Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 16 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Chipottepas, lullaby77

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 1/1/2018, 18:41

Oui, mais Léo mon petit fils n'a rien à faire là dedans!!!!! n'importe quoi

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 1/1/2018, 19:10

mais on ne parlait pas de léo ton petit fils!!!! mais du léopard grosse colère

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 1/1/2018, 19:19

Vous êtes sottes! Very Happy

Et moi je vais lâcher une patate! 
On dit que la maladie alcoolique est la maladie des émotions. Mais si elle était aussi la maladie de la relation avec les autres?
Là je réfléchis toute seule, mais ça fait un bail que j'y pense. A force d'avoir fréquenté des MAB et des malades alcooliques ça me saute presqu'aux yeux. L'alcool ne nous a pas isolés, il a "juste" accentué une distance qui était déjà là. C'est vrai aussi pour d'autres formes de drogues... quand je revois maintenant mon ami Guillaume après 20 ans d'éloignement, et lui plus de dix ou quinze ans d'abstinence de toute drogue, il est aussi isolé et maladroit dans ses relations qu'avant, même pire! Ce n'est que par écrit qu'il arrive à me dire ce qu'il a sur le coeur, alors que j'étais là près de lui 5 minutes avant. Et je m'y reconnais bien là aussi je dois dire Rolling Eyes

Toute forme d'addiction serait-elle liée à la relation avec autrui?

Attention je lance une nouvelle théorie et je vais bientôt écrire un bouquin! Very Happy
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 1/1/2018, 19:28

Il est fort possible que la faille qui s'est produite dans notre construction psychologique dans notre petite enfance ait créé un éloignement par rapport aux autres, voir une asociabilité...Je suis aussi assez peu sociable, mais c'est vraiment mon caractère: faire ce que je veux, quand je veux , comme je veux, sans contrainte de quelques sortes qu'elles soient... Alors oui, je pense que mon comportement remonte à ma petite enfance, j'ai essayé de le combler avec l'alcool avant de m'y habituer et de l'accepter quand j'ai arrêté l'alcool. Je suis comme ça, ça ne me dérange pas et si ça dérange les autres et bien tant pis!!! smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 1/1/2018, 20:13

Tu me fais rire Shale! mort de rire
Note que c'est tout moi ça aussi : faire ce que je veux, quand je veux, comme je veux, et surtout qu'on ne vienne pas me contrarier! Very Happy Mais du coup, comme une enfant unique pourrie gâtée (que je n'étais pas du tout pourtant) j'envoyais balader les copines que mes parents me mettaient dans les pattes, et je ne voulais pas partager mes jouets. Je voulais encore moins partager mon monde imaginaire, ça c'était réservé à ma voisine, et encore. 
Quand j'étais petite, j'avais inventé une chanson en Néerlandais que je peux plus ou moins traduire comme ceci : "Pascale, toute seule le long d'une maison". 

Après l'âge de 20 ans je suis devenue sociable, même très sociable! Mais très rares étaient ceux et celles qui pouvaient vraiment me connaître. 

Et quand j'entends les témoignages des membres des MAB, je relève ça... cette solitude qu'on a supportée étant enfant, une difficulté à établir des relations sociales ensuite, puis cette incapacité à établir une ou des vraies relations. 
Quand j'écoute les personnes qui ont pris des drogues, même chose...
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 1/1/2018, 20:45

Tes interrogations sont intéressantes. C'est vrai que beaucoup de malades alcooliques se servent de l'alcool pour être sociable, parler avec les autres, tout en buvant un coup...Mais au fond, sans alcool, ce sont sans doute des personnes asociales qui masque ce problème sous l'alcool...Cette asociabilité ne vient pas de l'alcool, à mon avis mais vient plutôt de cette faille que nous avons eu dans notre construction psychologique, à l'âge de la petite enfance....
Si tu veux en parler sur la page facebook, ce serait bien d'en discuter là bas aussi, on voit rarement les choses sous ce jour là et pourtant, il me semble que c'est la bonne façon d'aborder ce défaut de sociabilité!!! coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 1/1/2018, 22:30

Ah mais je n'ai jamais dit que ça vient de l'alcool, au contraire, si tu me lis bien (et que ma Babou veut bien faire autre chose que venir sur mon ordi, pardon, mon Mac!)... le "handicap" social est à mon avis bien antérieur à l'alcool et à toute prise de drogue. 
Maintenant je sais ce que je veux dire : cette incapacité à nouer des relations vraiment proches, incapacité ou peur de l'intimité, peur de se laisser aller, de s'abandonner afin de pouvoir rencontrer l'autre dans sa propre intimité, ses propres failles, sans avoir la trouille au ventre. Parce que non, l'autre en face de nous n'est jamais l'être fort, invincible et inébranable qu'on le croit.... et à lui aussi ça lui ferait des fois du bien de venir poser ses doutes et ses peurs s'il le pouvait. 

Je me fais mieux comprendre là? smiles
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 1/1/2018, 23:41

Je suis d'accord avec toi mais c'est aussi une nouvelle façon de voir les choses et c'est en ça que c'est important et intéressant . Souvent on attribue notre asociabilité à l'alcool alors qu'en fait , elle est bien antérieur à l'alcool, celui ci étant censé la compenser..
C'est un sujet à discuter. Demain je le mets dans débats et sujet de fond... smiles coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 2/1/2018, 00:36

Je n'ai pas inventé le fil à couper le beurre hein! Very Happy

Bien sûr l'alcool nous rend asocial et isolé, mais ça c'est dans un second temps. Dans un premier temps, je pense qu'il y a un noeud, bien avant que l'alcool n'entre en scène. Chez certains ce sera l'alcoolisme mondain, chez d'autres l'alcool pour oser être en groupe et/ou parler en public. Ca c'est l'alcoolisme le plus typique et le plus visible. 
Chez d'autres, l'alcool se fera nettement plus discret et son but ne sautera pas aux yeux.  
Pourtant, chez les uns comme chez les autres, il y a un grand fond de solitude (réelle ou ressentie comme telle) et une grande difficulté à établir des relations proches avec autrui, vraiment proches, qui briseraient cette solitude mais cette solitude fait aussi une forme de sécurité. Ce que je dis là, je ne le tire forcément pas de mon chapeau, mais ça m'y fait penser à force de fréquenter les MAB et avoir aussi entendu des personnes anciennement aux prises avec diverses drogues. 

Moi-même je suis très, très sociable! Very Happy Sauf le matin. Faut pas me parler avant 10h Rolling Eyes Je suis hyper sociable avec les chiens et les chats, là aucun problème! C'est quand les gens arrivent que ça coince siffler mort de rire
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 2/1/2018, 17:54

ça me parle beaucoup ce que tu dis Lisa,je suis bien dans ma solitude,je me sens protégée et en sécurité.Je ne reçois pratiquement personne chez moi à part des enfants et je ne vais pas non plus chez les autres,de toute façon,je n'y suis pas invitée.Je n'ai qu'une seule amie,je ne sors jamais,ne vais pas au restaurant ni autres sorties.Je me sens mal dès qu'il y a plus de 3 personnes,je ne peux pas parler et je m'isole.Quant à l'intimité,là encore tu as vu juste,je ne me laisse jamais allée et je crois que je n'ai jamais réussi à vivre la même intimité que mon partenaire,toujours bloquée quelque part ,retranchée en moi pour ne pas m'abandonner.
j'ai beaucoup de mal à aller vers mon conjoint,une retenue qi n'est pas anodine.C'est vrai que l'alcool m'avait enlevé toutes ces barrières et je n'ai jamais réussi à les oter,elles se sont remises d'elle même dès que j'ai arrêté de boire Crying or Very sad
je vis seule avec mes deux enfants et je ne suis pas sure que je pourrai vivre avec un adulte chez moi ,je m'en suis rendue compte il n'y a pas si longtemps. Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Moinette le 2/1/2018, 20:56

Asociale, oui, moi aussi, je le suis…En fait, je vis seule et moi aussi, depuis récemment, je me suis dit que je ne sais pas si j’aurais envie de vivre au quotidien avec un homme.
Je pense comme vous que j’avais ce problème avant de tomber dans l’alcool.
Le pan « vie amoureuse » est le côté de ma vie qui a le plus foiré !! Par contre, en amitié, cela fonctionne mieux….


Maintenant que je ne bois plus, je découvre pour l’instant des comportements que j’attribuais à l’alcool, mais dont je me rends compte qu’ils étaient déjà là auparavant. Ils n’ont été qu’amplifiés par l’alcool. Des comportements à travailler !!


Et pourtant paradoxalement, depuis que je ne bois plus, mes attitudes avec les autres ont radicalement changées. J’évite moins les gens, puisque je ne »dois » plus boire seule.
D’ailleurs, une voisine vient de m’inviter à manger chez elle jeudi…impensable du temps où je buvais. bras crois
avatar
Moinette
Habitué
Habitué

Féminin 05/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 4/1/2018, 18:51

Shale, je ne vois rien dans "Débats - sujets de fond", c'est normal docteur? Rolling Eyes

Cristal, je te comprends vraiment très bien! 
Je suis bien dans ma solitude aussi, c'est sécurisant... mais je n'y suis pas toujours bien, et il m'arrive de ressentir un manque. Ce manque, je l'avais déjà bien avant l'alcool, je l'avais même déjà dans mon enfance. 
Les grands groupes je n'aime pas ça non plus, 3-4 personnes c'est très bien mais pas plus, sinon moi aussi je m'isole et ceux qui me connaissent plus bavarde et plus liante se demandent alors ce qu'il m'arrive Rolling Eyes
J'aime bien les petits comités. Là oui, je suis sociable smiles Mais pas jusqu'au bout de la nuit hein... au bout de quelques heures j'ai besoin de me retrouver et je m'en vais cligner

L'intimité est difficile pour moi aussi... à un certain stade je "bloque", et ça se traduit par le fait que je me mets tout à coup à faire l'andouille (l'humour est parfois une vraie barrière!), à changer de sujet toutes les 30 secondes, à ne pas tenir en place, etc. Je voudrais toutefois progresser! Mais c'est comme si un ange tout-puissant devait me tenir la main pour oser m'aventurer dans une rencontre avec l'autre où je pourrais me laisser aller sans être morte de trouille d'être blessée dans ce qui m'est le plus délicat...
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 4/1/2018, 18:57

Moinette, comme toi et comme Cristal, je ne suis pas sûre non plus de pouvoir ni de vouloir encore vivre avec un homme. 
J'ai été plusieurs fois blessée, et maintenant mon chez-moi c'est ma sécurité, c'est mon havre de paix. 
Et puis à mon avis plus le temps passe en tant que célibataire, plus les habitudes s'installent et moins il est facile de s'adapter à une vie commune. Je ne pourrais en tous cas plus faire les compromis que j'ai faits il y a 10 ans. 

Moi aussi ça a toujours nettement mieux fonctionné sur le plan amical que sur le plan amoureux. Ce n'est pas anodin... On ne vit pas avec nos amis, d'une part, et d'autre part les relations amoureuses avec leurs sentiments et émotions réveillent en nous plein plein de choses qui sont beaucoup plus difficiles à gérer que dans une relation d'amitié.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 4/1/2018, 19:10

Lisa, je viens de mettre quelques phrases dans débats et sujets de fond....Excuse moi, j'avais oublié!!! smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 4/1/2018, 19:15

Mais c'est comme si un ange tout-puissant devait me tenir la main pour oser m'aventurer dans une rencontre avec l'autre où je pourrais me laisser aller sans être morte de trouille d'être blessée dans ce qui m'est le plus délicat...

c'est tout à fait ça lisa,je n'aurais pas pu mieux le dire!!et le pire,c'est que c'est encore valable aujourd'hui alors que je vis toujours ma vie amoureuse avec le père de ma fille,je suis toujours aussi gauche et mal à l'aise dans l'intimité Embarassed et ce qui n'arrange rien,c'est qu'il est encore pire que moi  consoler sauf que pour lui,ce n'est pas la peur du rejet ou de mal faire,c'est juste le manque d'expérience. Mais très souvent,par peur d'être rejetée ou blessée,c'est moi qui lui rentre dedans Crying or Very sad
c'est fou comme l'enfance peut marquer à tout jamais une vie,même quand on a bien travaillé sur soi,quand on a appris à s'aimer,qu'on a pardonné à nos parents ou réparé les failles d'antan;on garde ces déchirures présentes et elles nous pourrissent encore la vie.
Quand je suis fatiguée,je retombe dans mes vieux schémas de dévalorisation et alors je me sens très con en face des autres,peut être aussi pour cela que je suis bien seule  Embarassed

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 4/1/2018, 19:41

Cristal, quand tu es fatiguée, c'est normal que tu retombes dans tes vieux schémas. La fatigue c'est un poison, et peut-être surtout pour nous... du moins j'en sais quelque chose Rolling Eyes 

Bien sûr parfois tu lui rentres dedans... J'ai connu ça aussi. La meilleure défense c'est l'attaque ne dit-on pas Rolling Eyes Moi aussi je rentrais dans le lard de mon copain, lui posant mille questions, lui reprochant de ne pas se livrer, de ne pas être sincère, etc... En fait je lui reprochais ce dont moi-même je n'étais pas capable! Plus facile évidemment de s'attaquer à autrui plutôt que de regarder en soi Rolling Eyes

Eh oui c'est fou comme une enfance peut marquer toute une vie! Là tu ne crois pas si bien dire. Parfois quand on croit être "arrivé", on se rend compte qu'on a encore plein de pain sur la planche...
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 4/1/2018, 21:10

oui,tu as raison !! à se demander si on peut arriver à tout réparer dans une vie  Rolling Eyes peut être faut il seulement s'adapter à ce que l'on est sans vouloir à tout prix tout réparer et tout comprendre.Mais il faudrait à ce moment là arrêter d'en vouloir trop et se contenter de ce que l'on a déjà...Difficile quand on est en permanence entrain de chercher de nouveaux défis  Rolling Eyes consoler et plus ils sont inaccessible et plus on les veut  :goul:En tout cas,comme tu le dis,on a encore du pain sur la planche  pfff

mais puisqu'on est sur ton fil,tu commences par quoi???  Very Happy

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 4/1/2018, 21:29

Je ne pense pas qu'on puisse tout réparer dans une vie. Déjà l'éducation de ma Babou en 12 ans je n'y arrive pas, elle vient encore de sauter sur la table et de frotter son nez sur le coin de l'écran! Very Happy 
La perfection on ne l'atteindra jamais. Le meilleur de nous-même par contre, on peut tendre vers ça en continuant à évoluer. 

Je commence par quoi? Mais rhaaaaaaa mes problèmes de sommeil! 
Mon psychiatre pense que je prends peut-être le problème à l'envers. Mais je ne vais pas encore attendre 10 ans que mes problèmes de sommeil se résolvent de manière "douce" et lente... j'en ai marre! 
Je veux dormir la nuit et être active la journée. Je pense que quand j'y arriverai, je pourrai postuler pour un job. Même si je ne suis pas encore parfaitement prête sur le plan émotionnel. Mais il faut bien que j'avance...
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 4/1/2018, 21:36

je pense aussi que tu ne prends pas le problème dans le bon sens!! tes problèmes de sommeil se résoudront quand tu auras travaillé sur le noeud de ton histoire  petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 4/1/2018, 21:56

Peut-être oui, mais en attendant il faut que j'avance, il faut que je bosse... Ca me stresse à mort d'être inactive sur le plan du travail. Je ne veux plus rester encore des lustres comme ça sur la Mutuelle... 
Si j'arrive à dormir la nuit et à assurer la journée, je pense que je pourrais être capable de bosser, tout en continuant le travail psy.
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 4/1/2018, 22:11

est ce qu'il faut que tu dormes la nuit avant de trouver un travail ou est ce le travail qui va te permettre de dormir la nuit?? c'est ça aussi qu'il faut voir petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 4/1/2018, 22:26

Je pense que dans un premier temps il faut que je dorme la nuit. Sinon, je vais craquer après 2 ou 3 jours si je ne dors pas Rolling Eyes 
Un travail m'aidera peut-être à dormir la nuit, je l'espère!
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  cristal le 4/1/2018, 22:33

un bon travail psy aussi  Very Happy
tu vas y arriver Lisa,tu es capable de surmonter ta peur de travailler,c'est peut être ça aussi qui t'empêche de dormir,tu sais inconsciemment que si tu dors,tu risques de retourner travailler  anxieux c'est pour cela que je te dis qu'il faut trouver le bon bout de la ficelle pour avancer  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  SHALE le 4/1/2018, 22:34

Lisa, puisque tu as remarqué que le lexomil par exemple qui est surtout un relaxant, t'aide à dormir, pourquoi ne pas en prendre pour te réhabituer à avoir des heures de sommeil normal.....Le lexomil même s'il peut y avoir accoutumance, tu t'en débarrasseras après, là, le plus urgent c'est de retrouver un sommeil normal
Alors arrête tes appréhensions sur les médicaments, le reste ne marche pas, tu le sais bien....Même les somnifères ne marchent pas car il faut un médicament qui te détende et empêche ton corps d'être en activité contre ton gré....Si tu es détendu, tu dormiras, d'ailleurs tu l'as dit toi même.
Alors qu'attends tu ???? Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Lisa le 4/1/2018, 23:03

Le Lexomil est encore un truc sujet à accoutumance, et justement j'essaie de me débarrasser de tous ces trucs. Je m'y habitue trop vite et il me faut des doses de cheval pour que ça fasse effet. 
Le Dominal est typiquement un médoc qui réduit l'agitation et apparemment ça me réussit bien, à voir...
avatar
Lisa
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le monde soignant par rapport à l'alcoolisme et aux insomnies

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum