Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 18 Invités :: 1 Moteur de recherche

chiffounette, sanka

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 09.06.17 19:24

Oui, mais en le demandant on peut en avoir sans alcool maintenant.... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 09.06.17 20:54

ah,ok,je ne savais pas qu'ils le faisaient sans alcool,merci du renseignement Very Happy coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  mamou le 09.06.17 21:23

Pour en revenir à la "remarque" de chouchou.... je partage son point de vue....dans la mesure où tes écrits à ce niveau là peuvent paraître légers....
C'est le sentiment que j'ai aussi ... que le fait d'être sur la mutuelle te convient parfaitement, car au contraire du chômage, personne ne te "presse" de trouver un emploi...

Attention, ce n'est pas un jugement, mais un constat...

Mais avoue qu'en te lisant "te gaver de médocs pour aller à ce rendez-vous"; ça peut porter à "confusion"... en gros montrer au médecin que ça ne va vraiment pas...
Il faut avouer qu'il y a aussi tellement d'abus à ce niveau là.... 

Et en ce qui concerne tes insomnies, peut être que si tu avais un rythme de travail, ça se régulerait tout seul...mais ce n'est que mon avis.... onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  olivia le 09.06.17 21:32

Chouchou, Mamou, j'apprécie beaucoup vos interventions.

Lisa, tu as des insomnies, mais tu n'as jamais chercher à aller travailler la nuit ?
Et tu dors le jour.

smiles
avatar
olivia
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 27/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 09.06.17 22:10

C'est vrai Lisa que d'une , pour nous français, c'est étonnant que tu puisses être payée comme ça sans rien faire, enfin si du bénévolat, mais sans travailler réellement.... Je ne comprends même pas comment ils acceptent, je ne crois pas qu'en France ça passerait... Tu as parlé de ta maladie la TDHA, il me semble, si je ne me trompe pas dans les initiales ???? Là, par contre ça a pu jouer...
Moi ce qui me fait le plus mal au coeur c'est cette formation que tu as faite en étant sûre d'avoir du travail en sortant et de faire un boulot qui te plairait, et cette école si couteuse a fait son travail, mais toi, tu as eu les diplômes sans doute pour les mettre dans les WC pour décorer....Tu as de la chance que ton père ne te demande pas de rendre l'argent et que ta fratrie l'ai aussi bien accepté... Crying or Very sad 
Car là, je vois le temps qui passe et je ne vois rien qui change dans ta vie, c'est tout de même dommage..... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  chouchou le 10.06.17 21:38

Lisa a écrit:J'ai reçu ma convocation annuelle chez le médecin conseil qui va décider ou non si je reste à la mutuelle. Avec mes insomnies invalidantes ça devrait passer, mais je joue toujours un peu la comédie pour qu'il ne me renvoie pas au chômage car là je toucherai moins et c'est dégressif. D'ici un an pour ma prochaine convocation, j'ai le temps de me soigner et éventuellement l'occasion de trouver un boulot qui me convient, mais à mon aise et à mon rythme. 
Je vais téléphoner ce matin à la mutuelle pour prendre RDV avec le médecin conseil. Comme c'est de 9 à 12h.

A part ça, j'ai retouché 700€ des impôts et 500 € de la mutuelle comme "congés payés" mais en brut. Ca me donne envie de partir en voyage.... mais bon, ce ne serait pas sérieux, cet argent va me servir tôt ou tard je le sais....

Bonsoir Lisa

C'est clairement ce post qui pour moi a représenté la goutte qui fait déborder le vase...
Quand je lis jouer la comédie pour pouvoir bénéficier d'un avantage c'est à la limite de la fraude et cela me gêne beaucoup.  
Mais comme je te l'ai dit cela te regarde. Je fais juste part de mon sentiment, personnel et de professionnelle du social depuis 20 ans.... rien de plus.

_________________
il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions.
Il y a de la vie après l'alcool, et même du bonheur 
avatar
chouchou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 22/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  chouchou le 10.06.17 21:45

Lisa a écrit:Chouchou, ce que je fais à la Croix Rouge est un bénévolat, je ne touche pas un franc pour ça!
Et oui, je préfère rester à la mutuelle plutôt qu'au chômage, mais j'ai des raisons de santé qui justifient cela. C'est de cela dont tu voulais parler je suppose? Ah c'est sûr que si je me retrouve au chômage je perds 250€ et dans mon cas c'est énorme! Sans compter que c'est dégressif, ça peut diminuer jusqu'à 800€ et ça c'est impossible car j'ai un loyer de 500 + 179€ de charges. Mes insomnies sont invalidantes, et je ne sais pas les gérer. Donc oui, je suis chaque fois prolongée à la mutuelle. Et je n'invente rien! 
Si tu veux tout savoir, parfois je reste dormir chez mon voisin, en tout bien tout honneur, mais j'ai besoin d'un contact physique avec lui. Soit je lui prends la main, soit je pose ma main sur son épaule. Et comme par magie je m'endors! Mais bon, je me réveille à chaque fois qu'il bouge.... Dormir avec un homme qui fait un bon 100Kg ce n'est pas comme dormir avec une petite Babou qui fait 3,5kg et qui est toute délicate ;-)

Je ne connais pas bien le système des aides sociales belges. 
Je ne remets évidemment pas en question le fait que tes insomnies soient invalidantes et je te souhaite sincèrement de trouver le traitement ou la solution qui te permettra d'en venir à bout. 
J'ai réagi sur tes écrits indiquant une certaine forme de "simulation" avec les medecins conseil.

Pour la Croix-Rouge j'ai bien compris que c'était du bénévolat et par définition non rémunéré.  Je te posais la question parce que tu n'en parles plus et qu'à mon avis c'est une activité qui peut t'apporter beaucoup.

_________________
il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions.
Il y a de la vie après l'alcool, et même du bonheur 
avatar
chouchou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 22/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  lolo6 le 11.06.17 14:36

Tiens, trop bien le forum, on apprend plein de choses qu'on ne pourrait pas
lire ailleurs Very Happy
Génial pays la Belgique, où mal dormir rapporte des allocs et même des bonus pour
les vacances, sympa de partager l'info wouhou

Il y a un moment, en passant lire j'ai cru à une "private joke", les insomnies invalidantes.

En effet, pour nous les français, c'est incroyable de lire çà. En même temps, cela me fait penser
à une personne de ma famille, fonctionnaire, qui a arrêté de bosser à 40 ans et a carotté la sécu 
jusqu'à ses 60 ans, elle touche une retraite à taux plein depuis 20 ans aujourd'hui.

Elle avait eu une opération du dos avec complications, qui l'a invalidée au début.
Après, elle a profité d'une faille de la sécu française: revenir sur son poste une semaine
avant la fin de chaque congé de longue maladie, et se faire ré-arrêter pendant cette période.
"J'essaye mais ch'peux pas, la preuve"

Elle a toujours fait çà sans complexe non plus, et au fur et à mesure des années elle
a fini par avoir une attitude de justification permanente envers tout le monde, famille et 
amis qui ont fin par lui dire qu'elle poussait le bouchon, quand même..

En 40 ans, savoir se faire plaindre et simuler est devenu sa caractéristique principale.
çà fait plus de 30 ans qu'elle énerve tout le monde, à se raccrocher à son "invalidité"
avant toute chose.

Elle avait un poste de cadre, bon poste à compétences assez pointues. Depuis 40 ans,
toute son intelligence a été utilisée pour justifier sans arrêt .. je crois qu'elle a même
fini par y croire, à ses bonnes raisons.
Dans les faits: elle s'est isolée, et plus elle vieillit plus elle essaie de faire pitié.
çà fonctionne encore avec son voisin ( super ) qui lui rend un tas de services. Les gens qu'elle
s'était mis à fréquenter il y a 40 ans (des retraités) ne sont plus là, et socialement
elle est plutôt tenue à l'écart des gens de son âge qui sont maintenant à la retraite depuis
20 ans.

Lisa, je partage la réaction des filles. La dernière fois que j'étais passée sur ton fil,
j'avais cru que je me faisais une idée simpliste sans avoir toutes les infos. Là, en
dehors de toute considération éthique, je te dis que tu te tires une balle dans le pied
en ayant arrêté après ton diplôme.
Repousser sans arrêt la vie active, çà risque de te faire beaucoup de tort et de mal
plus tard.
Ceci dit, si tu es comme la retraitée que j'ai mentionnée, tu peux aussi vivre très bien,
alors bon week end (mêle si c'est un mot qui doit peu te parler mort de rire )
baise main
avatar
lolo6
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 24/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 11.06.17 18:26

Au boulot, il y a une vingtaine d'années, j'avais fait une grosse dépression, j'avais été arrêtée un mois. Quand je suis allée voir le médecin conseil de la sécu, pensant qu'il allait me prolonger car je n'étais pas encore au top de ma forme, et bien, il m'a juste demandé si j'avais eu assez de vacances là, car c'était fini, le lendemain je reprenais le boulot... Il paraît qu'il est comme ça avec tout le monde, je me demande comment il réagirait face à ton cas.... Crying or Very sad
52

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 13.06.17 2:09

Les filles, ça me fait de la peine ce que vous dites, car là je me sens clairement jugée, et taxée de profiteuse.... Crying or Very sad
Mais je ne vous en veux pas car je connais ma situation. Vous pas trop..... et dois-je me justifier?
J'ai des insomnies invalidantes, ça oui, car environ 1 à 2 nuits sur 3 je n'arrive pas à dormir, et le lendemain je suis HS : la lumière du jour m'éblouit et me fait mal aux yeux, j'ai des vertiges, des nausées, de la somnolence, ce qui fait que je n'ose pas prendre ma voiture. Je suis également beaucoup plus sensible, émotive et réactive.
Les rares nuits correctes que je passe, c'est quand je prends de hautes doses de médicaments. Je sais que ce n'est pas une solution, mais faut bien dormir de temps en temps car sinon je suis toujours crevée et sans aucune énergie.
Je pense avoir déjà dit que j'ai entrepris une psychothérapie pour aller voir ce qu'il se passe dans ma tête par rapport aux insomnies. Pour l'instant ça ne m'avance à rien hélas.

Mes insomnies datent du harcèlement que j'ai subi il y a 10 ans.... oui je sais ça fait longtemps! Et pourtant encore maintenant j'ai peur des entretiens d'embauche, peur d'être engagée et de mal tomber, etc. 

Pour me forcer à m'occuper durant la journée, j'ai postulé comme bénévole dans un refuge pour animaux près de chez moi, j'ai proposé de m'occuper des chats, de vérifier si aucun n'avait une maladie apparente, et aussi pour m'occuper des chiens en allant les promener. Ca va me forcer à avoir des horaires de jour réguliers. J'attends leur réponse avec impatience!

Si je connaisssais la solution à mon blocage et à mes insomnies, croyez-bien que je n'en serais plus là! Alors arrêtez de juger car c'est un peu facile.

Lisa
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 13.06.17 2:26

Encore une chose, si certain(e)s d'entre vous croient que c'est la belle vie à la mutuelle, détrompez-vous! Je reçois à peine de quoi vivre.
Je fais mes courses dans les magasins Discount, j'achète mes vêtements dans des magasins de seconde main, ma vie sociale (que pourtant j'adore) est réduite à une peau de chagrin car pas de restos ni de verres pour moi... et les fins de mois sont acrobatiques. Moi qui aime lire, vu le prix des bouquins, j'ai arrêté et à la place je regarde des séries télévisées. L'hiver je chauffe le moins possible, et en général j'utilise aussi le moins d'eau possible. 
Celui ou celle qui envie une personne qui est au chômage ou à la mutuelle, je pense que c'est parce qu'il/elle ne l'a jamais vécu!
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Crystal_ine le 13.06.17 2:27

J'ai vécu des insomnies qui m'empêchaient de vivre ma vie et d'aller au travail. Je sais que ce n'est pas facile, mais ce qui m'a aidé, c'est le psychologue spécialisé en anxiété qui m'a donné des trucs et maintenant, je dors des nuits sans me réveiller et mes insomnies sont presqu'inexistantes. Même si ce n'est pas ce que tu vis, ça peut finir par se rétablir. 

J'espère que tu réussiras à trouver ce qui te convient pour arriver à dormir. Car ce qui cause les insomnies, c'est que les pensées ne s'arrêtent jamais et que ça devient un cercle vicieux qu'il faut arrêter avec les bons outils, mais tout est possible.

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 13.06.17 2:52

Ouf Cristal_Ine, au moins une qui s'en est sortie! smiles

Comme tu dis, les pensées ne s'arrêtent jamais et se bousculent, et elles vont à une de ces vitesse! Je fais des exercices de relaxation, mais dès que j'ai fini ça recommence Crying or Very sad  Mes pensées se bousculent, vont vite, et mon corps est agité. Même après une nuit blanche!

J'espère aussi trouver une solution, quelle que soit la thérapie, pour dormir enfin.
Et je sais que c'est dans ma tête, car quand j'ai fait une cure alcool de 2 mois il y a 2 ans, je dormais....bien sûr il n'y avait pas grand chose à penser, on était totalement pris en charge, j'étais paisible.
Il m'est arrivé quelques fois de dormir avec mon voisin, en tout bien tout honneur ceci dit, et soit je prenais sa main soit je posais la mienne sur son épaule, j'avais besoin d'un contact physique, et je dormais! Bon ok je me réveillais à chaque fois qu'il bougeait parce que 100kg qui se retourne ça fait un tremblement de terre Very Happy mais je me rendormais après.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 13.06.17 3:32

Sinon, jeudi à 18h j'ai RDV chez mon psychiatre à Bruxelles, ça va encore être une expédition, mais lui au moins il  me connaît depuis 10 ans et j'ai entière confiance en lui. Un de mes amis prend du Dominal 80mg pour dormir et ça marche pour lui... je vais en parler à mon psychiatre. Mais bon, c'est de nouveau un neuroleptique et ce n'est pas dit que ça me conviendra.... ni que ça me fasse dormir.

Le 20 juin au matin j'ai RDV avec le médecin conseil de la mutuelle. Je ne sais pas quoi faire la veille.... soit je ne dors pas, soit je prends ma dose de cheval et j'arrive dans le gaz.... Je prense que je vais prendre ma dose de cheval (mais aller me coucher tôt) car après je dois assurer mon bénévolat.  

Pour les sceptiques, je ne crois pas que si je simulais, je ferais 1h30 de route pour aller voir mon psychiatre! Si je le fais c'est parce que j'ai encore de l'espoir!
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 13.06.17 6:34

J'essaie (en vain) de joindre le télé-accueil, même à cette heure toutes les lignes sont occupées et un répondeur m'invite à appeler plus tard (je sonne depuis 5h du mat). Pfffff..... J'aurais juste voulu coucher que certaines personnes me jugent et que ça me fait mal, dire pourquoi je ne peux pas quitter la mutuelle car je ne suis pas encore prête à chercher du boulot à temps plein, un peu discuter avec une oreille bienveillante.... Quand je pense qu'eux aussi (si je ne me trompe pas) ce sont des bénévoles! 
J'ai parfois appelé ce numéro de Bruxelles et j'ai toujours eu quelqu'un au bout du fil.... mais on dirait qu'à Liège ils sont débordés! 

Oui, désolée mais ça m'a fait mal vos jugements, car vous ne savez pas tout, et surtout vous ne savez pas qu'avec les revenus de la mutuelle on a à peine de quoi vivre. Je ne souhaite à personne de se retrouver dans cette situation! Je donnerais beaucoup (sauf mon chat Babou, lol) pour avoir des nuits normales et pouvoir assumer un job à temps plein "comme tout le monde". Avoir un job épanouissant et dans ma branche, dans lequel je pourrais m'investir à fond, et avoir en retour un salaire correct qui me permette une vie correcte aussi. 

Ah, pour finir le numéro de liège m'a renvoyée à un numéro que je n'ai pas eu le temps de noter, puis à un deuxième et c'est là que j'ai appelé. Je suis tombée sur une dame d'un certain âge, pas très bavarde, mais qui a su m'écouter, me comprendre, se montrer emphatique... et qui m'a encouragée dans mon idée de bénévolat au refuge avec les chats et les chiens. Elle m'a dit de laisser glisser les jugements qui me sont adressés, et d'agir en mon âme et conscience. Toutefois elle comprend qu'en ne dormant que 1 nuit sur 2 ou sur 3 je ne peux pas assurer un boulot, elle-même l'a vécu. C'est un bien beau bénévolat qu'elle fait.... dommage que ce ne soient pas des emplois payés çar c'est hard et c'est 24h/24.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 13.06.17 12:29

C'est vrai Lisa , on n'a aucunement le droit de te juger, mais en France, il y en a tant qui profitent du système que parfois on a du mal à faire confiance. Je te connais bien, c'est tout de même ce qui me fait dire que tes motivations sont honnêtes. Mais ceux qui ne te connaissent pas peuvent le vivre différemment et c'est ce qui est difficile. Mais c'est le chat qui se mord la queue: tu ne peux pas travailler car tu ne dors pas et tu ne dors pas parce que tu ne travailles pas!!!
Gros bisous!!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  mamou le 13.06.17 12:58

Peut être que tu vois cela comme un jugement lisa, mais nous nous faisons une "idée" par rapport à tes écrits.... et ça nous ne l'inventons pas... 

je joue toujours un peu la comédie pour qu'il ne me renvoie pas au chômage car là je toucherai moins et c'est dégressif

Que ce soit en france ou en belgique ou même ailleurs, il y a de l'abus partout...

Je ne dis pas non plus que tes insomnies soient invalidantes ou handicapantes... bien sûr, et j'espère que tu trouveras une solution!

Pour conclure, je vais dire que l'on vit avec ce que l'on peut, et que beaucoup de personnes font leurs courses dans les discounts et n'ont pas d'activités....

Prends soin de toi !  onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 13.06.17 14:42

je pense surtout que c'est la façon dont tu as dit les choses qui ont été choquante et qui ont fait réagir,si tu avais annoncé les choses telles que tu les vis c'est à dire "j'ai encore très peur de travailler,ça me bouffe tellement que je ne dors plus la nuit,ce traumatisme est si invalidant que je dois me servir de la mutuelle qui est la seule à me payer,je ne peux à l'heure qu'il est que compter sur leur bonne volonté pour qu'il ne me coupe pas les seules ressources MAIS je vais tout faire pour me soigner psychologiquement...." Bref,en te lisant,on pourrait croire qu'ils sont des vaches à lait dont tu profites sans scrupule mais en t'expliquant comme tu l'as fait,on peut mieux comprendre sauf qu'il faut vraiment que tu t'attelles au problème pour rentrer dans la société et ne plus être en marge,je pense que le travail fait partie de la bonne santé de chacun et que tu recules à chaque fois parce que tu ne sais pas où tu vas.Tu as tellement pris l'habitude de vivre de cette façon que travailler te fout une peur bleue et que tu préfères encore avoir peu pour vivre que d'avoir de quoi te faire plaisir et aller tous les matins au boulot.

Il est vraiment temps que tu franchisses le pas Lisa et que tu règles non pas le problème du sommeil mais un problème bien plus profond et totalement psychologique qui sera la solution à Tous tes problèmes.Le trouble du sommeil n'est qu'un symptôme,c'est à la maladie mère que tu dois t'attaquer. petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 13.06.17 18:14

Peut-être Cristal que je me suis mal exprimée, je ne m'en suis pas rendue compte. Bien évidemment j'aimerais tant avoir une vie "normale", mais à part m'attaquer à mes insomnies et à ce traumatisme de harcèlement moral, je ne sais vraiment pas quoi faire....
Et je peux comprendre que ça ait pu être mal pris le fait que je dise que je préfère rester à la mutuelle plutôt qu'au chômage, mais bon, je ne vais pas me faire plus catholique que le Pape non plus, si c'est pour toucher 250€ de moins au chômage là clairement je ne m'en sors pas, et je serai tenue de rendre des comptes sur des recherches actives d'emploi, que j'y sois prête ou non. 
Tandis qu'à la mutuelle je peux par exemple faire du bénévolat, ou exercer un mi-temps médical.

Tout le monde a l'air de croire que "y'a qu'à me lancer et ça ira" mais ce n'est pas si simple que ça. Sinon ce serait déjà fait non ?

Et je ne peux quand même pas aller me glisser tous les soirs dans le lit de mon voisin, chez qui étrangement je dors et sans médicaments. Ce serait m'habituer à une autre drogue Very Happy
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 13.06.17 19:05

Et je ne peux quand même pas aller me glisser tous les soirs dans le lit de mon voisin, chez qui étrangement je dors et sans médicaments

c'est là où je te dis que la solution ne viendra pas de médicaments mais d'une psychothérapie pour que ton cerveau arrête d'avoir peur de dormir!!! tu peux dormir lorsque tu as une présence qui te protège mais de quoi??? que peut il se passer la nuit de si terrible pour que tu doives restée éveillée??
quel thérapie suis tu en ce moment??

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Crystal_ine le 14.06.17 3:15

Avec ce que tu expliques Lisa, je crois que c'est l'anxiété qui t'empêche de dormir. La peur d'être seule sans présence semble aussi être un problème pour toi. 

J'ai vécu la même chose, peut-être à un degré différent, mais tu dois apprendre à te faire confiance à être bien dans la chambre où tu dors et te sentir en sécurité. 

Si tu me permets, je vais te donner un de mes trucs, lorsque je me réveille, j'écris tout ce qui me passe par la tête sans me censurer et surtout, écrire à la main, car tout ce qui passe par la main sort de notre cerveau. Au début, je restais éveillée plus de 2 heures, ensuite, c'était de moins en moins. Mais à te lire, je pense vraiment que tu peux t'en sortir, peut-être avec le bon thérapeute qui saura te donner des outils, autres que médicamenteux pour t'y aider. 

J'ai eu moi aussi besoin de médicaments pendant quelques semaines pour m'aider et doucement, les doses diminuaient et maintenant je n'en ai plus besoin. 

La routine du coucher est aussi importante, faire les mêmes actions soir après soir et toujours à la même heure. Bien sûr, les écrans d'ordinateurs, les téléphones, les tablettes sont à proscrire 1 heure avant l'heure prévue du dodo  Very Happy

Une nuit à la fois Lisa  smiles

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 16.06.17 12:21

Merci les filles! Ben oui, vous avez compris.... smiles C'est dans la tête! Mais j'ai l'impression que c'est enraciné si profondément que je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Bien que mon psy a déjà identifié des sources de peur dans mon enfance, car parfois quand j'allais au lit c'est là qu'il en profitait pour venir me donner des coups et me débiter ses "gentillesses", ou alors débarquer en pleine nuit dans ma chambre en allumant toutes les lumières et en faisant un boucan monstre dans la pièce à côté. Bref dans mon lit je me sentais vulnérable.

Hier en fin d'après-midi je suis allée voir mon psychiatre à Bruxelles (1h30 de route, si ça c'est pas de la motivation, hihi). D'emblée il m'a trouvée plus alerte, plus réactive, nettement plus présente, et plus dynamique. Il m'a aussi dit que j'avais retrouvé mon humour habituel.... ça je ne sais pas comment le prendre mort de rire

Je lui ai expliqué que maintenant j'ai un suivi psy hebdomadaire qui me fait beaucoup de bien, il a trouvé ça positif, et que ça confirme ce que je pensais : mes insomnies, c'est dans la tête! Mais bon, ce n'est pas parce que c'est la tête que c'est facile et rapide à traiter hélas.
Je lui ai expliqué que j'ai dormi quelques fois près de mon voisin et que là, juste avec mes boules Quies et sans médicaments, j'arrivais à dormir... Avec mon voisin, il y aussi une part d'inconscient ou de subconscient : il a une porte blindée qui fait 90 kilos, déjà rien qu'avec ça je me sens déjà en sécurité. Puis au lit avec lui, je ne sais pas si ça fonctionnerait aussi bien si c'était un petit mince... lui au contraire est un grand costaud, et en plus il est Policier. Le tout mis ensemble, je crois que ça contribue au fait que je sente que rien ne peut m'arriver, que je suis protégée, et je me détends très facilement pour m'endormir assez vite.
Bon ben.... me reste plus qu'à cloner mon voisin! rigolade


Mon psychiatre m'a indiqué un centre du même nom que sien à Liège (ils travaillent en partenariat) et m'a conseillé un des psychiatres. Super! J'ai appelé ce matin, mais je tombe sur un répondeur qui m'a invitée à laisser mes coordonnées pour qu'on me rappelle. 

Allez, tout n'est pas perdu quand on est en de bonnes mains! Toubib ou.... voisin cligner
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 16.06.17 14:18

et bien tout cela a l'air très positif super avec toutes ces aides que tu mets en place,tu vas pouvoir travailler profondément sur tes traumas et enfin trouver la solution pour que cela s'arrête et que tu puisses enfin dormir tranquille sans avoir besoin de béquille Very Happy .
Tiens nous au courant petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 16.06.17 17:18

C'est une bonne chose au final que tu puisses déterminer ce qui t'empêche de dormir car, à partir de là, tu peux trouver des solutions!! Bon, si ton voisin veut passer toutes ses nuits avec toi, pour moi , je n'y vois pas d'inconvenient, mais c'est peut-être difficile...
Là, il s'agit donc d'un premier problème de protection. Alors tu ne pourrais pas faire poser un super verrou , très puissant, le soir tu pousses devant ta porte, quelque chose qui te protège encore plus et tu prends un couteau avec toi , tu le mets sous ton lit. Tu ne t'en serviras biens sûr pas, mais c'est pour que ton inconscient se sente protéger physiquement.
Ensuite pour faire opposition aux images qui te reviennent de ce qui a pu se passer la nuit, il faut que tu trouves un échapatoire. Il y a un exercice de sophrologie que je vais souvent: je me détends un maximum, je m'imagine dans un paysage qui me plaît, j'essaie de décrire tout ce qu'il pourrait y avoir qui me ferait plaisir. Si je ne suis pas déjà endormi, je regarde un peu plus loin, je vois deux chemins, j'en choisi un, dans ma tête je le visualise point par point, il faut que cette visualisation occupe tout ton esprit, tu continues ainsi jusqu'à une maison, ou une rivière ou autre chose que tu aimes, mais surtout tu monopolises ta pensée sur tous les petits détails, sans en oublier un, des détails que tu aimes, tu les regardes, tu les touches, tu les prends, tu les changes de place....Là, logiquement, avant la fin, ton inconscient sera tellement occupé que tu devrais t'endormir. Au SHALE, j'en connais beaucoup qui faisait cet exercice qui marchait très bien....Tu peux essayer....Tu peux aussi le faire en dehors d'un paysage, dans un magasin, dans une maison ou n'importe où, mais un endroit que tu aimes et où tu te sentes bien!!! smiles

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 16.06.17 18:08

Ouch Shale, je vais faire pipi et prendre une aspirine avant de te lire! Very Happy

Je ne m'endors pas comme ça, ouh là là non! Je suis toujours tendue et agitée dans mon lit, toujours sur le qui-vive, et à mon avis une porte blindée n'y ferait rien car c'est dans ma tête. Comme si le danger pouvait venir de n'importe où. Mon père disait bien : "Chez moi, je vais où je veux et quand je veux". Et il y arrivait toujours. Chez mon voisin, mon père n'a pas accès.... déjà parce qu'il ne sait pas où je suis, et en plus parce que je dors avec un grand costaud qui aurait vite fait de l'envoyer bouler.
Je ne peux pas rester toutes les nuits chez mon voisin, mais il faudrait que je trouve un moyen de dormir chez moi en me sentant en sécurité, et ça je ne sais pas encore comment faire. Mon voisin une fois qu'il dort, il dort, et je peux hurler... il n'entendra rien. Je ne peux donc pas compter sur lui, juste sur le numéro d'appel d'urgence de la Police. Mais allez, qui viendrait chez moi franchement? Personne.... ce sont vraiment des terreurs du passés qui me hantent encore.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum