Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 17 Invités :: 2 Moteurs de recherche

bruno

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  Rimbaud le 28.10.13 21:20

je tenais à rebondir sur ton rituel des 4 verres, et la réponse de SHALE.
C'est vrai que ce rituel peut être rassurant, réconfortant comme beaucoup d'habitudes que l'on prend, mais il sera forcément et rapidement destructeur, et n'arrangera non seulement pas ton travail, mais ne fera qu'empirer la situation.
Je m'accordais quelques verres le soir en me disant que c'était " ma p'tite habitude du soir", le " seul moment où ma vie ne semblait pas pourrie " mais en réalité tout s'est resserré autour de moi, et j'ai bien failli ne pas conserver mon travail si j'avais continué.
En tout cas, je te lis attentivement, et je t'encourage dans ta lutte.
cligner 
avatar
Rimbaud
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 11/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  mamou le 28.10.13 22:31

Bonsoir ebtj,
Ce qui est très clair en tout cas, c'est qu'en déposant ton "paquet" ici, en recevant conseils et réponses, tout ça te fait pas mal réfléchir, et dans le bon sens!
Sache pour arrêter totalement l'alcool, pour entamer le "combat" sans, chez certains c'est le déclic qui agit, chez d'autres le moment (maintenant et pas avant....)
Je te rassure aussi, partout où je me rendais, et me rends encore, j'ai en tête des paroles que j'ai lues, des histoires, en fait, mon sac est grand car partout je pars avec tout le monde smiles 
Je te souhaite une bonne nuit!!

coeurs 

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  ebtf le 29.10.13 3:13

Merci pour vos écris et marque d'affection, je me sens bien ennuyé parfois à la lecture de certain fil.
Je comprends pas pourquoi, je n'arrive pas à relativiser mon histoire de cœur et ce qui me semble une consommation "plus que l'anormal, certes" mais cadré dans mon rituel.
Je dis ca, en rapport avec certain fil ou je ne me retrouve pas forcement dans ce problème d'alcool, je lis beaucoup ce besoin d'éviter les repas d'affaire, amis, famille, pour ne pas être tenté, ce caché pour boire la journée. Mon démon en fait, n'est là que pour me faire dormir, en réalité pour que le temps passe plus vite.

J'ai bien en tête aujourd'hui, et je l'avais déjà, que depuis 5ans, je suis enfermé avec cette histoire de cœur et toute sa complexité puis l'alcool. depuis déjà quelques temps (année), j'ai la sensation d'avoir perdu du temps, entre alcool et l'espérance d'une issue favorable à cette histoire.
Cette espérance me permettait de réguler la consommation et ne pas boire certain week-end ou soir de semaine(elle n'a jamais vraiment su que je buvais ou l'ignorait).
Aujourd'hui, avec cette rupture qui commence à dater (1mois et demi), l'espoir c'est donc enveloppé et à laissé plus de champ libre au démon.

Je pense ne rien apprendre à qui que ce soit sur cette ennemi, je pense qu'il se ressemble tous, à des échelles et présence plus moins ou forte.

J'ai comblé mon ennui par le démon, et ce démon ne me donne plus envie à rien, du coup, ca ce mort la queue.
On est seul, car on a honte, et on ne souhaite pas en parler, je ne regrette pas d'ailleurs, je me suis bien confié ce vendredi avec mon frère et toute les questions que m'a amené le forum, j'admettais peut être enfin mon problème. Il connait et mon histoire de cœur et que je bois.
En lui révélant mon rituel, mes contraintes que je m'impose pour boire sans engager ma vie professionnel. Lui expliqué pourquoi on se voit le vendredi et pas le samedi. (Le vendredi, je peux me retenir entre la sortie de travail et sa venu, mais attendre le samedi soir et me retrouver seul avec le démon du vendredi soir au samedi... je ne peux pas être en état le samedi).
Tout cela l'a fait culpabilisé, le lendemain , il m'a envoyé un texto, s'excusant de pouvoir m'aider, qu'il s'en voulait de pouvoir faire plus.
Je m'en suis voulu et regretté d'avoir si autant parler (on étant défoncé tout les deux , ca aide), mais cela m'a réconforté de ne pas en parler a qui que ce soit hormis ici. Je ne veux emmener personne dans cette histoire.
Je ne sais plus qui haïr, la nana qui m'a fait glissé dans l'alcool, la bouteille, ou tout simplement, moi qui a continuer de boire et n'arrive pas dire NON à présent.

Débout, depuis 00h00, Pour ceux qui l'effet de l'alcool apporte le sommeil, je me suis aperçu que la durée pour chacun est différente.
Perso : j ai attaqué hier à 17h45, 19h30 le sommeil du démon est venu à moi, 04h00 environ après réveil avec le démon qui t'appel (un peu comme Dans Shining : Dany vient jouer avec nous... à jamais... Et bien la, ca pourrait donner ... Thierry vient boire avec moi ... à jamais... ), heureusement il y a école demain.

Encore 1h à combler. Vendredi on ne travail qu'elle m...., pas de garde de fou pour la nuit.. Je m'en veux déjà de ce qu'il va se passer, car je le sais. c'est dingue cette absence de volonté, alors que nous sommes prêts pour la famille, pour notre compagne, enfants à mettre une énergie folle... et la pour une bouteille de 2l.. rien...  ca m'enrage contre moi. J'ai pensé vider les bouteilles, J'y ai juste pensé.

Et ce soir, on recommence.. suis en mode loose aujourd'hui... savoir et ne pas arriver a y faire quelques est a se haïr soi même.
Finalement, on se retrouve tous sur pas mal de point. on se déteste soi même, pour les autres du mal qu'on fait.
Y a du travail.

j'ai fais long comme souvent d'ailleurs.
Lolo6, j'essaye avec les cartes de combler mon esprit ou mon ennui, l'alcool a fini par ne plus me faire sortir de chez moi, car il faut que je bois et je suis alcool mais raisonnable.. je fais ca seul, chez moi, et ne sors qu'après avoir dessaoulé. je me sens pris en otage par la bouteille. alors ne sortant plus, si je ne bois pas, je m'ennui  et je vais alors boire pour passer le temps. Je souhaite que les cartes remplacent cette ennui, j'aime ca les cartes. J'ai tenu la journée de dimanche. pas le soir. mais c'est un début. En semaine, si je décale d'une heure mon rituel, je ne peux plus l'appliquer sinon danger pour le travail le lendemain.. et j'aimerais justement que les cartes par l'entrainement me génère ce décalage. mais la on y pas du tout.
Pour la passion, il est sur que d'en vivre tout en l'exploitant au quotidien c'est super, mais j'aborde mes passions autrement, je veux que cela reste un loisir et non un quotidien, je ne décide de comment je l'exerce, combien de temps et sous quel forme. une liberté. et qu'en tu en vies, tu rentres dans un cadre d'obligation et de résultat, c'est cela qui me dérange, le plaisir est forcement moindre que si tu as une liberté totale.
Je vais aller lire le fil que tu m'as indiqué.

Bon début de journée à tous.
Vous commencez à être nombreux à me soutenir, et le pire dans tout ca, à la vu d'une nombre que vous êtes à m'écrire, du temps que vous passez pour moi, je me déçois à ne pas arriver à ne pas avaler mes verres du soir.
Vraiment merci à tous, j'ai bien conscience que chacun mêne également un combat de soi, donc doublement merci à vous tous.
Thierry.

(...)
Lolo6, merci pour le fil, il exprime exactement ce que j'ai pu ressentir hier dans la journée, quand je serais plus grand dans ce forum, j'y laisserais une contribution. Je peux juste vous dire: aujourd'hui, le soutien que je reçois de vous est utilisé la journée comme une force dans les moments de blouse (pas forcement des pensées d'alcool, plus large que cela).
J'arriverais aussi à le faire j'espère au moment de la prise du verre, pour que le bras tenant le verre reste en bas.
re-bises à tous

ebtf
Arrivant
Arrivant

Masculin 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  cristal le 29.10.13 7:07

Je ne sais plus qui haïr, la nana qui m'a fait glissé dans l'alcool, la bouteille, ou tout simplement, moi qui a continuer de boire et n'arrive pas dire NON à présent.
c'est l'alcool l'ennemi,pas le reste !!! c'est l'alcool que tu dois combattre au départ parce qu'il t’empêche de raisonner de façon lucide et sensée,tes pensées du moment ne sont pas les tiennes mais celle qui viennent de l'alcool.

Tu as encore du mal a comprendre que tu es malade alcoolique mais quand tu lis ça "je fais ca seul, chez moi, et ne sors qu'après avoir dessaoulé. je me sens pris en otage par la bouteille. alors ne sortant plus, si je ne bois pas, je m'ennui  et je vais alors boire pour passer le temps." il n'y a plus de doute possible Crying or Very sad 

pour se sortir de cette maladie,il ta faut de l'aide CONCRÈTE et des médicaments sans doute pour servir de garde fou a la place de l'alcool.dis toi bien que la volonté n'a rien a voir là dedans noon  tu n'as plus le contrôle Thierry,ton cerveau ne fonctionne plus comme il faut,il a été déréglé par l'alcool et tu n'as pas de pouvoir sur ton cerveau Crying or Very sad 

lis ce texte pour comprendre ce qui se passe en toi et peut être comprendras tu que tu ne peux pas lutter sans aide
"la biochimie du cerveau chez le malade alcoolique"

bon courage,tu es sur la bonne voie,il ne manque pas grand chose pour que tu franchisses le pas coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  mamou le 29.10.13 9:13

Bonjour thierry,

Surtout, ne t'excuse pas d'être long dans tes écrits car c'est "en écrivant, qu'on range un peu le bordel qu'on a dans la tête".....
La honte, tu peux la sortir de ta tête aussi, c'est un sentiment par lequel nous sommes tous passés, et pas la peine d'en remettre une couche sur la souffrance que tu vis au quotidien...
Pouvoir contrôler, au final, l'incontrôlable... le cerveau au fur et à mesure s'est conditionné et ce n'est pas la volonté de dire non qui joue, l'ennemi est vicieux, entre par n'importe quelle faille. Ce texte sur la biochimie du cerveau m'a bcp parlé lorsque j'ai "débarqué ici au printemps de cette année, je l'ai même fait lire à quelques uns de mon entourage pour qu'ils comprennent mieux que ce n'est pas parce que l'on ne veut pas, mais que l'on ne peut pas.....
En "résumé", c'est un peu comme le corps qui réclame sa nourriture lorsqu'il a faim....
Alors je re-dis aussi ce que bon nombre te disent ici, seul, c'est quasi impossible d'y arriver (loin de moi l'idée de te faire peur, mais l'alcool est un vrai démon....).
Chaque lecture de toute façon résonne en toi, je le sens aussi dans tes écrits....

Vous commencez à être nombreux à me soutenir, et le pire dans tout ca, à la vu d'une nombre que vous êtes à m'écrire, du temps que vous passez pour moi, je me déçois à ne pas arriver à ne pas avaler mes verres du soir.
Vraiment merci à tous, j'ai bien conscience que chacun mêne également un combat de soi, donc doublement merci à vous tous.
Thierry.
noon Thierry, tu ne déçois personne!!!!!

coeurs 

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  SHALE le 29.10.13 10:53

Bon, avec ton dernier post j'ai la certitude que j'attendais tu es bien dépendant de l'alcool et donc malade alcoolique. Cette maladie n'est pas liée tant à la quantité que tu bois qu'à la manière dont tu bois.
Un buveur excessif va pouvoir s'enfiler une bouteille de ricard le samedi, du vin le dimanche et ne plus y penser de la semaine et même du week-end s'il na pas de fêtes. Il n'est pas malade alcoolique, il est juste buveur excessif.
Toi tu en es arrivé à ne plus sortir de chez toi pour pouvoir prendre ta dose journalière d'alcool à l'heure qu'il faut pour que ça ne se voit pas le lendemain.
Tu vis toute ta journée pour attendre l'heure de boire et ensuite tu dors. Ta vie ce n'est pas métro, boulot, dodo, mais c'est boulot, alcool, dodo....
Tu fais quoi d'autre pour toi ?? Ta vie se résume à ça ?? Tu ne trouves pas que c'est pauvre et limité comme objectif .?
Là, il va falloir que tu prennes clairement conscience que tu es malade alcoolique dépendant au moins psychologique, peut-être même physique, certains éléments tendraient à me le faire penser.
Il va donc falloir te soigner car sinon tu vas t'enfoncer de plus en plus, et crois moi ça va vite...coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  lolo6 le 29.10.13 18:09

Bonsoir Thierry,
J'ai bien lu ta réponse concernant les passions/loisirs. C'est intéressant à discuter
(évidemment je ne suis pas d'accord avec toi, lol'!), mais pour l'instant ce n'est pas
trop le moment vu que l'alcool est partout et bouffe tout le reste.

Tu as des centres d'intérêt qui sont prenants, mais c'est l'alcool qui a pris le dessus.
Ce qui est terrible avec la boisson, c'est que çà relègue tout au second plan, puis au 3e,
etc, jusqu'à tout faire disparaître.
Pour le moment tu t'intéresses encore à un tas de choses, profites en pour t'y accrocher en parallèle
avec des soins médicaux.

Tu vois, moi j'ai des "passions" très prenantes, que j'ai toujours entretenues et dont j'ai fait
mon métier et ma toute ma vie privée aussi. Eh bien rien n'a résisté à l'alcool au bout d'un moment.
Art, amis, amours, rien de tout çà n'arrêtait plus l'engrenage à la fin.
Tout est revenu, mais j'ai perdu du temps en allant trop loin avec l'alcool.
Si tu peux t'éviter de passer par ce genre de passage sous le zéro, alors soigne toi, c'est une maladie très grave.

Tu es dépendant, et il n'y a aucune option pour le divertissement là dedans.
Bonne soirée j'espère petits coeurs 
avatar
lolo6
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 24/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  ebtf le 30.10.13 3:59

Bonjour,
...
Je suis resté un long moment bloqué sur mon clavier après la lecture de vos posts.
J'avais assimilé l'approche d'être dépendant de l'alcool mais toujours contrôler par des règles qui avec l'expérience des soirées alcoolisés se sont mis en place.

- Ne jamais dépasser 4 verres (tête qui tourne ensuite, et ca pas agréable)
- Ne jamais dépasser 18hmax le soir en semaine. (danger le lendemain au travail)
- Ne jamais dépasser 3 cuites consécutives ou plus de deux jours d'alcool (trop de jours pour relevé la tête)
- Toujours être seul et chez soi
- Ne jamais sortir de chez soi, une fois sous l'emprise du premier verre.
- Et depuis très peu de temps, éteindre son téléphone portable au début du deuxième verre.

Je ne l'ai franchi jamais.
Je n'éprouve jamais de manque sauf quand je suis seul chez moi... et ce n'est pas du manque... c'est plutôt un moyen de faire passer le temps plus vite, étant seul.
Je n'ai pas besoin de boire chez les autres ou être tenté. je n'aime aucun alcool sous quelques formes que ce soit.

Je ne suis pas quelqu'un qui sort beaucoup, on perds beaucoup de ses amis avec l'age, ils font leur vie, enfants famille et un décalage de vie se fait naturellement.
Sur mes peu d'amis, j'y ai mis un petit break, [ils connaissent mes soucis (amours puis alcool) pour moi les deux sont liés, l'un à donnée naissance à l'autre], je suis assez ennuyé avec mes soucis et souvent les gens t'écoutent raconté ta vie, mais c'est par respect, et dans leur pensée, se dise : tu sais que moi aussi, j'ai mes galères. Qui n'a jamais eu cette pensée une fois ?!

Je suis de nature solitaire, déjà avant l'alcool, je m'ennuyais surement autant, mais mon substitue ont été les cartes ou développer des trucs pour le travail, ca occupait mes soirées devant la télé.
Puis l'alcool est arrivée(il y a 5ans).
J'avais déjà pris auparavant deux cuites dans ma vie, l'une en 1997 et l'autre en 2007 (compter 3 verres de Whisky sec, consécutive). Malade toute la nuit les deux fois. j'en avais été écoeuré. J'avais bien, la confirmation que je n'aimerais jamais ca et que cela me rendait malade toute une nuit de boire.

En 2008, les choses ont été différentes, mon souci de cœur était à gérer tout les jours, en journée, comme en soirée (liaison sentimentale avec une personne du travail, je ne le recommande pas). A la première difficulté de l'histoire amoureuse, soi 3 jours après, j'ai pensée me mettre juste une cuite sachant que j'allais être malade. mais cette fois, j'ai dosé mes quantités et leur espacement et j'ai tenu, j'ai donc continué le soir suivant.
Il m'a fallu du temps pour trouver l'équilibre entre les heures, les doses, les espacements pour être clean le lendemain au travail.
Je suis passé par les phases mentionnées sur divers fils, la perte de souvenir(2 fois seulement en 5ans), un abus d'alcool que vous vous endormez en oubliant votre casserole de pate sous le gaz et vous vous réveillez dans un nuage de fumée (2 fois an 5ans). la tête qui tourne (trop souvent).
Il a fallu mettre un cadre à l'alcool, des règles à ne pas franchir pour ne pas subir ces désagréments.

Et depuis 1 an et demi environ, je pense être bien calé, c'est très rare que j'ai la tête qui tourne, et jamais de perte de souvenir.

Ma solution, je l'a connais à tout ceci. Certes la rupture n'est pas facile à accepter, gérer. Ne pas avoir d'activité extra professionnel, resté chez soi(ca c'est ma nature), favorise à me tourner vers l'alcool pour que le temps passe plus vite.
Il suffirait que je sorte, que j'aille tout seule sur Paris, que j'aille sur des sites de rencontres etc.. etc..
Sortir seul c'est mort.. y a des gens qui y arrivent moi pas et depuis toujours.
Les amis, comme expliqué plus haut, tous en couple.
Aujourd'hui, je sais ne plus si je suis otage de l'alcool ou si je choisi l'alcool n'arrivant pas a trouver la force ou de me faire violence d'aller sur des sites par exemple. Il était tellement plus simple de boire pour passer le temps, que d'aller discuter et de rencontrer sur le net. Mais tout peu devenir un prétexte pour ne pas y aller (nouvelle rencontre décevante... que d'énergie dépensé pour rien etc....)

Suis je finalement vraiment dépendant ? ou bien je choisi l'alcool pour sa facilité.
Et demain au hasard d'une rencontre, la solitude que j'ai, n'existera plus, l'alcool non plus.
Ou bien je me cache derrière l'espoir d'une rencontre, pour ne pas m'avouer que je suis dépendant de l'alcool

Je sais plus quoi penser après relecture de mon post.
L'impression de reculer et la ca m'ennuie car je déçois surement beaucoup d'entre vous.
Ou bien tout ce post que je viens d'écrire est une façon de nier que je suis dépendant, après la lecture de vos derniers posts ou vous me dites tous que je le suis, j'ai eu peur.

4h Ouf pour vous, je dois partir me préparer. je suis, pas vraiment serein ce matin, mes pensées ne sont plus trop clair, l'on telle déjà été.

Bon réveil et début de journée à tous.








ebtf
Arrivant
Arrivant

Masculin 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  cristal le 30.10.13 7:19

pour savoir si tu es dépendant,ne bois plus durant 15 jours et tu verras si tu arrives à vivre normalement ou si tu ne penses qu'a l'alcool.Crying or Very sad (si tu décides de le faire,dis le nous parce qu'un sevrage sauvage peut être très dangereux ...)


Le problème avec ta gestion de l'alcool,c'est que tôt ou tard,il va grignoter du terrain,te faire boire un verre de plus ou te faire avancer l'heure.Ca sera peut être dans quelques mois mais à la fin,c'est toujours lui qui gagne Crying or Very sad 
On pense que l'on maitrise la situation et que c'est nous qui menons la danse,c'est faux mais on s'en rend compte lorsqu'il est déjà trop tard Crying or Very sad 
l'alcool te prive de TOUT,tu es prisonnier de lui,tu ne vis plus,tu ne sors plus,tu es totalement isolé et ta vie ne se fait qu'en fonction de tes rituels avec lui . Tu te caches derrière cette excuse de pouvoir dormir grâce à lui mais tu sais bien au fond de toi que c'est bien plus qu'un moyen de dormir Crying or Very sad

alors peut être que tu n'es pas prêt a franchir le pas,ça je le conçois mais que tu te dises que c'est toi qui mène ta vie et pas l'alcool,j'en doute fortement Crying or Very sad 

tout cela va faire son chemin mais fait attention,la dégringolade va très vite et on ne s'en rend compte que bien tard Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  lolo6 le 30.10.13 11:18

cristal a écrit:
tout cela va faire son chemin mais fait attention,la dégringolade va très vite et on ne s'en rend compte que bien tard Crying or Very sad
Hé oui, et en attendant çà tu as le temps d'expérimenter beaucoup de choses...
(je dis çà en sachant que tu ne comptes pas le faire, sinon tu ne serais pas ici!)

Tiens, un exemple de "réglage" impeccable aussi (il y a des variantes, mais çà revient toujours à 1l/jour):
de 8 à 11 h du matin: vodka et téléphone.
jusqu'à 16h: sieste
de 16 à 18h: vodka et téléphone
pause "vie courante"
de 20 à ...: vodka et téléphone (ou pote)...jusqu'au quasi coma. jamais après 23h,
pour se réveiller à 6h30 quand même!
Évidemment çà fait froid dans le dos,  et j'ai du mal à y croire moi même.
çà fait froid dans le dos, mais çà peut arriver, la preuve.

Là, tu te poses encore des questions, tu te demandes si tu pourrais aller rencontrer des gens,
une compagne ou des amis sur le Net. Et tu ritualises ta consommation.
Les autres ne t'embêtent pas plus que çà, et toi çà te va plus ou moins, plutôt moins. Crying or Very sad 

Quand tu arrives bien loin dans la dégringolade, tu ne te poses plus aucune question, à part
faire du nombrilisme et consommer il n'y a pas la plus petite notion de "l'autre".
Plus de place pour rien d'autre d'ailleurs.

On a tous besoin d'un déclic pour se soigner. Pas "que" arrêter, se soigner.
Moi je te raconte çà, histoire de te montrer qu'un planning çà peut aller loin.
Et aussi histoire de te dire que, même dans un cas comme çà, on peut aussi se relever
et être très heureux! En planifiant "zéro alcool" et se faisant plaisir à toute occasion. smiles 

Je ne crois pas qu'une rencontre (fantasmée en picolant ou au réveil) peut éliminer la racine de la destruction.
Cette rencontre, tu risques bien de la célébrer comme tu digères ta séparation.

Tu peux déjà arrêter les verres et te faire aider pour çà, là tu pourras sortir,
faire des choses, rencontrer vraiment dans l'échange réel, çà vaut le coup! petits coeurs
avatar
lolo6
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 24/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  SHALE le 30.10.13 21:56

Pour moi, tu es dépendant ça ne fait aucun doute. Que d'énergie tu déploies pour perdre ton temps pour ces 4 verres d'alcool.
Tout est calculé, millimétré, ça ne supporte aucune erreur, tu ne vis plus pour autre chose mais uniquement pour ces 4 verres qui vont te faire dormir..
Tu penses que c'est ça vivre???

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  Swoosh le 01.11.13 11:29

Bonjour,

J'ai lu en diagonale, car beaucoup trop à lire smiles mais je retiens des petites choses :

1°) tu tentes de prouver que tu contrôles,
2°) tu crains notamment les week end trop longs, les rencontres en live,
3°) tu économises ta passion des cartes ou de la programmation informatique, par peur de les user....

Il n'y a pas quelque chose qui te saute au yeux là ????!!!

Bon, j'ai fait une interprétation à la Abraracourcix c'est vrai, mais comme le dit Shale, c'est ça vivre ?

Au plaisir de te lire petits coeurs 
avatar
Swoosh
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 20/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  lolo6 le 01.11.13 11:44

Hou là! Dis donc, avec tout cela, si ta lucidité n'est pas encore usée par l'alcool,
tu as de quoi vraiment réfléchir là!
Et sans boire ce WE, puisque tu n'as pas d'horaires à respecter. çà te va? petits coeurs
avatar
lolo6
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 24/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  mamou le 01.11.13 20:59

Bonsoir ebtf,
Comment vas-tu ce soir?
petits coeurs 

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  ebtf le 01.11.13 21:24

hello à vous tous.
Touché de vos reponses, et prise de nouvelle, je passe furtivement.
Manou, lolo6, Shale et vous autres, je vais vs décevoir tt comme je me décois moi meme.
Ce que j'avais peur pour jeudi soir a bien eu lieu. je suis en mode défonce. (mes écrits sont surement instable et incompréhensible).
Je reviens vers vous, dés le haut de ma remonté d'alcool. (suis touché, vraiment par l'interet ke vs me porter.. ce ki est dingue, c'est ke la personne ki a occupé à 5an de ma vie... ne ce souci pas de moi, avec que vous , on se connait depuis 1 mois, pensez a moi.
Qd je serais clair, j'aurais des choses à dire sur l'etre humain et ses intérêts pour lui.
Une grande pensée a vous. meme défoncé. le démon a pris le dessus;. et le pire j'y prend plaisir.

ebtf
Arrivant
Arrivant

Masculin 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  SHALE le 01.11.13 21:27

Tu te reposes mais tu ne lâches pas le morceau!!! Tu reviens nous parler dés que tu le peux, on va voir tout ça de près...smiles

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  mamou le 01.11.13 21:29

Merci d'avoir donné de tes nouvelles, même défoncé.... et surtout, tu ne déçois personne... personne n'a dit que c'était simple noon Le démon (le singe comme nous l'appelons ici) est très vicieux, perfide, s'immisce dans la moindre faille et se réjouit de nous tenir à sa botte... c'est un ennemi costaud, mais sache qu'il est possible de l'envoyer sur une autre planète, de l'enfermer....
Alors, surtout, je te rajoute pas une couche de honte, déception supplémentaire, tu es venu nous parler, et c'est un grand pas!!!
Repose toi, et surtout, viens dès que tu veux, nous ne sommes jamais loin!!
Ben oui, nous sommes une grande famille

petits coeurs 

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  cristal le 01.11.13 22:04

tu vois,dans ce message ,alors que tu es aux mains du petit singe,il y a toujours le combat et la lueur d'espoir  Very Happy 
je trouve énorme que tu aies réussi a venir ici,totalement envahit par l'alcool,et que tu aies pu dire "je coule mais je vais remonter ,je ne suis pas encore assez fort là mais je vais me battre".
Tu as emmené le petit singe dans le camp des soignants,des aides,ses pires ennemis !!c'est extrêmement dur a faire tu sais et il faut une sacrée force et un sacré courage pour y parvenir super 
alors ok,il a gagné cette fois mais tu es déjà bien entré ds le combat et tu le lui as montré bravo 

bon courage et ne te fais pas trop de mal quand même  baiser 
on t'attend onsaidiens

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  ebtf le 03.11.13 13:30

Hello les amis, soutiens et écoutes.
Je suis sobre, dernier verre hier soir vers 19h00. Le garde de fou du lendemain du travail est revenu. Je ne pouvais pas dépassé 19h30 hier, sinon le lundi matin aurait été catastrophique, voir même visible par les collègues.
J'ai une chance de ne pas grossir, j'ai comme beacoup d'homme, un petit ventre, mais pour 1m84 et 73kg, ca reste correct. Je me force a faire un peu de sport a la maison. et de la marche a pied rapidement(2km de la gare a chez moi). c'est peut etre ca qui compense l'alcool et sa réaction sur le ventre.

J'ai voulu absolument passé le 01/11, j'étais a ma troisième cuite et au début de la quatrième, suffisant pour vous lire et répondre rapidement de ma bêtise, comme si ca me soulageait de le dire et de moins m'en vouloir.

Lolo6 a écrit:
Et sans boire ce WE, puisque tu n'as pas d'horaires à respecter. çà te va?"
Justement, n'ayant pas d'horaire le lendemain, je n'ai plus rien qui me retiens a l'abus. les premiers verres sont culpabilisant, et les suivants deviennent agréable même si on s'en veut toujours, l'agréable prends le dessus. (Merci a Shale pour cet excellent écrit sur le fonctionnement des étages du cerveau et le comportement fasse à l'alcool)

L'organisation que je me suis mis en place, m'évite d'avoir des comas, un minimum mal au crane, et des absences. je connais mes limites et je m'interdit de les franchir.
Honnêtement cette fois, J'ai pas pu m'imaginer décuiter et me retrouver seul avec mes pensées 2 jours(soi samedi et dimanche), j'ai donc consommer une journée de plus.
mais sortant du cadre de mes regles, j'ai légèrement fait une variante, pour le 3em jour, j'ai diminué les verres et ajouter Anxiolytique (ce qui me restait de mes 15jours de congés).
Cela m'a permis de mieux remonter dans la surface des vivants et plus vite sans avoir les effets de l'après alcool.

Shale a écrit:
Tout est calculé, millimétré, ça ne supporte aucune erreur, tu ne vis plus pour autre chose mais uniquement pour ces 4 verres qui vont te faire dormir..
Tu penses que c'est ça vivre???
Je sais bien que ce n'est pas ca la vie, j'ai quand même eu de bon moment avant ce démon.
J'ai clairement perdu 2 jours Vendredi et samedi, mais je me serais ennuyé... ca m'embête d'écrire ca... car cela prouve bien, que je ne veux pas m'en sortir car je ne fais rien pour sortir ou faire une activité loin de chez moi (les cartes, l'info.. c'est à la maison, il n'y a qu'une pièce de séparation avec ce démon). Avant ses 5ans, je sortais peu, mais j'y arriverais , il me fallait me faire violence. La , ca devient un stress et très vite, je préfère me cacher dans l'alcool... tout en restant dans mes règles de buvettes... c'est ce qui m'évite de tomber dans de l'excès.

Aujourd'hui sera sans alcool. oh rien de glorieux.. juste parce qu'il y a école demain.

cristal a écrit:
pour savoir si tu es dépendant,ne bois plus durant 15 jours et tu verras si tu arrives à vivre normalement ou si tu ne penses qu'a l'alcool.Crying or Very sad (si tu décides de le faire,dis le nous parce qu'un sevrage sauvage peut être très dangereux ...)
Clairement, j'en suis impossible, meme pas 1 soir.

J'ai l'impression de toujours vous écrire la meme chose, je bois   4 verres en semaine.... 3 cuites de 4 verres en week end... j'ai mal quand je le fais... et fini par éprouver du plaisir une fois que mon cerveau a déconnecté les sujets qui font mal.

lolo6 a écrit:
Tiens, un exemple de "réglage" impeccable aussi (il y a des variantes, mais çà revient toujours à 1l/jour):
de 8 à 11 h du matin: vodka et téléphone.
jusqu'à 16h: sieste
de 16 à 18h: vodka et téléphone
pause "vie courante"
de 20 à ...: vodka et téléphone )...jusqu'au quasi coma
Les horaires ne sont pas exactement les même ni l'alcool... et je fais attention a ne pas aller au coma, néanmoins je me retrouve dans le procédé d'organisation pour le week-end.

.. J'utilise volontairement le mot Démon, car il est synonyme de descente vers le bas et j'en suis pas encore la très loin même... de la mort) ..

Pour des raisons d'antécédant d'anévrisme dans la famille, ma mère a eu un souci important, il y a 5ans au cœur, (aucun lien avec mes débuts d'alcool.... c'est vraiment la nana que je fréquentais qui m'a plongé et entretenu la dedans). Il m'a été fort conseillé de voir un cardio, j'ai donc rendez vous le 20/11. je suis confiant, je ne lui parlerais pas de mes déboires, sauf si il détecte un truc , ou la, faudra bien dire la vérité.


Beaucoup de plaisir de vous lire et de vous écrire "SOBRE" et de vous refaire de long post.
(il est drôle d'avoir la larme à l'œil quand on vous écrit, c'est comme si on prenait conscience qu'on a fait une bêtise, et qu'on vient l'avouer pour s'auto pardonner).

ebtf
Arrivant
Arrivant

Masculin 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  ebtf le 03.11.13 13:58

Swoosh a écrit:Bonjour,

J'ai lu en diagonale, car beaucoup trop à lire smiles mais je retiens des petites choses :

1°) tu tentes de prouver que tu contrôles,
2°) tu crains notamment les week end trop longs, les rencontres en live,
3°) tu économises ta passion des cartes ou de la programmation informatique, par peur de les user....

Il n'y a pas quelque chose qui te saute au yeux là ????!!!

Bon, j'ai fait une interprétation à la Abraracourcix c'est vrai, mais comme le dit Shale, c'est ça vivre ?

Au plaisir de te lire petits coeurs 
Bonjour Swoosh,

Le point n°2 est tout a fait, pour le point 1 et 3, je pense contrôler le cadre dans lequel je vis avec mon démon. j'ai bien conscience en vous parcourant, qu'il sera plus fort tot ou tard, et c'est certainement moi qui sera dans son cadre.. mais en 5 et demi, pas d'abus, juste pendant les phases de réglage.

(Je vais en faire hurlé certains, j'ai l'impression que le démon sait pourquoi je bois et donc ne me force pas la main a aller au delà du pacte que nous avons).
Le point 3, en fait, je voulais utiliser mes passions contre lui, afin de décaler mes rituels, et ne plus pouvoir les appliquer. l'informatique, je le garde pour le travail, si je me mets a developper chez moi, je vais m'ennuyé au travail et avoir des envies d'appeler mon ex.. entrainement une amplification d'avoir une envie de boire le soir car elle m'aura détrui par ses attaques verbale.

Je ne voies pas ce qui me doit me sauter au Yeux hormis, comme dit dans mes post précédents.. mon ennuie est le probleme, mais sortir, voir du monde est compliqué, j'ose plus sortir... ou bien si je sors , je ne pourrais être proche de mon démon.

Je suis preneur de ton point de vue.


Thierry.

ebtf
Arrivant
Arrivant

Masculin 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  SHALE le 03.11.13 14:30

Tu ressembles plus à quelqu'un prisonnier de ses tocs qu'à un véritable, MA quoique tu ne peux pas te passr d'alcool non plus et tes tocs ce sont les 4 verres d'alcool.
Là, tu relèves d'une prise en charge comportementaliste qui pourrait te libérer et te permettre de reprendre ta vie en main.
Les psys comportementalistes, il y en a pas mal, il faut compter une dizaine de séances et je t'assure que ta vie serait autre.
Car là, ce n'est pas tant la dose d'alcool qui m'affole, c'est de voir que tu ne vis pas, tu survis, tu vivotes au fond de ta tannière. Ta seule vie, c'est le travail, c'est tout de même paradoxale... Tu réagis un peu comme si on t'avait jeté un sort car je reviens à ces rituels qui font partie d'une pensée magique dont je t'avais déjà parlée.
Tu serais prêt à aller voir un psy comportementaliste??

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  ebtf le 03.11.13 17:04

Shale pour être honnete, j'ai de vrai Toc, mais ce n'est pas ses 4 verres. J'ai laissé abusement utilisé le mot "Rituel", mais je préférerais "organisation".
J'ai surement utilisé l'alcool pour mieux assumer ma rupture et combler ma solitude quand je n'avais pas de nouvelle d'elle.

Parlons de mes tocs qui n'ont rien à voir avec l'alcool, on sors du sujet, mais peu être quelqu'un y trouvera un lien que je ne voies pas.
ll y a 12ans, dans mon travail, un contrôle que je devais faire mais je l'ai fais de loin, au lieu de me rendre sur place et mieux apprécier ce contrôle.
J'ai depuis ce jour la, perdu confiance dans mes yeux et ce que je voies. Il me faut donc lors d'un contrôle , avoir un contact physique pour me réconforter de sa validité.
(Sortir de chez moi me coute 15 minutes afin de réaliser toute une batterie de contrôle, me rassurant de ne rien oublié, fer a repasser couper, telephone raccroché, robinet d'eau fermer etc... ca fait peur ,nan juste creuvant).

Tu me remontres deux problèmes : MA et un souci de comportement... et un troisième ma rupture.
Je ne serais pas un vrai MA ! je crois toujours qu'un événement cassant ma solitude me sortira naturellement de ce besoin la comblé en buvant.

shale a écrit:
Tu serais prêt à aller voir un psy comportementaliste??
Honnêtement non!! prisionnier de mon organisation. tout comme aller voir un médecin hormis attendre maintenant 1an pour récupérer des somnifères à mes prochaines vacances.
il est trop compliqué pour moi d'en parler à l'exterieur de chez moi. Je n'en parle qu'a vous, seule vous du forum êtes au courant, c'est entre nous, je me sens compris et anonymes, bien que plus le temps passe, plus je pourrais être reconnu, si ce forum était fréquenté par des connaissances.
Il y a 5ans, il a fallu que je parle de mes débuts d'alcool au travail, (une connerie), le souci était que cette fille travaillait en fasse de moi, j'ai donc demandé à mon chef, qu'il fallait me muter et que cela devenait dangereux pour moi car je buvais tt les soirs. la mutation à mis 7mois, je l'ai dit au boulot, je ne peux plus maitrisé a qui cela a pu être dit après. Malgré la mutation ; je n'ai pas pu cesser de boire, vu que cette histoire a continuer.

J'apprécie beaucoup te lire Shale, il y a de quoi réfléchir, même si je ne suis pas sur d'avancer ... mais dans mon fond intérieur peut être que lui avance.

ps:Tu as également compris beaucoup, mon travail n'est pas une extase... il me plait... mais c'est le seul échapatoire, je fais tout pour qu'il occupe un maximum de mon temps... arrivée a 05h30 du matin et repartir juste ce qu'il faut être ici avant 17h30.

ebtf
Arrivant
Arrivant

Masculin 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  SHALE le 03.11.13 17:19

Je peux t'assurer que ton rituel, ton organisation, si tu préfères entrent dans ton système de tocs, je connais très bien ce problème et ton alcoolisme ou plutôt la façon dont tu bois est du même ordre. Effectivement, je ne pense pas que tu augmenteras car là, tu détruis ton "toc" et ça ce n'est pas possible ou alors, il faut que tu le remplaces par un autre, ce qui n'est pas non plus évident pour toi.
Par contre ce qui est étonnant c'est que tu arrives  à expliquer le pourquoi de tes tocs en ayant trouvé une solution qui te satisfait et qui est socialement acceptable.
Pourtant inutile de te dire que les tocs, comme l'alcoolisme trouvent leur origine très loin dans notre enfance. Les tocs c'est une réassurance de notre existence et en même temps un contrôle de cette existence, c'est très compliqué mais c'est vrai que les comportementalistes, même s'ils ne gèrent pas le fond du problème, arrivent à supprimer les tocs les plus handicapants.
Si pour le moment ceux que tu as ne te gênes pas, vis avec eux, enfin quand je dis vis, ce n'est pas le bon mot pour moi, c'est plutôt survit avec eux...
Mais c'est dommage de te laisser bouffer la vie par ces défenses inconscientes qui prennent une place énorme dans ta vie consciente pour continuer à exister....

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  mamou le 03.11.13 17:53

Je dirais aussi que c'est déjà une bonne "chose" que tu puisses en parler ici, te confier, être peut être un peu moins seul.... peut être le début d'une réflexion, d'une action, de te confier en live, qui sait....
Tout ce que je "sens", c'est que ça te bouffe une partie de ta vie, ça c'est sûr....
Il y a probablement, même sûrement un gros manque de confiance, en toi et aux autres qui t'empêche de....
Enfin, en "attendant", sache qu'ici, tu es chez toi

petits coeurs 

_________________
Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous  petits coeurs
avatar
mamou
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  ebtf le 03.11.13 18:46

ebtf a écrit:Shale pour être honnete, j'ai de vrai Toc, mais ce n'est pas ses 4 verres. J'ai laissé abusement utilisé le mot "Rituel", mais je préférerais "organisation".
J'ai surement utilisé l'alcool pour mieux assumer ma rupture et combler ma solitude quand je n'avais pas de nouvelle d'elle.

Parlons de mes tocs qui n'ont rien à voir avec l'alcool, on sors du sujet, mais peu être quelqu'un y trouvera un lien que je ne voies pas.
ll y a 12ans, dans mon travail, un contrôle que je devais faire et bien je l'ai fais de loin, au lieu de me rendre sur place et mieux apprécier ce contrôle j'ai laissé passé, une faute ki de visuelement de fasse je l'aurais vu. ma vue m'a lachée.
J'ai depuis ce jour la, perdu confiance dans mes yeux et ce que je voies. Il me faut donc lors d'un contrôle , avoir un contact physique pour me réconforter de sa validité.
(Sortir de chez moi me coute 15 minutes afin de réaliser toute une batterie de contrôle, me rassurant de ne rien oublié, fer a repasser couper, telephone raccroché, robinet d'eau fermer etc... ca fait peur ,nan juste creuvant).

Tu me remontres deux problèmes : MA et un souci de comportement... et un troisième ma rupture.
Je ne serais pas un vrai MA ! je crois toujours qu'un événement cassant ma solitude me sortira naturellement de ce besoin la comblé en buvant.

shale a écrit:
Tu serais prêt à aller voir un psy comportementaliste??
Honnêtement non!! prisionnier de mon organisation. tout comme aller voir un médecin hormis attendre maintenant 1an pour récupérer des somnifères à mes prochaines vacances.
il est trop compliqué pour moi d'en parler à l'exterieur de chez moi. Je n'en parle qu'a vous, seule vous du forum êtes au courant, c'est entre nous, je me sens compris et anonymes, bien que plus le temps passe, plus je pourrais être reconnu, si ce forum était fréquenté par des connaissances.
Il y a 5ans, il a fallu que je parle de mes débuts d'alcool au travail, (une connerie), le souci était que cette fille travaillait en fasse de moi, j'ai donc demandé à mon chef, qu'il fallait me muter et que cela devenait dangereux pour moi car je buvais tt les soirs. la mutation à mis 7mois, je l'ai dit au boulot, je ne peux plus maitrisé a qui cela a pu être dit après. Malgré la mutation ; je n'ai pas pu cesser de boire, vu que cette histoire a continuer.

J'apprécie beaucoup te lire Shale, il y a de quoi réfléchir, même si je ne suis pas sur d'avancer ... mais dans mon fond intérieur peut être que lui avance.

ps:Tu as également compris beaucoup, mon travail n'est pas une extase... il me plait... mais c'est le seul échapatoire, je fais tout pour qu'il occupe un maximum de mon temps... arrivée a 05h30 du matin et repartir juste ce qu'il faut être ici avant 17h30.

ebtf
Arrivant
Arrivant

Masculin 28/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qud : commen sortir de l'alcol quand celui ci est votre remede a l'oubli

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum