Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 35 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 32 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chouchou, Paco, SHALE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Avorter ou faire confiance a sa cure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  TROUILLARDE le 23.02.16 11:45

Bonjour  , je découvre votre forum à la recherche d'une petite lumière dans le brouillard .
En couple depuis quelques années  j'ai vu mon homme s'enfoncer, à l'image de toutes ses fréquentations qui consomment les bières extra fortes bon marché et le mousseux bas de gamme comme de l'eau .Nous sommes sur un choc culturel en Afrique il est normal de s'assoir et de poser plusieurs bières au pied de sa chaise, c'est la tradition et le respect du grand frère.
Très vite ces fichues bières qui attaquent le cerveau ont fait leur apparition dans nos frigo , le lien était créé, la dépendance avait tissé sa toile. Tous les soirs même quand il terminait tard le travail , un détour s'imposait pour trouver les petites épiceries de nuit et rentrer en cachet 2-3 canettes cachés dans pauvre petit sac en plastique.
notre vie est devenue tristesse  avec les bouteilles vides  cachées dans le jardin , dans les arbres , le tas de bois ......avec cette odeur horrible dans notre chambre qui me donne l'impression de partager mon lit avec une bouteille ouverte ... et puis les week end  où là c'est la décadence complètes, on parle de 10-15 biéres ( 50 cl) dans la soirée , les scènes incompréhensibles , les disputes et reproches illogiques, la jalousie maladive  et les menaces de  coup de point ...Malheureusement la dégradation et l'aggréssivité  est venue vite , d'un coup .....et je venais juste de découvrir que j'étais enceinte ....aujourd'hui je dois prendre une décision suite a une ultime dispute où j'ai eu peur de lui ....ce n'est pas une vie, nous sommes une famille recomposée et il ya des enfants a protéger.....je lui ai demandé de partir malgré mes sentiments  mais je suis impuissante ,je ne peux plus l'aider .....il a longtemps nié le problème , aujourd'hui il vient de m'apprendre qu'il a un rdv dans un centre , on lui propose une cure de 2 mois .......je sais que c'est une démarche forte de sa part je ne souhaite pas le démotiver mais je suis tellement perdue  que je doute complétements de la réussite de cette derniére...je sais ce n'est pas bien, il fait un pas en avant et moi je recul , j'ai honte de moi ....Mais il a toujours été faible et influençable avec un passé qui l'a détruit et donc un problème profond....et je ne pense pas qu'il puisse se passer de son entourage toxique  car c'est sa seule famille .
Dire aurevoir a ce bébé en moi me terrorise mais j'ai le sentiment qu'en le mettant au monde je vais m'enfoncer encore plus et donner naissance a une nouvelle victime , je vois tellement d'enfants même sur ce site qui subissent l'alcoolisme de leurs parents. j'ai perdu toute confiance en lui  mais je ne veux pas non plus l'enfoncer .....si ce bébé était sa seule motivation ?

TROUILLARDE
Arrivant
Arrivant

Féminin 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  cristal le 23.02.16 15:48

si il fait cette cure pour le bébé,ça ne marchera pas,si il la fait pour toi,ça ne marchera pas non plus Crying or Very sad un malade alcoolique doit se soigner pour LUI,il doit prendre la décision lui même et pas contraint et forcé et se dire qu'il veut vivre,qu'il veut se sortir de cet enfer pour LUI.
Une cure de deux mois peut marcher si il pense que cela sert à quelque chose,si il a réellement envie de quitter l'alcool.Là bas,il aura une thérapie,des cours sur l'alcool et ses dégats,des préparations pour vivre sans alcool donc oui,ça peut marcher.
Quant à savoir si tu dois ou non garder le bébé,nous ne pouvons pas répondre à cette question,c'est à voir avec ton mari mais il faut savoir que tant qu'il est dans l'alcool,il ne te sera d'aucune aide pour ce petit,par contre,si il se soigne,oui,cela pourra être un moyen pour lui de renouer avec la vie sans alcool.

Mais nous allons en reparler,sois la bienvenue sur notre forum petits coeurs 
si tu as un autre petit nom,ce serait sympa car je n'ai pas trop envie de t'appeler trouillarde,je suis sure que tu ne l'es pas petits coeurs )

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  TROUILLARDE le 23.02.16 16:24

merci pour votre accueil ......ohhh que si je suis morte de trouille face a cette épreuve, à l'avenir Embarassed .....en effet je ne suis pas certaine que ses motivations soient les bonnes , sa démarche n'est pas spontanée mais elle vient de mon départ et de mon annonce que je souhaite mettre un terme a cette grossesse. Il a rendez vous au centre début mars, a voir si il honore son rendez vous .Cette maladie m'a apporté tellement de déceptions sur son comportement que pour le moment je doute en permanence. Un bébé c'est aussi une nouvelle pression et il a deja tellement de choses a régler pour lui même avant de pouvoir prendre en charge une nouvelle petite vie cligner

TROUILLARDE
Arrivant
Arrivant

Féminin 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  cristal le 23.02.16 18:35

tu en es à combien de semaines?,tu as un peu de temps devant toi pour réflechir?

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  chiffounette le 23.02.16 18:41

Bonjour vous ou toi

Je crois que tu as la réponse en toi pour le bébé... tu connais ton homme et tu te connais alors prends la décision avec ces éléments.

Arrêter l'alcool c'est changer de vie et si il doit continuer à côtoyer les personnes toxiques, ce ne sont pas les meilleures conditions pour devenir abstinent.
Courage

_________________
Le plus lourd fardeau est de vivre sans exister.    V.HUGO
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  TROUILLARDE le 25.02.16 11:29

bonjour ,alors j'en suis a 7 semaines et effectivement je crois que la réponse est en moi depuis plusieurs jours déjà........j'ai l'impression d'être dans une phase de préparation à l'étape suivante , c'est juste un peu dur aprés le bonheur d'avoir découvert que j'étais enceinte....Nous avons eu une longue discussion, je l'ai entendu, il m'a expliqué des choses qu'il me cachait et que je dois digérer ( alcool toute la journée etc ).....il est confiant se sent entouré et écouté par les gens du centre. La semaine prochaine il va avoir plusieurs entretiens pour décider ou non de son hospitalisation et des conditions de cette dernière.....Un nouveau problème se pose a moi et je vous avoue en avoir très honte .Après toutes ces années de souffrance , de lutte , pour la première fois il semble vouloir se prendre en main et affronter sa maladie et je suis fière de lui mais pour la première fois je doute de moi aussi...Ai je envie de me lancer dans ce combat avec lui , je suis si fatiguée, je doute tellement après toutes ces déceptions.... est ce normal ? Pour la premiére fois hier il m'a dit :"tu n'es pas responsable , au contraire , tu as tout fait pour moi et aujourd'hui c'est a moi de me sauver ,je n'ai pas le choix" .........et moi qui aurais pourtant décroché la lune pour lui , je me disais et si je tournais la page pour une autre vie , plus simple , plus festive ....ohh lala je suis désolée , je dois peut être choquer des personnes qui me lisent , je dois le soutenir ,je le sais mais si il se plante , on va tous couler encore plus

TROUILLARDE
Arrivant
Arrivant

Féminin 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  cristal le 25.02.16 21:47

bien sur que non nous ne sommes pas choqués!! tu as bien raison de douter et d'avoir peur pour ton avenir,tu as été déçue tellement de fois Crying or Very sad 
A lire ce qu'il écrit,je pense qu'il est sorti du déni et qu'il est bien décidé à se soigner mais c'est sa maladie et ses soins,tu n'as pas à y entrer,toi,tu as aussi une vie à mener et des enfants à gérer alors laisse le faire sa cure et ses soins,tu as le droit de douter de lui et tu as aussi le droit de vouloir vivre pour toi sans devoir avoir peur ou souffrir à cause de son alcool.C'est à lui de reconquérir ta confiance,pas à toi de la lui redonner alors laisse le faire et pense à toi et à ta vie de maintenant.
Pour ton bébé,tu as encore un peu de temps devant toi pour bien y réfléchir,tout cela est très frais et tu as besoin de prendre du recul.Ne prend pas tous les problèmes en même temps,l'un après l'autre pour pouvoir bien les analyser et trouver la meilleure solution pour toi.
Tu as bien fait de tout vider ici,c'est l'endroit idéal pour cela alors n’hésite pas,il n'y a pas de jugement ici coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  TROUILLARDE le 26.02.16 11:17

petits anges Un grand merci pour ces paroles .....je prends le temps de la réflexion, je ne suis plus co dépendante de puis un moment déjà ( j'ai lu la lettre , je pense que nous nous y retrouvons tous )Je le laissais face a ses dettes , je sortais des cachettes les bouteilles vides sans faire de commentaires , je sortais de mon côté .....cela n'est pas évident a faire car par amour nous voudrions les protéger , les aider....si des gens me lisent je voudrais qu'ils réalisent que ce détachement est nécessaire il nous permet de retrouver de l'energie pour nous même et nos enfants et aussi il pousse les malades a réagir, a prendre conscience de la situation et qu'il y a une vie a côté de cette prison d'alcool. Cette maladie est vicieuse et destructrice pour le malade mais aussi pour les proches .
Aujourd'hui je pense qu'aprés des années de combat et de rejet , mon compagnon a fait une prise de conscience ( enfin!!!!!!!!!!, je vous assure que j'en ai rêvé...) bizarrement c'est maintenant a mon tour de baisser les bras , comme si je lui avait passé toute mon énergie ,cette fameuse force qui me faisait supporter ces scènes horribles , ces nuits d'attentes et ces visions" tue-l'amour". Rien n'est joué , c'est juste une nouvelle étape va t-il y arriver ? ........Vous avez raison , je vais prendre un peu de temps , me poser , respirer ,le laisser faire ses démarches....et alors seulement je prendrais une décision... encore merci d'avoir pris le temps de me répondre le peu de gens de mon entourage avec qui je peux en parler sont tellement catégoriques dans leur jugements et idées que sans le vouloir ils ne font que remettre du sel sur ma blessure. Bon courage a tous

TROUILLARDE
Arrivant
Arrivant

Féminin 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  cristal le 26.02.16 13:58

les gens ne connaissent pas la maladie alcoolique et jugent autant les MA que ceux qui tentent de les aider,il faut les laisser dire et se tourner vers des gens qui savent de quoi ils parlent et qui peuvent te donner les bons conseils petits coeurs 
merci pour cette belle explication sur quoi faire pour vivre avec un MA,beaucoup de personnes nous lisent et ton post est plein d'espoir pour ceux qui n'arrivent pas à trouver la sortie  petits coeurs

tu as effectivement très bien intégré le détachement,tu as raison,c'est très dur quand on aime la personne mais il faut bien se mettre dans la tête que cette personne est empoisonnée et qu'elle ne sera plus celle que l'on aime tant que le poison sera présent.A lui de faire en sorte de s’en débarrasser,toi ,tu ne peux rien faire pour lui.

Tiens nous au courant si tu le peux,on aime bien suivre le parcours de ceux qui sont venus chercher de l'aide ici onsaidiens

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  Crystal_ine le 27.02.16 21:27

C'est important de prendre ton temps avant de prendre une décision. Et je tiens à te dire que ton message est important pour l'Entourage des MA, car oui, le détachement est essentiel pour pouvoir vivre notre vie, tout en continuant à vivre avec la personne que l'on aime.

Tu repasses quand tu veux, ça me fera plaisir de te relire.

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  SHALE le 27.02.16 21:50

Effectivement tu n'es plus dans la co dépendance, ça se sent tout de suite, mais c'est vrai que c'est difficile de laisser quelqu'un qu'on aime s'enfoncer dans l'alcool. Malheureusement c'est la seule solution pour le mettre en face des dégâts qu'a fait l'alcool sur lui.
En tout cas, ton post est important, il y a tellement de femmes et d'hommes dans ta situation et qui ne savent pas comment s'en sortir, tu apportes un exemples très clair!! smiles

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  TROUILLARDE le 07.03.16 13:55

Des petites nouvelles pas bien joyeuses, la descente aux enfers a continué...Mon compagnon a bien été a son rendez vous au centre pour sa cure , mais les démarches sont encore longues .On lui propose fin du mois une consultation dans une clinique en fonction de l'entretien suivra une hospitalisation d'une semaine et ensuite seulement si l'ensemble du corps médical et de l'équipe le souhaite il rentrera dans le centre pour une cure de 3 mois ........c'est un véritable parcours du combattant tout est trop long pour des gens fragiles et des familles a bout de souffle , je ne comprends pas .....
pour le coups mon compagnon fait n'importe quoi sous prétexte qu'ensuite il sera privé a vie de sorties festives avec ses copains , il n'est même pas rentré cette nuit et ne s'est pas présenté a son nouveau travail , il vient donc de perdre un contrat de 9 mois .....
j'ai bien sur retrouvé des canettes plein le jardin, nous n'avons plus de vie de famille .....bref nous avons coulé ........dans ce contexte je viens de confirmer mon rdv pour mon IVG, j'ai le cœur brisé mais je le fais par amour pour mon bébé , je veux le protéger de toute cette tristesse, de cette vie de m.....
J'ai demandé a mon compagnon de quitter la maison ce matin , j'entame une période bien compliquée...en plus du deuil de mon bébé ,je dois faire celui de mon couple et de notre famille ...mais je vois que rien n'a assez de valeur a ses yeux , il ne pense qu'a lui et il nous blesse dans une indifférence méprisante.....je ne dors plus depuis des semaines, comment vivre en laissant ce bébé derrière moi. C'est pas juste , je l'ai toujours aidé et il a gâché ma vie a jamais

TROUILLARDE
Arrivant
Arrivant

Féminin 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  cristal le 07.03.16 14:13

lorsque l'on entre dans la maladie alcoolique,il n'y a plus de valeur,il n'y a plus de raisonnement,il n'y a plus de famille ni d'amis,il n'y a que l'alcool mais c'est la maladie qui le guide,il ne le fait pas contre toi Crying or Very sad 
Oui,dans ces conditions,il vaut mieux ne pas avoir ce bébé qui n'aura pas de père et tu n'auras en plus aucune aide pour l'élever,c'est bien triste mais c'est mieux pour le petit,je suis fille de MA et c'est très dur de porter ce poids Crying or Very sad Il va falloir ensuite que tu te protèges toi et tes enfants,que tu fuis cet alcool et que tu n'en subisses plus les conséquences,ce n'est pas ta maladie noon 
j'espère que tu as un suivi psychologique pour tout ce que tu vis en ce moment,c'est essentiel pour ne pas sombrer toi aussi.Laisse le se dépatouiller avec son alcool et tout ce qui s'ensuit,pense à toi et à vivre ta vie loin de ce poison.
Je ne me souviens plus,tu travailles? tu as de quoi te suffire à toi même financièrement? si tu ne l'as pas fait,il te faut un compte à toi.Tu n'es pas marié il me semble,c'est un plus.

Maintenant,fais au mieux pour toi,fais les choses une à la fois par ordre de priorité tout en sachant que chaque décision que tu vas prendre va engendrer un tsunami d’émotions alors un problème à la fois et laisse passer un peu de temps avant de te lancer dans la seconde démarche ok??
de toute façon,on est là avec toi,n'hésite pas à venir vider ton coeur,c'est l’endroit idéal pour ça onsaidiens

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  TROUILLARDE le 07.03.16 14:25

oui je bosse ....mon médecin me demande aussi de me faire prendre en charge , il dit que j'ai besoin d'un soutien psychologique .Pourtant j'ai eu le sentiment de faire attention et de me protéger mais là avec le bébé a venir c'était plus compliqué et j'ai certainement trop espéré .........en plus je le connais , je ne lui dit pas mais je ne pense pas qu'il sera assez fort pour aller au bout de sa prise en charge ......j'ai mal de le voir se détruire, j'ai mal de voir que la maladie est plus forte que nous ..........et je vais mourir de devoir dire aurevoir a notre bébé même si je sais que c'est mieux pour lui .Je serais responsable si je devais faire subir l'alcoolisme a cet enfant qui n'a rien demandé......j'ai une haine en moi en plus de cette tristesse vous ne pouvez pas vous imaginer ....pourquoi il est devenu comme ça alors qu'on avait tout .............

TROUILLARDE
Arrivant
Arrivant

Féminin 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  SHALE le 07.03.16 16:53

Pour l'enfant la première question que je me poserais c'est de savoir si tu pourras l'élever seule, il me semble qu'en Afrique il y a beaucoup de solidarité, mais je ne connais pas vraiment.
Si tu penses que tu arriverais à l'élever seule, tu le gardes, sinon et bien oui, c'est l'IVG!
Pour entrer en cure es-tu sûre que ton mari a frappé aux bonnes portes pour être entendu ???
En tout cas , les réflexions qu'il a faite, semble montrer que c'est bien pour lui qu'il fait la cure...Nous allons y réfléchir ensemble, nous avons encore un peu de temps...
Courage ma belle!!! coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  TROUILLARDE le 07.03.16 17:07

Merci pour vos attentions et réponses , je ne veux pas élever cet enfant seule, j'en ai déja deux, c'était le rêve d'un couple enfin je croyais , la plus belle chose qui pouvait arriver a notre famille recomposée et que nous avons voulu ........demain je dois prendre ce petit médicaments qui ne ressemble a rien et qui pourtant va arrêter tout doucement le petit cœur qui bat en moi.
........bonne soirée a vous et courage a tout ceux qi subissent l'alcool des autres .....je me répéte mais c'est decidèment pas juste.....


TROUILLARDE
Arrivant
Arrivant

Féminin 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  SHALE le 07.03.16 17:16

C'est vrai que c'est injuste, un gamin même pas né doit déjà subir les dégâts de l'alcool... En tout cas, je penserai à toi, courage ma belle!!! coeurs coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  cristal le 07.03.16 20:27

je penserai aussi très fort à toi,c'est terrible ce que tu vis mais sans doute est ce la meilleur solution pour le bébé.Est ce que ton compagnon est au courant de ce que tu t'apprêtes à faire?

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  mamou le 07.03.16 20:43

toutes mes pensées pour toi également  coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  SHALE le 07.03.16 22:38

Je repose la question à laquelle tu n'as pas répondue. Ton mari est-il au courant ?

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  TROUILLARDE le 08.03.16 9:33

Bonjour , désolée je n'avais plus accès a mon pc ....Il est au courant .La première fois que j'ai abordé le sujet il a pleuré, il était ivre et venait d'être une nouvelle fois menaçant avec des propos incohérents .........aprés il bloquait sur la discussion me repprochant d'avoir un l'idée et d'avoir déja pris ma décision , ce qui était complétement faux car je voulais en parler avec lui justement .......depuis il est changeant en fonction de son humeur : des jours il me dit c'est mieux comme ça , notre situation ne nous permet pas et puis les autres jours il annonce a ses copains ma grossesse etc .... bref les discours sont a notre image "perdus" ...

TROUILLARDE
Arrivant
Arrivant

Féminin 23/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  penel le 08.03.16 11:29

Bonjour Trouillarde,

J'espère que tu vas bien. Je vais te raconter une partie de mon histoire. Moi aussi, je suis tombée enceinte lorsque mon conjoint commençait à s'alcooliser. Il ne voulait pas que je le garde, vu qu'on en avait déjà 3. J'ai décidé de le garder car j'ai plus pensé à ma santé mentale qu'autre chose. J'ai pris sur moi et je me suis occupée de moi, seule. A la naissance du bébé, il me l'arrachait quasiment de mes bras. Le problème c'est qu'avec les alcooliques il faut être en mesure de pouvoir se protéger toi et ton enfant mentalement et parfois physiquement. Donc, si ton compagnon dit une fois ça et une autre fois ça, méfie-toi. Les alcooliques disent parfois des choses qu'ils n'ont pas le courage de balancer quand ils sont sobres. Là, il s'amuse en disant qu'il est heureux avec ses copains, mais après à la maison. C'est plus dur. Faut faire avec son bébé plus un autre grand enfant : celui qui es bourré. La réalité en gros. Je veux dire si tu veux garder ton bébé, c'est ton choix, mais quoique tu décides, entoures-toi bien de gens bienveillants car malheureusement dans ces cas-là, on est souvent seule. Il faut que tu décides en fonction de toi et non pas de ton compagnon. Si tu veux le garder, gardes-le, sinon prends ta décision. C'est dur de prendre une décision dans ce cas-là. Bien sûr, il faut en parler avec ton compagnon avant mais c'est toi à 75 % qui t'en occuperas et des fois, faut se dire que même avec les enfants, ils sont bourrés. Penses à toi en priorité et laisse faire les alcooliques tout seul.
avatar
penel
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 08/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  l'ange indésirée le 08.03.16 12:06

Bonjour " Trouillarde "

Je te souhaite beaucoup de courage pour ta décision qui me semble encore indécise malgré la prise de ton RDV (si on peu dire ainsi ! Rendez-vous, tu parles d'un RDV....). Je vais te parler de mon expérience. Il a quelques années, je suis tombée enceinte. Je t'explique le contexte de l'époque : moi MA et consommatrice de drogue, mon compagnon également pris dans ce même tourbillon. Je me suis posée milles questions en tant que femme. Nous avons parlé avec mon compagnon. Lui faisant n'importe quoi, moi essayant de tenir la « barque » malgré ma consommation. Je me suis dit : bon j'arrête mes conneries, ce bébé me remettra dans le droit chemin (me changera la vie), mon compagnon changera également de comportement une fois PAPA. Je n'ai pas le droit de tuer ce petit être qui naît en moi, c'est un bébé de l'amour, pas programmé, mais un bébé de l'amour quand même. Puis après dans ma tête m'est venu d'autres questions : que vais-je pouvoir lui offrir ? Une maman malheureuse, complètement démunie? Vais-je pouvoir assumer (financièrement et...) ? Ai-je le droit de faire ça ? Puis la culpabilité est venue me hanter.... Le "pseudo père" n'aidant pas, il appuyait là ou ça faisait mal  Embarassed A me faire douter sur mes propres pensées (qui étaient déjà fardées, même si je ne consommais plus car j'étais malade à la moindre prise de toxiques)! Ce qui me remettait davantage en cause face à ce manque et face à ce petit "être" qui poussait en moi. Crying or Very sad, avec ce poison que je lui avais infliger auparavant.

Un papa qui est irresponsable face à sa vie, face à sa consommation. Une maman au final, guère mieux. Comment peut-on élevé un enfant dans des conditions pareil ? Puis met venu cette réflexion : en aucun ce bébé ne peut-être un "enfant sauveur". Je n'ai pas le droit de lui infliger ce rôle. J'ai donc avorté seule, personne de proche de moi ne savez, personne n'était au courant de ma situation (ni famille, ni amis). Mon compagnon faisait comme le tien, un coup c'était pile, un coup c'était face. Un coup s'était des promesses ( de l'espoir) et le coup d’après était l'enfer (drogues et alcool à gogo). Aucune stabilité et régularité dans ses propos et ses actes. Je lui avait dit que c'est d'une personne que l'on parle et non pas d'une partie poker, faut arrêter les "conneries" là. J'ai donc moi seule tranchée. J'ai pris ce poids supplémentaire en moi. Le jour de l'avortement, devant la clinique, je me suis effondrée. Nous étions 3 en moi (l'enfant, le père et moi) et je savais que j'allais ressortir seule (avec tt ces sentiments : la haine, la colère, la culpabilité, le pardon...), que je devrais tourner une page supplémentaire seule.

Aujourd'hui de dire que je regrette pas cet acte, serait te mentir ! Mais mon contexte n'est plus le même, j'ai changé. J'ai toujours cette question : aurait-il réellement changé ma vie, notre vie ? Et la réponse est : non, je lui aurai gâché la sienne, je n'aurai pas été assez forte pour vaincre mes démons et celui du père. On ne peut pas construire face à cette destruction.
Toi seule peu décider de le faire ou pas. Pourtant, je suis de "l'autre coté de ton miroir", je suis une MA, mais je te parle en tant que femme. Crois moi, je sais par ou tu passes. Et une fois que tu auras pris ta décision définitive, vas jusqu'au bout, sans regrets, sans remords. Ce sentiment de haine que tu as, je le connais. Et les filles et ton médecin te disent de te faire aider, fais-le. Moi pour ma part, je ne l'ai pas fait, je suis tombée davantage dans la consommation. C'est un long chemin que tu va emprunter, ne fais pas seule ce processus de deuil. Ne tombe pas. Ne te démolie pas, accroche toi, ne t'inflige pas une sentence qui n'est pas la "tienne", mais le résultat qu'est ce poison d'alcool.

Je sais c'est plus facile à dire qu'à faire... Je suis de tout cœur avec toi. Et comme on dit ici, pas de jugement que de l'entraide. Je t'embrasse.
coeurs
avatar
l'ange indésirée
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 22/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  Crystal_ine le 09.03.16 2:39

Ce ne sont pas des décisions faciles à prendre. Mais toi seule connais les réponses et sais ce qui est le mieux à faire.

Pour ton mari, lui seul peut s'en sortir. Alors, je te conseille aussi de voir un ou une psychologue pour t'aider à traverser ça. Toute seule, ça peut devenir lourd, j'en sais quelque chose.

Je suis avec toi en pensée.

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avorter ou faire confiance a sa cure

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum