Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 35 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 31 Invités :: 2 Moteurs de recherche

mavieaveclui, ninipoci, rocle, SHALE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

femme d'un MA.

Page 1 sur 28 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

femme d'un MA.

Message  femmaimante le 07.01.15 11:52

Bonjour,

Je suis en couple, la femme d'un MA...

Perso, je ne bois que rarement, et sais me contenir à ce sujet.
Mon mari lui, boit.

Je l'ai connu ainsi, je l'ai accepté ainsi... et je ne l'ai jamais jugé ouvertement, même si personnellement, j'avais 'mes idées' et restais attentive à son comportement, sa personnalité.

Je l'ai toujours laissé gérer ses soucis, seul. Je me suis dit 'je vais voir où cela va nous mener'. En même temps, je savais que c'était ce qu'il voulait : que je n'intervienne pas. Souvent, il me disait qu'il avait des choses à régler. Souvent, je me disais 'zut... il boit... Que faire...?' mais je ne disais rien. Silencieuse. Soucieuse.

Il m'a toujours parlé de certains de ses soucis : insomnies, transit perturbé, maux de tête, perte d'appétit... Je me disais 'il a conscience que quelque chose ne va pas, je sais c'est quoi, moi'... Mais je ne suis jamais intervenue. Jamais tenu rigueur.

Enfin, le temps passa... Restant fidèle à moi-même, lui faisant confiance, la vie continue. Jusqu'au jour où mon mari a su poser ces maux ouvertement, m'expliquant ses propres démarches auprès de son médecin généraliste, et d'une prochaine cure, et d'une probable rencontre me concernant avec les personnes qui s'occuperont de lui, de son bien-être.

J'ai pu exprimer ce que je ressentais, ce que je voyais aussi, avec délicatesse. Cependant, je n'ai pas su lui dire que je continuais de lui faire confiance. Comme vous le recommandez ici. Juste dit que j'étais là...

Je crains ne pas être à la hauteur : en faire trop peu... ou trop, tout simplement. Je dois rester la même, je le sais... Mais cela lui conviendra-t-il?

Comment agir s'il souhaite boire (avant la cure)?

Je n'ai jamais craqué. Aujourd'hui, en vous écrivant, je craque un peu...

Je l'aime tant, et je suis tellement fier de lui! Je me rends compte que j'ai bien fait de lui faire confiance...

Merci de m'avoir lue.



avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 07.01.15 12:23

Ton témoignage est tellement humble ....
Tu as vraiment fait ce qu'il fallait, comme il fallait!
Ton mari lui, a fait son chemin "seul" (car oui, il faut que nous ma le fassions seuls..), et a ce déclic de se faire soigner.
Il a d'autant plus de chance d'y réussir, car c'est sa décision, et tu es à ses côtés.
Le laisser boire? Je dirais, continue à faire comme jusqu'ici, et de toute façon, le sevrage se fait en cure avec un traitement approprié.

C'est indispensable aussi que tu penses à toi, à vivre aussi pour toi.
Il y aura probablement un changement, mais il se trouvera lui même et le temps fera les choses.
Vous êtes restés unis tout le long, et vous vous adapterez en même temps.
Tu pourrais aussi, toi, joindre un groupe de paroles pour les personnes de l'entourage.
En tout cas, je te dis bravo

coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 07.01.15 17:23

Tu as pratiqué le détachement que nous recommandons tellement naturellement que c'en est incroyable, tu as fait tout ce qu'il fallait faire.
Maintenant que le processus de soin est engagé, tu peux l'aider bien sûr, aller aux réunions s'il te le demande, éviter les boissons alcoolisées à la maison ou l'accompagner chez le médecin...
En tout cas tu as fait du beau travail!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  cristal le 07.01.15 18:08

Je dois rester la même, je le sais... Mais cela lui conviendra-t-il?

peu importe que cela lui convienne ou non,tu restes toi même,tu fais en fonction de toi pour que cela te convienne à toi!! lui en fera autant de son coté et vous serez alors deux personnes indépendantes qui apprennent a se (re)connaitre car il va changer,c'est inévitable(indispensable);tu fais tout très bien,laisse le gérer sa maladie et toi,pense un peu plus à toi petits coeurs
il va se reconstruire en cure ou du moins avoir les outils pour le faire,ce serait bien que tu en fasses autant et que tu ailles chercher de l'aide toi aussi,ce que tu vis n'est pas facile Crying or Very sad 
en tout cas,continue a venir nous parler onsaidiens coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

1ère entrée en cure, et moi... comment dois je agir?

Message  femmaimante le 17.01.15 20:59

Bonsoir,

Ce soir, je me sens envahie d'un sentiment étrange. Une boule dans la gorge.
Je n'ose la laisser éclore, éclater, pour me laisser aller vers mes sentiments... de détresse, tristesse... ou joie... Je ne sais pas.

Comme vous le savez, je suis femme d'un MA, qui m'é dévoilé il y a très peu, en début de mois, ses démarches pour en finir avec l'alcool.

Cette semaine, je l'ai accompagné - proposition venant de moi qu'il accepta de suite - pour une visite. J'ai attendu dans le couloir et ai rejoint le médecin à la fin de son entretien. Ce médecin se demandant la raison de ma venue, j'expliquai que c'était pour soutenir mon mari, que j'avais tendance à rester en retrait, et que je cherchais à savoir où était ma place pour éviter toute erreur : trop de présence, ou le contraire...
Il me parla de groupe de soutien pour l'entourage. Je vais rechercher pour savoir quand/où cela a lieu.

Mon mari apprit qu'il entrait en cure cette semaine! Il s'en est réjouit, tout en manifestant une certaine crainte, car situation assez précipitée, mais ce n'est pas plus mal...

Nous avons passé tout deux, au moins 3 heures à en parler, à échanger nos idées, nos craintes, nos envies et puis, à parler d'un futur incertain, d'angoisses...

Oui, mon mari va changer, et surement me voir autrement. C'est en tout cas, ce que je me dis. Et je crains, bizarrement, qu'il s'éloigne de moi, qu'il ne m'aime plus, ne me (re)connaissant plus. Lui aujourd'hui, se rend compte, qu'il risquait de me perdre et bien sûr, ne le veut pas!

En fait, ce qui m'angoisse principalement, je crois, c'est de ne pas être à la hauteur de ses attentes. Je ne sais pas si je devrais lui dire.

Puisque vous me l'avez conseillé, je lui ai fait part de mon soutien, et qu'il pouvait compter sur moi à 250%. Il en est touché, et c'est tellement vrai!

Voyez vous, mes pensées s'entremêlent... Nous avons passé un moment à rire, aussi. Ca fait tant de bien. Mais voilà... Ce soir, je craque. Et il ne sait pas.

Je suis venue poster pour trouver un certain réconfort, je vous l'avoue.

Il culpabilise parce qu'il m'a menti : il m'avait caché qu'il passait entretien et examen, car alcoolique... Je lui ai répondu que je ne voyais pas cela comme un mensonge, car il avait ses raisons : il devait se sentir prêt déjà pour lui-même à accepter son état, et ses futures démarches, pour être enfin prêt à m'en parler...

Et puis, aussi, j'ai appris comment il buvait... je lui avais fait part que je connaissais son état depuis le début, et que je ne lui en tenais pas rigueur... je voulais voir ce que cela allait donner... et là, j'ai appris que maintenant, il buvait... à la bouteille directement!

J'ai eu un choc! Les larmes me montèrent aux yeux, et je lu dis combien je me rendais compte seulement là de son état... Je ne le savais pas! Je pensais qu'il buvait, oui. Mais pas autant. Je pensais qu'il ne buvait pas chaque jour. Et en fait si!

Donc, en fait, si je comprends bien, mon mari ne me connait pas... Pour lui, je suis une autre personne... Celle que l'alcool lui transmet comme image, ou bien, je me trompe...?
J'ai appris aussi qu'il n'arrive plus à différencier ce que c'était que de conduire sobre ou ivre...

Oh non que je ne lui en veux pas!
Oh que je suis heureuse de sa prise de décision!

Mais je me sens tellement mal que je ne sais pas comment (ré)agir...


avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 17.01.15 21:15

Bonsoir femmeaimante,

Ne t'inquiète pas, tes réactions sont tout à fait normales, humaines petits coeurs
Je trouve magnifique que vous puissiez communiquer sur sa maladie, qu'il puisse t'expliquer, et que tu sois à son écoute, c'est très touchant.

Et ô combien normal que tu "craques"....
Oui, il "t'avoue" la "façon" de boire.... bien sûr que nous malades alcooliques avons tous menti sur la quantité de notre consommation, du type de boisson, de cachettes, ruses, et j'en passe..... l'alcool a pris possession de nous, nous manipulant....
Mais tout ça, ton mari dit stop, est content d'entrer en cure.

Oui il va changer.... et pourquoi ne te voudrait-il plus? Il va enfin pouvoir se connaître aussi, profiter pleinement des tous petits bonheurs de la vie, sans cet alcool pour tout gâcher.

Des réponses à tes questions, tu en trouveras aussi dans le groupe de soutien auquel tu souhaites participer, et je trouve ça une belle démarche de ta part aussi, ... parce que noon pour l'entourage, ce n'est pas simple non plus.

Si tu as besoin de pleurer, laisse couler tes larmes..

coeurs coeurs

PS: j'ai fusionné ton fil ici avec le premier smiles , pour plus de facilité pour toi et pour nous... petits coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 17.01.15 21:37

Tu as la chance que ton mari non seulement accepte de parler, de discuter sans te rejeter comme beaucoup de MA le font, mais en plus il a tout fait pour se soigner.
Alors tu sais, je pense que tu devrais te réjouir, les couples comme vous, sont très rares...
En cure, oui, il va changer, c'est évident, mais dans la mesure où tu ne semblais pas très co dépendante, je pense que les retrouvailles se passeront bien.
Il faudra là aussi beaucoup parler pour organiser votre nouvelle vie... Surtout quand il revient ne lui pose pas de questions, attends qu'il t'en parle. Il va rentrer, il sera encore à fond dans tout ce qu'il a découvert en cure et ne sera pas apte à pouvoir raconter tout de suite ce qu'il a vécu. Il faudra que tu sois patiente. Il faudra aussi que tu lui fasses confiance sans surveiller sa consommation, mais alors pas du tout....
Là, ce serait bien que pendant qu'il est en cure tu participes effectivement à un groupe de parole et aussi que tu prennes soin de toi, que tu fasses des choses qui te font plaisir.
Pendant la cure, en général, il vaut mieux avoir le moins de contacts possible avec le curiste pour qu'il reste concentré sur lui, alors attends qu'il t'appelle ou t'écrive. Si ce n'est pas indiscret, tu peux nous dire où il va en cure ??

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 18.01.15 12:32

Bonjour,

Merci pour vos précieux conseils. Je les garde au fond de moi, et promis, je ferai attention. Je prendrai soin de moi, de lui, et de nous.

Prendre soin de lui ne veut pas dire que je jouerai à la maman, non... Juste que je reste et resterai auprès de lui quand il en ressent(ira) le besoin, ou l'envie.

Je craque pour la première fois. Je pense que cette émotion est mélangée de joie, et que je me dis 'yes, c'est super! c'est génial'... Nous échangeons beaucoup ensemble. Pour nous, c'est une base essentielle à sa (notre) survie.

Il ne veut pas me perdre, et a pris cette initiative pour cela, mais aussi pour sa santé...

Nous ne savons pas où cela nous mènera. Il craint (déjà) l'après...

Je vous remercie de votre présence. J'ai aussi une chance inouïe de vous avoir trouvé, car je me dis que cela ne doit pas être facile de parler de vous, à une personne comme moi... qui ne suis qu'extérieure, si je peux me permettre, au problème...

Je vous dis à très vite. Prenez soin de vous, comme vous aimez prendre soin de votre prochain.
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 18.01.15 12:48

Bonjour,

Et bien, tu as très bien compris l'esprit du forum, échanger..... que ce soit l'entourage (comme toi) qui en apprend énormément à nous ma ....
L'un apprend à l'autre, aide l'autre et se fait dans un respect mutuel, voilà la "recette".

Ce n'est pas difficile d'en parler, mais c'est devenu naturel.... à partir du moment où on se comprend mutuellement, que nous sommes réconciliés avec la vie....

Prends toi aussi soin de toi, et quand toi ou ton mari craignez l'après...... je dirais, jour après jour, sans "calcul", mais en suivant le mouvement coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  Crystal_ine le 18.01.15 14:14

Tu dis qu'il a déjà peur du « après », la cure devrait lui apprendre à vivre un jour à la fois, ne pas anticiper et vivre le moment présent. Alors cette peur, au fil de la cure, devrait disparaître. Celles ou ceux qui ont déjà fait pourront confirmer ou corriger ce que j'écris Very Happy

C'est parce que tu acceptes de parler que nous pouvons aussi bien te conseiller et te parler de nos expériences. Si tu étais fermée, ce serait vraiment difficile. smiles

Je suis arrivée sur ce forum en pleine codépendance, je n'avais plus de vie à moi, je survivais. L'aide que j'ai été cherché auprès des groupes de soutien pour Entourage m'a aidé aussi énormément. De voir que votre couple est uni, que la discussion est encore au rendez-vous est un gros plus dans votre cheminement.

Pour l'instant, concentre-toi sur le moment présent et sur toi pendant que ton mari se soigne. Ce sera sûrement différent à son retour, mais vous devriez être en mesure de vous adaptez l'un à l'autre après sa cure. Les émotions que tu vis en ce moment sont normales, même si tu n'étais pas vraiment dans la codépendance, tu devais vivre un certain stress, certaines appréhensions et de réaliser que son homme décide de se sortir de cette emprise qu'est l'alcool fait plaisir, et la tension redescend. Vivre ses émotions est essentiel, ne les refoule pas.

Garde confiance et prends soin de toi,

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 19.01.15 11:07

Bonjour,

Premier jour de cure aujourd'hui.
Pas de panique de son côté. Moi, je le quitte... quelque peu inquiète...

Il m'attend demain, à sa demande. Si contrainte particulière, il m'en tiendra informée.

Inquiète de penser qu'il peut souffrir d'un quelconque manque. Apparemment, les médicaments qui lui auraient été prescrits déjà, il les connait, et ça ne lui procure rien...

Lui est fier de ce qu'il fait! Heureux de se sentir soutenu, heureuse de mon côté que cela vienne de lui!

Je lui ai parlé de mes inquiétudes sur le fait que je pensais qu'il ne me connaissait qu'avec un œil de MA... Il m'a rassurée que non, que ça ne joue pas. Je veux bien le croire, comme j'ai toujours fait.

Je craque encore ce matin. Un mélange de sensations multiples, passant de la joie à la tristesse. La joie le remporte bien sûr. Mais... L'accumulation de tensions effectivement qui s'envole... Il s'agit bien de nous deux, de nos états de santé. Lui, malade, moi, toujours disponible pour lui à ne jamais juger. Me perdre, oui, il le pourrait, mais à la longue... et j'ai tellement d'amour et de patience! De plus, il n'y a jamais eu de violence physique, donc...?

"Ne culpabilise pas, surtout!" furent également partie d'un certain réconfort à son égard.

Un sentiment vraiment bizarre, qui ne m'est jamais arrivé.
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 19.01.15 11:38

Bonjour à toi,

Il est bien normal que tu évacues ces larmes que tu as probablement tant de temps retenues.
Toujours aux petits soins pour lui, son bien être, pour ne pas lui en vouloir, jusqu'à t'oublier toi petits coeurs
C'est vraiment important que pendant qu'il est en cure, tu te poses, et que tu fasses des choses dont tu as envie (pas que ton homme t'aurait "empêchée").... mais que tu te serais toi empêché de faire.
Je ne sais pas comment fonctionne le centre de cure où ton mari est, mais, à mon avis tu ne pourras pas le voir demain! Il est vraiment indispensable pour lui de se concentrer uniquement sur lui et ses soins.
De toute façon, en général, la première semaine, c'est le sevrage physique (dont toi tu as peur, qu'il manque de "quelque chose".....); et ce sevrage est bien sûr médicalisé pour contrer justement les effets du manque. Rien à voir avec le dosage donné à la maison....
Ne prends pas cette "douleur" pour toi, mais lui doit vivre ce sevrage.
Tout va bien se passer femmeaimante.

coeurs coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 19.01.15 19:07

Je partage l'avis de Mamou, je pense simplement que tu étais bien plus co dépendante que je ne le pensais au début. Tu t'es tout de même pas mal oubliée pour faire passer le bien être de ton mari en premier... C'est là où il faut que tu réagisses. Maintenant, tu penses à toi en priorité, tu essaies de voir ce que tu aimerais faire pour toi, sans penser à ton mari, juste pour toi. Ensuite, au retour, il faudra que vous fonctionniez à égalité, tu n'es pas là pour tout faire pour ton mari, tu es là pour que vous fassiez des choses ensemble ou séparément, mais que tu aies aussi ton mot à dire sur le choix et si ce que ton mari propose ne te plaît pas, tu le dis clairement...
Mais tout se passera bien, j'en suis sûre!!! smiles coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 19.01.15 20:48

Merci à vous.

Co dépendant, je ne sais pas jusque quel point je le suis, ou peux l'être. Je ne me suis pas vraiment oublié jusque là... Mais qui sait...?! Peut-être un peu...

J'ai reçu des nouvelles ce soir, ça me fait plaisir... Je lui amène quelques affaires demain...

Bonne soirée à vous. Je vais bien ce soir, mieux...
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 19.01.15 20:55

Pas à pas smiles
Bonne soirée à toi

petits coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 21.01.15 9:37

Bonjour,

Tout va bien... Il ne ressent pas de manque, ne tremble pas, mais est stone, au vu de ce qui lui est administré.
Il me dit s'ennuyer, et être un 'cas' à part, par rapport aux autres personnes présentes là bas : lui de par sa volonté, les autres, parce qu'ils y sont contraints pour diverses raisons.

Je l'encourage, et use de bienveillance envers lui.

Je reste sereine de mon côté, ne pleure plus, sauf quand vraiment, je pense à ce qu'il peut endurer... Je dis bien 'endurer', car même si je ne peux être à sa place, cela est certainement assez difficile pour lui...

Hier, on (re)parlait un peu de cette prise de conscience. Un moment, je lui ai demandé : 'réalises-tu vraiment ce que tu me dis, fais...?' Il réfléchissait sur ce que je voulais dire... 'réalises-tu vraiment qu'il est (effectivement) exceptionnel qu'une personne décide d'elle-même d'aller se soigner? Tu es la première personne de mon entourage à le faire!'

Lui, me réponds simplement, qu'il le fait pour lui, sa santé, mais aussi parce qu'il ne veut pas me perdre...

Pioufff....

Comment voulez-vous que je le prenne?

Vous savez, jamais je ne lui ai fait de reproches, jamais je ne lui en ai voulu (de cette situation). Il m'est arrivé, c'est vrai, de maudire certains de ses propos, agissements, silencieusement. Mais je me disais juste qu'il n'était pas lui, dans ces moments-là. C'est tout.

Pour moi, c'est un retournement de situation auquel je ne m'attendais pas du tout! Et quel bénéfique retournement!

A très vite!
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 21.01.15 13:02

Bonjour à toi,

C'est clair que la démarche de se soigner en premier pour lui et pour sa santé en premier sont des atouts de réussite pour la suite....
Une personne contrainte n'est généralement pas prête à arrêter.
Qu'il veuille le faire pour toi en même temps, c'est une "motivation" supplémentaire et c'est très beau à lire votre histoire.

Peut être que cette semaine il "s'ennuie", mais (si je ne me trompe...), c'est la semaine du sevrage, et c'est seulement après que le "gros chantier" va se faire, thérapie, thérapie de groupe, etc.....

Tu as raison.... personne ne peut se mettre à la place d'une autre..... et heureusement, car imagine si nous devions encaisser les souffrances de toutes les personnes qui nous sont chères.... Chacun sa douleur.....Ne t'inquiète pas c'est un grand garçon cligner . Il est en train de se défaire d'un "compagnon de longue" date!

Prends soin de toi

onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 21.01.15 13:59

Tu sais la cure c'est souvent difficile car c'est une profonde remise en cause de nous même, mais ce n'est pas non plus douloureux, alors ne le plains pas, il se fait un cadeau énorme en se donnant la possibilité de faire cette cure....
Il est motivé pour la faire, c'est aussi un gros plus, ceux qui y vont par obligation de soins, souvent amenés là par la justice ou les services sociaux, n'ont pas ces motivations et les cures ne marchent pas souvent avec ces personnes là, elles n'ont pas choisi de se soigner, ton mari a pu faire ce choix et ça c'est énorme pour la réussite de la cure... smiles coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 21.01.15 19:38

Je reviens vers vous après un après midi de visite.

Le matin, quand je me lève, je me demande comment il va, et je pensais le voir un peu plus stone aujourd'hui... dû à la prise de médicaments.

Nous en avons parlé un peu, et il m'a fait comprendre que je n'avais pas de raisons de m'inquiéter, car il me raconte beaucoup de choses, dont son ressenti, ce qu'il voit, et aussi les questions qu'ils se posent. Je pourrais lui apporter quelques réponses, certes, mais je me mets un peu en retrait, juste parce que je ne veux pas qu'il pense que je fabule, ou me vante... Je veux aussi qu'il prenne conscience de par lui-même.

Effectivement, il me parle d'une grande remise en question, en étant en cure, car entouré par des personnes qui ont le même souci que lui, mais pas à la même 'échelle'.

Me concernant, je ne pleure plus... Juste qu'il peut me monter un nœud à la gorge quand j'entends de tels propos, tels un baume au cœur. Il se rend pertinemment compte de ce qui se passe, mais si vous savez comme je sens, en moi. Sereine, rassurée, et je me demande souvent quand je le quitte si je ne fais pas un rêve!

Sans me vanter, notre histoire est une histoire émouvante. Ce n'est que le début. Il reste maintenant le côté psychologique, si je puis dire, et voir sur le long terme ce que cela donne.

Lui-même se sent bien, et serait sevré. Chaque personne là bas est à prendre à part entière, chacun est unique. Le service médical, apparemment, ne s'en revient pas... Je pense que le fait que cela vienne de lui-même y fait beaucoup, voire l'essentiel... Rien que le mental fait la plus grande partie. Je reste persuadée que s'il était là par obligation quelconque, son corps ne répondrait pas de la même manière. Jamais je ne lui ai dit quoi que ce soit! D'ailleurs, il dit qu'il n'aurait pas aimé du tout.

Je ne cherche pas à le mettre sur un pied destal, ni à recevoir une quelconque gloire.

Je veux juste partager mon ressenti, qu'il soit négatif, mais également positif.

J'espère aussi ne pas vous peiner... Je pense que le chemin vers la guérison est difficile, sinueux, et semé d'embûches. Je ne peux me permettre de vous dire 'je sais que...' car je n'y suis pas, et n'ai jamais été confronté à une telle situation.
Sincèrement, je souhaite à chacun qui endure une telle épreuve trouve la force en qu'il croit, foi en lui/elle pour avancer.

Je vous promets que vous pouvez y arriver...

avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 21.01.15 19:44

Alors en fait, ton mari a passé la première semaine à peu près qui consistait à faire un sevrage. Maintenant, il va attaquer la partie psycho, c'est là où il va se remettre le plus en question, se poser aussi beaucoup de questions, aller chercher tout au fond de lui des souvenirs d'enfance souvent difficiles à sortir mais qui peuvent expliquer son alcoolisme. Là, il sera peut-être différent, la partie psycho étant assez difficile, ne sois pas surprise s'il te semble plus centré sur lui même, un peu absent, il sera en plein travail sur lui même..Combien de temps en tout dure la cure ????

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  femmaimante le 21.01.15 19:52

Shale,

Je le trouve déjà un peu distant. Difficile à expliquer : il est là, mais pas là à la fois...

Merci de ces indications, cela m'aide mieux à le comprendre et à comprendre aussi ce qui se passe...

Pour te répondre, la cure dure une semaine.
avatar
femmaimante
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 07/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 21.01.15 19:53

Bien sûr que tu ne peines personne smiles .
C'est un combat contre un démon, qui demande une détermination, une force.... et c'est bien pour cela que ce combat est également fatigant.
Oui, une fois cette foi, force, déclic, peu importe..... "acquis"... tout est permis ...

Comme le dit shale (en cure, en +, ça doit être encore plus intense, "concentré"), mais aller chercher les failles, noeuds, causes de cet alcoolisme, demande beaucoup de recentrage sur soi.


_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  SHALE le 21.01.15 21:20

Mais c'est un sevrage qu'il fait là, ce n'est pas une cure. Donc le travail psy ne se fera pas ici ??? Je ne comprends pas bien là.. Normalement en cure, il y a une semaine pour le sevrage et ensuite au moins trois semaines pour faire un travail sur soi pour rechercher pourquoi nous avons plongé dans l'alcool et essayer de régler tout ça pour ne pas rechuter très vite.
Là, il est à l'hôpital pour un simple sevrage , c'est très différent.
Il faudrait vraiment qu'il ait aussi un travail psy, le sevrage va nettoyer son corps de l'alcool, mais le sevrage n'empêche pas de boire à nouveau quand on sort... Là, je pense que ton mari n'est pas assez au courant de ce qu'est la maladie alcoolique et qu'il ne sait pas que le travail complet comprend un travail sur soi très important....
Parle lui en et s'il voit un alcoologue, qu'il lui en parle aussi, il lui faut plus qu'un sevrage... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  mamou le 21.01.15 21:26

Je comprends mieux aussi, et mieux le fait que tu puisses le voir et l'entendre au téléphone tous les jours.
En général (d'après ce que je connais des cures) il n'y a pas de visite tout de suite.... car la personne a vraiment ce besoin presque vital d'être "coupé" de ses proches pour pouvoir faire ce travail psy.
Maintenant, oui, effectivement, en rentrant à la maison, il est indispensable qu'il ait un suivi, je dirais que le vrai travail commence là Rolling Eyes

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  Crystal_ine le 22.01.15 1:25

Je ne voudrais pas brimer ton état actuel femmeaimante, mais je crois que tu devrais te concentrer sur toi. Tu sais, profiter de cette semaine du sevrage de ton mari pour penser à toi et rien qu'à toi. Je sais, tu pourras me dire que c'est égoïste, mais pour te sortir de la codépendance, il te faut l'être. Te faire plaisir, passer du temps seule avec toi-même.

J'ai eu à vivre ce sevrage de mon conjoint pour devenir indépendante tout en continuant la vie avec lui. Mais faire des activités pour moi, voir des amis, lire un bon roman sans ressentir le besoin d'être en permanence avec lui. Et dans ce que tu me racontes, c'est que vous vous voyez et parlez souvent dans une journée...

C'est certain que la décision t'appartient et tu es libre de continuer à faire comme maintenant, mais tu as TA vie à toi à mener, tu es d'abord une personne entière avant d'être la femme de cet homme...

Serait-ce si difficile de lui dire que tu veux profiter de cette semaine sans lui pour te retrouver comme lui es en train de débuter un travail sur lui? Tu n'en as peut-être pas conscience, mais ce temps de liberté tu en as besoin.

J'espère que la semaine de sevrage de ton mari fera en sorte qu'il ne retouchera pas à l'alcool, mais sans vrai travail psychologique sur lui-même, il est possible qu'il succombe à la tentation et qu'il reboive. Je veux juste que tu restes dans la réalité et non dans le rêve. Attention, ce n'est pas ce que je souhaite, car il y en a qu'après le sevrage, s'en sorte, tout est possible.

Je ne suis pas là pour te broder de la dentelle, mais te faire voir une réalité que nous avons vu ici et autour de nous.

Pense à toi femmeaimante, tu es la personne la plus importante de ta vie.

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: femme d'un MA.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 28 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum