Navigation











Forum



















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Faire un sevrage.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Arrêter l'alcool..

Message  SHALE le 4/1/2010, 21:01

Très souvent je vois des membres qui essaient d'arrêter seuls leur consommation d'alcool. A chaque fois, ça m'interpelle car il peut y avoir un réel danger. Je vais essayer de préciser les choses.

- Si un MA n'est pas dépendant physiquement, s'il peut se passer d'alcool pendant deux ou trois jours, là, oui, il peut arrêter seul, en pensant à bien s'hydrater avec de l'eau sucrée pour compenser le sucre contenu dans l'alcooL Il peut aussi prendre du magnésium qui aide au sevrage et des vitamines B détruites en général par l'alcool.

- Si un MA est dépendant physiquement (tremblement, besoin de consommer dés le matin, ne penser qu'à trouver sa dose d'alcool, ne vivre que pour ça), là il y a des risques à faire un sevrage brutal. Si ces personnes arrêtent l'alcool d'un seul coup, ils peuvent faire au mieux des crises d'épilepsie, au pire des crises de déliriums tremens qui peuvent elles, être mortelles. Dans ce deuxième cas, toujours voir son médecin avant d'arrêter l'alcool, il vous donnera des médicaments pour commencer le sevrage sans risque. Il pourra aussi mettre en place un calendrier pour arriver peu à peu au zéro alcool.
C'est paradoxal, mais arrêter l'alcool peut être dangereux si on le fait seul et sans prendre de précautions, notamment médicales.

Ne prenez aucun risque, consulter votre médecin avant.


Dernière édition par SHALE le 23/3/2013, 19:38, édité 1 fois

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

T AS SANS DOUTE RAISON

Message  betti le 30/10/2010, 22:47

mais moi j ai des anxiolitique,des exomil du vératran et de l atarax plus mon antidep qu est un truc qui calme,je craint pas le manque, j ai déja eu des délirium,tu les sent venir 3 seconde avant,
avatar
betti
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 27/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  SHALE le 31/10/2010, 00:06

A part que les médicaments que tu prends sont potentialisés par l'alcool ce qui transforme leur efficacité et les rend souvent inactifs voir inutiles... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

SHALE A TOTALEMENT RAISON !!!

Message  Eithne le 8/1/2011, 09:08

Des conseils de Shale, il en va de votre VIE. Si vous êtes sûrs de ne pas être dépendant physiquement, c'est à dire si vous pouvez demeurer 3 jours abstinents, malgré que cela ne soit pas recommandable vous pouvez tenter mais gare à l'échec... Le mieux est d'aller voir votre généraliste ou un alcoologue et de lui en parler malgré qu'il soit difficile de parler à un tiers de son alcoolisme, vous franchissez le pas sur le forum, alors pourquoi ne pas aller consulter ?
Quant au cas de dépendance physique, il faut aller voir OBLIGATOIREMENT votre généraliste ou un alcoologue afin de pouvoir définir une stratégie de sevrage. En ambulatoire ou en hospitalisation, vous verrez à vous deux ce qui est le mieux.
Puis par la suite ce qui serait bien dans les deux cas pour ne pas replonger continuer à poster sur ce forum ainsi qu'une fois par semaine aller aux MAB parler de votre expérience pour aider les autres.
avatar
Eithne
Arrivant
Arrivant

Masculin 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  Hope le 17/1/2011, 19:59

C'est dingue parce que le psychiatre de mon mari lui a toujours dit l'inverse, que s'il voulait arrêter de boire il ne pourrait le faire que d'un coup, mais sans jamais parler des risques !!

C'est peut être aussi parce qu'il a déjà un traitement important (antidépresseur, zyprexa et valium + somnifère), personne n'a jamais voulu lui donner un "médicament de substitution", ni à l'hôpital ni le psy du CMP ... pourtant il paraît qu'il en existe ? Je sais que le valium est prescrit dans ces cas car il aide mais ce n'est pas un vrai médicament de substitution.

avatar
Hope
Arrivant
Arrivant

Féminin 16/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  cristal le 17/1/2011, 20:31

un sevrage alcoolique si l'on est dependant physique doit etre absolument suivi par un medecin,on peut arriver a dire a un malade alcoolique de boire de l'alcool si il sent que cela ne va pas.
Il ne faut pas jouer avec le sevrage,ça peut etre très dangereux!!!

au bout de 4 ou 5 jours,il n'y a plus de danger mais les premiers jours sont a surveiller de près.
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  SHALE le 17/1/2011, 22:29

Je ne connais pas de produit de substitution pour l'alcool. Pour l'héroïne tu as la méthadone mais pour l'alcool, non... Mais par contre il existe des médicaments qui aident à ne pas trop avoir envie de boire de l'alcool: aotal, revia, baclofène.
Il y a aussi un médicament mais qui est rarement prescrit car il est dangereux avec de l'alcool c'est l'espéral. C'est ce qu'on appelle un "médicament flic". Quand tu le prends le matin, tu n'as pas intérêt à boire une goutte d'alcool sinon tu es malade comme un chien, le problème est qu'il existe des risques cardiaques et qu'il y a déjà eu des morts en le mélangeant à l'alcool.
Il ne faut l'utiliser que sous surveillance médicale.
Par contre si ton mari boit , les médicaments qu'il prend ne doivent pas faire l'effet escompté, ils sont incompatibles avec l'alcool.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

allcolique abstinen

Message  sandra290 le 24/11/2011, 09:54

bonjour je suis allcolique et abstinente depuid 3moi et fiere de lettre mais jai encore dure jai arrete par moi meme avec du campral et triapridal mais je buvais tout de meme jai manque de perdre mon mari mes enfant et malgree tout sa je ne pensai que de boire par peine ou par colere pendant des annee jai 45ans pui javais tellement du degout que jai descidee de faire ma 1 premiere cure de moi meme sa a duree 15 jour et depuis je vais dans un MAB cela me fait du bien si vous avee des quetions je suis la

sandra290
Arrivant
Arrivant

Féminin 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  SHALE le 24/11/2011, 10:24

Bonjour Sandra. Tout d'abord j'ai édité ton post car on ne mentionne pas le nom des MAB, c'est interdit par la charte du forum.
Si tu peux aussi passer par le forum "présentation" pour nous parler un peu de toi, ce serait une bonne chose...Merci à toi et bienvenue sur Onsaide. smiles petits coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  tonioni le 24/11/2011, 21:22

C'est quoi un MAB ? bref.... mais quand je lis ton post du début, je suis pas alcoolique, ou j'ai mal lu....ou j'aime ça.....attention, je me suis fais jeter de forums parce que j'avais dis ça.....
m
Moi, je sui fumeur et je bois surement plus que la moyenne, et tout seul...... quand on boit tout seul, on est alcoolique non ?
pas besoin de situation precaire etc.... j'ai tout ce que je veux , bon taf, enfants, bon divorcé.... mais seul....le soir, je rentre, hop, ordi, sky et clops.....je dors pas aprés, et je me dégoute....
avatar
tonioni
Assidu
Assidu

Masculin 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  SHALE le 24/11/2011, 21:32

Un MAB c'est un mouvement d'anciens buveurs. Si tu n'avais pas de problèmes alcool, je ne pense pas que tu perdrais ton temps sur les forums alcool.
Tu bois seul, oui, c'est déjà un signe, comme tu as pu le lire, ce n'est pas tant la quantité que la façon de boire qui est importante.
Mais nous en parlerons sur ton post dans témoignages. smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

allcolique abstinante

Message  sandra290 le 26/11/2011, 09:15

bonjour a vous tous je ne sais pas comment on fait pour le post de la presentation merci de maide Rolling Eyes

sandra290
Arrivant
Arrivant

Féminin 24/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  cristal le 26/11/2011, 11:06

tu l'as déja fait sandra Very Happy

maintenant,tu peux ouvrir un post a toi dans la rubrique "vos témoignages sur l'alcool"

tu cliques sur cette rubrique,tu cliques sur "nouveau" tu mets un titre et tu ecris ton texte et tu fais "envoyer".
tu me dis si tu n'y arrives pas,on va faire cela ensemble

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

arreter l alccool

Message  BLEYS le 10/5/2012, 20:46

je suis en train de lire tous les anciens messages
c est tres bien expliqué merci

BLEYS
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 03/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

un verdict qui n'en sera sans doute pas un, stricto senso

Message  lolo6 le 30/6/2012, 04:49

[quote="SHALE"]Très souvent je vois des membres qui essaient d'arrêter seuls leur consommation d'alcool. A chaque fois, ça m'interpelle car il peut y avoir un réel danger. Je vais essayer de préciser les choses.

-Bon, pour moi c'est sans doute foutu? solltions palliatives, c'est tout
Désolée pour ce message d'insomniaque. Personne ne nous a dit ce qu''était l'alcool. J'en parle beaucoup à mon fils, il en a trop vu.
avatar
lolo6
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 24/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

nouveau

Message  brinks le 13/7/2012, 13:40

betti a écrit:mais moi j ai des anxiolitique,des exomil du vératran et de l atarax plus mon antidep qu est un truc qui calme,je craint pas le manque, j ai déja eu des délirium,tu les sent venir 3 seconde avant,
bjr a tous je suis nouveau sur le site et je suis a j+7 sans alcool et sans aide medicamenteuse...je tien je tien.. Rolling Eyes

brinks
Arrivant
Arrivant

Masculin 13/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  cristal le 13/7/2012, 13:47

tu as ouvert un post ds "témoignages" je t'ai répondu là bas et on va continuer là bas ok??
tu cliques sur "répondre" et on va apprendre a se connaitre

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  richard 1 le 4/10/2012, 21:53

Personellement je trouve qu'il est tres difficile de trouver du soutient pour arreter l'alcool.
Je ne bois plus depuis 1 an et j'ai du arrete tous seul.(lecture d'un bouquin allen carr)
Avant mon arret j'ai consulté medecin generaliste qui m'a proposé une cure(je suis chef d'entreprise 46 ans, marié deux enfant, je ne pouvais pas m'absenter pendant plusieurs semaine et j'en avais pas l'envie)
J'ai appelé plusieurs alcoologues: j'avais toujours des rendez vous plusieurs semaines apres mon coup de tel.(dans un sens je pouvais encore boire pendant quelques semaines!!!!)
J'ai telephone a une association(j'ai eu l'impression que mon interlocutrice n'etait pas dans son etat normal)
Enfin bref j'avais l'impression que mon destin était de continuer à boire(je n'avais pas de dependance physique), (je buvais 2 bouteilles de champagne en moyenne par soir et plus si je sortais)
J'ai du me resoudre à me debrouiller tous seul.
Lorsque je lis votre forum, j'aurais bien aimé vous connaitre des le debut de mon arrret afin de parler avec vous.
Des que j'ai arrete de boire je me suis remis au sport(je suis un ancien sportif) et cela m'a enormement aidé.(triathlon: natation,velo ,course à pied)
Si je peux me permettre un conseil: faites du sport et redecouvrer cette envie de vivre, de respirer, de regarder, sentir,courrir,nager,faire du velo. Je me suis rapellé tous ces moments de bonheur enfant lorsque nous courions,nagions ,faisions du velo.
A propos nous pourrions lancer un jour un debat sur l'alcool et le sport chez les jeunes sportifs.
J'ai été scandalisé lors de m'a premiere competition(chamionnat du rhone d'aquathlon(natation et ensuite course a pied) toutes categories de poussin a veteran).
Lors du retrait des dossards, nous recevions un petit sac avec notre dossard, bonnet de bain et une biere.
Ensuite à la fin de la course, il y avait un stand ou nous pouvions boire des bieres gratuitement.
J'ai vu des jeunes aller se desalterer à la biere.
Enfin bref cela fera l'objet d'un autre debat mais vraiment aillant deux enfants sportif cela m'inquiete car je crains qu'il decouvre l'alcool a travers le sport.(troisieme mi temps ect...)
Excusez moi pour les fautes mais je n'ai pas l'habitude d'ecrire et encore moins de taper sur un clavier.

richard 1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 04/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  SHALE le 4/10/2012, 21:56

C'est vrai qu'entre l'alcool des troisièmes mi temps, le dopage et autre, l'image du sport en prend un coup. Pourtant tu as raison c'est une très bonne façon de retrouver un équilibre et de booster nos endorphines, quoique pour ma part je ne suis pas du tout sportive, mais je conçois tout à fait que le sport puisse aider pas mal de MA à s'en sortir... smiles coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

réponse pour RICHARD mais je ne sais pas trop comment m'y prendre au milieu de la discussion

Message  enzorol le 26/12/2012, 15:44

[quote="richard 1"]Personellement je trouve qu'il est tres difficile de trouver du soutient pour arreter l'alcool.
Je ne bois plus depuis 1 an et j'ai du arrete tous seul.(lecture d'un bouquin allen carr)
Avant mon arret j'ai consulté medecin generaliste qui m'a proposé une cure(je suis chef d'entreprise 46 ans, marié deux enfant, je ne pouvais pas m'absenter pendant plusieurs semaine et j'en avais pas l'envie)
J'ai appelé plusieurs alcoologues: j'avais toujours des rendez vous plusieurs semaines apres mon coup de tel.(dans un sens je pouvais encore boire pendant quelques semaines!!!!)
J'ai telephone a une association(j'ai eu l'impression que mon interlocutrice n'etait pas dans son etat normal)
Enfin bref j'avais l'impression que mon destin était de continuer à boire(je n'avais pas de dependance physique), (je buvais 2 bouteilles de champagne en moyenne par soir et plus si je sortais)
J'ai du me resoudre à me debrouiller tous seul.

bref, je suis pile dans la même situation car on m'a proposé une cure d'une semaine mais pas de téléphone ordi etc et c'est compliquée pour moi car j'ai une grosse pression de mes clients!!! j'ai pensé dire que je partais à l'étranger mais comment être sereine! photo

idem pour les rvs avec les alcoologues, il faudrait un service d'urgence car les délais sont longs et la motiv retombe!
un médecin ami m'a prescrit l'aotal mais je ne vois pas bien la différence?
avec vous eu un traitement médicament ou juste arrêt sans rien?
je n'ai pas de dépendance physique
merci en tous les cas c'est un témoignage qui me parle
bravo
avatar
enzorol
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  SHALE le 26/12/2012, 17:10

Je préfère te répondre dans témoignage, sur ton fil...

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

j'arrete seule, comme il y a 20 ans avec le tabac

Message  signara le 13/1/2013, 01:35

comme pour le tabac il y a 20 ans (3 paquets par jour) j'ai ruminé mon envie d'arreter de boire pendant plusieurs semaines et samedi dernier, j'ai organisé ma consommation de manière à ce qu'il n'y ait plus d'alcool à la maison le lundi. j'ai 52 ans presque 53, decidé de perdre du poids et de reprendre ma vie en main.
l'acool (bière, vin, à la fin une bouteille de vin et 2 à 3 bières de 0,5l par jour) ne m'a jamais empechée de travailler et je peux rester plusieurs jours sans boire. mais dès que je rentre à la maison, (je vis seule) je m'y remets sans moderation. le comble est que dans ma vie sociale, je bois tres moderement : le 24 decembre par exemple, on m'a proposé du vin, et je me suis abstenue. j'ai juste bu 2 verres de mousseux avec mes hotes, pour ensuite descendre 2 bieres une fois à la maison.
Etonnament, à part des quantités astronomiques d'infusion + thé vert ou noir (1,5l) et de liquides legèrement sucrés, tout va globalement bien. je me suis mise au chocolat noir et aux cacahuetes et autres amandes, mais j'ai decidé de partager systematiquement avec mon chien (pas le chocolat!!!) pour ne pas hypothéquer ma perte de poids esperée.
A part une grosse fatigue (mais je suis fibromyalgique et ça ne me change pas vraiment), des nausées et des violents maux de tete (doliprane 1000 que je prends dejà pour mes douleurs fibromyalgiques) les 3e et 4e jours, je me sens sereine, fière de moi. sans sentiment de manque physique ou psychique particulier.
Pour eviter les insomnies, je prends 1/2 comprimé de ceterizine le soir, mon traitement de fonds contre les allergies et puis 3 pressions d'huile essentielle relaxante une fois au lit.
actuellement je travaille à la maison et je m'ecoute physiquement : sieste et quelques exercices (tres peu) de musculation pour perdre du ventre.
je promène ma chienne 2X 1/2h par jour par tous les temps et j'y retrouve un certain plaisir (plus de gueule de bois à 6h du matin, les membres moins raides...) j'ai meme entrepris de lui apprendre à jouer (c'etait une trauma au stade 3 du syndrome de privation sensorielle quand je l'ai adoptée il y a 2 ans) Elle m'a aidee à me decentrer apres une depression qui a duré 2 ans.
je suis confiante, forte de ma precedente victoire sur le tabac: je n'ai pas fumé depuis 1993!!! et depuis plusieurs années je ne reve plus que je fume , meme si parfois l'envie me remplit les narines: je n'ai jamais arrété de frequenter des fumeurs
le mal de tete revient progressivement (je m'alcoolisais surtout le soir) , je vais prendre un doliprane
à bientot

signara
Arrivant
Arrivant

Féminin 13/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  SHALE le 13/1/2013, 11:55

Je vais mettre ton post dans le forum "témoignages" où il sera mieux à sa place.... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Arrêter seul, ou ne plus arrêter…

Message  redj le 12/2/2013, 21:22

Pour ma part, je ne vois plus d'autres solution que d'y arriver seul: après 8 ans d'abstinence totale, ce fut la rechute et depuis plus de 20 ans, rien n'y fait, côté démarches… Groupes de soutient (m'y suis beaucoup impliqué) thérapies (jusqu'à 10 mois!) détoxes (je ne les compte plus!) spiritualité, bénévolat, persistence et acceptation, cheminement intérieur et échanges avec parents sur mon historique de vie —jusqu'à la naissance, ou presque— lâcher-prise… des années, dis-je, et rien n'y fait!
Aujourd'hui je suis en mode survie: depuis environ un an, j'ai décidé d'abandonner toutes démarches!
Mais mon expérience me permet de faire des sevrages, même les plus difficiles! Ne jamais couper la consommation d'un seul coup! (le corps ne le prendrait pas!).
Au Québec, le système semble différent: même en urgence psy (amené là par la police) on m'a dit "Cesses de consommer pour 90 jours, puis reviens nous voir…" (ça m'est arrivé 2 fois, en psychiatrie!) On te retourne chez toi.
En détox, c'est sensiblement pareil: Je fais les 14 jrs (norme baissée à 10) mais si peu de suivis possibles sinon un suivi externe (avec un TS) qui prend 2 mois à obtenir…
Les médecins? c'est presque impossible d'avoir un suivi: juste des doc "sans-rendez-vous" qui tiennent davantage à notre "Carte Soleil" qu'à notre mieux être…

Bref, outre me laisser aller et en périr il me reste un espoir: vu mon isolement devenu aussi chronique que mon alcoolisme, il me reste l'outil web (votre site m'a allumé!) et je vais donc tenter une nouvelle offensive —seul pour l'arrêt— sachant que je ne suis pas seul, pour le reste!

Voilà, j'ai mis le pied dans l'engrenage! La foi y est, y a tjrs été! Maintenant: à l'action!
___________________________________
J'ai juste deux problème:
1- Les être humain sont cons!
2- Je suis un être humain!
Embarassed
___________________________________
Merci d'être là!
RedJ
avatar
redj
Arrivant
Arrivant

Masculin 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  SHALE le 12/2/2013, 21:36

J'ai déplacé ton post un peu plus bas dans les témoignages alcool, là tu as ton fil d'ouvert. Tu as posté dans les annonces qu'on garde en post-it pour ne pas les perdre dans le forum

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire un sevrage.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum