Photos











Qui est en ligne ?
Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 1 Moteur de recherche

ppp

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

Entourage des malades alcooliques........

Aller en bas

Entourage des malades alcooliques........ Empty Entourage des malades alcooliques........

Message  Enki le 28/2/2009, 16:14

Bonjour a tous,

je me sens completement impuissant a la lecture des postes concernant l'entourage des malades alcooliques, sans etre capable de pouvoir repondre. Vous connaissez ma faculte a detourner des sujets "serieux" en derision meme quand je suis directement concerne dans le "Grave". La, franchement, je n'ose meme pas tellement les emotions que je ressens a la lecture sont fortes.

Comme vous devez-vous en douter, j'ai aussi un "certain mal a l'aise" qui s'installe par phenomene de projection, un peu comme un Boomerang (logo "Onsaide" ?).
Je suis tres lucide sur mes alcoolisations passees mais il ne me semble pas avoir ete aveugle au point de causer autant de soucis a mes proches. J'ai un "Frere" Taiwanais qui m'a vu dans des etats possible alors que lui ne boit pas une goutte d'alcool. Quand il me reparle de mes performances, il rigole plus qu'autre chose. J'ai une "soeur" chez qui je vais loger a Paris quand je rentre. La derniere fois, meme si elle m'a mis les affaires sur la porte (J'ai oublie d'eteindre la gaziniere et fermer la porte quand je suis parti, les deux en meme temps bien sur), elle ne m'a jamais cache les raisons qui font qu'elle m'apprecie sous d'autres aspects de ma personalite.

Je suis un peu perdu car j'aimerai bien pouvoir aider ou donner mon avis. Je suis victime encore une fois de mes emotions ou trop compassionnel ou alors je ne suis pas encore pret, tout simplement...

J'ai encore l'estomac noue suite a un poste d'une nouvelle arrivante.

baiser baiser baiser
Enki
Enki
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 05/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Entourage des malades alcooliques........ Empty Re: Entourage des malades alcooliques........

Message  hoedic le 28/2/2009, 16:20

Que cela ne te perturbe pas Enki de ne pouvoir répondre à l'entourage.

Bien rares sont les personnes qui y réussisse en début d'abstinence.

Il est nécessaire d'avoir pris le recul nécessaire par rapport au produit cligner

T'es loin d'etre un "cas" isolé ;)

Il m'a fallu beaucoup de temps pour y parvenir cligner

L'important est qu'ils aient des réponses de certains et elles ne manquent pas.

Conclusion, tu n'es pas victime, tu n'es pas encore pret pour le faire cligner

baiser
hoedic
hoedic
Admin

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Entourage des malades alcooliques........ Empty Re: Entourage des malades alcooliques........

Message  Enki le 28/2/2009, 16:26

Tu te rappelles de cette ado qui etait intervenue sur Onsaide pour paler de sa maman decedee avec beaucoup de tendresse. Figures toi que cette histoire m'avait beaucoup perturbe quand je pensais a mon fils. Je me sentais glisser tres profond a ce moment la...
Je ne m'etais jamais dit:
Ca ne m'arrivera pas a moi mais l'inverse...

baiser baiser baiser
Enki
Enki
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 05/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Entourage des malades alcooliques........ Empty Re: Entourage des malades alcooliques........

Message  hoedic le 28/2/2009, 16:35

Oui, je me rappelle très bien.

Ce sont tous ces échanges multicentriques qui font la richesse du forum par son soutien.

D'où l'importance des témoignages car les MA savent qu'il est possible de s'en sortir super

Les conjoints savent aussi que c'est possible et par le témoignage de cette jeune fille (entre autre) aux MA d'avoir la certitude que "ça n'arrive pas qu'aux autres" et que sans arreter ben c'est de façon certaine le "trou" à un moment ou à un autre à cause de l'alcool.

Meme presque 5 ans après, je peux t'assurer que certains témoignages me font frémir Crying or Very sad
hoedic
hoedic
Admin

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Entourage des malades alcooliques........ Empty codépendante

Message  arielnazer le 5/2/2011, 14:06

Bonjour,

Je suis tombée sur ce site par hasard, en cherchant de l'aide à mon problème et pour trouver le courage de prendre une décision.

Je suis une femme divorcée sans enfants, avec un passé familial très douloureux (violence, inceste, pauvreté... ) et habitant en France depuis 8 ans, sans famille proche. Je vis en couple depuis 2 ans, et cette relation ainsi que les précédentes n'ont pas été mieux que celles au sein de ma famille. Je suis l'exemple typique de ce que l'écrivain Robin Norwood décrit dans son livre "Ces femmes qui aiment trop"....

J'ai eu dans le passé des hommes violents, mythomanes, misogynes, jaloux, irresponsables, etc. D'ailleurs, ma relation la plus "saine" était avec celui qui fût mon mari pendant 7 ans, et que j'ai quitté aussi car il buvait trop et se comportait comme un adolescent. Mais il n'était pas agressive ni buvait tous les jours. Ce n'était que quand il sortait le we, et dans ces occasions il buvait de façon exagérée en mettant sa vie en péril (il rentrait à chaque fois en voiture, grand motif de nos disputes). Bref, avec lui j'ai tout essayé, et j'ai fini par comprendre qu'avec mon rôle de "maman" il ne risquait jamais de grandir ni de prendre conscience de son problème. Depuis, tous les changements que j'ai tant attendus sont arrivés, et c'est une autre qui en profite... La vie est ironique...

J'ai commencé une thérapie même avant de me séparer, consciente que la racine de ma mauvaise chance en amour était chez moi. Cela m'a beaucoup aidé, car je portais aussi une violence énorme à l'intérieur qui se manifestait souvent de façon physique dans mes relations de couple (en gros, je "pétais les plombs" et je donnais des coups de poing ou de pied, ou je jetais des objets par terre, etc, etc...) Après la thérapie, je suis ravie de dire que je n'ai plus recours à ces réactions, je n'ai même pas l'impulsion... Donc, je conseille une thérapie fortement.

Le problème c'est que peu après d'avoir rencontré l'homme avec qui je vis actuellement, j'ai décidé d'arrêter les séances. Je me croyais guérie dans tous les sens du terme, et cet homme si spécial, si différent, paraissait confirmer cette impression. Rien de tel... Il y a eu dès le départ des signes que j'ai choisi d'ignorer volontairement, entêtée comme je l'étais de croire que j'avais enfin réussi à avoir une relation saine.

Au départ, néanmoins, les signes n'étaient pas très nombreux. Il travaillait à Paris, donc on ne pouvait se voir que le we. Et le we se passaient en général bien, à part cette sensation de peur que j'avais en permanence avec lui, car Monsieur a très vite oublié ses manières douces et a démontré être un râleur de première. Je me posais la question à l'époque s'il allait un jour me frapper. Mais non, ses colères ne se réduisent qu'à un bon cri, et des fois il jètait des objets par terre aussi. Mais il lui est arrivé de me cracher dessus quand on se dispute, et une fois (après avoir beaucoup bu), il m'a donné des coups de pied dans la jambe, ou il m'a balancé un mug au pied.

Je sais, la violence est une escalade, et je devrais me méfier des signes. Mais je me rassure en me disant que ça fait 2 ans qu'on est ensemble, et on s'est beaucoup disputés, donc s'il était vraiment violent il serait déjà allé bien plus loin... (Je tiens à préciser que, bien que ma violence physique a disparu, je garde encore une bonne charge d'agressivité qui s'exprime de façon verbale et très cruel quand je me dispute avec lui, ce qu'il pourrait utiliser comme excuse pour me frapper)

La raison pour laquelle je suis ici c'est son alcoolisme. En effet, il boit TOUS LES JOURS, en raison de 3 verres de vin et 4 a 5 bières. Des fois plus, et quand c'est le cas il est tellement malade qu'il ne se présente pas au travail le lendemain. En moyenne, ça lui arrive au moins une fois par mois. Généralement sa consommation lui rend euphorique et joyeux, mais dans deux ou trois occasions c'était le contraire. Le pire c'est que moi aussi je bois avec lui, tous les jours, mais bien moins et jamais jusqu'au point d'être malade. Mais c'est quelque chose de pas normal chez moi. En général j'aime bien l'alcool, lors des soirées, mais je n'étais pas habituée à boire en semaine. C'est devenu notre rituel et même si j'essaye de l'arrêter, on reprend aussitôt. Psychologiquement c'est comme si on essayait de se mettre en mode festif et joyeux de façon forcée. Car quand il ne boit pas, il râle ou il déprime, et ceci me rend anxieuse.

De plus, Monsieur m'accuse du problème, en disant qu'avant il ne buvait pas comme ça. Mais j'ai eu les preuves du contraire en regardant quelques photos, et des vidéos qu'il avait faites quand il était avec son ex copine (dans ces vidéos on voit comment il vient la réveiller avec sa caméra pendant qu'elle dort, et on entend à sa voix qu'il a bu, je sais la reconnaître maintenant. Il m'a fait ça aussi plusieurs fois) Et j'ai bien vu la quantité de bouteilles vides qu'il y avait dans son logement de fonction à Paris, un we qu'on avait décidé de passer dans cette ville. Cela expliquait le fait aussi qu'il me demande de lui réveiller tous les matins car il n'entendait pas son réveil, et les nombreuses occasions où je l'ai fait sans avoir de réponse jusqu'à midi... Je vous laisse en tirer les conclusions.

A part ça, mon copain est actuellement sans travail (il est free-lance en informatique), et il ne fait rien de ses journées à part jouer sur la Play et boire le soir. Et voilà les raisons de nos disputes, qui arrivent généralement pendant ses périodes au chômage.

On peut dire que c'est un alcoolique "quasi fonctionnel", car l'alcool n'affecte pas son travail tous les jours, mais cela arrivera, c'est sûr, s'il continue comme ça. Et de mon côté je sais que je ne peux rien faire pour lui, le changement et la prise de conscience doivent venir de sa personne. Donc, je suis à un poil de quitter pour l'énième fois un homme dans ma vie, et j'ai peur. Pas tant de me retrouver seule encore, mais de ne rencontrer qu'un homme à problèmes après. Car je suis consciente que je les attire et qu'ils m'attirent aussi. Donc, je le sais, je dois reprendre ma thérapie et prier pour que la guérison arrive un jour.

Mais j'ai encore des sentiments pour lui, et je ne voudrais pas que l'histoire se répète, c'est à dire, le revoir d'ici 2 ans avec une autre femme et changé. Je commence à croire que je suis l'étape nécessaire à tout homme à problèmes, qu'ils prennent toutes les leçons avec moi, pour qu'enfin se soit une autre qu'en profite ! Je voudrais moi aussi vivre une histoire saine, avec un homme bien !

Bref... Maintenant le côté pratique. J'ai finalement décidé d'arrêter cette relation, au moins pour qu'il prenne conscience et aussi pour moi même, j'ai besoin d'équilibre pour mieux réfléchir. Mais je n'ai nulle part où aller. Ma famille est à l'étranger, j'ai beaucoup d'amis, mais aucun n'a la place pour m'héberger, et j'ai peur de céder. Et je ne peux pas partir de cette ville, je viens enfin de trouver un très bon poste en CDI après des années des galères en intérim et CDD... Et il faut que je me protège, il risque de me faire la vie impossible s'il se met à boire encore plus (ce qu'il va certainement faire pour se venger) et je dois assurer ma place au moins pour la période d'essai. Si quelqu'un a une idée... J'habite à Nantes, j'ai des bonnes économies et tout ce qu'il faut au niveau ameublement. J'ai aussi un chat...


Merci à tout le monde !


arielnazer
Arrivant
Arrivant

Féminin 05/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Entourage des malades alcooliques........ Empty Re: Entourage des malades alcooliques........

Message  SHALE le 5/2/2011, 21:41

Bonjour areilnazer , ton post n'est pas dans le bon forum pour que nous puissions y répondre au mieux Si tu peux le copier et le remettre dans la partie du forum appelé "entourage", je supprimerai ensuite celui-ci et nous te répondrons là bas.
Merci à toi! petits coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Entourage des malades alcooliques........ Empty Re: Entourage des malades alcooliques........

Message  cristal le 5/2/2011, 21:41

tu as quitté cet homme et tu as très bien fait car il etait entrain de t'entrainer dans sa descente aux enfers [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il ne faut pas que tu craques ni que tu retournes avec lui tant que tu n'auras pas retrouvé un peu de force et confiance en toi.

Nous allons t'aider ariel mais il faudrait que tu mettes ton temoignage dans "entourage",tu y auras plus de réponse.

Accroches toi ariel,tu as le droit au bonheur toi aussi et nous allons te guider pour te retrouver [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Entourage des malades alcooliques........ Empty Re: Entourage des malades alcooliques........

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum