Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 16 Invités :: 1 Moteur de recherche

ese34, Priame

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

L'homme est le seul animal qui accepte de mourir pourvu qu'il en tire un plaisir

Aller en bas

L'homme est le seul animal qui accepte de mourir pourvu qu'il en tire un plaisir

Message  lolo6 le 16/4/2017, 17:03

L'homme est le seul animal qui accepte de mourir pourvu qu'il en tire un plaisir (stupéfiants, alcool, etc.) Boris Vian
 



Extraite d’une discussion sur le dernier fil de Pascal, à qui je pense 
aujourd’hui.
 
Je le comprends de cette façon là :
L’Homme est la seule créature vivante à pouvoir anticiper sa fin, 
à se savoir mortel.
 
Accepter de mourir, on est bien obligé de s’y résoudre, c’est raisonnable. 
Par contre, s’en remettre au hasard, à dieu, au destin, à quelque chose 
en dehors de notre contrôle, c’est plus difficile pour beaucoup.
 
Les produits accélèrent notre fin, on le sait. Par contre, quand ils font 
partie de notre vie, du système passablement logique et supportable 
mis en place pour aller jusqu’à cette fin, et qu’on en tire un plaisir alors oui, 
pour beaucoup c’est acceptable.
 
Plaisir de la satisfaction immédiate, ou plaisir de l’évasion, 
plaisir ne signifie pas « joie » pour autant.
 
Plaisir dans un ailleurs, satisfaction du supportable, produits qui, 
parce qu’ils sont à risques élevés, donnent aussi un sentiment de contrôle 
sur l’idée d’une fin qui devient comme programmée, contrôlée un minimum. 
Une fin qui ne viendra pas du hasard ni de la déchéance de la vieillesse, 
une fin qui échappera à l’absurdité du hasard.


Plaisir cher payé, mais qui correspond à un sens, à une façon de vivre. 
« Vivre plus, vivre vite » quand on est jeune, puis aussi « vivre en 
ne se privant pas » plus tard, affirmation d’une puissance ou d’un contrôle 
(« j’assume »), d’une réassurance aussi pour d’autres ("je profite, 
je fais ce que j’ai envie, pas envie de me faire chier").
 
Accepter de mourir en tirant plaisir des paradis artificiels quand 
on n’arrive pas à être heureux en entier en envisageant une fin 
qui nous échappera… 
Créer un système de façon de vivre qui crée une sentence. 
Sentence lourde puisque c’est la mort, mais qui du coup justifiera 
la validité d’une vie intense. 
Foutaises sans doute, mais après tout la seule chose qui est dommage 
là dedans c’est ce point de vue qui ne va pas plus loin que le bout 
de son nez ni de sa ligne de poudre, de sa clope, de son verre.
 
Ce n’est pas un plaisir masochiste, la satisfaction l’emportant toujours. 

 
Après… Boris Vian a écrit çà dans l’idée, pas au moment de mourir. 
Quand on s’apprête à mourir des dégâts d’un produit, je crois qu’on 
doit surtout être occupé par bien mourir, l’accepter, et qu’on redevient 
comme un animal qui a tout simplement peur, et mal.


Cette phrase est une jolie pensée d’intellectuel qui a encore du recul.


Cette phrase, je l'ai entendue assez souvent en fait, elle est
dans mon vieux carnet de citations. J'ai été d'accord avec pendant des 
années. 
Il n'y a pas longtemps j'ai eu des doutes sur tout ce boulot qu'on
fait (quand on le fait) pour s'améliorer vraiment la vie, après l'alcool. 
Ma thérapeute m'a dit un truc super: "pensez à tout ce que vous avez à perdre".


C'est beau de se dire que l'avenir est ouvert, la volte face vis à vis
des produits, même les moins dangereux, c'est dans ce registre là
qu'elle se situe.
Et envisager sa fin, c'est à s'ouvrir son "demain" que çà doit servir,
pas à trouver de quoi supporter un "aujourd'hui" qu'on a la possibilité
de changer dans l'instant en le pensant autrement.


Voilà, çà secoue quand quelqu'un part, mais çà remet aussi les
pendules à l'heure, parce qu'on se ressemble tous un peu quand
même. Bon week end à vous coeurs
avatar
lolo6
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 24/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'homme est le seul animal qui accepte de mourir pourvu qu'il en tire un plaisir

Message  SHALE le 16/4/2017, 17:20

Il n'y a que la phrase de la thérapeute qui me convienne: 'pensez à tout ce que vous avez à perdre ", ça oui, alors autant le repousser le plus loin possible, ce sera assez dur à accepter le moment voulu... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum