voilà j'y ai pris goût...

Elle a commencé à m'expliquer ce que tu m'as dit SHALE, sur l'endorphine, et ce qui se créait dans le cerveau...(elle va développer tout cela la prochaine fois que je la vois fin mai), mais qu'en tous les cas, ce que le cerveau a créé, je l'aurai à vie donc ne surtout pas replonger, même une goutte peut être fatale ! la prochaine fois, elle va me donner tous les outils pour ne plus dépendre, pour m'en sortir, mais surtout ne pas penser à l'avenir, demain est un autre jour, il faut que je pense au présent et à m'en sortir, me sevrer, chaque chose en son temps.

Je suis ressorti j'avais le cœur lourd...

Ensuite mon médecin : mes résultats d'analyses sont excellents (cholestérol, foie, globule rouge etc..) ouf.

Elle était contente de mon abstinence d'une semaine, je continue le traitement qui me convient bien, je lui ai parlé de ce grand "vide" c'est normal, faut du temps, que je m'occupe, que je change mes horaires...enfin ce que vous m'avez dit ici en fait, par contre elle a insisté pour que je me fasse suivre psychologiquement (l'addictologue aussi) car y'a quand même un problème qui peut être comportemental, j'associe l'alcool, l'apéro à la "famille", au partage, festif...il faut casser ce lien....et on ne boit pas comme ça, et en tous les cas alcool = pas forcément super moment en famille, on peut très bien passer un super bon moment familial (apéritif entre amis, anniv, noel ect...) sans alcool, mais moi pour l'instant je le conçois pas....et quand elle a vu que je pleurai ça l'a conforté encore plus que je consulte. Elle me propose de l'EMDR, je ne sais pas si vous connaissez, c'est une nouvelle technique, ciblé sur le visuel, je connais un peu dans le cadre de mon boulot...mais je me sens pas prête à remonter dans le passé....elle m'a dit de prendre mon temps mais d'y réfléchir, car à un moment donné va falloir arrêter le traitement et faudra pas replonger, il faut "gratter" de ce côté là aussi, du côté psy..

Enfin voilà, je continue mon petit bonhomme de chemin tranquillement, ce weekend ma mère et mon beau père viennent (ils ne sont pas au courant et je ne veux rien leur dire), je vais essayé de gérer.

Je vous fait de gros bisous et je vous souhaite une bonne journée  onsaidiens
avatar
elfette24
Habitué
Habitué

Féminin 30/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  cristal le 04.05.17 11:59

et bien ce sont de bonnes nouvelles tout ça,le premier rdv à porté ses fruits et tu as l'air très bien suivie super 

pour les réunions familiales sans alcool,pour moi aussi l'alcool etait le lien,quand j'ai arrêté de boire,je ne me sentais plus à ma place avec eux,je n'arrivais plus à discuter avec eux qui buvaient et qui me paraissaient d'un autre monde.ça a été dur au début,comme si je ne faisais plus partie de la famille mais peu à peu,nos relations ont évolués et j'ai pu découvrir une famille vraie parce que ce sont eux qui se sont remis en question et qui m'ont suivi,ils ne buvaient plus jusqu'a plus soif ,parfois même,ils ne buvaient plus du tout et on a enfin pu avoir de vraies discussions qui avaient un début et une fin.On etait tous nous même,sans l'alcool pour deformer et ce fut une grande découverte pour tous.
pour le psy,oui,c'est essentiel pour ne pas replonger mais tu n'es pas obligée d'y aller tout de suite,renforce ton abstinence avant et tu verras que c'est toi même qui ressentira le besoin d'y aller pour te découvrir.
Pour le vide,il est normal car l'alcool prenait toute la place dans ta vie,sans alcool,il u a un grand espace qu'il va falloir que tu combles avec des choses que tu aimes,encore faut il que tu te poses la question: qu'est ce que j'aime??

Je suis vraiment ravie de voir que ce premier rdv t'ait plu et ait fait naitre des émotions en toi,pause toi maintenant,ne réflkechis pas trop pour l'instant et fais toi plaisir.Attention aux prochaines heures et prochains jours,tu as remué pas mal de choses douloureuses,tu es fragilisée,le petit singe va tenter de revenir,sois prête à le repousser ok??
on est là si tu as besoin de parler onsaidiens

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  SHALE le 04.05.17 12:04

Elle n'a pas tort de te conseiller de voir un psy, l'alcoolisme est un symptôme, la cause de la maladie se situe dans notre toute petite enfance.... Pour être alcoolique il faut trois choses:

-une construction psychologique au moment du stade orage qui a été fragilisée par diverses mauvaises expériences.
-la rencontre avec le produit et la vérification que ce produit soulageait les souffrances
-un élément déclencheur, deuil, divorce etc... qui nous ramène à l'alcool pou ne plus souffrir.

Mais l'alcool fait son boulot d'anxiolytique au début, mais ensuite il devient un grand dépresseur, nous seulement il te bousille l'organisme mais en plus il crée une dépression importante voir morbide....
Par contre que ton analyse de sang soit bonne, c'est plutôt bien, ça veut dire que ton corps n'est pas trop attaqué par l'alcool.
Mais on va continuer à en parler.... smiles coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  mamou le 04.05.17 19:18

Et bien après un tel rendez-vous, c'est bien normal que tu sois vidée; tu as puisé au fond de toi tant de choses.

Pour ce qui est du suivi psychologique, je suis aussi du même avis, c'est pour moi indispensable.

Quand l'addicto parle de casser le rythme, bien sûr, l'alcool est souvent associé à des "gestes", des rituels.

Pense aussi à bien te reposer, ça épuise tout ça  smiles coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  elfette24 le 04.05.17 22:33

Oui j'ai quatre jours la je vais me reposer...mais la famille débarque samedi, suis pas très bien ce soir, j'ai eu des flash... Envie d'un verre en rentrant du boulot car journée difficile... Allez zen...bonne soirée ☺
avatar
elfette24
Habitué
Habitué

Féminin 30/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  SHALE le 04.05.17 22:39

Repose toi, si tu as du mal à dormir prends un bain chaud, après une journée comme aujourd'hui c'est normal que tu aies eu des flashs. On en reparlera pour voir comment les éviter...
Bonne nuit ma belle!!! smiles coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  cristal le 05.05.17 17:18

je t'ai prévenue que les prochains jours allaient etre difficile,protège toi un maximum,bois beaucoup d'eau et fais toi du bien,repose toi et évite les situations contrariantes.On est avec toi si besoin.Tout va bien elfette,tu gères super bien super

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  SHALE le 05.05.17 19:05

Il faut que tu te prépares aux repas avec ta famille. Mets toujours un verre d'eau plein devant toi, pour qu'on ne puisse pas te servir sans que tu le veuilles...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  elfette24 le 05.05.17 19:31

Merci de votre soutient...oui le verre d'eau toujours plein j'y ai songé...ça va que ma mère ne boit plus,d'alcool depuis quelques années maintenant (ça l'a rendait malade "soi disant" mais elle va être étonnée que j'en boive pas et tous ces cachets a prendre je trouverai un truc genre je veux reperdre du poids. Je viens de m'acheter du jus de tomates ! J'ai failli aller voir le psy j'suis passée pas loin mais pas le courage encore...ça va venir. Bonne soirée a vous...va falloir que je m'occupe free est en panne pas de box pffff...zennn on va lire
avatar
elfette24
Habitué
Habitué

Féminin 30/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon témoignage

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum