Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

voyage au delà de l'enfer

Message  Voyage au delà de l'enfer le 18.09.13 11:41

Merci de vos réponses à toutes 2, réponses auxquelles je m’attendais totalement car conformes à la logique médicale que vous semblez connaitre à la perfection.
Effectivement, le malade alcoolique à besoin d'un "alibi" pour justifier sa dépendance et il est plus facile de s'en prendre aux personnes les plus aimées qu'à ses pires ennemis, dans le second cas ça ne fonctionnerai pas.
Je pense effectivement que le milieu hospitalier à respecté ses choix de vie, je regrette uniquement qu'ils n'aient pu pousser à fond l'analyse psychique pour aller au fond des choses et essayer de comprendre pourquoi "elle" veut constamment la même chose et son contraire ....... sa médecin généraliste m'avait prévenu : "vous allez vivre le froid et le chaud", elle avait raison malheureusement!
Enfin, quel aurait été le raisonnement du personnel hospitalier si ma femme leur avait demandé de sauter du 10° étage, l'aurait-il aidée de la même façon que son souhait de vivre séparée en sortant de la cure ou bien auraient-ils essayer de lui expliquer que ce n'est pas forcément la meilleure solution ? Voilà des questions qui restent encore sans réponse ......

Voyage au delà de l'enfer
Arrivant
Arrivant

Masculin 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  cristal le 18.09.13 15:37

Enfin, quel aurait été le raisonnement du personnel hospitalier si ma femme leur avait demandé de sauter du 10° étage, l'aurait-il aidée de la même façon que son souhait de vivre séparée en sortant de la cure ou bien auraient-ils essayer de lui expliquer que ce n'est pas forcément la meilleure solution ?
le personnel hospitalier lui aurait expliquer que sauter du 10° étage l'aurait détruite et aurait tout fait pour l'en dissuader.
par contre,prendre la décision pour un MA de se reconstruire seul avant de penser à sa vie de couple,c'est une démarche courante qui permet au MA d'apprendre a se connaitre et a s'aimer soi même,seul moyen pour réussir a aimer les autres et aussi a vivre avec.
si le personnel hospitalier est allé dans le sens de ta femme,c'est parce qu'ils ont senti que c’était ce qui était le mieux pour elle,du moins pour sa période de convalescence.
c'est très injuste et surement incompréhensible pour le conjoint qui a tout fait pour aider le MA a son propre détriment et qui se retrouve tout d'un coup relégué aux oubliettes alors que c'est sans doute lui qui a le plus subit dans cette maladie Crying or Very sad
si ta compagne a évoluer grâce a ses soins,toi,tu en es resté au même point,le même que le jour de son départ,il y a donc un énorme décalage entre vous Crying or Very sad 

je ne peux que te conseiller la patience et surtout,de ne pas l'attendre en mettant ta vie en stand by,la reconstruction d'un MA est une chose très complexe et très longue,incompréhensible pour ceux qui ne connaissent pas la maladie.Le MA a besoin de solitude pour reapprendre à vivre,ce n'est pas contre toi qu'elle fait cela mais pour elle .

je suis désolée si mes mots te blessent,j'essaye juste de te faire comprendre le ressenti du MA Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  cris3764 le 24.09.13 23:21

bonsoir,
j'ai vécu une histoire très proche de la tienne l'année derniere. Ma compagne a été hospitalisée pour une cure de trois mois et a émis le souhait d'une séparation. Selon elle, j'étais responsable de sa maladie. Comme toi, j'ai été immédiatement écarté, plus d'infos, plus de nouvelles. l'équipe médicale et para médicale se retranchaient derriere le secret médical. Un psy a même rédigé un certificat médical annonçant que notre couple était pathologique avec une relation dominant / dominé qui avait poussé ma compagne vers l'alcool. Les medecins n'ont qu'un son de cloche et vont très souvent dans le sens du malade. Il semble que l'objectif de certaines équipes est de sortir le malade de sa dépendance quel que soit les dégats collateraux.
La derniere semaine de son hospi, j'ai fait un scandale dans le centre et le medecin chef a accepté de me recevoir. Bien sur, il decouvrit un autre aspect de notre vie de couple qui ne correspondait pas vraiment a ce qu'il avait entendu de ma compagne. Ses paroles m'ont fait un bien fou car il m'annonça que le mensonge remonte toujours à la surface, que je n'étais en rien responsable de sa maladie. Il me dit "attendez 2 à 3 mois, elle reviendra certainement vers vous" et c'est ce qui s'est passé.
Cependant, les dégats ont été importants sur ces 4 mois puisque qu'elle a souhaité entamer une procédure pour la garde de notre fils. Je me suis alors défendu et nous sommes passés devant un juge aux affaires familiales avec une bataille d'avocat à la clé. 4 mois, après son souhait de séparation, elle est revenu vers moi a la suite d'un élément déclencheur sur lequel je ne m'étendrai pas.
Depuis, nous vivons séparément avec l'objectif de nous retrouver quand elle aura retrouvé un équilibre et une abstinence solide. Nous passons tous les we ensemble avec notre fils, nous partons en vacances ensemble. Nous avons recréé de fort lien d'échange et de communication. Grace a l'aide de beaucoup ici et a tout ce que j'ai pu apprendre sur cette maladie, j'ai réussi à faire prendre conscience à ma compagne que je n'étais pour rien responsable de sa maladie, que notre couple s'etait détruit à cause de l'alcool mais qu'il n'etait pas la cause de son alcoolisme. Elle l'a maintenant compris et accepté mais jamais l'équipe médicale du centre de cure n'a mis ma compagne en face de ses responsabilités mais l'a conforté dans ses dires. Elle était malade à cause de son couple qui favorisait son mal être ... difficile d'entendre cela ...
Si je peux te donner un conseil, laisse passer du temps, comme moi trois ou quatre mois, peut etre plus ? Sois patient si tu peux encore l'être et si ton amour pour elle est encore présent.
Je te souhaite bon courage
Cris
avatar
cris3764
Assidu
Assidu

Masculin 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  SHALE le 24.09.13 23:32

Les centres de cure protège les MA de l'extérieur pour qu'ils se recentrent sur eux même, mais effectivement, on peut arriver à des aberrations énormes! Le malade alcoolique fonctionne sur le mensonge, c'est un des symptômes de la maladie, je pense que le personnel devait en être conscient. Néanmoins, la plus grosse erreur était de la laisser croire que c'est à cause de toi qu'elle était malade alcoolique. Tous les alcoologues savent bien que la maladie alcoolique touche des personnes qui ont une construction psychologique fragile et cette fragilité remonte à des évènements qui se sont passés il y a longtemps, dans leur petite enfance.... Alors ce n'est pas à cause de toi qu'elle a bu.....
Courage à vous deux, ce n'est pas simple de partager la vie d'un MA!!!coeurs 

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  cris3764 le 24.09.13 23:40

bonsoir Shale,
Je te rassure ; tout va maintenant pour le mieux. Ma compagne a fété ses un an d'abstinence en juillet dernier et nous avançons doucement pour reconstruire notre couple. Notre Loulou de 9 ans en est le plus heureux et nous avons passé des moments formidable ensemble en famille. Nous nous retrouvons et nous faisons tous les deux ce qu'il faut pour ...
grosses bises Shale
coeurs 
Cris
avatar
cris3764
Assidu
Assidu

Masculin 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  SHALE le 24.09.13 23:44

Je suis heureuse Chris que cette situation ait trouvé une solution gérable pour vous deux... C'est important et c'est rare. Tu as fait un boulot énorme pour connaître la maladie de ta compagne et tu as pu ainsi agir de façon à ce qu'elle revienne vers toi.
Je vous souhaite d'être heureux tous les trois!!smiles coeurs coeurs coeurs 

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  cristal le 25.09.13 12:34

je suis vraiment heureuse de lire tout ça cris,après toutes les horreurs que tu as vécu,ça fait chaud au coeur de lire que tu retrouves peu a peu la paix et la sérénité et ton fils aussi coeurs 
soyez heureux et profitez de chaque jour de bonheur,un beau témoignage qui prouve que l'on peut s'en sortir quand on a le soutien qu'il faut cligner coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  Crystal_ine le 25.09.13 12:41

Ton témoignage Cris est rempli d'espoir. Ce bel apprentissage semble avoir été bénéfique à vous deux.

Ne te décourage pas Voyage au-delà de l'enfer, tant que nous n'a pas été tenté, ce n'est pas fini. Vas-y un jour à la fois, sois patient.

coeurs 

_________________
Qui veut faire quelque chose trouve un moyen; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
avatar
Crystal_ine
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

voyage au delà de l'enfer

Message  Voyage au delà de l'enfer le 07.10.13 21:29

Merci Criss pour ton message du 24 Septembre qui me conforte car à 1000% de ce que j'ai vécu. Sur le coup je croyais que c'était moi qui l'avait écrit!
Il est effectivement étonnant d'être rejeté de la sorte par l'ensemble du personnel hospitalier alors qu'ils ne cessent de répéter tous les jours que l'alcool est une maladie comme les autres mais dans la pratique ils démontrent l'inverse considérant qu'il faut "cacher" le malade et préserver les bons rapports avec lui en ne le contredisant sous aucun prétexte et en portant du crédit à tout ce que leur raconte le malade!
Malheureusement, nous sommes mal tombés car cette façon de traiter le malade de façon intrinsèque en faisant abstraction de l'entourage surtout le ou la conjoint(te) n'est pas la règle mais je pense une exception. En effet, dans d'autres cures, les conjoints étés toujours invités à une réunion mensuelle voire 2. Je pense que ma concubine avait volontairement rayé ma vie de tous les papiers fournis à la cure car c'était pour elle une nouvelle forme de suicide, le suicide de notre couple.....
Je comprends ta réaction de violence envers des gens qui ne comprenaient rien à votre problème car cette réaction, j'ai bien failli l'avoir moi aussi face au mutisme et au manque de compréhension des toubibs, infirmières et autres personnels!
La partie est loin d'être gagnée, elle est revenue à la maison mais rien concernant ses troubles bipolaires n'a été réglé, aucun travail n'a été entrepris sur ses troubles du comportement et comme dans le mythe de Sisyphe, nous somme revenus au point de départ.....
Bon, merci Crystal et Shale de vous intéresser à notre triste sort ....

Voyage au delà de l'enfer
Arrivant
Arrivant

Masculin 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  cris3764 le 09.10.13 23:20

bonsoir,
J'ai pu lire sur le site de la Société Française d'Alcoologie des textes sur d'autres approches dans la prise en charge du malade alcoolique. Parmi celles ci, l'approche dite systémique qui fait participer l'entourage d'une façon très active dans la thérapeutique.
Il semblerait que peu de centre soit dans cette approche car elle nécessiterait des ressources humaines importantes. D'autres centres font participer l'entourage d'une façon plus légère mais le font quand même participer. En tous cas, préparent parfois la sortie en donnant des conseils et en aidant les proches.
La prise en charge du malade et la participation du mari / concubin semble très liée également au médecin référent du malade. Dans mon cas, je crois que ma compagne n'a vraiment pas tiré un best of.
Pour exemple, j'exerce une profession para médicale, ma compagne également. Lorsque que nous nous sommes rendus à une consultation lors de sa prise en charge ambulatoire, il y a deux ans, les informations que nous avons pu recevoir étaient plus que minimales. A un moment, j'ai posé une question suite à un flash qu'avait eu ma compagne et le medecin a eu pour seule réponse : "c'est qu'elle est vraiment dépendante" !. Merci, j'avais remarqué. Compte tenu de ma profession, je pense qu'elle aurait pu m'expliquer les mécanismes de dépendance, le rôle de la THP dans ce besoin absolu de consommer. Elle aurait pu m'informer du rôle que je devais avoir pour l'aider, ne pas la surveiller, ne pas chercher les bouteilles choses qui ne faisaient qu'accentuer son envie de consommer. Elle aurait pu me conseiller pour me protéger et ne pas tomber dans la co-dépendance ...
C'est comme ça comme dans tous les secteurs de la medecine, il y a de bons medecins et de moins bons, il y a de bon centres et de nettement moins bons. Le journal Le Point fait tous les ans un classement des services des hopitaux et cliniques pour les spécialités de médecine et de chirurgie. Peut être qu'un jour, les centres de cure pour malades alcooliques seront évalués. Ils le sont pourtant par une démarche officielle, nommée "certification" depuis quelques années, mais alors là, je rigole car ma profession m'a fait travailler plusieurs fois sur cette démarche et je m'interroge des cibles de ces experts visiteurs.
Pour terminer, je dirai que la plus jeune infirmière sortant d'un IFSI a appris que la prise en charge d'un malade quelque soit sa maladie doit être globale (prise en charge holistique c'est cela ? je ne suis plus sur). Dans cette prise en charge, l'accompagnement des proches est primordiale mais certains personnels médicaux semblent être bien loin de cette approche.
Bon courage
Cris
avatar
cris3764
Assidu
Assidu

Masculin 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  SHALE le 09.10.13 23:28

Il y a différentes prises en charge. Très souvent, en cure, la famille n'est pas niée ni refusée, mais elle n'est pas accueillie non plus. Le malade est là pour se soigner pour lui et pour lui seul.
L'alcoolisme ne vient pas de son entourage, celui-ci peut l'accentuer par un comportement pas adapté, mais il n'est pas en cause.
Par contre, là, où l'entourage a un travail important à faire c'est sur comment vivre avec un malade alcoolique... Il y a des prises en charge spécifiques pour ça.
Je pense qu'il ne faut pas tout mélanger pendant les débuts de la prise en charge du malade alcoolique.
Ensuite, quand il n'est plus dans le déni, qu'un processus de soin est mis en place, la famille peut avoir sa place pour comprendre ce qui se passe, dans la mesure où le personnel est formé pour travailler avec des MA, ce qui n'est pas toujours le cas....smiles 

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  cris3764 le 09.10.13 23:48

bonsoir Shale,
Entièrement d'accord avec toi, Shale. La priorité est d'informer l'entourage sur les façons de se protéger. Cependant, et la aussi tu as raison, le malade est en cure pour se soigner, pour lui et lui seul. C'est aux medecins d'aider l'entourage mais également de l'écouter pour ne pas s'associer au processus de victimisation classique du MA. Je sais, pas facile à mettre en oeuvre tout cela.
Je t'embrasse et bonne nuit
Cris
avatar
cris3764
Assidu
Assidu

Masculin 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  chiffounette le 27.01.15 13:16

up

je me suis permise de remonter ton post voyage au-delà de l'enfer, ça permettra à certains d'entre nous et moi en particulier de mieux comprendre ton histoire.

_________________
Le plus lourd fardeau est de vivre sans exister.    V.HUGO
avatar
chiffounette
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

voyage au delà de l'enfer

Message  Voyage au delà de l'enfer le 27.01.15 23:08

Merci!

Voyage au delà de l'enfer
Arrivant
Arrivant

Masculin 24/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femme qui boit depuis 30 ans : Faut-il encore faire confiance aux médecins?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum