Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

femme d'un MA.

Page 2 sur 28 Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 22.01.15 9:40

Bonjour à toutes et tous,

Personne n'a fait de remarques sur ses visites. Nous nous voyons comme nous le voulons, il a également le droit de sortir dehors, dans les couloirs... d'avoir une vie à lui, en quelque sorte.
Il s'est interrogé sur le peu d'activités qui lui étaient proposées, et il lui a été répondu que ces jours 'de vide' servaient à la réflexion, et la remise en question. Il voit psychologues, et médecins... Un rendez vous est déjà pris pour la suite, il lui a été proposé également des moments 'hôpital de jour'...
Me concernant, je vais aussi pouvoir participer à des réunions, mais après informations, elles se feraient par la suite...

Des pistes sur l'après, le comment agir, lui ont été proposées... Il sait déjà comment se préparer et se sortir de certaines situations.

Quand je parle de rêves, ne vous en faites pas, je reste aussi les pieds sur terre. Je sais que rien n'est acquis, et ce rapport avec l'alcool peut être si pernicieux qu'il nous fat rester vigilant. Je lui fais confiance, et je sais qu'il arrivera à trouver ce qu'il y a de meilleur pour lui. Déjà, le fait de prendre conscience de certaines choses permet d'avancer. Ca, j'en reste convaincue.

Merci de ce que vous m'apportez. Je pense à moi aussi, promis. Vos réflexions me permettent de voir la situation sur un autre angle...

A très vite.
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 22.01.15 9:54

Bonjour à toi,

C'est aussi le but d'un forum comme celui-ci, d'avoir l'avis, le vécu, de personnes de l'entourage, comme toi, et de personnes malades alcooliques; pour que les uns "comprennent" les autres.
C'est une bonne chose que le suivi après ce sevrage soit programmé, c'est le plus important... l'alcool ne coule plus dans ses veines, il est "à nu" et c'est l'homme sans alcool qui va "parler"....
Bien sûr que la vigilance est de mise, et ton mari apprendra et aura à sa disposition des outils nécessaires en cas de situation """"danger""""".
Mais pas à pas, un jour après l'autre.

Bonne journée à toi

onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 22.01.15 10:34

Ce matin,je craque (encore)... Rien qu'une chanson me fait craquer... Show must go on...

Je garde tout cela en moi depuis maintenant 4 ans... C'est très dur!

Ce qui peut m'être dur aussi, c'est d'avoir des proches dans une situation telle que celle de mon mari, et que certains d'entre eux n'ont jamais/pas encore ouvert leurs yeux. Ou encore, ont essayé et n'y sont pas arrivé...

C'est dur...

Et cet enfer est si effroyable, pernicieux! C'est horrible, et j'en prends conscience actuellement...

J'ai compris que si l'on devient alcoolique, ce n'est pas de notre faute. Juste que le corps se bat contre les mauvaises choses et que ces mauvaises choses font rappeler au corps que l'alcool serait le meilleur remède pour qu'il aille mieux! Mais c'est faux!

Alors, je me pose cette question : qu'est ce qui fait que le corps, un moment donné, envoie des messages au cerveau pour dire que l'alcool serait meilleur?
Qu'est ce qui fait que cette limite soit franchie?

J'en veux aujourd'hui à la vie, à cet enfer!

Pas aux personnes! Non!

Mais à ce poison!

Comment se fait-il que l'on prend juste une cuite, le corps ne fait pas que l'on devienne accroc à l'alcool...?
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 22.01.15 10:48

Permets toi seulement de craquer, c'est important!!!

Tu soulèves la LA question.... pourquoi untel peut boire son p'tit verre même tous les jours sans être dépendant?
Pourquoi avoir une ou des cuites ne rend pas dépendant?

Ce n'est pas une maladie qu'on attrape, ..... c'est plutôt que l'alcool à un moment donné a joué un "autre rôle" que celui du plaisir de boire.
Un malade alcoolique, au contraire d'un buveur occasionnel, ... n'a plus la liberté de dire non..... son corps et son esprit ne lui permettent plus.

Pour que tu y voies un peu plus clair sur le fonctionnement de la maladie, je te mets ici des liens :

http://forumonsaide.forumactif.org/t20-l-alcoolune-drogue-dure-infos-sur-la-dependance-et-la-thp#88

http://forumonsaide.forumactif.org/t3886-la-biochimie-du-cerveau-chez-le-malade-alcoolique

coeurs coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 22.01.15 12:23

Pour qu'une personne devienne malade alcoolique, il faut qu'il y ait la rencontre de trois éléments:

-une faille dans son passé lointain, souvent la petite enfance, faille qui a fragilisé sa construction et souvent a laissé un vide ou un manque chez cette personne.
-une rencontre avec l'alcool. La personne un beau jour boit de l'alcool et remarque qu'il se sent bien mieux après en avoir bu.
-et Finalement un élément déclencheur qui peut être très variable: une maladie, un divorce, un licenciement, la perte d'un être cher ou tout autre chose qui impacte fortement cette personne.

Là, il va commencer à se servir de l'alcool comme d'un médicament et plus d'une manière conviviale. Peu à peu, la dépendance s'installe et la maladie alcoolique aussi...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  pascal1 le 22.01.15 20:29

Bonsoir,
certaines choses me gênent dans tes écrits comme par exp:
Effectivement, il me parle d'une grande remise en question, en étant en cure, car entouré par des personnes qui ont le même souci que lui, mais pas à la même 'échelle'.
Tu parles aussi qu'il se sent à part car les autres sont là par obligation thérapeutique ou judiciaire. Nous sommes nombreux à avoir effectué une ou plusieurs cures ou post cure et, oui il y a qqs cas de personnes sommées de se soigner mais ce n'est pas la majorité.
Attention de ne pas marginaliser ton mari, de ne pas en faire un "alcoolo" à part.....C'est un alcoolo comme nous tous qui, comme nous a du te mentir sur sa conso , la fréquence, la quantité....ect
Je me permets de te dire celà car, malgré que tu t'en défendes, tu sembles le placer sur un pied d'estal et il y a un fort risque qu'à la sortie de la cure , vous évacuiez le problème comme un mauvais souvenir , chose qu'il ne faut jamais faire. Alcoolique il est, alcoolique il restera .
Je suis dans ma 12eme année d'abstinence, Shale, bien plus encore mais nous savons que l'épée de Damoclès est au dessus de nos têtes à vie, même si c'est loin d'être une idée fixe chaque jour , loin s'en faut!
Bon courage à vous deux.
avatar
pascal1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 22.01.15 20:59

Je partage tout à fait l'avis de Pascal1

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 22.01.15 21:27

Des mots très justes.... super

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 22.01.15 21:32

Concernant les failles, il est actuellement en pleine recherche, de par le travail effectué auprès des médecins. Il n'aime pas trop cela...

Pascal, ta réflexion est pertinente, et j'apprécie beaucoup. Pour te répondre, je vais te dire qu'encore aujourd'hui, le médecin qu'il a vu lui a dit 'mais pourquoi vous êtes là? Tout va bien! Vous allez bien!' Personnellement, quand j'écoute mon mari, je ne juge pas les propos... Je prends toujours du recul. Je me dis que c'est peut être une invitation de la part du médecin pour qu'il vienne à parler, à cerner ce qu'il a au fond.

Aujourd'hui, je sens vraiment que j'ai besoin de parler, d'un groupe 'entourage'. J'ai hâte, je ne vous le cache pas. Je n'arrive pas pour le moment à dire à mon mari ce que je ressens. Je ne veux pas l'abasourdir avec tout cela. Je ne veux pas qu'il pense que je suis négative, que je me lamente, ou qu'il culpabilise. Je suis mal, c'est vrai. Je ne vous le cache pas.

Mon mari restera alcoolique toute sa vie... Ca fait réfléchir... Pas sur mon engagement envers lui. Juste que cette maladie sera toujours (sournoisement) présente.

Aujourd'hui, mon mari a l'air mieux. Je crois en lui. Je veux croire en lui. Si je ne crois pas en lui, c'est foutu! C'est ce que je ressens aujourd'hui en tout cas. Si demain rechute il y a, ce n'est pas grave, je ne lui en voudrai pas... Je sais qu'il saura gérer cela, car il m'en a parlé, et m'a dit que le centre où il est lui donne déjà beaucoup de pistes/solutions.

Je pleure dès que je repense à ce mal pernicieux. C'est aussi pour cela que je ne peux lui en parler. J'ai besoin de savoir comment prendre du recul sans me montrer absente.

Penser à moi, oui, je le fais... Mais aujourd'hui, mon mari a besoin de moi : je suis la seule à connaitre son état, et si je n'allais pas le voir, il ne se sentirait pas soutenu... Je n'y vais pas non plus dans le seul but de parler de cette maladie. J'y vais aussi pour échanger sur d'autres sujets... ce que l'on fait!

Merci à vous... Je reviendrai demain. baiser



avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 22.01.15 21:38

C'est normal que tu ailles le voir, mais il devrait comprendre que pour lui, se remettre tous les jours dans le cadre familiale ce n'est pas ce qu'il y a de mieux pour le travail sur lui.
Tu dis qu'il n'aime pas rechercher en lui l'endroit où ça bloque, la faille qui l'a conduit à l'alcool, pourtant ce n'est souvent qu'à ce prix qu'on arrive à rester abstinent....
En tout cas, on sent un grand amour pour ton mari, c'est émouvant même.

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 22.01.15 21:40

Je comprends tout à fait quand tu dis que ton mari a besoin de toi.... mais c'est une forme de dépendance aussi (oui, c'est peut être fort comme mot).
Le soutenir, bien sûr, et il a beaucoup de chance de t'avoir à ses côtés.
Mais.... dans ce combat, nous avons beau être entourés de bcp de personnes, nous le faisons seuls et pour nous en premier, et c'est même important!
Je sens dans tes écrits comme une sorte "d'abandon" si tu n'y vas pas.
Même si vous échangez sur d'autres sujets, il n'est sûrement pas seul dans l'établissement, mais avec d'autres curistes, qui vivent la même chose que lui. Et c'est aussi dans ces échanges que l'on avance, pas à pas.

Tu entends ces mots "alcoolique à vie".... oui, tout comme un diabétique..... mais nous apprenons à vivre avec et plus dans le combat, tout en restant vigilant. Quand je dis vivre avec, je ne pense pas comme un fardeau, non, car ce n'est pas parce qu'un ma ne boit plus qu'il devient morose et ne s'amuse plus, .... que du contraire.

Tout cela, tu l'entendras sûrement toi aussi dans ton groupe de paroles, dont tu as oh oui, beaucoup besoin.
Bonne soirée

petits coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  pascal1 le 23.01.15 9:25

Heureux que mon message ne t'ait pas heurter , mais parfois faut savoir dire les choses au risque qu'elles soient mal comprises. Je vois que ce n'est pas ton cas.
Oui, alcoolique à vie, ça s'est certain, mais au même titre que le diabétique ou autre.On vit très bien sans alcool . Suffit de pas tenter d'expériences idiotes après quelques mois du genre "Je suis guéri, une ptite coupe me fera pas de mal...."
C'est pour celà que je te mettais en garde contre l"état apparemment pas catastrophique de ton mari. Moins le cas est grave, plus on risque de minimiser....
avatar
pascal1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 23.01.15 9:44

Bonjour,

C'est vrai, on vit très bien sans alcool... Pour moi, ce sera facile... Pour mon mari, ce sera autre chose. Cependant, il le sait déjà : je n'interviendrai pas si je le vois boire, ou si je m'aperçois qu'il me cache qqchose. Nous fonctionnons toujours ainsi : nous sommes responsables de nos actes. Si je le reprenais concernant l'alcool, comme pour une autre situation, ce serait alors du maternage, et ni l'un ni l'autre ne voulons entrer dans ce processus...

Je vais bien. Je me rends compte que si je suis 'contrainte' d'évacuer le surplus d'émotions une fois que je l'ai quitté.

Mamou, je ne sais pas si c'est comme une sorte d'abandon... Je ne sais pas comment l'exprimer autrement. C'est juste par amour, et puis aussi parce que si j'étais à sa place, j'aimerais aussi avoir cette attention...

Vincent, je ne voyais pas cette maladie ainsi, auparavant. Ce forum, vos propos m'ouvrent les yeux, et me permettent aussi de prendre du recul, et de voir les choses autrement. Surtout, de positiver et d'avancer! Alors, tout ce que vous pouvez me dire, tout ce que je peux prendre de votre part ne pourra être que bénéfique pour moi, pour mon mari.

Je ne pensais pas, en venant ici, avoir autant de soutiens. Je vous en suis très reconnaissante.

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 23.01.15 11:07

Bonjour,

Te voilà un peu plus "posée".
C'est vrai que même nous ma, lorsqu'on est en plein dans la maladie, nous sommes loin d'en connaître toutes les ramifications.
Et heureusement que nous pouvons échanger ici smiles

Je comprends ce que tu veux dire par rapport à ton mari, oui, c'est de l'amour.... je l'avais interprété autrement, et me posais la question smiles
Un soutien est bien sûr hyper important, même si le combat est mené seul.

onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 29.01.15 23:32

Bonsoir,

Se détacher.... Pioufffff... Un bien petit mot porteur de grandes significations...

Pas évident quand on aime...

Se détacher peut aussi signifier, pour moi, ne plus aimer. Et je ne peux m'empêcher de ne pas aimer mon mari.

Je pense personnellement que ce n'est pas parce que nous sommes présents que nous ne sommes pas détachés.

En tous les cas, c'est ce que je pense aujourd'hui.

Que mon mari se détache de moi pour s'occuper de lui, de sa personne, de sa maladie, soit!
Mais ce n'est pas pour autant qu'il n'aura pas envie de passer un moment avec moi.

Je ne peux me permettre de renoncer à le voir parce que je peux penser qu'il ait bu... Il peut ne pas me le montrer, mais je peux le deviner, ne serait-ce que par ses maux, et l'odeur...

Je ne le jugerai pas, une fois de plus. Je ne ferai pas semblant de ne pas voir son mal etre. Juste que je me montrerai présente. Pour un temps donné. En respectant son envie du moment (sortir, se changer les idées...etc...). Et puis, je saurai disparaitre et me faire silencieuse. Souffrant de le laisser à nouveau. Pour jusque quand?

Il veut passer un moment seul, avec ses amis, sa famille?
Je ne le contredirai pas, bien au contraire (oui, mon chéri, vous avez surement des choses à vous dire, ça ne peut que vous faire du bien).

Il a souhaité que je lui propose des sorties, pour lui changer les idées.
Je ne le forcerai pas, si après avoir eu une idée de sortie, il préfèrera se retrouver seul... avec d'autres projets en tête.
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 30.01.15 0:04

Et toi, tu existes où là dedans ???? C'est assez étonnant de te lire, tu ne vis que pour le bonheur de ton mari alcoolisé ou non..
Et puis le détachement ne veut pas dire "ne plus aimer", loin de là, mais quand ton mari a bu, tu acceptes sa maîtresse, la bouteille et tu fais amie avec elle aussi? Il vaudrait mieux dire à ton mari, "je t'aime mais je refuse de te partager avec l'alcool, alors quand tu auras bu, je m'éloignerai...."
Mais ce n'est pas du tout ce que tu fais et c'est plutôt dommage de ne pas prendre en compte la place de l'alcool dans votre vie. En fait, vous vivez à trois, l'alcool, ton mari et toi!
Je ne pense pas que ce soit aider ton mari que d'accepter celà, mais bon, tu fais aussi ce que tu veux, après tout, nous ne donnons que notre avis de Malade Alcoolique et l'expérience que nous avons de l'attitude de l'entourage..... Crying or Very sad coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 30.01.15 1:54

Je m'occupe de moi quand nous ne nous voyons pas, que l'on n'est pas ensemble... Il faut aussi savoir que nous ne nous voyons pas tous les jours.

Et il boit tous les jours...

Rolling Eyes
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  Crystal_ine le 30.01.15 3:04

Ce qui arrive à plusieurs MA lorsque le conjoint ou la conjointe se détache de la personne qui boit, ça fait un déclic. Tant que tu accepteras de lui parler et de passer du temps avec lui même quand il boit, tu lui envois le message, ça ne me dérange pas. Tandis que si tu lui dis : Lorsque tu auras bu, je ne serai pas là pour toi, tu vas parler tout seul et faire tes activités seul.

Par contre, si tu as du mal à ne pas être avec lui quand il est avec toi, là il y a dépendance ou codépendance.

Il existe des livres traitant de la codépendance, car c'est aussi nocif sur notre vie que la personne qui boit, cette codépendance. Admettre que nous avons ce problème est un pas vers la guérison.

Je sais de quoi je parle, car j'ai dû me distancer de mon conjoint pour pouvoir vivre ma vie sainement. Et je sais que c'est difficile à appliquer, mais essentiel pour que la personne qui boit comprenne ce que ça nous fait de le voir se détruire et se mettre dans un tel état.

Ce que tu fais de ce que l'on dit de notre expérience t'appartient. Mais je t'assure qu'il n'y a pas d'autres solutions. L'amour ne sauve pas tout malheureusement.

coeurs


_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 30.01.15 7:49

Bonjour femmeaimante,


Et il boit tous les jours...
J'en conclus qu'il est rentré de son hospitalisation, mais que.....l'alcool est toujours présent.
Dis moi si je me trompe.

Tes écrits ont vraiment percuté en moi....
J'y vois à travers tes mots ma propre histoire, à part que le ma, et bien c'est moi.
Je vais parler des derniers temps où c'était quasi tous les jours jusqu'à l'ivresse.
Mon mari a été dans le déni total de mon alcoolisme (au contraire de toi ) jusqu'à ce que je le convainque moi même que si... et ce bien à 1 mois du sevrage...
Pendant ma période alcool, il mettait (avec des oeillères comme il dit) mes pleurs, angoisses alcoolisées sur le compte d'un ras le bol et de la dépression.....
Il en a fait des choses "pour" moi.... me ramasser en pleurs dans le jardin ou étendue dans la cuisine.... me mettre au bain (je ne savais plus le lendemain comment je m'étais lavée)... et j'en passe. Un mari bien aimant qui aurait tout fait pour me protéger.
Il ne savait pas que ça ne me rendait pas service. Il ne savait pas que me laisser seule me ferait plus d'effet.. non il ne savait pas car il était dépendant lui aussi..... crois moi, il l'est encore Crying or Very sad Je l'étais aussi bien sûr dépendante de lui.

Maintenant, après presque 2 ans d'abst; je me rends compte de tout cela, je suis indépendante, j'ai changé, mais lui non, il l'est toujours, il se "perd" quelque part dans notre relation déséquilibrée.

Alors si tu veux te et vous "rendre service".... nous ne te demandons pas de ne plus l'aimer, noon , mais de l'aimer lorsqu'il n'est pas avec sa maîtresse. Sinon tu risques de te et vous perdre.
Il ne peut entamer une démarche de soins correcte si tu es là à le "couver" ......

Je te laisse sur tes écrits et les miens.
Viens nous voir pour en discuter .....

PS: ton pseudo en dit long Rolling Eyes femmeaimante.........

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 30.01.15 15:22

Bonjour,

Crystal-ine,

Je ne sais pas si on peut vraiment parler de déclic, quand séparation il y a, ou prise de distance... D'après ce que j'ai entendu dans l'hôpital, la plupart qui étaient présents disaient qu'ils avaient rompu, et se retrouvaient là pour X raisons...

Mais tentent ils de renouer les liens avec leur compagne/gnon?

Je ne peux rien dire là dessus...

Mamou,

Oui, mon homme est sorti de l'hôpital. Boit il encore...? Je le pense, oui. Mais il ne m'en a pas parlé. J'ai mes raisons de le penser... Et je ne veux pas le juger.

Je suis bien triste pour toi, et ton mari. Ces choses-là sont cruelles, c'est vrai. Vous avez tous deux beaucoup de courage. Tenez bon.

Moi, je ne pense pas protéger mon mari. Il m'a déjà demandé de l'aider dans diverses situations. J'ai refusé, tout (sou)rire... Je veux bien l'accompagner, le soutenir. Mais pas le protéger.

Parce que ce n'est pas mon rôle, ni ma fonction.

Et peut etre aussi parce que j'ai toujours su que ce n'était pas cela qu'il voulait...

Je ne sais pas si je lui rends service, ni comment. Je suis là s'il en ressent le besoin. Sinon, je ne me manifeste pas, ou très peu.

Comment savoir quand il n'est pas avec sa 'maitresse bouteille'? Là est la question... pour moi, aujourd'hui. Je reste confiante, je sais qu'il va s'en sortir. Il le veut. Il a le droit aussi de (re)chuter. Il se relèvera... Je le sais aussi.

Aujourd'hui, il est trop tôt pour lui en parler de cette manière. Je préfère donc l'écouter, l'entendre... jusqu'au jour où il sera prêt à m'écouter à mon tour.

Merci d'être là...







avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  cristal le 30.01.15 15:58

Se détacher peut aussi signifier, pour moi, ne plus aimer.

je crois que comme beaucoup de conjoints de MA tu as du mal à bien comprendre le sens du détachement et son but alors je vais récapituler un peu.

Le détachement ne sert absolument pas à le faire arrêter de boire ou a le pousser a se soigner,du moins,ce n'est pas son but premier noon 
le détachement sert à TE retrouver,à TE redonner vie et à ne plus souffrir.
Le détachement doit te permettre de trouver des moments à toi,des moments pour redonner un sens à ta vie,des moments SANS ALCOOL.
Le détachement ne sert pas a t'eloigner de ton mari noon mais a t'eloigner de l'alcool car c'est l'alcool qui te detruit alors il faut absoulment mettre une barrière solide entre toi et l'alcool pour que tu ne fasses pas tampon entre ton mari et le poison.

Si on te dit "ne parle pas à l'alcool",ce n'est pas pour punir ton mari ou pour le pousser à se soigner mais pour TE protéger car si tu parles à l'alcool,c'est TOI qui va être mal,TOI qui subit les conséquences et qui en souffres tu comprends?
Il ne s'agit pas ici de te couper de ton mari mais de ne plus faire de ta vie un enfer et de te montrer qu'il y a autre chose dans la vie que l'alcool de ton mari.
Le détachement doit te permettre d'avoir une belle vie et de ne plus avoir ce gros nuage noir qui t'accompagne a chaque fois que tu penses "alcool" Crying or Very sad cela doit te permettre d'avoir une vie sans alcool

As tu des moments rien qu'à toi? des moments où tu ris? des moments où tu ne penses plus a ton mari ,à l'alcool mais à toi?
Toute ta vie tourne autour de l'alcool,tu as fait de l'alcool le pilier de ta vie et c'est là où ça ne va pas,le pilier de ta vie,ça doit être toi tu comprends mieux??

Alors être avec ton mari OUI à partir du moment où TU en tires du plaisir,si cela commence a te mettre mal,alors tu te détaches,ce qui ne veux pas dire "je l'abandonne" mais "je mets mes barrières en place pour ne pas être touchée".
est ce que c'est plus clair?? coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 30.01.15 16:51

Cristal,

Oui, ça devient plus clair, de part vos explications, et par les posts du site aussi. Que j'ai lu hier soir après avoir posté ici Rolling Eyes

Ce que je fais aujourd'hui, je te rassure, c'est par plaisir, et pas par obligation.
Je sais aussi prendre du temps pour moi, pour les miens, et pour nous deux aussi.

Je ne fonctionne pas au chantage, ni au déni. Je fonctionne en toute conscience, comme je peux, et selon mes envies aussi.

Je parle beaucoup de lui, c'est vrai. Mais parce que j'essaie de chercher une voie pour en sortir. Non pas pour le sortir, lui. Il en sortira seul, sans moi... Même avec mon soutien...
Je cherche une voie pour avancer, tout simplement, et ne pas me prendre de claques, si je puis m'exprimer ainsi. En toute connaissance de cause, en fait...

Ensuite, tout ce que vous dites ici, toute et tous, me met d'une part, du baume au cœur en me permettant de ne pas culpabiliser, par exemple, et d'autre part, en me permettant de mieux comprendre certaines choses...

Je ne peux ni vous juger, vous, ni votre attitude...

En fait, je fonctionne comme si mon mari n'était pas un MA. Comme si c'était une personne comme tout le monde.
Imaginez un seul instant que vous traitiez un malade cancéreux, comme un malade... Ce serait dur à vivre pour ce malade, non? Cette personne est malade, ok... Mais a t il besoin que nous lui rappelions de par nos regards, attitudes, ou propos...?

Hé bien, pour mon mari, je fonctionne ainsi... L'alcool je n'y pense pas. Ou très peu. Mon mari va guérir, il n'y a aucune raison pour le condamner dans cette maladie en le pointant du doigt...

Quand je suis avec mon mari, je profite de l'instant présent. Je ris, on sort, on se change les idées, on vit... Elle est là, cette fichue maladie, oui... Mais elle ne nous aura pas! Et lui a besoin de me voir rire, et heureuse...

Je n'ai pas à rendre coupable mon mari. Je n'ai pas à lui rappeler la honte qui l'habite à longueur de journées, ou d'années... Je ne le faisais pas avant, pourquoi le ferais je aujourd'hui?

Je fais confiance à mon mari. Il se relève(ra). Ca mettra du temps. Mais il le fera. Comme vous le faites toutes et tous très bien.



avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  cristal le 30.01.15 17:00

tu ne rends pas coupable ton mari,bien sur que non mais tu as du mal à exister sans lui.
dans un couple,il faut deux personnes qui ont une vie propre chacun de leur coté et qui ont une vie de couple,il ne faut surtout pas négliger sa vie propre sinon,on en peut pas être heureux Crying or Very sad 
c'est bien de ne pas lui mettre sa maladie tout le temps sous le nez mais il ne faut pas non plus la nier si elle cause encore des dégats ds votre couple mais bon,tu semble avoir bien compris le but du détachement et avoir des moments a toi donc ça va coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 30.01.15 17:03

Merci Cristal. petits coeurs



avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 30.01.15 21:08

Donc en ""gros"" femmeaimante, tu apprends de par nos expériences et la tienne des aspects de la maladie jusque là méconnus à tes yeux.
Et oui, c'est bien pour ça que la maladie alcoolique est souvent """mal jugée""" car méconnue; on y entend souvent à côté de cela, les mots "pas de volonté".... mais c'est bel et bien une maladie, un poison qui coule dans nos veines et qui transforme notre manière de ""fonctionner"".

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu écris par rapport à une maladie comme le cancer, bien sûr que dans ce cas, ce n'est pas la peine d'en parler sans cesse, tout comme l'alcoolisme..... mais ""faire semblant"" qu'elle n'existe pas n'est pas une solution non plus, mais ça je pense que tu l'as compris.

Aujourd'hui ton mari boit encore ou pas.... si il veut s'en sortir, c'est lui qui viendra te le dire....

Je te souhaite ton mon courage.
Et merci pour tes encouragements, pour "chez moi" smiles , le plus dure est derrière, et maintenant, c'est "je regarde devant" smiles

coeurs coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 28 Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum