Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 19 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chanou, chiffounette

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

femme d'un MA.

Page 4 sur 28 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 01.02.15 22:07

Il a besoin d'aide mais il faut que ce soit lui qui aille chercher cette aide, il est responsable de se soigner et c'est un adulte. Ne le traite pas comme un enfant en faisant tout à sa place sous prétexte qu'il a besoin d'aide.
S'il veut faire une cure complète, il prends rendez vous chez un médecin où il appelle directement le centre de cure qui lui renverra le dossier à remplir et à faire signer par son médecin... Ce n'est pas à toi de faire ces démarches, mais tu le sais.
Alors là, quelle aide veux-tu lui apporter concrètement ???

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 01.02.15 22:15

Bonsoir à vous,

Nous avons eu l'occasion de parler à nouveau de cette maladie...
Je ne pensais à avoir à le faire encore ce soir... Je ne veux pas que ça devienne un sujet trop lourd pour lui, et moi, bien sûr...
Nous avons aussi d'autres sujets, mais...

J'avais raison : il n'a pas réussi à stopper d'ingurgiter ce poison! Avoué ce soir... Je l'ai su parce qu'il en a parlé, sans que je lui pose de questions. Avant de me l'avouer, d'une manière assez "fine", il m'a demandé quelle serait ma réaction s'il m'apprenait que, par hasard, il avait bu de l'alcool dans la journée... Propos très pertinents qui m'ont fait penser qu'il avait donc franchi ce cap...

Je lui ai dit que je ne lui en voudrais pas, que je ne lui ferais aucun reproche, et que je préférais de loin cette honnêteté au mensonge. C'est à cette maladie que j'en veux, pas à lui!

Nous avons beaucoup échangé à ce sujet. Conversation très enrichissante, je trouve, car de mon côté, j'ai su poser mes mots, sereinement.

Il craint la réaction du service médical qu'il va revoir cette semaine, il a honte de ne pas avoir réussi à tenir le coup. J'ai tenté de le rassurer, qu'il déculpabilise...

Je sais, je ne dois pas le 'plaindre', mais si vous saviez...

Je lui ai rappelé que le personnel médical était là pour l'aider, non pour le culpabiliser. Et que surtout, c'était à lui de trouver ce petit truc qui lui bouffait la vie pour qu'il 'guérisse'... que j'avais beau le soutenir, que ce soutien ne le guérirait pas. Ce qu'il approuve.

Concernant la conduite du soir où j'ai dû redresser le volant, nous avons reparlé de l'épisode, qu'il minimise toujours... J'ai un rôle à jouer, celui de prendre le volant quand je sentirai qu'il faut que je le prenne. Il me dit qu'il n'en sera pas vexé, si lui se sent capable, mais que je lui refuse le volant... Je reste persuadé qu'il avait bu, avant de prendre le volant. Mais de cela, je n'en ai pas parlé... Je le ferai un jour, mais ce soir, je n'avais pas envie, ce n'était pas le moment pour moi.

Il est mal actuellement, je le sens. Je lui ai dit que ça prendrait du temps, mais qu'il y arrivera, j'en reste persuadée. J'ai laissé parler mon instinct, ma raison, mon cœur... Je ne me suis pas apitoyée sur moi-même, je ne l'ai pas plaint. Je lui ai juste fait comprendre qu'il fallait avancer. A son rythme.

Aussi, il va être obligé de changer de comportement. Il va devoir me laisser le volant, il dit avoir peur quand je roule. Malgré sa confiance en moi. Il a un besoin de contrôle... Qu'il va devoir lâcher...

Vous savez, j'aimerais lui dire tant de choses! Mais je ne le veux pas, et ne le peux pas. J'estime que je dois mettre des limites. Je suis sa femme, pas sa sauveuse, pas son psy, ni son médecin.

J'aimerais pourtant tellement lui dire que c'est un homme bon, avec une grande richesse en lui!





avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 01.02.15 22:22

Le mieux à lui dire actuellement c'est de se faire soigner correctement, dans son cas, un simple sevrage ne suffit pas, il lui faut une cure, tu peux lui dire ça, et ensuite il en fait ce qu'il veut.....Mais c'est une réalité, s'il ne se soigne pas, la maladie alcoolique ne fait qu'empirer et il est de plus en plus difficile de la soigner....
Quand il a bu, ce n'est pas le culpabiliser de lui dire que tu ne supportes pas l'alcool entre vous deux, c'est la pire des maîtresses la bouteille, et que s'il a bu, et bien tu iras seule à tel ou tel endroit, mais que ce n'est pas contre lui mais contre l'alcool...Tout ça va l'aider à aller se faire soigner vraiment...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 01.02.15 22:35

Je ne peux pas vraiment lui dire que je ne veux plus de ce poison entre nous... Avant qu'il ne m'avoue sa maladie, je ne le savais pas qu'il était MA... Donc, pour lui, ça ne m'a jamais gêné, il ne comprend donc pas pourquoi ça me gênerait...

C'est à dire que je ne savais pas qu'il prenait le volant avec moi, alcoolisé.
C'est à dire que je ne savais pas qu'il avait bu avant de me voir.

Et bien d'autres choses.

Il est encore persuadé, et il a raison, qu'il pourra (encore) me le cacher, que je ne le saurai même pas!

Je pense que je vais affirmer ma position avec le temps. Il va de lui même déjà, se rendre compte que s'il veut reprendre le volant, il ne doit plus boire.
Je ne veux pas le brusquer. Et moi, j'ai aussi besoin de prendre du recul pour faire les choses le mieux possible.

Pas facile, cette situation, d'une part, à la comprendre, d'autre part, à agir...

Je lui ai parlé de la cure, ce soir... Que peut etre, le personnel lui proposera cette cure... Mais je lui ai dit aussi que le personnel médical attendait que ça vienne de lui! Ca, il ne le croit pas... Cela fait plusieurs fois que je lui dis que le personnel attend qu'il prononce un mot 'magique', qu'il ait un déclic... Il refuse de le croire... Pour le moment... je reste une nouvelle fois persuadée qu'il va avoir ce déclic de lui-même, un jour.

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  cristal le 01.02.15 22:39

Vous savez, j'aimerais lui dire tant de choses! Mais je ne le veux pas, et ne le peux pas. J'estime que je dois mettre des limites. Je suis sa femme, pas sa sauveuse, pas son psy, ni son médecin.

là,tu as tout compris et tu as bien raison de mettre des limites super 
je pense que la discussion de ce soir va beaucoup l'aider mais plus pour situer ton aide et ses limites que pour enrayer la maladie.Je crois qu'il n'a pas encore compris que l'alcool a une puissance phénoménale et qu'il n'y arrivera pas sans une aide professionnelle poussée.Il pense encore pouvoir controler sa consommation,c'est l'erreur la plus dur à combattre Crying or Very sad 

surtout,laisse le gérer sa maladie,soies a l'ecoute quand il est sobre sans faire les choses a sa place et tourne les talons quand il a bu,pour le reste,tu as bien compris a quoi sert le détachement petits coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 01.02.15 22:49

Pour sûr, Cristal, tu as tout a fait raison...

Il pense pouvoir gérer sa consommation, décider quand il peut ou pas, boire.

A cela, je n'ai rien répondu. Il n'y a pas de réponses à donner... Je le laisse, comme toujours, dans ses idées. Je sais qu'il arrivera par lui-même à trouver la réponse au profond de lui-même.

Comme vous le dites, c'est un homme, adulte, pas un enfant. Il a donc cette grande capacité de la réflexion, et il sait se remettre en question. Je reste confiante en cela.

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 01.02.15 22:50

La grosse différence c'est que maintenant tu le sais, tu t'en rends compte par toi même et cette maladie empire très vite...Dans 6 mois il sera dépendant physique, peut-être même avant, tu n'as pas vraiment de temps à perdre.... Alors si, tu peux lui parler de cette bouteille qui le détruit, que lui tu l'aimes mais que tu ne veux pas supporter qu'il se laisse détruire par ce poison.
Tu as raison de lui dire et de lui redire que pour se soigner , il faut que ça vienne de lui. Un exemple, à supposer que ce soit toi qui appelle un centre de cure pour lui, ton appel ne sera pas pris en compte, ils te répondront que c'est au malade d'appeler.
C'est extrêmement important de le revaloriser en se soignant... Là, il te fait du mal, il s'en fait à lui aussi, tu peux aussi le lui dire.Tu peux lui apprendre aussi que tu t'es renseignée sur la maladie alcoolique et que ce que tu as appris ne va pas dans la perspective qu'il a de son avenir. Tout ça avec douceur bien sûr et sans le juger, juste lui montrer que la maladie alcoolique est une maladie très grave et que ce n'est pas pour rien que l'alcool est classé comme drogue dure!
La définition de la maladie alcoolique par l'OMS est très claire:
"maladie évolutive et incurable qui mène le sujet à la mort sauf s'il arrête complètement de boire et à vie."
Si tu veux qu'il prenne conscience aussi des risques qu'il prend, tu peux lui imprimer les maladies créent par l'alcool, il y a plusieurs textes dans la base de données..
La maladie alcoolique, c'est vraiment une maladie très grave et il ne faut pas la laisser s'installer trop longtemps. Tu penses qu'il boit depuis combien de temps???

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 01.02.15 23:01

Qu'entends tu par dépendant physique?

Pour te répondre, il me dit avoir commencer à boire en 2010... Au début, par plaisir, puis ce fut parce que le corps le réclamait...

Je lui ai parlé du cerveau, ce soir, qui était atteint (la fameuse dépendance). Pour lui, seulement le corps est atteint, pas le cerveau. Car le personnel médical n'a rien trouvé en lui qui n'aille pas. Parce que pour lui, il n'a pas de soucis véritablement (violence, entre autres), et qu'il sait maitriser sa conduite à la perfection, en ayant bu.

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 01.02.15 23:14

La maladie alcoolique commence par une dépendance psychologique, on a besoin de l'alcool un peu comme d'un anxiolytique, on a de plus en plus de mal à s'en passer et à un moment donner on bascule dans la dépendance physique, l'alcool fabrique dans notre cerveau une molécule la THP (tétrahydropapaveruline) et cette molécule est semblable à celle de la cocaïne, ce qui explique que l'alcool soit considéré comme drogue dure...  la THP prend  la place des endorphines, ce qui te sert à vivre et à être bien, Le problème est que pour avoir la THP nécessaire, il faut boire et boire de plus en plus pour avoir sa dose et ne pas être en manque. Quand tu es dépendant physique, il n'y a plus qu'une chose qui compte c'est de réussir à avoir ta dose et à en avoir d'avance...
Il n'est peut-être encore que dans la dépendance psychologique, ce qui est déjà grave, mais le risque de basculer est grand...
Il faudrait vraiment qu'il soit informé correctement sur ce qu'est la maladie alcoolique, ce n'est pas un simple rhume, loin de là, c'est une des maladies les plus graves et avec  la cigarette, c'est celle qui provoque le plus de morts ....
Je suis désolée de te casser le moral, mais c'est important que tu saches tout ça, car lui entendra uniquement ce qui l'arrange et te redira aussi uniquement ce qui va dans son sens... Tout ce qu'il t'a dit jusqu'à maintenant est faux, mais ce n'est pas qu'il ait voulu te mentir, c'est qu'il a transformé la réalité à sa façon, ou alors il n'a eu aucune info sur la maladie alcoolique...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 01.02.15 23:23

Je comprends que ce n'est pas contre moi, ces propos...

Il est enfermé dans une cellule, veut s'en sortir, pour sûr... En ce moment, je considère son comportement comme un appel à l'aide.
Je ne sais pas où il peut piocher les infos sur cette maladie, qui va le lui dire... puisque le service médical lui dit qu'il n'a rien!

J'ai bien compris ce système de dépendance dont tu décris. Merci.

petits coeurs
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 01.02.15 23:31

C'est lui qui te rapporte les propos du service médicale ??? Si c'est lui, comme je te l'expliquais, il aura entendu que ce qu'il a voulu entendre... Crying or Very sad 

Pour l'informer, tu as tout ce qu'il faut dans la base de données, tu peux imprimer ce que tu veux et dire que c'est pour toi, que tu te renseignes sur cette maladie , mais tu laisses traîner les papiers, il les regardera peut-être..

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 01.02.15 23:40

SHALE a écrit:C'est lui qui te rapporte les propos du service médicale ??? Si c'est lui, comme je te l'expliquais, il aura entendu que ce qu'il a voulu entendre... Crying or Very sad 

oui, tout a fait. J'en suis bien consciente.
Alors, comment savoir...? Je n'aurai jamais la seconde version.

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 01.02.15 23:54

De toute façon, peu importe, je t'explique tout ça pour que tu comprennes l'importance de le laisser se débrouiller avec sa maladie, quitte à laisser des infos dans la maison qu'il lira s'il veut et aussi pour que tu ne l'aides pas à s'en sortir par une pirouette, car c'est vraiment une maladie grave.
Tu peux aussi lui propose d'aller avec lui dans un MAB (mouvement d'anciens alcooliques) l'entourage y est en général admis...
Mais c'est pareil, il va minimiser son alcoolisme.
Tu as une de ses prises de sang récentes ? Si oui, en me mettant en MP, les résultats que je t'indiquerai en MP, je pourrais évaluer où en est son alcoolisme...
Là, je vais aller me coucher. En tout cas, ne désespère pas non plus. J'étais une alcoolique dépendante physique, une dépendance très importante, j'avais une hépatite alcoolique, une stéatose du foie, c'est l'étape avant la cirrhose, et après plusieurs sevrages, je me suis décidé à faire une cure qui a marché, ça fait 17 ans que je ne bois plus et mes résultats sanguins ont mis 6 mois pour revenir à la normale. Par contre si tu arrives au stade de la cirrhose, là ce n'est pas réversible, mais je ne pense pas qu'il en soit là.... coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 02.02.15 9:50

Bonjour à tous,

Je ne désespère pas (encore). Je veux rester confiante.

Je suis à la fois triste et en colère. Cette nuit, ce fut difficile. Il m'a envoyé un message, il n'a quasi pas dormi. Il m'a dit que je lui manquais. J'ai répondu que j'étais là, à ses côtés...

Coté dépendance physique, je crois qu'il commence à l'être, quand je réfléchis bien...

Côté MAB, il me dit que je ne peux pas y assister, et d'aller dans un autre centre que lui, car, pour lui, ils ne peuvent pas s'occuper des deux (le MA et l'entourage).

Moi, j'aimerais y assister, peut-être une seule fois. Peut-être au début. Non parce qu'il minimisera, mais parce que je me dis que le fait qu'il entende ma souffrance, à moi aussi, pourrait le faire (ré)agir... Je ne sais pas...

Actuellement, il est en maladie, et veut reprendre le travail. Le service médical est contre...

Je me vois mal lui conseiller d'aller en cure...

Je ne savais pas jusqu'à hier soir, que la maladie allait empirer forcément, par faute de soins. Je découvre les cotés néfastes de ce poison chaque jour. Je comprends maintenant pourquoi lui se sent mieux que les autres malades, et considère qu'il n'a rien. Il n'est pas encore au stade limite.

Son foie est touché, il me dit que ce n'est pas alarmant, mais il commence à y avoir des 'traces', et ça l'inquiète...

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 02.02.15 10:43

Me revoici,

J'ai contacté une asso ce matin, et j'ai appris que nous pouvions y aller tous les deux.
Au départ, je l'avais appelé pour moi, mais quand j'ai su qu'elle entourait la famille, j'ai pris la décision d'en parler à mon mari pour avoir son aval et prendre rendez vous avec eux. Cette asso avait retenu son attention...

Rolling Eyes content
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 02.02.15 12:21

Rendez vous ce soir... smiles
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 02.02.15 12:29

Bien sûr que tu peux y aller et si son foie commence à être touché, il y a urgence... Demande à voir ses prises de sang et fais toi les expliquer par ton médecin ou si tu n'as personne, je m'y connais assez pour te les lire, mais c'est à prendre très au sérieux. Le fait qu'il fasse tout pour t'éloigner des soins qu'il fait me laisse dire qu'il tait une partie de la vérité notamment quant à la gravité de son alcoolisme...
Courage, il peut s'en tirer, comme beaucoup s'en sortent, mais je crois là, qu'il faut qu'il ait peur pour sa santé , vraiment peur.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 02.02.15 12:50

J'ai demandé son aval... Il est partant, mais ne veut pas continuer avec moi par la suite. Il n'y tient pas du tout. Il m'a expliqué qu'il y a des choses qu'il ne veut pas que j'entende, car très dur de l'entendre... il ne veut pas que je souffre...

Il m'a parlé aussi de ma naïveté... Effectivement, je peux l'être parfois, mais je ne le suis pas tant que ça! Je lui ai expliqué que c'était ma manière à moi de rester positive, de prendre du recul, pour ne entrer dans le jugement. Je l'ai aussi rassuré sur le fait que nous serons ensemble, sans l'être...

Je lui ai encore dit que je restais bien confiante...
Il est triste de ne pas avoir eu de déclic... Il en a eu un, car il est allé de lui meme pour être sevrer...

Il aurait voulu un autre style de déclic : grâce à lui, son enfant... je lui ai dit que ce n'était pas à nous de lui donner, que personne ne pouvait lui porter d'aide! Juste lui qui avait la réponse...

Je lui ai aussi que si la situation restait la meme sur le temps, qu'il ne faisait rien, effectivement, sur le temps, je risquerais de le prendre mal, de lui en vouloir etc... Ce qui n'est pas le cas actuellement car il a décidé de lui même de se prendre en main sans que je n'intervienne...

Il m'a aussi dit que si je ressentais le besoin de lui refuser une sortie, je pouvais le faire! Je lui ai dit que pour le moment, je ne me forçais aucunement, et que si c'était le cas, je le ferai... peut-être un jour.

Il m'a dit aussi qu'il aimerait que je sois plus dure avec lui, car ça l'aiderait... Mais je ne le peux pas, je ne serais pas moi... Je fonctionne avec le cœur, mon instinct, mes possibilités, mes envies, et la raison... Des choses vont changer de mon coté, c'est clair, mais être dure, non!

Je ne lui ai pas parlé de la résolution que j'ai prise pour la voiture : ne plus le laisser conduire tant qu'il boira!

Voilà les quelques dernières nouvelles...
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 02.02.15 13:08

si, un jour, j'ai accès à ce dossier, je vous en ferai part smiles
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 02.02.15 13:35

Il me semble que tu commences à comprendre ce qu'est la maladie alcoolique, peu à peu ton comportement change et c'est la meilleure chose pour aider ton mari... Tu peux de temps en temps glisser le mot cure, quand il n'est pas alcoolisé, ça fera peut-être son chemin dans son esprit....
En tout cas bravo pour ta lucidité!!!! smiles coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 02.02.15 14:42

Bravo femmeaimante,

Tu as les mots qu'il faut tant pour qu'il prenne conscience de la maladie que pour le responsabiliser.
Je t'encourage aussi à continuer dans ce sens.
coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 02.02.15 15:21

je ne sais pas...

ce que j'ai entendu ce matin, de sa part, me donne envie de baisser les bras. Je l'avoue.

Il se rend compte, sait qui je suis...

Mais il ne sait pas combien je souffre.

Quand je parle de nous 3 (lui, l'alcool et moi), il dit qu'il est malade, pas moi, que je n'ai pas grand chose à faire, que je ne dois pas aller ici et là m'informer, car ça me fera du mal, que ça ne m'aidera pas... etc...

C'est triste d'entendre cela.

J'ai envie, à ce moment précis, de lui dire 'alors, débrouille seul, fous moi la paix, je ne veux plus entendre parler de toi.'

Il veut du soutien, mais il me rejette... Du moins, c'est ainsi que je le prends. Maintenant précisément.

Ce coup de fil, c'était pour moi, au départ, pas pour lui...

Il ne sait pas non plus combien je l'aime, du moins, je ne lui ai pas dit... Je le lui montre, pour sûr...

Pourquoi le lui dire? Si ça se peut, il ne l'entendrait pas non plus.

Je me sens rejetée aujourd'hui. Par lui, du fait de ce poison...

Peut-être devrais je lui écrire pour lui exprimer mon ressenti...

Ce matin, je lui disais que j'avais besoin d'exprimer des choses, que je ne m'étais adressée à personne... Là, il me dit 'mais tu m'as moi'... Oui, on se parle. Mais je parle à un MA. Pas à une personne saine...

Très dur d'entendre de tels propos.

Je ne pense pas qu'il fasse exprès...
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 02.02.15 17:03

C'est bel et bien la triste réalité de la maladie alcoolique femmeaimante..... que tu "découvres" toi aussi, ainsi que ses travers, et bien sûr que c'est dur.
Bien sûr qu'à ce moment tu ne sais plus où tu en es et sûrement pas évident de savoir si tes mots seront entendus ou lus.

Mon avis vaut ce qu'il vaut, mais jusqu'ici, tu as "encaissé" sans rien dire (tout en sachant), tu t'es fait discrète, malgré que tu te rendais compte.... tu as toujours été là pour lui même dans la maladie. Alors pour la lettre ou les mots que tu as envie de lui dire, je dis oui, si tu as besoin de le faire. Pas par vengeance, mais si lui souffres de la maladie, toi aussi, et ça, il peut le savoir. Bien sûr que tu peux lui dire que tu l'aimes lui, mais pas l'homme alcoolisé....
Je comprends tout à fait que tu aies aussi besoin d'exprimer des choses, mais lui ne peut les comprendre, .... puisqu'il "vit" tout autre chose.
Pouvoir te rendre dans un groupe de parole te fera le plus grand bien, j'en suis certaine, et .... ne tarde pas à y aller.

Par contre, je ne sais pas si ton mari "osera" s'exprimer de la même façon dans ce groupe si tu y es ou pas; j'ai des doutes....

Je prends l'exemple du forum.... A mon mari, je me livrais, mais pas de la même manière que sur le forum.

Le fait que tu "craques" là maintenant est bien normal, tout ce dont tu as emmagasiné jusque maintenant sort et c'est même indispensable.
Courage

coeurs


_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 02.02.15 17:49

Il me semble que ton mari ne tient pas à ce que tu sois trop au courant de ce qu'est la maladie alcoolique car ainsi il peut minimiser les symptômes, par contre si tu es au courant, tu voudras en savoir plus et ça il n'y tiens pas, sans doute pour te protéger effectivement... Mais il ne faudrait pas non plus qu'il reste dans ce déni et minimise sa maladie, à mon avis il est bien plus dépendant que je ne le pensais au début et pour qu'il y ait quelque chose au foie, il boit depuis un bon moment déjà et pas mal...
Tant que tu ne le sais pas, il peut essayer de te maintenir dans l'ignorance peut-être par peur que tu ne l'aimes plus si tu es au courant....Pour ma part, je me souviens quand après un coma éthylique, à l'hôpital les médecins ont dit à mon mari que j'étais alcoolique, j'étais à la fois catastrophée car j'avais peur aussi que mon mari me rejette mais aussi soulagée de ne plus avoir à me cacher et de pouvoir en parler avec lui.
Lui écrire une lettre, bien sûr, c'est une bonne idée, mais tu précises bien, comme te le dit Mamou, que c'est à l'homme non alcoolisé que tu t'adresses.
Si vous discutez tous les deux, tu peux lui dire que tu sais que la maladie alcoolique est incurable à moins d'arrêter totalement l'alcool, tu peux lui dire aussi que s'il a un problème au foie, il est grand temps qu'il se soigne et que dans son cas, c'est une cure qui serait le plus efficace...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 02.02.15 18:19

En fait, le médecin lui a dit qu'il serait bien de commencer à faire quelque chose, c'est pour cela qu'il veut faire quelque chose. Il y a ds son entourage des personnes qui sont parties à cause de ce poison, il ne veut pas finir comme elles.

Moi, je ne sais que ce qu'il me dit, en plus de vous, que je lis ici, et de quelques sites.

Il n'aime pas faire de mal, et cherche toujours à protéger. Donc, je pense qu'il souhaite me protéger, alors, je le comprends, je l'accepterai.

Je ne peux pas lui écrire encore, je n'y arriverai pas. Trop de tristesse en moi.

Oui, qu'il est dépendant. Je ne sais pas quelle quantité il prend.

Vous m'apportez tellement! C'est pour cela que je prends ce recul et que j'arrive à me détacher.

Dites moi : peut il se rendre compte du mal qu'il peut (me) faire quand il n'est plus alcoolisé?

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 28 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum