Navigation










Forum


















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 17 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Catania76, Lisa, SHALE, VMARGUERITE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Les critères de dépendance

Aller en bas

Les critères de dépendance

Message  SHALE le 10/8/2014, 21:48

Selon Psychomedia
Quels sont les critères de dépendance à une substance (alcool, drogues, médicaments)?


Voici les critères diagnostiques d'une dépendance à une substance selon le DSM IV (1):

Il s'agit d'un mode d'utilisation inadaptée d'une substance conduisant à une altération du fonctionnement ou une souffrance, cliniquement significative, caractérisé par la présence de trois (ou plus) des manifestations suivantes, à un moment quelconque d'une période continue de 12 mois:

(1) tolérance, définie par l'un des symptômes suivants:


    (a) besoin de quantités notablement plus fortes de la substance pour obtenir une intoxication ou l'effet désiré (b) effet notablement diminué en cas d'utilisation continue d'une même quantité de la substance


(2) sevrage caractérisé par l'une ou l'autre des manifestations suivantes:

    (a) syndrome de sevrage caractéristique de la substance (b) la même substance (ou une substance très proche) est prise pour soulager ou éviter les symptômes de sevrage

(3) la substance est souvent prise en quantité plus importante ou pendant une période plus prolongée que prévu

(4) il y a un désir persistant, ou des efforts infructueux, pour diminuer ou contrôler l'utilisation de la substance

(5) beaucoup de temps est passé à des activités nécessaires pour obtenir la substance (p. ex. consultation de nombreux médecins ou déplacement sur de longues distances), à utiliser le produit (p. ex. fumer sans discontinuer), ou à récupérer de ses effets

(6) des activités sociales, professionnelles ou de loisirs importantes sont abandonnées ou réduites à cause de l'utilisation de la substance

(7) l'utilisation de la substance est poursuivie bien que la personne sache avoir un problème psychologique ou physique persistant ou récurrent susceptible d'avoir été causé ou exacerbé par la substance (par exemple, poursuite de la prise de cocaïne bien que la personne admette une dépression liée à la cocaïne, ou poursuite de la prise de boissons alcoolisées bien que la personne reconnaisse l'aggravation d'un ulcère du fait de la consommation d'alcool).

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum