Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 22 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chouchou

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

que faire....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

que faire....

Message  coyotte le 26.02.13 15:50

Bonjour,
Enfin peut etre que je vais pouvoir ici poser cette valise que je traine depuis 3 ans et que je cache à mon entourage de peur qu'il ne juge celui que j'aime.
je suis en couple depuis 3 ans avec un alcoolodépendant et c'est pas toujours facile. souvent on trouve des lieux ou des groupes d'écoute pour les malades mais qu'y a t il pour les aidant? Je me suis vu telephoner au medecin alcoologue de mon compagnon afin d'agir de la meilleure des facon et ce médecin qui me renvoyait dans les 22 mètre en me disant que y a qu'avec mon compagnon qu'il parlera. je demande pas a déblatérer sur la situation de mon compagnon mais qu'on me dise comment moi je dois réagir.
J'ai beaucoup porter soutenue ces multiples tentatives de cure en cure ou en ambulatoire. Je le soutien encore et l'encourage mais j'ai l'impression que c'est un cercle vicieux.
depuis Noël, mon compagnon a refait une cure ambulatoire et enfin débuter un suivi psy. J'ai compris que c'était son problème et que c'est a lui de le gerer. depuis la semaine dernière je sens qu'il ne va pas bien et qu'il s'est réalcoolisé. Je lui ai dit que je savais sans le juger et en revalorisant le parcours qu'il a deja fait mais j'ai la sensation que ca n'a aucune prise. je le sens déprimé et j'ai l'impression qu'il s'isole de plus en plus et je me sens si impuissante. Il me dit qu'il a a nouveau echoué et qu'il n'y arrivera jamais. j'ai beau lui dire que ce n'est pas un echec mais plus un succès différé, rien n'y fait j'ai l'impression qu'il baisse les bras.
Je ne sais plus quelle attitude adopter pour lui montrer mon soutien et le ramener vers le soin.

Toutes vos suggestions ou conseils sont les bienvenus et merci de m'avoir lu.

coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  SHALE le 26.02.13 16:52

Bienvenue sur Onsaide, j'espère que nous pourrons t'aider à trouver des réponses
Tout d'abord, il me semble que la dépendance de ton conjoint relève plus d'une cure et d'une poste cure fermée que d'une cure ambulatoire. Le suivi psy est une bonne chose, mais c'est plus long. Ce qui pourrait aussi l'aider, ce sont les groupes de paroles et les MAB (mouvements d'anciens buveurs), je ne peux pas citer leurs noms ici, mais il y en a plusieurs, il faut trouver celui où on se sent bien.
Pour ta part, il ne faut plus que tu portes la maladie de ton compagnon, ce n'est pas la tienne. L'avantage c'est qu'il n'est pas dans le déni et qu'il a envie d'en sortir.
Néanmoins, il faut que tu le laisses trouver ses solutions, tu peux bien sûr lui dire ce qui existe, mais normalement son alcoologue a du lui en parler... Mais sinon, c'est lui qui doit prendre les rendez vous, qui doit téléphoner etc.... Il faut le responsabiliser un maximum...
Redis lui que tu ne veux pas le partager avec l'alcool, et que lorsqu'il sera trop alcoolisé, tu t'écarteras de lui pour ne pas tomber dans la co dépendance, que c'est à lui seul de gérer sa maladie. Par contre, toi, il faut que tu vives ta vie aussi. Que tu sortes avec des amis, de la famille, que tu vives le plus normalement possible pour te sentir bien et ne pas sombrer avec lui dans la dépression...
L'alcool est aussi, arrivé à un certain point, un grand dépresseur, et là, je pense qu'il est dans la phase où l'alcool le déprime complètement...
Mais on va continuer à en parler en faisant peu à peu connaissance

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  coyotte le 26.02.13 17:07

merci de ta réponse rapide. Je sais que j'ai moi aussi tout un travail d'acceptation que je ne peux rien faire à mon niveau contre cette foutue maladie. Le médecin alcoologue lui a déjà prpose la cure ambulatoire mais il ne le souhaite pas a cause du travail qu'il ne souhaite pas interrompre pendant 1 mois minimum. Du coup le docteur lui propose chaque fois un suivi en ambulatoire....
Je vais essayer de me détacher de lui quand il sera trop alcoolisé c'est assez frustrant de se sentir inutile mais c'est a moi d'avancer aussi sur ce sujet...

Que me conseille tu dans les phases un peu dépressive ou j'ai parfois l'impression qu'il veut me faire souffrir autant que lui même souffre?

coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  SHALE le 26.02.13 17:13

Quand il est en état de t'écouter, tu peux lui dire que l'alcool est un profond dépresseur quand nous sommes dépendants...Il ne le sait sans doute pas et ça peut le rassurer et le pousser à arrêter.
Il ne faut pas qu'il se serve du travail comme excuse, un arrêt de travail pour se soigner est souvent une bonne chose et, s'il fait une cure, il aura un arrêt de travail qui précisera juste une hospitalisation, rien ne sera mentionner à propos de l'alcool, alors s'il craignait ça, il peut se rassurer. Avec une mutuelle, tout est pris en charge...
Mais il faut que ce soit lui qui arrive à cette conclusion.
Par contre tu peux imprimer des textes sur l'alcoolisme, les cures, il y en a pas mal dans le forum appelé ici "base de données et tout ce qu'il faut savoir". Tu les laisses traîner sur la table ou ailleurs , il les lira sans aucun doute...ça le fera réfléchir....

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  coyotte le 26.02.13 20:37

Le problème de mon compagnon c'est qu'il a appris beaucoup de chose en cure et en hospi courte de sevrage et du coup c'est compliqué pour moi (non buveur) de lui faire entendre des choses puisqu'a ses yeux je n'y connais rien. La j'ai peur car il n'était selon le docteur plus dépendant physiquement et la plus ca va plusil se réalcoolise et du coup je crains qu'il ne doive passer a nouveau par un sevrage...
J'éprouve de la colère malgré la compréhension de ses difficultés...

Je me sens si seule.... je l'aime mais j'ai l'impression que c'est pas suffisant que son coeur est pris par "ma rivale"... et face a elle je ne peux pas vaincre....

coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  cristal le 26.02.13 22:06

un malade alcoolique ne peut plus ressentir d’émotions,elles sont toutes faussées par l'alcool Crying or Very sad
c'est effectivement une rivale dans le sens où elle accapare toute son attention et qu'il en a besoin pour vivre .
il a du effectivement retrouver son état d'avant sa cure et doit sans doute refaire un sevrage mais ce qui est primordial pour lui là,c'est de reprendre le dessus sur la maladie et avoir la force de vouloir se soigner a nouveau.
Ce n'est pas son premier arrêt donc il sait exactement ce qu'il doit faire et tu ne peux rien faire pour le pousser Crying or Very sad

c'est terrible de le regarder s'enfoncer et de se sentir impuissante mais c'est ça la maladie alcoolique,s'enfoncer seul et trouver en soi la force pour rebondir et se soigner.

parle nous de ta colère c'est toi qui a besoin d'aide là car toi,tu n'es pas malade donc tu ne sais pas contre quoi tu dois te battre Crying or Very sad
évacue ta colère et dis nous ce que tu ressens,ensuite,nous t'expliquerons le détachement(tu as un texte très bien ersi dessus en haut de cette rubrique)

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  coyotte le 27.02.13 7:58

Je suis très touchée et émue d'avoir enfin trouvé un lieu ou on prend aussi en compte l'entourage de la personne malade.
Je sais que seul lui peut décider de son parcours de soin. hier en parcourant le site j'ai lu une phrase qui me fait sens : le malade n'est pas responsable de sa maladie mais il l'est de sa guérison.... tout est dit ici...
j'ai lu l'article sur le détachement qui est fort interessant. Je m'interroge sur le détachement à savoir n'y a t-il pas un risque que mon compagnon voit ce détachement comme justement de l'indifférence.
Il est vrai que c'est un changement radical que je dois opérer puisque comme beaucoup de conjointe je camouffle beaucoup de chose surtout aussi pour épargner mes 2 enfants de 6 et 2 ans.... Pas facile tous les jours de trouver des excuses car je ne veux pas que les enfants soient informé de ce problème. qu'en pensez vous?

coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  SHALE le 27.02.13 9:00

Tout dépend comment tu informes tes enfants. Je crois qu'il vaut mieux qu'ils soient au courant de la maladie de leur père plutôt que d'imaginer un tas de choses pas rassurantes pour eux.
Si tu leur expliques cette maladie, que c'est compliqué de se soigner mais que leur père vas sans doute y arriver, qu'il faut le laisser arriver tout seul à faire ce travail, lui faire confiance, ils peuvent comprendre. Tu peux comparer l'alcoolisme à une allergie à l'alcool, allergie pour laquelle il ne faudrait pas prendre de ce produit sinon elle se réveille, ce qui est proche de la vérité d'ailleurs.
Pour le détachement, c'est vraiment important, jusqu'à présent, je n'ai trouvé que ça qui marche et qui a aussi l'avantage de protéger le conjoint, sinon c'est invivable de partager sa vie avec un malade alcoolique...
Mais on va continuer à en parler!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  cristal le 27.02.13 15:38

n'y a t-il pas un risque que mon compagnon voit ce détachement comme justement de l'indifférence.

le détachement n'est pas fait pour aider le malade alcoolique,il est fait pour aider le conjoint!!
le détachement doit TE permettre de vivre mieux,ce que pense le MA,c'est une autre histoire Very Happy

il faut faire ce détachement pour ton propre bien être parce que tu en as besoin,parce que tu le mérites et parce que tu n'as pas a souffrir d'une maladie qui n'est pas la tienne!!

d'autre part,en te voyant reussir a vivre de ton coté,en te voyant renaitre,cela va forcément le faire réagir.
Au début,il va se sentir abandonné,ne va pas comprendre pourquoi "maman ne le relève plus quand il tombe " Crying or Very sad,pourquoi il y a tant de dégats autour de lui alors qu'avant tout était propre,pourquoi il se sent encore plus mal alors qu'avant il avait des "pansement magique" et c'est là qu'il va comprendre que maman veut qu'il grandisse,que si il a mal,c'est a cause de l'alcool et que tu ne l'abandonnes pas mais que tu essaye de le responsabiliser et de le faire grandir.

c'est en te voyant revivre qu'il va sans doute avoir envie de te rejoindre et commencer a vouloir se soigner.ce n'est pas a toi d'entrer ds son monde alcool mais a lui de te rejoindre dans ton monde libre
pour se décider a se soigner,il faut d’abord se rendre compte qu'on est malade,si tu répares toutes ses erreurs,il ne verra jamais qu'il est MA!!

alors applique le détachement en premier lieu pour te protéger et ne plus subir les éclaboussures de l'alcool et en deuxième lieu,pour lui permettre de se retrouver seul face a l'alcool et de comprendre qu'il est malade.

pour les enfants,je dirai comme shale,dis leur que papa est malade et que c'est pour cela que parfois,il fait des choses bizarres;pas la peine de trop rentrer ds les détails. mais répond toujours a leurs questions

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  coyotte le 27.02.13 18:06

Je tiens vraiment sincèrement à vous remercier pour prendre le temps chaque jour de me répondre et de trouver les mots justes...ce qui font échos à mon quotidien...merci.
Je n'avais pas saisi cette nuance (et pas des moindres...) concernant le détachement. je vais tenter de le metrre en application.
Aujourd'hui quand mon compagnon est rentré du travail et avant qu'il ne soit alcoolisé nous avons parlé un peu. Il m'a dit qu'il avait actuellement besoin de l'alcool pour faire le vide dans sa tête bien qu'il soit parfaitement conscient que ca ne soit pas la solution. il a rv samdi avec son médecin alcoologue et vera à ce moment avce lui ce qui possible....
Je lui ait parlé de ce forum et il s'est inscrit et est venu regarder un peu des témoiignages de vie ... espérons qu'il trouve ici autant d'aide que moi.

La ma colère commence a monter car l'alcool aidant il n'est déjà plus lui même et je n'aime pas celui qu'il devient....
il n'a plus besoin de beaucoup de quantité d'alcool pour que ca agisse sur lui...en tout cas pour le moment...

J'ai pu lui dire tout a l'heure que sa réalcoolisation n'arrange en rien nos difficultés de couple et je croiis que ca l'a bléssé.
En fait depuis son abstinence il est très réservé et timide et du coup peu expressif avce moi. je lui ai parfois demandé ( peut être a tort) un geste meme minime d'affection mais cela est compliqué pour lui en période d'abstinenece. Du coup j'ai peur qu'on s'éloigne vraiment et qu'on arrive a se perdre...

Que c'est compliqué.....

coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  SHALE le 27.02.13 18:22

Pour le moment tu mets en place le détachement et on fait le point au jour le jour si tu le souhaites, on pourra changer un peu selon sa façon de réagir..

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  cristal le 27.02.13 21:28

La ma colère commence a monter car l'alcool aidant il n'est déjà plus lui même et je n'aime pas celui qu'il devient....
c'est là que tu dois agir en te détachant,avant que la colère ne monte car elle te met mal et le but du détachement est de ne plus souffrir.
alors,quand tu vois qu'il change,tu tournes les talons et tu te fermes a lui,tu vas ds ta chambre lire un bouquin ou faire ce que tu veux mais tu ne t'occupes plus de lui
le message sera alors clair: je suis là quand tu es sobre mais je disparais lorsque tu as bu
ce qui importe,c'est ton ressenti et ce que tu dois atteindre,c'est le bien être même avec l'alcool a coté,celui ci ne doit plus te toucher.

ça va prendre un peu de temps mais tu vas y arriver

pour ce qui est de la tendresse durant la periode d'abstinence,on ne peut pas en donner,nous sommes trop concentrés sur notre combat pour penser a autre chose qu'a nous Crying or Very sad ce n'est pas ce l'égoisme,c'est juste essentiel pour aller au fond de nous même et réparer les degats causés ds notre enfance Crying or Very sad

mais on va en reparler,pour le moment,apprend a te protéger de l'alcool,c'est la 1ere étape

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  coyotte le 28.02.13 8:54

J'ai beaucoup pensé à ce que vous me dites et je crois au fond de moi que j'avais besoin de l'entendre (le lire) pour aussi me déculpabiliser. Il est compliqué pour moi de me dire que quelque part j'abandonne le combat... mais à la fois vous avez raison ce n'est pas mon combat, je ne peux ainsi pas le gagner.
Hier mon compagnon s'est alccolisé de facon assez importante et a bien senti ma froideur. il m'a alors qu'il comprenait ma colère mais je l'ai senti désabusé quand je lui ai dit que désormais ce n'était plus mon problème mais le sien et que seul lui a les clés pour réussir.

Je te remercie cristal pour cette explication concernant le manque affectif que j'ai pu resssentir c'est vrai que je n'avais pas conscience de cela...

Aujourd'hui est un autre jour. Cette aprem j'ai prévu de sortir avec une amie et nos enfants. Je comprend petit a petit que je reste a la maison ou pas cela ne change pas son alcoolisation. Et oui un peu bete je pensais parfois que ma présence pouvais lui permettre de moins boire mais je me trompais une fois de plus...

encore une fois mille merci de votre soutien et de vos éclairages.

coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  SHALE le 28.02.13 9:06

Bravo Coyotte, tu as très vite compris l'importance pour toi du "détachement" et tu le mets en pratique, je ne sais pas si ça marchera pour ton mari, sans doute, mais pour toi au moins tu retrouveras la joie de vivre "quand même", et c'est important...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  coyotte le 28.02.13 21:29

Une nouvelle journée s'est écoulée et grace à ce que vous m'avez dit j'ai l'impression d'etre libérée d'un poids énorme. En fait j'avais vraiment besoin d'entendre que j'étais pas lache quelque part de lacher prise.
Du coup ce matin mon compagnon qui arrive plus a communiquer par texto en ce moment me demande pourquoi je lui parle peu. Je lui ai alors expliquer qu'a partir d'aujourd'hui dès qu'il sera alcoolisé, je ne le calculerais plus, je ne lui ferait plus de réflexion, je ferais des choses dans mon coin ou avec les enfants. J'ai ajouté que par contre dès qu'il serait sans alcool il pourrait compter sur moi sans problème.
Il était sans alcool ce matin et du coup ma réaction a du le surprendre et il m'a répondu : "ok j'comprend vais rester seul avec ma canette". Et la jme suis pas démonté je lui ai répondu "ou avec nous mais sans elle c'est toi qui choisira"....
Je pense qu'il ne s'attendais pas a ca mais moi bizarrement jme sens symboliquement moins prisonnière.
Du coup j'ai passé l'aprem avec une amie et nos enfant jusqu'au soir alors que d'habitude jamais je ne sors de la maison dès lors ou il est la...

J'espère que c'est le début d'une nouvelle vie qui va le faire réagir et l'aider a se sortir de cette cochonnerie...


coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  cristal le 28.02.13 21:34

et bien tu as super bien réagis
c'est exactement ça le détachement

juste une petite rectification tout de même
J'espère que c'est le début d'une nouvelle vie qui va le me faire réagir et l' m'aider a me sortir de cette cochonnerie dépendance..

Pense toujours a toi d'abord Coyotte,le reste suivra

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  coyotte le 28.02.13 21:48

J'espère que c'est le début d'une nouvelle vie qui va le me faire réagir et l' m'aider a me sortir de cette cochonnerie dépendance..

Oupss j'ai pas encore tout le bon vocabulaire mais c'est vrai que pour moi c'est quand même souvent une sacré cochonnerie...mais JE vais y arriver... je retrouve ma force depuis que je viens vous voir...je vous en suis très reconnaissante

coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  SHALE le 28.02.13 21:50

Tu vois déjà l'avantage du détachement sur toi, c'est ça le principal et c'est de ça que découlera le comportement de ton mari qui risque de changer lui aussi... En tout cas, bravo pour y être arrivé aussi vite!! Very Happy

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  cristal le 28.02.13 21:54

ce que je voulais dire c'est que ce qui importe c'est plus que tu te sortes de cette co dependance que lui de cette cochonnerie (si si,c'est bien le bon terme),j'ai voulu garde le CO de cochonnerie pour mettre le co de CO dépendance Very Happy,ça n'est pas bien passé .

TOI d'abord

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  coyotte le 05.03.13 7:39

Je ne suis pas venue pendant quelques jours et me revoila...
Samedi mon compagnon est allé voir son médecin alcoologue avec le projet d'un arret de l'alcool seul sans médication. Le week end c'est bien passé et il m'a vraiment semblé qu'il n'a rien consommé et c'était agréable...
Et puis hier quand je suis rentrée du travail il était déjà à la maison et il était alcoolisé. certes pas au point de rouler sous la table mais pas lui du tout.
Je me suis surprise a faire ce que j'avais a faire sans m'en préoccuper. Je crois vivre une certaine révolution de ne plus me rendre malade de la situation... Malgré tout je garde cet espoir secret d'une vie sans ma rivale mais patience .....
J'espère juste tenir dans cette position de détachement....

coyotte
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  SHALE le 05.03.13 10:05

Tu vas tenir car tu vas te sentir beaucoup mieux et peu à peu, tu verras que lui aussi changera... Mais pour le moment, c'est de toi qu'il faut que tu t'occupes!!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: que faire....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum