Navigation











Forum



















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 17 Invités :: 1 Moteur de recherche

lullaby77

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Le binge drinking

Aller en bas

Le binge drinking

Message  SHALE le 27/3/2014, 17:38


Texte proposé par Anna, merci à toi.




Le binge drinking
[http://fr.wikipedia.org/wiki/Binge_drinking // Inserm.fr, alcool-et-sante-bilan-et-pespectives]
 
Définition
C’est un mode de consommation excessive de grandes quantités de boissons alcoolisées sur une courte période de temps, par épisodes ponctuels ou répétés, où l’ivresse est recherchée rapidement. Plusieurs types d’alcools plus ou moins forts peuvent être mélangés.
Ce comportement concerne les jeunes, principalement dans des contextes de fêtes d’étudiants ou de regroupements sur la voie publique.
Dans la mesure où cette conduite peut mener à un coma éthylique mortel, le binge drinking (« orgie d’alcool ») est un comportement ordalique : comportement à haut risque, motivé par un besoin, un désir de jouer avec la mort ou de revitaliser son existence, de la valider en la risquant.
 
Origine
Née au Royaume-Uni et en Irlande, cette pratique s’est répandue aux États-Unis ; en France, elle est en augmentation rapide chez les adolescents depuis 2003 ; la moitié des jeunes de 17 ans déclarent avoir pratiqué le binge drinking au cours des 30 derniers jours.
La région de Loire-Atlantique est particulièrement touchée par le phénomène. Fin août 2008, un « plan alcool » a été mis en place par la préfecture pour prendre des mesures.
 
Seuils
En France, les seuils sont de 4 verres standard (10 g d’alcool pur) ou plus d’alcool en moins de 2 heures pour une fille et 5 pour un garçon, mais les consommations sont en général beaucoup plus importantes.
 
Risques et conséquences
Outre qu’elle peut déboucher sur une dépendance à l’alcool, cette pratique peut avoir diverses implications sociales et sanitaires : conduite en état d’ivresse, agressivité, rixes, viols, violences urbaines, rapports sexuels non protégés, rupture de la vessie sous-péritonéale, urémie élevée, troubles respiratoires, intoxication alcoolique aiguë pouvant mener au coma éthylique parfois mortel.
Une étude du Pr Tapert (Californie) a montré des lésions de la substance blanche dans le cerveau chez 18 volontaires (dont 9 adolescents) adeptes du binge drinking.
 
Législation française
La loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) de 2009 a énoncé des mesures spécifiques (interdiction de ventes d’alcool aux mineurs, de la vente dans les stations-services, des open bars et happy hours, de la publicité sur Internet...).
 
 
 

 

_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum