Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 30 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chanou, chouchou

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le Lun 11 Juin 2012, 17:08

détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Message  owl-mamy le Jeu 01 Mai 2014, 14:44

comme vous, les compagnes, compagnons d'un MA, je n'en peux plus... j'avais pris la décision de re-partir parce que la vie n'est plus vivable, c'est la confrontation sans arrêt, la peur qu'il n'arrive un accident, l'inquiétude pour l'argent gaspillé et les problèmes à la banque, jusqu'à cette odeur d'alcool que je ne supporte plus... bref, vous connaissez tout ça. Mon mari boit depuis de nombreuses années bien que notre vie ait été heureuse, avec quatre enfants formidables, adultes maintenant et pour certains parents à leur tour ; nous avions un entourage chaleureux , un réseau relationnel solide et solidaire, nous étions très amoureux et nous aurions dû fêter quarante ans de mariage l'année dernière... mais j'ai quitté le domicile plusieurs fois, en grosse partie à cause de son alcoolisation, pour protéger les enfants à leur adolescence en particulier car ils avaient honte - même s'il n'a jamais été violent. L'alcool nous avait coupés de tout ça, les enfants, lassés, ne lui donnent plus de nouvelles, il n'en a que par moi, les amis se sont éloignés, il a perdu son travail et nous vivions dans une maison délabrée qu'il devait retaper... mais tout l'argent passait dans l'alcool et les cigarettes. Quand je suis partie j'ai reconstruit une vie simple mais équilibrée, on s'appelait pour se donner des nouvelles mais on ne parlait pas de son état.
Quand les enfants ont quitté la maison, il m'a demandé de revenir, il avait arrêté de boire disait-il. Je pense que c'était vrai au moment où il me l'a demandé mais il a recommencé peu de temps après. Il mentait toujours sur son alcoolisation, buvait en cachette et dès que j'abordais le sujet il m'accusait de le fliquer, de raconter n'importe quoi, de vouloir diriger sa vie, et il se mettait en colère. Un soir je l'ai ramassé écroulé dans les rosiers et il a décidé de voir le médecin pour entrer en cure . Après la cure il a tenu bon quelques mois mais j'ai dû partir pour accompagner mon père en fin de vie. A mon retour il était retombé, je lui ai dit mais comme toujours il m'a traitée de mythomane, je n'ai plus discuté, je l'ai simplement prévenu que j'allais chercher un appartement et qu'il allait devoir de nouveau se débrouiller tout seul... j'étais d'ailleurs en train de chercher, sauf que la semaine dernière il a été hospitalisé d'urgence pour un anévrisme fémoral (dû aux innombrables années de tabagisme malgré des risques cardio-vasculaires familiaux très importants). Quand il est arrivé à l’hôpital (au volant de sas voiture !!!) le personnel soignant a tout de suite identifié son problème, même s'il leur a assuré qu'il était sevré depuis un an (!) , on lui a fait une prise de sang, il avait 1g8. Il a subi un pontage et pour l'instant il est en soins intensifs... et je ne sais plus quoi faire. Quand il va sortir, soit je prends quand même mon appartement et s'il se retrouve tout seul au moins au début il aura du mal à se débrouiller pour le quotidien. soit je suis là et je sais que je n'arriverai pas à gérer à la fois les problèmes d'alcool mais aussi les risques qu'il va prendre car il a toujours besoin de prouver qu'il est capable de tout faire tout seul. donc c'est le découragement complet, je ne vois plus de solution... Je n'arrive plus à avoir de compassion pour lui et pourtant je suis certaine que j'ai encore des sentiments... Et en plus je me sens tellement coupable d'avoir envie de VIVRE vraiment, de retrouver cette année de calme où je faisais de la marche, de la gym, des sorties, où je prenais du temps pour moi sans avoir constamment à la tête la peur de le voir se détruire sans rien pouvoir faire ! J'ai honte de penser par moments que je n'ai pas envie de me priver de voyages ou de sorties, tant pis si son état de santé s'est dégradé et qu'il ne peut plus suivre... Mon égoïsme me fait peur et pourtant j'ai l'impression que c'est le prix de ma survie. Je vais le voir tous les jours à l'hôpital mais je n'ai pas envie qu'il en sorte tout de suite... au moins pendant qu'on le soigne là-bas je ne me pose pas de question !!! Suis-je devenue un monstre ? Embarassed Aidez-moi à y voir clair s'il vous plait.

owl-mamy
Arrivant
Arrivant

Féminin 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Message  cristal le Jeu 01 Mai 2014, 17:25

oh que non tu n'es pas devenue un monstre!!le monstre,c'est l'alcool mais surement pas toi  noon 
tu as subi l'alcool toutes ces années,l'alcool t'a pris tant d'années de vie alors il est tout a fait normal que tu aies besoin de vivre enfin ta vie!!
et NON,ce n'est pas de l'égoisme, c'est la nature même de la vie: en profiter pleinement et penser à SOI!!Est ce que tu crois que le petit singe (c'est comme cela que l'on appelle l'alcool ici) s'est demandé si il était égoiste de priver sa famille de joie et de bien être??

tu as le droit et même le devoir de vivre ta vie pour toi alors tu le laisses a ses soins et tu le laisses se débrouiller ensuite pour retrouver une vie à lui.Il y a des assistantes sociales a l'hôpital,il y a de nombreuses personnes seules qui arrivent a retrouver une vie normale après une hospitalisation.Tu ne lui es pas indispensable, tu lui rends service sauf que les services, c'est fini, tu as déjà donné!!

pense à toi et vis pour toi ENFIN et sans te sentir coupable!! si il est a l'hôpital, c'est par sa faute pas par la tienne !!si tu es partie,c'est aussi par sa faute parce qu'il ne se soigne pas alors stop à la culpabilité,tu n'as qu'une seule vie et il n'y a pas de raison que tu la sacrifies pour une maladie qui n'est pas la tienne!!
prends ton appartement et reconstruis toi, garde un œil éventuellement sur ce qu'il fait mais il a les moyens de se débrouiller,il est adulte et apte a trouver les aides dont il a besoin: aide ménagère,famille,personnel soignant ....

mais on va en reparler owl,je te souhaite la bienvenue sur onsaide  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Message  SHALE le Jeu 01 Mai 2014, 17:54

De plus , si tu ne restes que pour lui rendre service et l'aider à tenir la maison, c'est n'importe quoi. Tu n'es pas sa bonne, il aura des aides, il aura droit à des maisons de repos, occupe toi de toi, tu as largement gagné le droit de penser à toi et de mener ta vie comme tu le souhaites.....Il a gâché sa vie, c'est son problème, il n'a pas le droit de gâcher la tienne en plus... Crying or Very sad  coeurs  coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Message  Crystal_ine le Ven 02 Mai 2014, 04:32

owl-mamy a écrit:Quand je suis partie j'ai reconstruit une vie simple mais équilibrée, on s'appelait pour se donner des nouvelles mais on ne parlait pas de son état. Il faut que tu retrouves cet équilibre dans ta vie en pratiquant le détachement, il y a des textes en haut de cette rubrique.

Et en plus je me sens tellement coupable d'avoir envie de VIVRE vraiment, de retrouver cette année de calme où je faisais de la marche, de la gym, des sorties, où je prenais du temps pour moi sans avoir constamment à la tête la peur de le voir se détruire sans rien pouvoir faire ! Tu n'as pas à te sentir coupable d'avoir envie de Vivre dans le calme, où tu pouvais prendre tes marches, faire de la gym, sortir, même si tu es avec ton mari, il faut que tu vives pour toi et le laisser se débrouiller

J'ai honte de penser par moments que je n'ai pas envie de me priver de voyages ou de sorties, tant pis si son état de santé s'est dégradé et qu'il ne peut plus suivre... Mon égoïsme me fait peur et pourtant j'ai l'impression que c'est le prix de ma survie.  Je vais le voir tous les jours à l'hôpital mais je n'ai pas envie qu'il en sorte tout de suite... au moins pendant qu'on le soigne là-bas je ne me pose pas de question !!! Suis-je devenue un monstre ?  Embarassed Aidez-moi à y voir clair s'il vous plait.

C'est permis d'être égoïste dans ces circonstance, il faut te faire du bien, te faire plaisir, vivre pour toi.

J'ai été dans la codépendance, quand je suis arrivée ici, je n'avais pas la bonne attitude face à mon conjoint et on m'a aidé à retrouver ma vie, aujourd'hui, je vais bien, je suis heureuse et je vis enfin ma vie comme je l'aime.

Pour ton mari, même si c'est difficile, il faut le laisser seul avec sa maladie. Tu ne peux rien pour lui, mais beaucoup pour toi. Pour y arriver, il faut pratiquer le détachement, c'est-à-dire, l'ignorer lorsqu'il aura bu, ne pas lui répondre, changer de pièce, sortir, voir des amis, aller marcher.

Lorsqu'il sera sobre, tu peux aussi lui dire que tu ne le partageras plus avec l'alcool et que tu ne parleras plus avec l'alcool. En changeant d'attitude, ça peut lui donner un déclic pour qu'il se soigne.

Courage!

 coeurs 

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

j'ai fait un pas, j'ai ouvert les annonces immobilières...

Message  owl-mamy le Sam 03 Mai 2014, 11:05

vos messages, les textes sur le détachement que j'ai lus avec attention ainsi qu'une longue discussion avec un ami depuis plus de quinze ans m'ont donné le petit "coup de pied aux fesses" pour m'aider. J'ai décidé de reprendre un appartement, il continuera à faire ce qu'il veut mais au moins je ne le verrai plus. Première étape trouver un appartement... J'ai fait du repérage sur Internet et dès lundi j'appelle...
et pourtant ça me fait mal car on passe de super-moments quand il ne boit pas, c'est vraiment quelqu'un d'agréable, gentil et je pense que je l'aime toujours. C'est dur d'être partagée en deux et c'est vraiment le fait de réaliser que je faisais complètement fausse route qui me tient à bout de bras. Pourtant j'ai peur : peur qu'il ne lui arrive quelque chose, peur qu'il ne fasse une bêtise. La bataille est rude entre moi et moi !

MERCI MERCI MERCI de vos messages... je vous tiens au courant si j'arrive à ne pas craquer.


owl-mamy
Arrivant
Arrivant

Féminin 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Message  SHALE le Sam 03 Mai 2014, 11:40

Quand il va se voir tout seul pour gérer les ennuis que lui apporte l'alcool, il va bien falloir qu'il fasse quelque chose. C'est là où notre départ provoque souvent un déclic chez le malade alcoolique qui reconnaît alors sa maladie.
En tout cas pour toi, ça ne pourra que t'aider sinon tu vas rester dans la co dépendance et ça, c'est terrible, l'alcool bousille deux personnes, celui qui boit et celui qui vit avec lui....
Alors tu tiens bon et tu penses à toi pour le moment. Ne t'inquiète pas, il va vite comprendre qu'il faut qu'il se prenne en charge, il va essayer avec sa famille, avec des amis, en te traitant de tous les noms, mais ça ne marche pas longtemps et il va au final se retrouver tout seul, c'est là qu'il va bouger... smiles  coeurs  coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Message  cristal le Sam 03 Mai 2014, 17:04

il faut le laisser faire son expérience et peut être tomber pour apprendre à se relever.
Si il fait une bêtise, il apprendra à la réparer,si tout le monde répare les choses à sa place,comment veux tu qu'il apprenne et surtout,qu'il comprenne que l'alcool lui est nocif et lui bousille sa vie.
N'aies pas peur pour lui,il a les ressources nécessaire en lui pour se relever et il a besoin d'aller les chercher en lui tout seul.

Pense a toi et a ta reconstruction et dis toi que ce n'est pas parce que tu as ton appart que tu ne pourras plus passer de bons moments avec lui,mais tu passeras ces moments quand tu le choisiras TOi c'est a dire quand il n'aura pas bu,choix que tu ne peux pas faire si tu vis avec lui .

ça va aller tu vas voir, tu vas enfin retrouver ta vie et enfin vivre sans culpabiliser  petits coeurs 
et oui,tiens nous au courant  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

raté !!!

Message  owl-mamy le Ven 09 Mai 2014, 08:02

Embarassed 
et voilà ! c'est raté !!! pas eu le temps de trouver un appartement... je me suis retrouvée coincée à la maison parce que la clinique a décidé de le faire sortir après 15 jours d’hospitalisation (il fallait sans doute vider le service pour le pont du 8 mai !) Il ne tient pas debout, l'hématome qui posait problème n'est pas résorbé et coule encore, même l'infirmière qui passe tous les jours faire le pansement et les piqures ne comprend pas comment on a pu le laisser sortir dans cet état ; bref, impossible de le laisser seul - ici ce n'est pas comme en France, il n'y a pas tous les services d'assistance à domicile, surtout que nous habitons à près de 40 kilomètres de Nouméa. Me voilà de nouveau "en prison" pour quelques semaines et ça me désole, surtout que je devais attaquer un nouveau boulot à temps partiel qui va me filer sous le nez sans doute.
Une chose de bonne en revanche c'est que dans l'état où il est il ne risque pas d'aller chercher de l'alcool ni des cigarettes !!! qu'il ne supporterait sans doute pas d'ailleurs... donc sevrage involontaire garanti.
Donc bonnes résolutions repoussées à une date ultérieure, mais je continue à chercher l'appartement pour le moment où il sera de nouveau sur pied.... et même sur piedS ! pour l'instant il tiens sur une seule patte... croiser les doigts 
La suite au prochain numéro...


owl-mamy
Arrivant
Arrivant

Féminin 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Message  cristal le Ven 09 Mai 2014, 09:50

bon,et bien on va dire que c'est juste repoussé mais garde en tête de repartir dès qu'il ira mieux car sans soin,ça m'etonnerait qu'il ne replonge pas dès qu'il le pourra  Crying or Very sad 
pour ton job,pourquoi ne peux tu pas le prendre?? il peut rester seul dans la journée,il suffit de lui mettre les choses a portée de main non?? il a peut etre aussi de la famille qui peut passer .c'est dommage de rater cela,surtout que c'est du partiel.
réfléchis bien avant de dire non,voir si il n'y a pas une autre possibilité petits coeurs 
mais n'oublie pas de garder des moments pour toi,sors,fais toi plaisir,tu n'as pas à rester 24/24 auprès de lui ok?? tu existes aussi owl mamy  coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement... est-ce possible en ce moment ? j'ai peur de l'enfoncer encore

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum