Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 27 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

femme d'un MA.

Page 6 sur 28 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 17.02.15 19:21

pascal1 a écrit:femmeaimante s'en est allée , sans doute saoulée par nos propos allant à l'encontre de ses propres convictions.
Jje pense que ce post devrait rester en rouge en haut de page et ré intitulé "ce qu'il ne faut pas faire avec un MA"
J'ai relu l'ensemble du post où l'on apprend que le mari de femmaiamante est un ma MAIS pas comme les autres (ha bon.....)
On y lit aussi que le docteur qui dirige ce sevrage (pas une cure!) se demande ce que fait ce Monsieur dans son service.
Pourtant à peine sorti de ce sevrage , il reboit!
Femmeaimante marginalise son mari par amour, c'est sûr, mais cet amour peut être à double tranchant et la plonger dans une codépendance dont elle n'a même pas conscience.
Tout la satisfait. Son mari arrête l'alcool pendant son sevrage, c'est bien. Puis il reboit et c'est bien de l'avouer .....(elle va juste veiller à ce qu'il ne conduise pas alcoolisé.....)
Elle dit le laisser gérer sa maladie mais est omniprésente dans les prises de position et se refuse à lui parler de ce qui le sauverait vraiment, à savoir une vraie cure!!
Cette peur de voir l'autre s'éloigner , la repousser , ce n'est pas de l'amour, c'est de la co dépendance affective qui interdit tout coup de pied aux fesses!
Son mari l'a fort bien compris en lui parlant de sa naïveté, de son désir de la voir s'éloigner de cette maladie mais, bien sûr, celà a eu l'effet inverse et a meurtri femmeaimante.......
Etre conjointe d'un ma, ce n'est pas lui tirer dessus à boulets rouges, ce n'est pas non plus vivre avec des œillères en espérant que le temps fera son oeuvre.
Certes, ol le fera, mais pas forcément dans le sens souhaité!  

Quelle bien piètre opinion... de toi même, devrais je dire?

Tout ne me satisfait pas : si tout me satisfaisait, je ne serais même pas venue ici.
Omniprésence : si j'étais omniprésente, pourquoi alors venir ici faire une remise en question?
Peur de l'éloignement : qui n'a pas peur, dans des moments aussi intenses? Est-ce un mal d'avoir peur de perdre l'être que l'on aime?
Œillères : si je les avais, je ne serais même pas venue ici, et je ne serais plus avec lui, aujourd'hui.

Pascal, je n'ai pas encore eu le temps de lire ton parcours. Toi, tu as eu le temps de lire le mien. Femme de MA.

Chaque MA est différent, car chaque parcours de MA est différent. Oui; J'accepterai le tien, quand je t'aurai lu. Accepte le mien, ou encore mieux, celui de mon mari...

Cela étant, Pascal, je ne t'en veux pas, tu es libre de tes propos, de tes décisions... et quoi qu'il en soit, ton post mène à réflexion.

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 17.02.15 19:23

chiffounette a écrit:c'est dur de te lire Pascal, mais il faut avouer qu'il y a beaucoup de vérité dans tes propos.

Entre femmes on est peut etre trop conciliante, due au fait que femmeaimante est touchante.


Je ne suis pas touchante.
Ce sont mes propos qui le sont.
Ca pourrait aussi être le parcours d'une autre personne, même avec une histoire différente...

Merci Chiffounette. content
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 17.02.15 19:28

SHALE a écrit:Pascal, je partage tout à fait ton avis, je pense aussi que si elle n'est pas revenue, c'est que tout ce que tu as écrit, elle l'a très bien compris à travers nos écrits et que ce n'est pas possible pour elle... Crying or Very sad

Oh si ma belle, c'est possible pour moi!

Et crois-moi, je suis bien plus forte aujourd'hui qu'hier.
Il faut savoir, comme Mamou et toi avez su si bien le dire, j'ai reçu beaucoup d'informations en très peu de temps. Il m'a fallu les 'analyser'... Et pour ce faire, seul le temps était de la partie...

Merci Shale, d'être présente, à chacun de mes posts. C'est grâce à toi, en partie, que j'en suis là aujourd'hui... Je t'en suis reconnaissante. petits coeurs
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 17.02.15 19:32

mamou a écrit:Je pense que femmeaimante est "tombée de haut" en voyant toutes les ramifications de la maladie, tout ce que cela implique, et surtout que ça il doit le mûrir seul.....
Pour ma part, je dirais que femmeaimante est dépendante de son mari.... le laisser "faire" à tout prix... Crying or Very sad

Mamou, à part le fait de la dépendance dont je ne suis pas d'accord, tu as très compris ma position.

Je t'en suis également très reconnaissante, aujourd'hui, car grâce à toi, en partie, j'en suis là. J'avance toujours plus chaque jour. Je suis fière de moi, et fière de ce que tu sais m'apporter.

Merci beaucoup d'avoir toujours été présente pour moi, dans ces moments, sans jugement aucun. :co:
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 17.02.15 19:40

Crystal_ine a écrit:Tu as tellement tout vrai pascal1. Encore une fois, tu as su trouver les mots pour décrire une réalité d'une situation. Il faut affronter nos peurs du rejet pour se sortir de la codépendance. J'en sais quelque chose, j'avais, moi aussi, peur de me retrouver toute seule, de ne plus être aimée, qu'il me rejette et choisisse l'alcool, ce qu'il a fait d'ailleurs. Je n'étais pas de taille à lutter contre son poison.

Par contre, d'avoir pratiquer ce détachement m'a permis de me retrouver en tant que personne unique sur cette terre. Découvrir tout ce que je mettais en veilleuse par peur de la perte de contrôle, de me retrouver seule, mais finalement, c'est le plus beau cadeau que je me suis offert. Retrouver ma liberté, ne plus dépendre de personne, vivre en paix et en harmonie avec moi-même.

Elle aura peut-être un jour le déclic qui lui faudra pour comprendre les bienfaits de ce qu'on lui a expliqué. Elle n'est peut-être pas prête à les entendre et les mettre en pratique. Une personne de ce forum a longtemps fait et dit le contraire de ce que nous lui disions et combien d'énergie nous avons déployé pour elles, pour lui expliquer...

Il faut être prêt à changer pour s'en sortir.


Merci Crystal_ine de ton commentaire et ta franchise.

La co-dépendance, un bien grand mot. Les peurs, un bien grand mot, aussi. Ils prennent un grand sens, tout deux.

Je suis bien, je ne suis pas malade, pourquoi aurais je peur? De le quitter, certes, peut-être, mais après tout, c'est aussi chose normal de craindre de perdre celui que l'on aime, qu'il soit malade ou non.

Mais lui et moi, nous en sommes loin, aujourd'hui. Je suis là, à ses côtés, et il l'entend très régulièrement.
Mais il est seul, avec ce poison... Je ne pourrai rien pour lui...

Bien des choses ont changé déjà : de nouveaux projets, et de nouvelles façons de voir les choses, et de les vivre.

content
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  pascal1 le 17.02.15 20:21

femmaimante, ce n'est pas un jugement que je porte, juste une constatation de ce qui transpire à travers tes écrits.
J'ai bien lu que ton mari n'était pas un alcoolique comme les autres, que le médecin du sevrage se demandait ce qu'il faisait là, non????
Et pourtant il continue de boire........(et peu importe l'importance de la conso, chacun sachant qu'elle peut être réduite un certain temps pour augmenter à nouveau ensuite)
Disons alors que vous avez tous deux minimisé l'importance de la maladie et que vous commencez à ouvrir les yeux, à vous rendre compte que le 0 alcool ce n'est pas évident!
Participer à un MAB est une excellente chose et j'en suis un fervent défenseur (je dis même que le mien est pour 50% dans mon abstinence de plus de 11 ans) mais restent 50% qui doivent être mis entre les mains de professionnels de l'alcoolisme et (ou) dans une vraie cure , pas un sevrage.
Cet endroit s'appelle un forum dans lequel on échange , on partage OU PAS les mêmes opinions.
Et ne t'inquiète pas de l'opinion que j'ai de moi même......Elle est je crois à sa juste valeur et je suis conscient de parfois ne pas être des plus tendre sur le forum, mais crois moi, ce n'est jamais dans le but de blesser , juste dans celui de faire prendre conscience de certaines choses. Pis je suis loin également d'avoir la science infuse, juste je crois être à même de comprendre certains comportements depuis 11 ans que je m'en suis sorti et que je continue à essayer d'aider ceux qui en ont besoin.
avatar
pascal1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 17.02.15 20:45

Pascal,

Dire que je marginalise, c'est un jugement. Pour moi.

En fait, d'après ce que j'en conclus suite à tes propos ici, tu serais un MA abstinent, et non une personne dite 'de l'entourage'. Et d'après ce que je peux en connaitre, les MA et les non dépendants ont une place totalement différente. Et donc l'un peut ne pas forcément comprendre l'autre...

Oui, mon mari boit encore. Il ne le cache pas. Ni à moi, ni aux médecins.
Mais, en même temps, s'il avait arrêté après le sevrage en disant que tout va bien, là, les médecins, je crois, auraient eu du mal de croire à l'importance de sa démarche.

De plus, oui, il ne serait pas comme les autres MA, mais attention, ce sont ses propos que j'ai rapportés ici. Pas ma version. Puis, je n'ai qu'une version : la sienne... Et il peut me dire ce qu'il veut, minimiser...

Lui pensait que ce n'était rien... qu'il allait s'en sortir. Aujourd'hui, il prend conscience du contraire... Bah oui... Moi, je m'en doutais...

Naïve, je te rassure, je ne le suis pas. Du moins, je peux le montrer, mais c'est aussi une manière à moi de prendre du recul, de ne montrer aucun jugement, d'être à l'écoute, tout simplement.

Le reste fera son bonhomme de chemin. Il est en vie, a pris une belle et sage décision, celle de se soigner, je ne peux qu'accepter cette démarche. Je ne pense pas que ce soit à moi de lui faire prendre conscience qu'il aille faire une cure... Il est assez intelligent pour en prendre la décision, seul, ou avec les sages conseils du groupe de soutien.
Du moins, c'est ce que je pense aujourd'hui...

Une dernière chose : Quant à minimiser : je ne peux pas minimiser, puisque je ne connais encore que peu de choses sur cette maladie. Comme minimiser quelque chose dont on n'a pas connaissance, ou conscience? Quant à mon homme, s'il minimise, je ne sais pas, je ne suis pas à sa place... La première chose que j'ai découverte, c'est que c'est une maladie, et ça, ça a pris un sens qui me permet de me dire, de lui dire, que je ne lui en veux pas, ni à lui, ni à tous ceux qui boivent... trop.


Merci de ta réponse.  content
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 17.02.15 21:36

Oui, j'ai bien compris que tu aimais ton mari au point d'essayer de l'aider pour se sortir de sa maladie. Tu as compris, que ça, l'entourage ne le peut pas, au contraire il faut qu'il se protège de cette maladie.
Je pense que tu as beaucoup avancé, pour connaître mieux la maladie alcoolique, il y a la base de données où tu as tout ce qu'il faut pour être au courant de beaucoup de choses sur cette maladie, la base de données est très complète. Tu peux d'ailleurs faire lire les textes qui te marquent à ton mari, au contraire, ça peut l'aider.
Ce qui n'est pas claire pour moi c'est ce qu'il a fait pour se soigner jusqu'ici..
Il a fait des sevrages, je pense, sevrage d'une dizaine de jours... Ensuite a-t-il fait un travail sur lui, aidé par un psy ???
Envisagerait-il une cure, ce qui est la manière la plus facile de s'en sortir ?
Un simple sevrage est loin de suffire, qu'il aille dans un MAB et toi aussi, c'est une très bonne chose et un outil important, mais il manque le côté "recherche des causes de son alcoolisme".
L'alcoolisme est un symptôme , la cause est bien plus profonde et remonte souvent dans notre petite enfance.  C'est bien pour ça qu'il faut creuser pour y arriver mais avec l'aide d'un psychothérapeute, pas seul surtout....
Si tu peux me dire un peu ce qu'il a comme outils pour s'en sortir, car là je n'en ai qu'une très vague idée...Merci à toi!! smiles

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  pascal1 le 18.02.15 8:04

Oui je suis du côté des MA et je crois que mon abstinence depuis 11 ans est la plus belle chose qui me soit arrivée de toute ma vie.
Il y a 11 ans, j'ai écouté, pris de partout pour asseoir une abstinence heureuse puis me suis lancé dans l'aide en m'occupant notamment d'un MAB qui accueillait MA et entourage.
C'est la raison pour laquelle je me sens autorisé à porter un avis sur des cas qui m'intéressent .
Oui, tu marginalisais ton mari il y a encore peu en le démarquant des autres MA.
Dans cette maladie, le PDG, le simple ouvrier , l'intello sont tous dans le même bain.
Comme Shale, je pense que le MAB est important mais ne doit pas être la seule béquille.
Le MAB c'est l'apprentissage du vrai, les trucs qu'on s'échangent, des liens qui se créent , mais pas une recherche de la cause profonde de l'alcoolisme.
Dans mon cas, avant le MAB , j'ai fait une post cure de 7 semaines très pénible, durant laquelle on m'a cassé pour mieux me reconstruire et depuis.....0 alcool malgré de nombreux coups durs (un divorce, le décès de ma nouvelle compagne, 2 cancers dont un en cours avec chimio) et jamais, jamais l'idée d'oublier en me plongeant dans l'alcool ne m'a effleuré!
avatar
pascal1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

un petit passage

Message  bouchon le 18.02.15 9:58

Bonjour,
Je reviens après une longue absence. Le témoignage de femmeaimante m'ayant interpelée tellement je me sens comme elle. Mon mari est MA depuis de nombreuses années, il est complètement conscient de sa maladie et essaye de s'en sortir comme il peut, cures de sevrage, post-cures, psy... mais n'y arrive pas. Nous avons eu des moment très difficiles (violences verbales, jamais physiques). Puis je suis venue sur ce forum qui m'a aidée plus que tout le reste. J'ai appris à ne plus être co-dépendante. J'aime mon mari qui est un homme gentil, drôle, intelligent mais... qui boit. J'ai appris à vivre sans lui quand il est dans cet état, je sors, je vis, ce que je ne faisais pas avant. Je le laisse gérer sa maladie mais maintenant je n'essaye plus de l'aider. Il veut refaire une cure en ambulatoire, je le laisse décider. Mois aussi, je me disais il ne boit pas comme les autres. Il ne boit jamais le week-end ni quand nous sommes en vacances (même 3 semaines, 0 alcool). Il me dit ne pas en ressentir le besoin quand je suis là. Que faire ? m'arrêter de travailler et rester avec lui ? Il en est hors de question. Alors, je prends mon indépendance et profite de lui quand il est bien. Femmeaimante, je comprends que tu aimes ton mari, mais penses à toi, profites de la vie et profites de lui quand il va bien. S'il veut s'en sortir, il prendra la décision, je suis comme toi, je lui laisse le temps, même si celà fait de très longues année que ça dure....... Courage.
avatar
bouchon
Assidu
Assidu

Féminin 12/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 18.02.15 10:57

Bonjour,

Bouchon,
je te souhaite bon courage et te remercie de ton intervention, si humble. Je dirai que la réponse est au fond de ton cœur. Ton mari ne t'en voudra pas... Il a peut-être voulu dire cela pour te démontrer combien tu étais importante pour lui. Une façon de te dire aussi qu'il t'aime... Il sait aussi, j'en suis convaincue, que tu fais partie de son bonheur, mais que tu n'es pas son bonheur...

Pascal,
Je ne pense pas marginaliser mon mari. Je ne porte aucun jugement sur lui.
Effectivement, il est différent des autres MA. Mais normal : tous les MA ne sont pas les mêmes! Tous les MA n'ont pas le même comportement, et heureusement!
Beaucoup de points communs, certes... Mais l'un ne fait pas l'autre.
Si telle méthode fonctionne avec l'un, elle ne fonctionnera pas forcément avec l'autre. Et cela, il faut aussi savoir l'accepter.

Shale,
Pour te répondre, il a fait un sevrage d'une semaine, et pas encore de cure. Nous n'en avons pas encore parlé tous les deux le concernant. Il en pleine période de réflexion actuellement, et sait ce qu'il veut.

Je suis aussi convaincue que lorsqu'un MA décide par lui (elle)-même de s'en sortir, le comportement de l'entourage est différent de celui où le MA ne veut rien changer. S'il ne se remettait pas en cause, s'il ne faisait rien pour avancer, là, ma réaction serait tout autre.... Là, effectivement, je le laisserais... Mais ce n'est pas le cas. Je rappelle que de lui-même, il a décidé de faire le nécessaire pour s'en sortir, et avance...
Il y a (surement) des jours avec et des jours sans, mais le principal est qu'il avance.

Quant au côté 'psy', il a eu un déclic par lui-même, il y a quelques jours... Il avance aussi de ce côté là...

-----

Il faut savoir que personnellement, je n'interviens pas. Je montre ma présence, mon soutien. Mais je refuse d'avoir le rôle d'aide, de sauveur. Et puis, il le refuse... Donc, pourquoi intervenir? Je ne peux rien pour lui... De plus, si j'intervenais, il s'offusquerait, et retomberait...

Voilà... Je suis là... sans être là...

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  chiffounette le 18.02.15 11:01

Bonjour Femmeaimante.

Toi aussi tu avances petits coeurs

_________________
Le plus lourd fardeau est de vivre sans exister.    V.HUGO
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

un petit passage

Message  bouchon le 18.02.15 11:31

Tu as raison femmeaimante, chaque MA est différent. On m'a dit tellement souvent que je devais le quitter... mais, si je m'imagine sans lui, j'ai mal. Je le connais depuis que j'ai 13 ans... Je suis d'accord avec toi, je sais qu'il veut s'en sortir, même s'il a du mal, mais il est dans la démarche et c'est complètement différent de quelqu'un qui est dans le déni. Alors, moi aussi je suis à côté de lui, s'il a besoin de moi, mais je le laisse s'en sortir tout seul, je le laisse tomber sans le ramasser (au sens propre comme au figuré..) et même s'il avance d'un millimètre à chaque fois, c'est toujours un millimètre de gagné...
avatar
bouchon
Assidu
Assidu

Féminin 12/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 18.02.15 11:44

Bouchon,

Ne pense pas à plus tard, dans ce cas-là... Non pas de te mettre dans le déni ou renoncement, mais vois les choses autrement.

Quitterions nous notre mari s'il était atteint d'un cancer, d'un handicap, d'une autre maladie?
Voilà ce qui me fait dire aujourd'hui que j'ai raison de ne pas le rejeter... Il se soigne, don où est le problème?

Les MA se mettent déjà d'eux-mêmes de côté, pourquoi les rejeter alors qu'ils ont besoin de se sentir soutenus? Déjà que les effets secondaires des médocs ne sont pas de tout repos...

Personnellement, je fais confiance à mon instinct, et mon cœur... et à mon mari aussi.

petits coeurs
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 18.02.15 13:28

C'est vrai aussi qu'il y a une grande différence entre un malade alcoolique qui est dans le déni et un malade alcoolique conscient de son problème et qui essaie de se soigner, même s'il n'avance pas vite.... Sur ce plan là, je vous comprends... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 18.02.15 14:00

Merci Shale.

Personnellement, j'ai de la peine... Je l'ai d'ailleurs exprimer auprès de mon mari : de la peine pour tous ces MA qui se sentent rejetés par la Société. Je m'aperçois en fait que ce sont les MA qui s'excluent déjà d'eux-mêmes de cette société, cause de la honte, du renfermement, et de l'effet des médocs...

Ils tentent de se soigner, ce qui est très difficile, mais en plus, les médocs ne leur donnent pas beaucoup d'effets positifs quand on voit toutes les conséquences sur le moment, à moyen terme, que ça leur apporte. Qui plus est, les MA sont les seuls à pouvoir s'en débattre...

C'est pourquoi aussi beaucoup de MA, à mon avis, y renoncent... Car leur vie leur semblait meilleure quand ils buvaient...

Heureusement que beaucoup se disent que se sauver en se soignant est la meilleure façon qui soit.

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 18.02.15 14:29

Les MA commencent à envisager de se soigner quand ils se rendent compte qu'ils vont tout perdre, quand les gros ennuis commencent: divorce, perte du travail, maladies plus ou moins graves liées à l'alcool, accidents etc....
C'est souvent à ce moment là qu'ils touchent le fond et décident de se soigner.
Quand un malade a décidé de se soigner, il faut le soutenir dans cette démarche bien sûr, mais ne jamais rien faire à sa place, c'est sa maladie, c'est lui qui doit être responsable de se soigner s'il l'a décidé.
S'il a des rendez vous médicaux ou autres concernant sa maladie, c'est lui qui y va par exemple, tu ne l'accompagnes pas, mais tu es là pour en parler avec lui, tout au moins tant qu'il n'est pas trop alcoolisé. Car s'il y a un moment où il est vraiment trop alcoolisé, tu peux tout à fait lui dire, que là, tu parles avec l'alcool et que ça ne t'intéresse pas, que tu vas attendre qu'il ait éliminé ce produit pour poursuivre la discussion.
Tout ça te demande beaucoup d'énergie, pour pouvoir prendre du recul, vis aussi pour toi, fais des choses qui te plaisent, qui te détendent et te permettent de ne pas tomber dans la co dépendance, mais je pense que tu as compris le système et que tu vas y arriver...
Si tu vois que ton mari boit de plus en plus, ce qui risque d'arriver, l'alcoolisme étant évolutif, tu le lui signales et tu lui conseilles d'en tenir compte, mais ensuite tu n'interviens plus...
Courage  à toi!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  cristal le 18.02.15 14:31

Quitterions nous notre mari s'il était atteint d'un cancer, d'un handicap, d'une autre maladie?
Voilà ce qui me fait dire aujourd'hui que j'ai raison de ne pas le rejeter... Il se soigne, don où est le problème?

le problème ici femmeaimante n'est pas de le rejeter ou non mais de savoir si tu souffres TOI de cette maladie ou non.
Le détachement n'a pas pour but de soigner le MA ou de séparer le conjoint du MA mais de ne pas faire une victime de plus de l'alcool.
Alors tu as juste une question à te poser: comment je me sens ? si tu es mal,alors tu fais en sorte de te protéger et de tourner le dos à la situation qui te fait mal,si tu es bien,alors continue dans la direction que tu as prise. petits coeurs
L'aide pour l'entourage n'a pas pour but de trouver le moyen de soigner le MA mais de soigner le proche du MA pour qu'il puisse vivre sereinement malgré la maladie.
Si tu es bien dans cette situation,si malgré la prise d'alcool de ton mari tu te sens bien et sereine,alors tout va bien puisque c'est toi qui est importante là.
Alors juste une question femmaimante: "es tu bien dans ta vie actuelle?"

autre précision,il n'y a jamais eu de jugement sur ce forum,si tu l'as pris comme tel,c'est surement une erreur d'interprétation coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 18.02.15 17:02

Bonjour femmeaimante,

Quelle activité sur ton fil smiles
Je te remercie pour ton message....
Et pourtant, je suis bien du "côté" des MA.....mais j'en ai appris beaucoup depuis que je suis sur ce forum.
Apprendre l'un de l'autre, essayer de comprendre la souffrance de celui qui la vit, et celle de celui qui la "subit".

Je comprends tout à fait ton point de vue quand tu parles de rejets des MA car les personnes ne connaissant pas ou peu cette maladie en ont une piètre opinion ou des clichés tout à fait erronés comme "pilier de comptoir, pochtron, pochtronne, .... " et j'en passe.
Aujourd'hui quand je rencontre l'une de ces personnes, ça me renvoie à mon ancien moi....

Je relève aussi la même phrase que cristal concernant une autre maladie comme le cancer, handicap ou autre?
Il n'est pas question de quitter, mais bien sûr de se protéger. Nous ma "bousillons" une partie de notre vie et par la même "occasion" une partie de celle qui nous entoure. C'est bien sûr une maladie mortelle mais que l'on peut enrayer.....
Je pense que tu avances pas mal dans tes réflexions, et quant à ton mari, je souhaite qu'il se prenne en mains.....
coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  Crystal_ine le 19.02.15 1:36

Je suis d'accord avec votre façon de voir votre relation. L'important, c'est que vous soyez bien malgré l'alcool qui vous sépare. Tant que vous arrivez à vivre votre vie malgré qu'il boive et que vous ne puissiez pas toujours être ensemble pour faire des activités, l'essentiel est là.

Et puis, que le MA s'isole tout seul, je ne suis pas d'accord, parce qu' en réalité, c'est l'alcool le grand responsable de cet isolement. Car en se mettant dans des états pas possible, ils font fuir les gens, ils prennent leur distance forcément, car peu de gens aiment parler avec l'alcool. Ils ne sont plus eux-mêmes, l'alcool les transforme. L'homme ou la femme voudrait avoir une vie sociale, mais avec l'alcool comme ami, il est presqu'impossible de conserver des liens d'amitié.

Quand je me suis aperçue que l'alcool nuisait à ma propre existence, à mes relations amicales, car on me tenait à l'écart ou on me demandait de venir seule, j'ai compris que ce n'était pas cette vie-là qui était la mienne.

Mais loin de moi de vous juger parce que vous êtes amoureuses et fidèles à vos maris. L'important, c'est de trouver l'équilibre pour vous-mêmes en cohabitant avec l'alcool.

Merci bouchon pour ton passage et témoignage, je suis contente d'avoir de tes nouvelles et de te sentir bien dans ta vie. Tu en as fait du chemin depuis petits coeurs

Courage!

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 20.02.15 14:16

Merci à toutes de vos témoignages...

Cristal, pour te répondre 'est ce que je suis bien ds ma vie actuelle?"

Oh que oui, que je suis bien! Comment ne pas l'être lorsque je sais, et vois que mon mari fait des projets pour s'en sortir!

Nous parlons aussi beaucoup, de cette maladie, comme du reste.

Le parcours est long, mais quel bonheur à la clé, très prochainement...

Hier, nous sommes allés à une conférence dont le thème était sur l'alcool... Dès sa retransmission, je vous en fais part.

Nous y avons appris et compris beaucoup de choses.
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  chiffounette le 20.02.15 15:24

Bonjour femmeaimante,

Si tu es bien dans ta vie, que peut on nous t'apporter ???

J'avoue que là je ne comprends plus ta démarche auprès du forum.
smiles

_________________
Le plus lourd fardeau est de vivre sans exister.    V.HUGO
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 22.02.15 17:00

Bonjour,

Moi, je vais bien, Chiffounette... Je viens ici pour chercher des infos sur le fait de 'comment 'accompagner, soutenir' son conjoint dans la maladie?'

Il est tout à fait normal que tu ne comprennes pas le sens de ma démarche, car tu n'es pas à ma place.

onsaidiens

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  chiffounette le 22.02.15 17:51

femmaimante a écrit:

Il est tout à fait normal que tu ne comprennes pas le sens de ma démarche, car tu n'es pas à ma place.

onsaidiens


hm je comprends, donc si j'applique ton raisonnement, tu ne peux pas comprendre le sens de la démarche du MA puisque tu n'es pas à sa place....interessant.

_________________
Le plus lourd fardeau est de vivre sans exister.    V.HUGO
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 22.02.15 18:02

Exactement... Je ne comprends pas son mécanisme de raisonnement. Je pensais avant de venir sur le forum que si mon mari, par exemple, avait un comportement qui pouvait me faire poser question, c'était dû à sa personnalité, et non au fait qu'il soit malade, et que c'est cette maladie qui le rende ainsi...

En fait, au jour d'aujourd'hui, je fais des rapprochements entre son comportement (qui pouvait m'interpeler) et les effets de cette maladie...

Je le vis donc plu sereinement, en quelque sorte.

Mais attention : je ne lui trouve pas d'excuse, hein? Juste que le fait de comprendre le mécanisme des effets de l'alcool peut me permettre de relativiser sur la situation.
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 28 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum