De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  fabjp le 22.01.17 22:00

Bonsoir à tous,
il y a deux ans j'ai rencontré mon ami. Il était alors dans une situation psychologique, affective et économique catastrophique. (divorce très difficile toujours pas prononcé à ce jour, dépression)
J'avais bien perçu chez lui une tendance à l'alcoolisation le soir, après le travail. Il buvait du pastis. Lorsque j'ai abordé la question, il m'a répondu qu'en effet il buvait depuis sa séparation (en plus d'un traitement psychotrope assez lourd). Je lui ai dit que c'était la seule chose que je ne parviendrai pas à accepter et que je ne serai pas capable de m'engager à ses côtés s'il ne prenait pas ce problème à bras le corps. (mon père était alcoolique et a bousillé notre vie de famille à un point tel que j'ai eu à accompagner ma mère au cours d'un divorce qui était sa seule porte de salut) . Puis, je suis partie pour travailler dans une autre région. Pour autant, nous sommes restés en contact jusqu'à ce qu'il vienne me rejoindre. Avec la promesse de tout mettre en oeuvre pour se faire soigner. J'ai très vite constaté qu'il buvait en cachette, qu'il me mentait. Il buvait régulièrement, je le surprenait au bar, les bouteilles se vidaient, il s'alcoolisait encore plus lorsque je m'absentais , le laissais seul... A tel point que je redoutais de rentrer le soir chez moi. Un jour , désespérée et lasse de ses promesses, de ses mensonges, j'ai pris un billet de bateau pour qu'il reparte sur le continent. je ne voulais plus, je ne pouvais plus. Il est reparti. Nous sommes restés en contact. Je ne voulais pas l'abandonner, je pensais pouvoir l'aider tout en gardant mes distances. Aujourd'hui, je suis revenue vivre dans la même région. Il ne comprend pas que je garde mes distances. C'est très compliqué car je sais que nous pourrions vivre de belles choses, qu'il a dénormes qualités et compétences, que nous avons une multitude de points en commun et beaucoup de complicité. mais je suis que je suis vulnérable face à son auto-destruction et que son mal-être me contamine dès que je baisse la garde. Je m'éloigne de lui. j'en ai conscience. je crois que je ressens un amour inconditionnel qui me porte à espérer qu'il trouve enfin une bonne raison de sortir de cet enfer , mais que je ne suis plus dans le sentiment amoureux. Et puis il y a cette question du chantage au pire-être, au suicide...
Oui, je crois que j'ai besoin de votre étayage pour savoir ce qui est le mieux pour lui, pour moi, à défaut de pour nous...
Merci à vous.
Fabjp

fabjp
Arrivant
Arrivant

Féminin 24/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  cristal le 22.01.17 22:09

bonsoir fab et bienvenue sur onsaide.Tu es au bon endroit pour y voir plus clair Very Happy

tout d'abord,mets toi bien dans la tête que tu ne peux pas l'aider et encore moins le sauver,personne ne le peut à part lui même.Tu as très bien fait de t'éloigner pour te protéger,tu sais ce qu'est l'alcoolisme et ce qu'il engendre donc,c'est ok pour l'homme mais NON pour l'homme alcoolisé noon 
tant qu'il sera dans le déni de sa maladie,tant qu'il ne voudra pas se soigner pour lui,parce qu'il sent qu'il perd sa vie,alors tu ne retrouveras jamais l'homme que tu aimes.Il sera toujours derrière l'alcool et tu ne veux plus d'alcool dans ta vie.
donc,tu restes en contact avec lui mais tu gardes ta vie et ton espace vital tant qu'il y a de l'alcool dans sa vie,pour lui,c'est zéro alcool et soins mais c'est à lui de prendre la décision de se soigner.
tu peux continuer à le voir et rester en contact avec lui mais n'envisage rien dans l'avenir tant que l'alcool est là.
mais on va en reparler,pose nous toutes les questions que tu veux,on essayera d'y répondre coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  mamou le 22.01.17 22:09

Bonsoir fabjp,

Tout d'abord, bienvenue sur onsaide  petits coeurs

Et bien je dirais que pour le moment, tu adoptes ce que nous appelons le "détachement" par rapport à la maladie alcoolique.
Tu le soulignes bien, il essaie par "tous" les moyens, mais mon conseil serait de laisser la situation comme elle est, pour te protéger toi...
Mais nous allons continuer à en parler  smiles

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  SHALE le 22.01.17 22:14

La maladie alcoolique est une maladie sans commune mesure avec les autres maladies. L'entourage y joue un rôle important, mais pas en apportant de l'aide, comme on pourrait l'imaginer, mais au contraire en pratiquant le détachement. Tu en as la définition en haut du forum entourage.
Il faut considérer le malade alcoolique comme quelqu'un de responsable, ne rien faire à sa place, c'est à lui de gérer seul sa maladie. S'il est dans une démarche de soin bien avancée, c'est différent alors, mais avant qu'il n'y entre dans cette démarche, c'est l'éloignement de ses proches qui peut le faire réagir.
Si tu trouves des bouteilles, tu les sors de leur cachette, tu les mets sur la table pour montrer tout de même que tu n'es pas dupe, mais tu ne dis rien. Il ne s'est pas réveillé pour aller au travail, c'est à lui de trouver des excuses, toi, tu vis pour toi, pour éviter que la maladie de ton conjoint ne te gâche trop ta vie. Quand il a bu, tu l'ignores. Par contre s'il est sobre, tu te conduis normalement avec lui. Il ne faut pas que son alcoolisme t'empêche de sortir, d'aller voir des amis, bref il faut que tu profites de ta vie sans laisser la bouteille te gâcher aussi la tienne.
En voyant ton éloignement et en constatant qu'il est seul pour gérer tous les problèmes que l'alcool lui cause ou va lui causer, il va se poser des questions. S'il t'en pose à toi, tu lui dis que tu ne discutes pas avec l'alcool, que tu lui parleras quand il n'aura pas bu...
Mais c'est un peu lourd à encaisser comme ça, on en reparlera au fil des posts si tu le veux bien!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  fabjp le 23.01.17 17:11

Bonjour à tous
et un grand merci à Shale et Mamou pour vos réponses qui sont pour moi de véritables encouragements , une sortie de l'ombre, de l'isolement.
J'oscille en permanence entre la culpabilité ( crainte de majorer son mal-être, de ne pas avoir la bonne attitude, de sembler égoïste en me protégeant et en n'accédant pas à ses demandes.), et le sentiment d'être dans un rôle de composition où la relation d'aide prend le pas sur la relation amoureuse. Je peux lui expliquer que je refuse de m'engager une seconde fois dans la vie commune aussi longtemps que je n'aurai pas confiance, pas de garantie d'une réelle démarche de soins, il refuse de l'admettre, de valider mes réticences. Je comprends que je suis dans la fuite.
Et puis, je n'accepte pas cette tendance qu'il a à vouloir donner de nous l'image d'un couple officiel , comme si cet affichage "validait" une espèce de normalité de vie. J'ai la désagréable sensation qu'il tente de se valoriser en parlant de moi, malgré ma volonté de discrétion. Plus d'une fois j'ai voulu rompre, je m'éloigne affectivement et si je maintiens la relation je comprends que c'est uniquement par peur de le voir décompenser. Je sais très bien que je ne vais pas le "sauver" mais je pensais que d'être aimé à nouveau, encouragé , écouté lui permettrait de se concevoir abstinent, en route pour de nouveaux projets de vie. mais il ne dépasse pas le stade du rêve...
Aujourd'hui, je crois que mon seul souhait est de savoir qu'il va se donner les moyens d'aller mieux, pour lui avant tout et pour ses enfants, quelle que soit le devenir de notre relation, sur laquelle je ne suis pas très optimiste.
Merci encore pour votre aide, pour votre courage et votre formidable travail.

fabjp
Arrivant
Arrivant

Féminin 24/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  cristal le 23.01.17 18:44

j'ai fusionné tes deux fils fab,tu appuies sur "répondre" et pas sur "nouveau" pour les prochaines réponses,ce n'est pas évident au début mais on s'y fait Very Happy c'est plus facile de suivre ton cheminement comme ça petits coeurs

mais je pensais que d'être aimé à nouveau, encouragé , écouté lui permettrait de se concevoir abstinent, en route pour de nouveaux projets de vie.

la maladie ne marche pas comme ça,hélas Crying or Very sad si l'amour de nos proches pouvait nous sortir de là,il y aurait beaucoup moins d'alcooliques crois moi mais la maladie est la plus forte et aucun proche ne peut nous aider,seulement nous même Crying or Very sad Alors ne cherche pas a l'empêcher de sombrer,c'est quand on touche le fond que l'on peut remonter,pas avant.Il faut que tu t’éloignes non pas pour qu'il ait son déclic mais pour que tu ne sombres pas avec lui,c'est ta peau que tu dois sauver là car tu pars avec lui en voulant l'aider et d'autant plus qu'il est encore dans le déni Crying or Very sad

je crois que tu devrais lui mettre les points sur les "i" parce qu'il n'a pas compris que l'alcool gène votre relation,il te faut etre plus ferme et dire que c'est NON à l'homme alcoolisé et oui à l'homme sobre ,de bien différencier les deux pour qu'il comprenne qu'avec l'alcool,il perd sa vie.
Je ne sais pas si tu as lu le texte sur le "détachement" en haut de cette rubrique,c'est très interessant,ce n'est pas facile au début car on a l'impression d'abandonner le MA mais en fait,on lui permet au contraire de se responsabiliser et de ne plus etre assisté.
reste avec nous,je pense que tu vas apprendre et comprendre pas mal de choses coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  fabjp le 23.01.17 19:07

Oui, ça y est, j'ai compris... Le fonctionnement du forum... content Pour le reste il y a encore du boulot... Oui, tu as raison, il faut, pour l'un comme pour l'autre, que je sois plus ferme... A tout bientôt et encore grand merci cligner

fabjp
Arrivant
Arrivant

Féminin 24/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  cristal le 23.01.17 19:25

ce n'est pas facile de savoir comment réagir avec un MA mais tu vas apprendre et tu vas réussir,tu as déjà compris beaucoup de choses qui vont t'aider à mieux vivre coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De plus en plus de bas... De moins en moins de hauts...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum