vivre avec un alcoolique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vivre avec un alcoolique

Message  type le 20.11.14 13:03

bonjour, je viens de découvrir ce forum et je pense que je peux y trouver du soutien et de l'aide c'est pourquoi je suis là aujourd'hui.
Cesser de me taire peut me faire du bien mais me confier à mon entourage me parait difficile car je respecte trop mon mari pour ça (j'ai peur qu'on le juge).
Il boit depuis plusieurs années maintenant et cela devient ingérable, invivable, mais je ne pense pas être capable de le quitter car je reste amoureuse de l'homme que j'ai rencontré il y a 15 ans.
Je rentre du travail la boule au ventre car je ne sais pas dans quel état je vais le retrouver.
Quand il a bu, rien ne va, disputes, insultes, menaces, les portes claquent, les objets volent... en général pas de violences physiques.
Concernant le côté financier, d'un commun accord il n'a plus accès à la carte bancaire ni au chéquier car il dépensait trop et nous avons mis en place un autre système c'est-à-dire que je lui donne de l'argent en liquide chaque semaine ce qui lui permet de déjeuner le midi. Mais j'ai pu m'apercevoir que des chèques disparaissaient (et je doute sur le fait qu'il mange le midi).
De plus, il se renferme et joue beaucoup à des jeux en réseau sur lesquels il dépense beaucoup.
Il boit en cachette, dans le garage il y a des bouteilles cachées un peu partout.
Il y 2 ans, il a eu un accident de voiture et un contrôle d'alcoolémie positif lui a fait perdre son permis, c'était abominable, il l'a très mal vécu, cette période a été très difficile à la maison.
Suite à ça il avait des prises de sang régulières donc il avait décidé de se prendre en main. Il est même allé voir le médecin qui lui a prescrit un traitement, il l'a suivi à la lettre tout le temps de ses contrôles et lorsque tout était ok et qu'il a repassé son permis, il a commencé à mentir au médecin en disant qu'il ne buvait plus, le médecin à jugé qu'il s'en était sorti et que le traitement n'était plus nécessaire. Mais... il a recommencé de plus belle !
Aujourd'hui je suis dans l'impasse, je veux que ça cesse mais ne sais pas comment m'y prendre.
Nous avons 2 enfants (2 et 5 ans) qui sont spectateurs de tout ça et c'est insupportable !
Partir... pour être responsable de sa descente aux enfers et pour que les enfants perdent leur père... non ce n'est pas possible.
L'obliger à se faire soigner... oui mais comment ? Est-il possible de l'hospitaliser ou le faire intégrer une cure par exemple sans son accord ?
Dans l'attente de vous lire...


type
Arrivant
Arrivant

Féminin 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  chouchou le 20.11.14 15:48

bonjour Type et bienvenue sur Onsaide onsaidiens

Il faut d'abord que tu saches que tu ne peux pas obliger ton conjoint à se soigner, il ne peut réussir que si il décide de se soigner pour lui-même.
Par contre tu peux te protéger et protéger vos enfants de son alcool, en appliquant le principe du détachement : cela veut dire qu'il faut bien différencier l'homme que tu aimes quand il est sobre de celui qu'il devient quand il a bu. Tu ne t'occupes pas de lui quand il est alcoolisé, tu l'ignores, tu sors de la pièce éventuellement, voire de votre logement et tu cherches des activités qui te font plaisir à toi. Tu ne cherches pas à contrôler sa consommation d'alcool, ni ses dépenses (par contre si vous pouviez avoir des comptes séparés ce serait encore mieux). Il faut essayer de ne pas vivre en fonction de ses alcoolisations.
C'est difficile, mais on y parvient peu à peu.

Tu peux trouver des textes intéressants à lire en haut de cette rubrique Entourage des malades alcooliques, qui expliquent le détachement, et aussi parcourir des témoignages d'autres membres de l'entourage.
Nous en reparlerons peu à peu.
Mais courage à toi, tu n'es plus seule... coeurs

_________________
il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions.
Il y a de la vie après l'alcool, et même du bonheur 
avatar
chouchou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 22/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  mamou le 20.11.14 15:52

Bonjour type,

Tout d'abord bienvenue parmi nous, tu as frappé à la bonne porte.
Ici, tu trouveras des conseils, des témoignages, et du soutien.

Il faut tout d'abord savoir que seule le malade alcoolique "décide" de se faire soigner; car à ce moment là, il le fait d'abord pour lui et lui seul. Si quelqu'un le "force".. ça risque d'être l'échec.....
Tu en as un peu la preuve avec le fait que ton mari se soit tenu à carreaux pendant les prises de sang.... Crying or Very sad

Je te mets aussi un lien concernant le détachement, de la maladie alcoolique bien sûr....
http://forumonsaide.forumactif.org/t153-le-detachement

A travers l'alcoolisme de ton mari, tu vis actuellement avec deux hommes, celui que tu as connu il y a 15 ans et dont tu es amoureuse, et celui qui boit.... celui dont tu crains les réactions, les mots, ....
Partir... pour être responsable de sa descente aux enfers et pour que les enfants perdent leur père... non ce n'est pas possible.
Il "suffit" parfois d'un élément déclencheur comme celui là pour que la personne réagisse... mais encore une fois, si il entame la descente aux enfers, il ne peut t'entraîner ni toi, ni les enfants.

Je te laisse lire à ton aise et t'installer, en attendant la venue d'autres membres pour te conseiller également.

Courage

coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  mamou le 20.11.14 15:53

Oups chouchou, j'ai posté en même temps que toi smiles

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  chouchou le 20.11.14 15:53

comme souvent, Mamou Very Happy

_________________
il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions.
Il y a de la vie après l'alcool, et même du bonheur 
avatar
chouchou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 22/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  mamou le 20.11.14 16:05

chouchou a écrit:comme souvent, Mamou Very Happy

les grands esprits se rencontrent cligner

Je ferme la parenthèse type.... et te rends ton fil smiles

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  type le 20.11.14 16:19

Merci beaucoup pour vos messages.
Ca fait chaud au cœur de vous lire car j'avoue que garder tout ça en soi c'est très dûr.
Je suis heureuse d'avoir trouvé ce forum.
J'ai parcouru les témoignages de ce forum et j'ai lu les messages concernant le détachement, je vais essayer de mettre ça en pratique.
Si j'ai bien compris, il faut ignorer, laisser couler, changer de pièce ou changer d'air, bref éviter le conflit et prendre ses distances avec la maladie en m'occupant de mes enfants et moi afin de le faire réagir (peut-être) et surtout pour penser un peu plus à moi et mes p'tits loulous.
Dans certains messages on dit qu'il faut le laisser se débrouiller quand il est en "galère", mais chez moi ça ne marche pas. Il a perdu tout ses papiers suite à une soirée (beaucoup trop) arrosée, je le laisse chercher depuis plusieurs jours sans intervenir ni même l'aider et je m'en prend plein la figure comme si finalement j'étais responsable de la perte de ses papiers. Il va donc falloir que je le laisse faire toutes les démarches pour refaire ses papiers afin qu'il assume. Cela promet de vivre des moments encore très compliqués !
Je vais faire de mon mieux pour appliquer vos conseils.
Merci encore

type
Arrivant
Arrivant

Féminin 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  mamou le 20.11.14 16:49

Tu as tout compris type.
Tu fais déjà pas mal de choses de toi même, tu vois? cligner
Ce que tu peux faire, si il est en colère, avec ses papiers ou autre.... c'est lui dire quand il n'est pas alcoolisé... que tu ne parles pas avec l'alcool, et que dorénavant, ce sera comme ça.
Tout ne se fait pas en un jour, mais chaque "étape" que tu appliqueras, te permettra de te détacher.
Surtout, viens ici quand tu veux, nous ne sommes jamais bien loin.

onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  SHALE le 20.11.14 18:32

Je vois que tu as très vite compris le détachement, c'est la seule façon pour ne pas tomber dans la co dépendance. C'est pour t'aider toi et tes enfants à ne pas vous laissez couler avec ton mari mais aussi pour le responsabiliser et qu'il se rende compte de tout ce qu'il a à faire et tout ça sans alcool.... Tiens nous au courant, on va te soutenir le plus possible!!!
Bisous coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  Crystal_ine le 21.11.14 3:15

Bonjour et bienvenue type sur Onsaide. Tu as bien compris ce qu'était le détachement, mais ne te mets pas trop de pression. J'ai mis un peu de temps à appliquer tout ça, alors vas-y une étape à la fois. Lorsqu'il boit, tu changes de pièce. Lorsqu'il est sobre, tu lui dis que dorénavant, lorsqu'il aura bu, tu ne lui répondras plus, tu l'ignoreras, mais que lorsqu'il sera sobre, des activités en famille pourront avoir lieu comme avant. Tu peux lui dire que tu aimes l'homme sans alcool, mais que celui qu'il devient en buvant, tu ne l'aimes pas.

Il faut que tu sois bien dans les décisions que tu prends. Vas-y à ton rythme, du moment que les enfants et toi souffriez le moins possible de la maladie de ton mari.

Tu viens aussi souvent que tu veux et nous essaierons de t'aider le mieux possible. N'hésite pas à poser tes questions ou nous exposer une situation, nous pourrons aussi t'aider à y faire face et trouver des solutions. Ce forum a été ma première porte de sortie et ensuite tout s'est mis en place et aujourd'hui, je vis ma vie sereinement et pleinement. N'hésite pas à te faire plaisir, ne t'empêche pas de sortir si tu en as envie. Tu es la personne la plus importante, surtout que tu as deux jeunes enfants à t'occuper smiles

Courage, tu n'es plus seule, il existe des groupes de paroles pour entourage, tu peux te renseigner pour ta ville!

coeurs onsaidiens

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  type le 24.11.14 10:14

Grâce à vos messages et vos conseils j'ai pu mettre quelques petites choses en application.
Je l'ai laissé avec ses problèmes de papiers perdus, quand il aborde le sujet, je ne réponds pas ni même le regarde et je change de pièce et... il ne s'en prend pas à moi mais ronchonne dans son coin. C'est déjà une victoire car le conflit est évité.
De plus, mon ignorance face à lui à dû le toucher car il n'a pas bu pendant un peu plus de 2 jours.
J'en ai donc profité pour partager ses occupations et lui apporter des marques de tendresse, ce qui n'existait plus depuis longtemps, d'ailleurs j'ai fait de gros efforts car c'est compliqué de mettre de côté la rancœur que j'ai envers lui mais j'ai compris qu'il fallait faire la différence entre mon homme alcoolisé et mon homme sobre.
Ainsi nous avons passé un bon week-end.
Samedi soir j'ai entamé une discussion totalement différente des autres fois. Au lieu de lui reprocher les effets de l'alcool, les conséquences sur notre vie... bref au lieu de l'accuser et le rabaisser finalement, j'ai souligné les bienfaits de sa sobriété en lui précisant que ça me faisait du bien et que je me sentais enfin protégée, que je pouvais compter sur lui... bref je l'ai complimenté.
La tendance s'est inversée, il s'est confié et a lui-même soulevé les souffrances qu'il m'affligeait. Il a avoué que même s'il sentait le manque, il appréciait les moments que l'on passait ensemble.
J'ai abordé le sujet de la thérapie ou la cure mais sans succès, dommage ! Mais il m'a promis qu'il allait tout faire pour améliorer la situation car il souffre beaucoup de cette dépendance qui dit-il "est plus forte que tout". Il pense que seul il peut y arriver.
J'espère réellement que ça va s'arranger même si je n'y crois pas beaucoup car les mensonges et les fausses promesses font beaucoup partie de la maladie.
En tout cas, je suis reboostée, je ne veut pas sombrer, je vais me battre ne serait-ce que pour mes enfants et moi.
J'ai même contacté le csapa près de chez moi qui aide les proches d'alcooliques, j'ai un rdv fixé dans 3 semaines.
Je suis dans une nouvelle démarche qui me donne l'espoir d'une vie meilleure et cela en grande partie grâce à vous.

type
Arrivant
Arrivant

Féminin 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  SHALE le 24.11.14 10:54

Bravo, tu as appliqué le détachement comme il fallait et il a été conscient de sa solitude dans l'alcool. Même si on ne peut pas encore savoir ce qu'il en fera, je pense que sa vision a changé et qu'il va essayer de s'en sortir, mais il ne faut pas non plus oublier que la dépendance alcoolique est très forte et que tout seul, il aura du mal...
En tout cas, chapeau pour ta réaction!!!!! smiles coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  mamou le 24.11.14 18:07

Bonsoir type,

Et bien bravo!!!
On peut dire que tu as fait mouche là smiles
Comme tu dis, le mensonge fait partie de la maladie, mais tout n'est pas que mensonge non plus.
Tu as fait d'énormes "efforts" pour séparer les deux hommes, et ça "paie"....
Les mots que tu lui as dits, la thérapie, cure, etc... même si il refuse car veut s'en sortir seul..... et bien ils résonnent forcément en lui!

Il faut bien penser aussi qu'une démarche de soin doit venir de lui, sinon, ça ne fonctionne pas.

Bonne soirée type

coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  Crystal_ine le 25.11.14 3:34

Je te dis bravo par ton attitude. Car effectivement, les reproches ne sont pas utiles, il s'en fait à lui-même, même s'il ne te le dit pas. En changeant ton attitude, l'autre suit souvent. Et ça semble être le cas. Sans être rabat joie, je te dirais de profiter de ces accalmies, mais ne soit pas surprise s'il retombe dans l'alcool. Car, la maladie est plus forte. Si ça se produit, tu reprends tes distances et tu le laisses gérer. S'il veut te parler alcoolisé, tu lui réponds seulement que tu lui parleras lorsqu'il sera sobre.

C'est de cette façon et dans la constance qu'il comprendra que tu es sérieuse et que tu ne changeras pas d'idée. Ne t'inquiète pas si tu as des moments où c'est plus difficile à appliquer. Y a des périodes où j'avançais d'un pas pour en reculer de deux, mais on me recadrait et on me conseillait, on me soutenait et c'est ainsi que j'ai pu apprendre à vivre sereinement avec la maladie.

Vas-y un jour à la fois et avec l'attitude que tu adoptes en ce moment, tu réussiras à apprivoiser de vivre avec un MA.

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  type le 26.11.14 14:17

Grosse déception car lundi soir, il a recommencé. A croire que notre discussion n'a servi à rien.
Je lui ai juste demandé s'il avait bu et m'a juré que non, pfffffffff !
J'ai donc appliqué le détachement, je l'ai évité au maximum, j'ai fui ses conversations. Et ça l'a énervé mais j'ai pris sur moi et n'ai pas bronché.
Par contre hier, rebelote, mais malheureusement je n'ai pas réussi à garder mon calme et à appliquer vos conseils. Et résultat, les portes ont claqués, les cris ont fusés, le repas s'est retrouvé par terre... bref c'était pas joyeux !
On verra ce soir...
En tout cas j'ai bien compris ce que vous me dîtes et j'ai bien vu la différence quand je suis vos conseils ou non (ou plutôt quand j'arrive à suivre vos conseils ou non).
Je sais que les rechutes font aussi partie de la guérison mais j'ai du mal à savoir s'il était vraiment sincère lorsqu'il parlait de s'en sortir. J'aurais préféré qu'il tienne un peu plus longtemps avant de craquer.
Allez, je continue mon combat, il ne faut pas baisser les bras !
En tout cas je me sens moins seule et plus forte depuis que je vous ai.

type
Arrivant
Arrivant

Féminin 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  mamou le 26.11.14 14:33

Bonjour type,

Honnêtement, tu agis comme il le faut, et "même" si la colère prend le dessus (ce qui est tout à fait normal smiles ), tu y arrives.
Personne n'a dit que c'était facile, mais pas à pas, tu y arriveras.
Oui, c'est un réel combat.....
Je me doute de ta déception, mais le MA est bel et bien menteur Crying or Very sad et peut dire et encore dire qu'il a arrêté, il "faut" plus de "preuves" que ça....
Il fait peut être aussi des "essais" de soins à sa sauce..... mais si réellement il veut s'en sortir, il verra bien vite que seul, c'est mission impossible, mais ça, c'est "son" affaire....
Courage ma belle

coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  Crystal_ine le 27.11.14 3:48

Rare sont les gens qui s'en sortent seuls. Il faut une aide extérieure pour qu'ils s'en sortent. C'est une dépendance, ne l'oublie pas. Même s'il reste sobre 1 ou 2 journée, la maladie va le rattraper s'il ne combat pas ces envies.

Ne pas se créer d'espoir est important, car tu vivras des déceptions régulièrement. Il ne faut pas croire que c'est gagné après 2 ou 3 jours de sobriété. En appliquant le détachement toutes les fois où tu soupçonnes qu'il a bu sera ta meilleure porte de sortie, car tu lui montreras que tu es sérieuse dans tes intentions.

Lui faire comprendre que cet homme là tu ne l'aimes pas. Tu n'as pas envie de l'alcool entre vous.

Ça se peut que tu vives encore des moments de colère, ça ne se fait pas en un jour. Ne t'en demande pas trop, quand même, avec le temps tu trouveras ta routine et tu réussiras à te détacher de plus en plus lorsqu'il est alcoolisé.

coeurs

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  type le 29.11.14 20:52

En fait, en étant sobre quelques jours cela m'a donné un peu de répit et beaucoup d'espoir.
Mais un pas en avant et ensuite deux pas en arrière...
Cette semaine est très difficile, d'autant plus qu'il vient d'apprendre que sa boîte est en redressement judiciaire, il ne sait pas s'il sera payé ni même licencié ! Bref, ça ne risque pas de l'aider mais au contraire ça va l'enfoncer encore plus.
Et de mon côté je me rends compte que je suis apaisée lorsqu'il n'est pas là, et que la solution est peut-être tout simplement là (pour moi en tout cas) !
Je cogite beaucoup en ce moment, je me dis que peut-être je ne dois pas me baser sur l'espoir qu'il s'en sorte car ça risque d'être long s'il y arrive mais que je dois peut-être penser à moi et mes enfants, ça veut dire être égoïste car je sais qu'il va sombre si je le quitte...
J'avoue je suis un peu perdue car je n'avais pas vraiment envisagé la séparation au vu des conséquences pour lui mais je n'avais pas pensé aux conséquences pour moi à long terme en restant près de lui.
Je tourne ça dans tous les sens et je ne vois pas la meilleure solution, et surtout aurais-je le courage de prendre une décision radicale ?

type
Arrivant
Arrivant

Féminin 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  mamou le 29.11.14 21:24

Bonsoir type,

Bien sûr que ce genre de décision te trouble.... mais sache que c'est loin d'être égoïste que de t'éloigner, toi et tes enfants.
Tu n'es pas responsable de ton mari.
Que tu partes ou non, si il doit se faire soigner ou.... s'enfoncer, ça ne changera rien.
Ton départ peut peut être le faire réagir, et dans ce cas là, tant mieux; ça peut déclencher le processus.
Mais tu as une vie, et tu ne dois pas être tributaire de son alcoolisme, de ses coups d'éclat ou états d'âme.

Je cogite beaucoup en ce moment, je me dis que peut-être je ne dois pas me baser sur l'espoir qu'il s'en sorte car ça risque d'être long s'il y arrive mais que je dois peut-être penser à moi et mes enfants, ça veut dire être égoïste car je sais qu'il va sombre si je le quitte...
J'avoue je suis un peu perdue car je n'avais pas vraiment envisagé la séparation au vu des conséquences pour lui mais je n'avais pas pensé aux conséquences pour moi à long terme en restant près de lui.

Tu résumes très bien la situation type.
coeurs

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  SHALE le 29.11.14 21:25

Là il faut que tu ailles chercher au fond de toi ce que tu souhaites vraiment. Il boit toujours  ? Il te cause des ennuis à toi et aux enfants ? il a un comportement pas acceptable avec vous quand il a bu ?? Il boit tout l'argent du ménage ???
Réponds déjà à ça, on va en parler après... smiles

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  type le 29.11.14 21:48

Oui il boit toujours.
Quand il boit c'est insupportable, violence verbale, insultes, cris, disputes, ... tout vol dans la maison mais pas de violence physique (juste des menaces).
Par contre il a tendance à rejeter sa fille (qui n'a que 2 ans) quand il est alcoolisé. C'est sûrement car elle lui ressemble beaucoup et a le même caractère que lui.
Et avec notre fils (5 ans) il joue ou plutôt chahute mais ça fini toujours mal car il ne contrôle pas sa force et mon pauvre petit se met à pleurer mais essaye de se retenir car ne veut pas que papa soit fâché.
Il insulte beaucoup les enfants, la petite est une "connasse" et le grand est une "tapette" la plupart du temps.
Ca m'exaspère !
Il dépense beaucoup, les chèques disparaissent et j'ai toujours de mauvaises surprises quand je fais les comptes, de plus il a tendance à jouer en réseau lorsqu'il a bu et là, le compte en prend aussi un coup.
Il y a des mois où ses conneries peuvent nous coûter 200-300€ !
Nous avons un compte commun car lorsque nous avions des compte séparés, je devais sans cesse combler ses découverts.



type
Arrivant
Arrivant

Féminin 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  mamou le 29.11.14 21:53

Et bien le "tableau" est loin d'être rose type Crying or Very sad
Les enfants assistent et subissent son alcoolisme autant que toi.
Pour ce qui est du compte en banque..... le mieux serait de faire les démarches pour le séparer. Si le sien est à découvert, ..... c'est son problème.....
D'après ce que tu écris type, en te relisant....... la décision t'apparaît probablement plus claire....

onsaidiens

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  SHALE le 29.11.14 21:55

Alors effectivement s'il nuit au bien être du ménage, des enfants et te gâche la vie, je pense qu'il faut que tu envisages de le quitter, ce ne sera pas facile, mais c'est aussi actuellement la seule solution!!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  Crystal_ine le 29.11.14 21:59

type a écrit:Oui il boit toujours.
Quand il boit c'est insupportable, violence verbale, insultes, cris, disputes, ... tout vol dans la maison mais pas de violence physique (juste des menaces).
Par contre il a tendance à rejeter sa fille (qui n'a que 2 ans) quand il est alcoolisé. C'est sûrement car elle lui ressemble beaucoup et a le même caractère que lui.
Et avec notre fils (5 ans) il joue ou plutôt chahute mais ça fini toujours mal car il ne contrôle pas sa force et mon pauvre petit se met à pleurer mais essaye de se retenir car ne veut pas que papa soit fâché.
Il insulte beaucoup les enfants, la petite est une "connasse" et le grand est une "tapette" la plupart du temps.
Ca m'exaspère !
Il dépense beaucoup, les chèques disparaissent et j'ai toujours de mauvaises surprises quand je fais les comptes, de plus il a tendance à jouer en réseau lorsqu'il a bu et là, le compte en prend aussi un coup.
Il y a des mois où ses conneries peuvent nous coûter 200-300€ !
Nous avons un compte commun car lorsque nous avions des compte séparés, je devais sans cesse combler ses découverts.



Je pense aussi que le temps est venu de séparer les comptes. Le compte commun devra servir aux dépenses du ménages uniquement, le reste, il assume, s'il s'endette, c'est son problème pas le tien. Tu peux aussi lui demander sa part que tu déposeras dans le compte pour payer l'hypothèque, l'épicerie et autres frais communs, le reste de son argent lui appartient et il en dispose comme il veut, s'il n'en a plus, tu ne lui en fournis pas, il doit se responsabiliser et s'il s'endette, ce n'est pas ton problème, mais le sien.

Pour les insultes, tu n'as pas à accepter de te faire traiter ainsi ni les enfants. L'alcool n'excuse pas tout.


_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  type le 29.11.14 22:12

Oui tu as raison, en écrivant je n'ai pas pu retenir mes larmes.
L'amour rend vraiment aveugle et l'alcoolisme de l'entourage altère les esprits.
Comment j'en suis arrivée là, comment j'ai pu laisser faire ça, qu'Est-ce que je fais subir à mes enfants ?
Je crois qu'il est temps que je me reprenne, que je fasse les bonnes choses, que je prenne les bonnes décisions.
Avant tout il faut que je me requinque car je n'ai plus de force aujourd'hui et que j'assure mes arrières.
Je sais qu'il ne quittera jamais la maison, si c'est à moi de partir ça va être compliqué (ne serait-ce que pour l'organisation, l'école, la nourrice, le travail).
Il faut aussi dire que j'ai peur qu'il explose car il n'y a pas vraiment eu de violences physiques jusqu'à présent (sauf quelque fois) car il se retenait mais là... saura-t-il se retenir ?

type
Arrivant
Arrivant

Féminin 20/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: vivre avec un alcoolique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum