Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 21 Invités :: 1 Moteur de recherche

chanou, mamou, SHALE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Post de Guits 88

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Post de Guits 88

Message  SHALE le 19.02.13 21:54

Bonjour à toutes et à tous, je suis nouveau sur ce forum, et ce sujet sur le déclic m'intrigue tout particulièrement. (Je m'excuse pour la grosseur de mon post, j'ai essayé de faire le plus court possible pour que vous puissiez au mieux peut-être m'aider à comprendre.)
Je tiens dans un tout premier temps à vous dire que je suis de tout cœur avec votre site je trouve qu'il est d'une très grande utilité et je tiens aussi à féliciter les modos pour leur travail !

Voici mon histoire,
J'ai grandi jusqu'à mes 5 ans avec mes deux parents sans souci particulier, ensuite la vie à fait que mon père sombra dans l'alcoolisme, suite à son parcours de vie. Ma mère ne supportant plus ses mésaventures et son autodestruction elle lui a posé un ultimatum, la boisson ou sa vie de famille (qu'il détruisait petit à petit). C'est alors qu’un jour, il a tout plaqué, a quitté femme et enfants du jour au lendemain sans prévenir personnes, sans laisser une lettre justifiant de son acte ou de son mal de vivre. Quelques mois après il a refait surface pour nous voir, (ma mère lui avait interdit de nous approcher tant qu’il ne se reprendrait pas en main) dans les 13 ans qui ont suivent, il a tenté de venir nous voir moi et ma sœur (ivre mort et malgré l’interdiction de la justice, mais cela je peux comprendre, cela a dû être très dur pour lui aussi). Cependant, en 15ans d'absence, je n'ai cessé d'essayer de le retrouver mais il a bien fait les choses, il me fut très difficile de retrouver sa trace. C’est comme si il ne voulait pas qu’on le retrouve. Mais mes années de recherche non pas été vain, puisqu’il y a peu j’ai obtenu une adresse. 15 ans que j’attendais ce moment je peux vous garantir que mon excitation du moment était plus que palpable.

Ne sachant plus rien de lui, j’ai pris l’initiative de lui adresser (je vous là mets en copie, peut-être ai-je dis des choses à éviter) une lettre écrite le plus honnêtement possible, une lettre à cœur ouvert si l’on peut dire qui je pense n’a pas pu le laisser indifférent, je ne voulais pas y croire ! Enfin c’est ce que je croyais…
Ma sœur et moi-même sommes ses enfants, et malgré son absence, il a toujours gardé un contact avec nous (aussi mince et trouble soit-il) et il n’en reste pas moins notre père. Mais cela sans que nous ne puissions nous adresser à lui.
Il a bien reçu ma lettre et ma proposé de le rencontrer, ce que j’ai espéré toute ma vie mais comme à son habitude, il n’a pas joué son rôle de père.
Alors j’en viens à ma question, vous qui avez vues, connues, vécues ; l’alcool peut-il à jamais retirer toute compassion à un homme au point de ne pas vouloir connaître ses propres enfants ? ? (excuser-moi si cela heurte certain, ce n’est pas mon intention).
Bien sûr je sais que chaque histoire est différente comme chaque homme est unique mais peut-être que l’un d’entre vous à une histoire similaire à la mienne et qu’il arrivera à m’expliquer ce que je n’arrive pas à m’expliquer .
(Je ne veux pas juger, juste essayer de comprendre)

A toi qui n’est plus là
Cela fait maintenant tant d’années que tu es parti,
que je ne saurais te dire le nombre de nuits blanches que j’ai passé à penser à toi.
Tu es parti sans même que l’on ne puisse te dire au revoir, tu nous as laissé sans même te retourner, nous prendre une dernière fois dans tes bras.
Cela fait tant d’années que j’en ai oublié le son de ta voix et les contours de ton visage.
Tu me sembles si inconnu que « papa » ne sort jamais de ma bouche, pourtant j’ai toujours ce vide en moi.

Aujourd’hui j’ai grandi, mûri aussi, et je n’arrive toujours pas expliquer ton dédain envers moi.
Est-il possible de ne pas aimer ses propres enfants ?
Je ne veux pas y croire, mais tu es la preuve que tout est possible.
J’aurais aimé pouvoir discuter avec toi, partager ce qui anime ma vie, te raconter tous ce qui me rend si triste aujourd’hui.
J’aurais aimé que tu me réconfortes quand celle que j’aimais est partie, j’aurais eu besoin de toi dans ces moment-là, mais tu n’étais toujours pas là.
Je te parle d’une personne que tu ne connais pas et qui elle, ne te connait que par ce que j’ai bien voulu lui raconter sur toi. Pourtant il faut que tu saches que cette fille a été ma renaissance quand ton absence devenait omniprésente à chaque secondes de ma vie.
J’aurais tant aimé te la présenter…
Après son départ je me suis senti abandonné une nouvelle fois mais pourtant aujourd’hui, elle reste là pour moi, même si nos routes non plus le même chemin qu’autrefois et cela malgré tout le mal que j’ai pu lui faire.

Cependant, j’ai dû me construire seul avec maman et Julie, tout refaire après ton départ, réapprendre à vivre sans toi…
Que ce qui ne va pas chez toi pour ne pas avoir l’envie de me rencontrer ? De savoir qui je suis ?
Ta fille a tellement de qualité, elle devient une jeune femme, je m’en rends compte de jours en jours, ce n’est plus cette petite gamine qui venais dormir avec moi quand maman dormait.
Mais cela ne te parle pas, tu n’étais déjà plus là.

J’aurais tellement de choses à te dire, des questions à te poser, que 20 ans ne suffirais pas, je n’espère rien, je prends ce que l’on me donne sans m’apitoyer sur mon sort. Pourtant je crois que ton unique devoir de père est de répondre à mes questions existentielles, tu me dois bien ça je pense.

Tu sais, je ne suis plus un enfant, et la vie ne m’a pas épargné moi non plus.
Lorsque l’on me demande si j’ai déjà manqué de quelques choses, je leur réponde que non, que j’ai eu tous ce qu’un enfant peut rêver d’avoir et doit avoir, tout le matériel requis, une maman rêvée, une petite sœur extraordinaire, des amis formidables et un premier amour qui m’a rendu plus que heureux, mais je leur dit aussi que tous cela n’est rien, quand quelqu’un vous manque, et j’affirme aussi que le sentiment d’abandon surpasse tout le reste.
Celui-ci te reste toute ta vie, et tu es obligé de vivre avec, il n’y a pas de remède à cela, tu n’as pas le choix. Tu es condamné d’avance…

Parfois, tu me manques tellement, que plus rien ne me fais sourire. Celle que j’aimais, elle savait me le redonner. Aujourd’hui je ne trouve toujours pas de sens à ma vie, je ne sais pas où je vais, je ne l’ai jamais sus, et je ne le saurais peut-être jamais. Et je me rends compte aussi fatalement qu’au final, je ne sais pas non plus qui je suis.

On punit les enfants pour les erreurs qu’ils commettent, ma punition je l’ai bien reçu crois-moi !
J’ai toujours vécu avec, et je la traine derrière moi encore aujourd’hui.
Pourtant on m’a aussi toujours dit que lorsque l’on punit un enfant, on doit lui expliquer les raisons de celle ci. Toi tu ne m’as rien expliqué, et je suis là comme un con qui n’y comprend rien, je subis sans pouvoir me défendre.

Toi seul as les réponses à toutes mes questions, mais tu n’es toujours pas là….

Un jour j’aurai des enfants, que vais-je leur dire quand ils voudront connaître leur grand-père ?
Ils porteront ton nom mais je ne connais même pas son histoire, ni la tienne d’ailleurs…
Que vais-je leur dire ?...
J’aurais aimé qu’ils puissent connaître les joies d’avoir un grand-père comme j’ai pu avoir. Quelqu’un qui t’aime sans concession. Ils ne connaîtront jamais cela de mon côté, ils seront punies eux-aussi sans que je puisse leur expliquer pourquoi à mon tour.
Je ne suis pas pressé d’arriver à ce jour où les enfants se posent plein de questions et où ton rôle de père est d’y répondre. Mais je le ferai pour leur épanouissement et pour qu’ils puissent connaitre leurs racines, aussi troubles soient-elles.

Je n’ai plus de souvenir de toi, tout est flou dans mon esprit, plus je grandis, plus mes souvenirs s’effacent avec les années, il ne me reste que quelques photos de toi.

Il y a peu, j’ai eu la chance de rencontrer ta sœur, il y a de cela quelques mois, elle m’a dit que je te ressemblais beaucoup physiquement et dans ma façon d’être, maman me le dit aussi parfois…
J’apprécie cette femme, elle a su venir quand il le fallait.
Je l’en remercie.

Mais j’espère qu’elles parlent de tes bons côtés car je pense que tu en as. Connaissant maman, elle n’aurait pas fait d’enfants avec quelqu’un de mauvais et cela malgré tes erreurs de père.

Pourtant tu m'as laissé, j’en pleurs en ce moment même, ça me remue tellement que malgré toutes ces années, la douleur ne part pas, c’est toujours la même, intact. Mais elle s’accumule avec les autres soucis de la vie d’adulte, et toute cette réalité qui me fait parfois si peur…
Je ne pense pas être quelqu’un de faible, bien au contraire mais certaines blessures ne se referment pas, et je crois que tu sais ce que c’est… On doit vivre avec.

Lorsque l’on me parle de toi, on me raconte tes histoires, ta façon d’être, les gestes que tu pouvais avoir, j’envie ses personnes qui t'ont connu. Parfois je me dis, que tu as plus de souvenirs avec certaines personnes sans importance, qu’avec tes propres enfants, et ça crois-moi, ça te déchire de l’intérieur.

J’ai mis des années à ranger ma rancune, et aujourd’hui je ne te hais plus, je ne te veux plus de mal, j’aimerais juste comprendre qui je suis, d’où je viens…

Sache Papa que si j’avais pu, je t’aurais dit de ne pas partir, mais j’étais trop petit pour comprendre. Et je t’ai vu t’éloigner sans pouvoir agir.
J’aimerais pourtant pouvoir, à l’inverse de mon cœur, me faire une raison, mais je n’y arrive toujours pas…

Si jamais l’envie te prend, tu seras le bienvenue chez moi, nous partagerons nos années où toi, tu n’étais pas là…


Ton fils qui t’aime malgré tout

Je ne veux pas juger, juste essayer de comprendre si quelqu'un peut m'éclairer l'esprit sur ce fameux déclic je suis tout oui !

Et encore bravo pour votre forum

Cordialement,
Guillaume

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  cristal le 19.02.13 21:57

je te met la réponse que ej t'avais faite sur l'autre post Very Happy

ton post est extrêmement touchant et ta souffrance palpable,je pense que
ton père n'a pas pu rester insensible a cette lettre tellement forte
émotionnellement mais pour répondre à ta question,il faudrait savoir si
il est toujours sous l'emprise de l'alcool.

ton post mériterait d'avoir son propre fil Guillaume,il est trop puissant pour se perdre au milieu d'un autre post!!

serais
tu d'accord pour ouvrir un post a toi dans la partie "entourage?," si
tu ne sais pas faire,tu fais un copier /coller de ton post ou on le fera
a ta place mais je ne voudrais pas que ces mots si forts restent sans
écho tout simplement parce que ce fil se trouve ds les débats


l’alcool peut-il à jamais retirer toute compassion à un homme au point de ne pas vouloir connaître ses propres enfants ? ?
je
vais juste répondre a ça: si ton père est encore aux mains de
l'alcool,alors il n'a plus de compassion,plus d'amour,plus de haine,plus
de sentiments car l'alcool annihile tout Crying or Very sad
a voir maintenant l'impact qu'aura ta lettre sur lui ou alors peut être votre rencontre future.

En
tout cas,tu ne peux rien faire pour lui si il ne veut pas se soigner
lui même,la seule chose que tu pouvais faire,c'est ce que tu viens de
faire: ouvrir ton coeur

bienvenue sur onsaide Guillaume,ouvre vite un post a toi dans entourage pour que l'on puisse mieux te répondre

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  SHALE le 19.02.13 21:59

Je pense aussi que si ton père est toujours sous la dépendance de l'alcool qu'il n'ose pas te rencontrer par peur de ton jugement, ce doit être très dur pour lui de savoir qu'il vous a abandonné, il doit se le reprocher très souvent, et là, il a très peur que cette rencontre se passe mal, enfin il me semble... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  Guits88 le 19.02.13 22:16

Merci pour vos histoire de vie, je ne saurai pas vous dire si il est encore aujourd'hui atteint de cette maladie, je sais qu'il en a des séquelles mais je ne peux pas vous affirmer qu'il ne boit plus.

J'aurais pouvoir aimé le savoir.
Je sais qu'il faut que sa guérison vienne de lui, mais c'est dur de se dire que quoi que nous fassions rien ne le changera si lui ne le désir pas...

Pour te répondre SHALE,
Il est possible qu'il pense que je souhaite le "juger" mais ce n'est pas ce que je veux, qui suis je pour faire ca ? je voudrai juste savoir d’où je viens mais je me suis déjà cette possibilité à l'oreille

Guits88
Arrivant
Arrivant

Masculin 18/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  SHALE le 19.02.13 22:23

Ta lettre doit l'avoir beaucoup brassé. Il faut aussi qu'il la digère et sa culpabilité doit être énorme. Alors laisse lui un peu de temps, et essaie de le recontacter...Tu ne veux pas le voir pour l'aider à sortir de l'alcool s'il y est encore mais pour reprendre contact avec ce père qui t'a tant manqué... De toute façon, je pense qu'il faut que tu forces la rencontre, c'est la peur et la honte qui l'empêche de te répondre un oui franc et massif....

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  cristal le 19.02.13 22:24

je crois que l'entourage d"un malade alcoolique vit une souffrance pire que le malade lui même de part son impuissance a faire quoique ce soit et la vision d'un être cher qui se detruit devant lui Crying or Very sad
tu ne vois pas ton père mais tu sais que l'alcool te l'a volé et la destruction est là elle aussi puisque ta vie a été basée sur un manque Crying or Very sad

j'espère de tout coeur que ton appel sera entendu et que tu pourras enfin cicatriser la plaie,en attendant,n'oublie pas de vivre et d'être heureux malgré cette faille,celle là,tu ne peux la réparer que de ton coté en essayant de vivre avec le mieux possible,tu n'as pas le pouvoir de changer les choses du coté de ton père mais tu as fait tout ce qu'il fallait pour qu'il se montre enfin.

l'alcool est terrible car il detruit aussi bien la personne qui boit que celle qui ne boit pas mais qui aime Crying or Very sad

tu peux parler de tous tes ressentis ici guillaume,nous sommes a ton écoute et essayerons de répondre a tes questions du mieux que nous pourrons

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  Guits88 le 19.02.13 22:35

Il est vrai que le sentiment d'impuissance est très néfaste, et grandir avec des questions sans réponses n'est pas facile non plus pour se construire stablement.

Vos messages de soutien font chaud au cœur, et je te rassure je n'en n'oublie pas de vivre ma vie mais quelques fois les jours sont moins que d'autre si on peu dire smiles








Guits88
Arrivant
Arrivant

Masculin 18/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  SHALE le 19.02.13 22:42

Je te redis ce que j'ai déjà écrit, je pense qu'il faut que tu le rencontres sinon tu vivras avec ce regret toute ta vie. Alors s'il n'arrive pas à donner suite, c'est à toi de provoquer une rencontre, comment je ne sais pas, on peut y réfléchir ensemble si tu le souhaites... smiles coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  Guits88 le 19.02.13 22:50

Je t'avoue que cette idée de le regretter ma hante, surtout ces jours ci, d’où ma démarche sur votre forum, mais d'un autre coté je n'ose pas vraiment, la crainte de l'inconnu je crois. Tu as certainement raison je n'ai rien à perdre je pense.

Selon toi, devrais-je arriver à l'improviste ? ou au contraire le prévenir ?




Guits88
Arrivant
Arrivant

Masculin 18/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  SHALE le 19.02.13 23:02

Dans un premier temps tu le préviens, si la démarche n'aboutit pas, car étant au courant de ta venue, il n'a pas le courage de l'assumer, la fois suivante, tu y vas à l'improviste...
Et puis oui, tu n'as rien à perdre, tu auras au moins rencontrer ton père, tu ne vivras plus avec ce regret et si ça se trouve, tout se passera très bien....
Mais on peut en reparler jusqu' à ce que ce soit bien clair pour toi... smiles coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  Guits88 le 19.02.13 23:07

Je sais ce que je veux, je veux savoir qui je suis mais parfois quand tu n'a aucune réaction en face, c'est difficile de savoir quoi penser et les émotions sont multiples passant de l'incompréhension, la tristesse, le dénit, la haine et j en passe...

C'est comme s'adresser à du vent...

Mais je vais suivre tes bons conseils et lui proposer ma venu dans sa ville

Guits88
Arrivant
Arrivant

Masculin 18/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  SHALE le 19.02.13 23:26

Oui, tu commences en lui laissant les cartes en main et si ça ne marche pas, tu prends les choses en main à ton tour.....
Et puis ça ne pourra pas être pire que maintenant, tu sauras au moins à quoi t'en tenir et, comme je te l'ai dit, ce sera peut-être très positif pour vous deux..
Bonne nuit à toi!! coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  Guits88 le 20.02.13 8:50

Ok merci, un peu de conseil ne fait jamais de mal, je vous tiendrai au courant de l'évolution des choses, je vais lui réecrire une lettre le prevenant de ma venu.

Une fois de plus merci de votre sympathie Very Happy

Guits88
Arrivant
Arrivant

Masculin 18/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  cristal le 20.02.13 14:56

je crois aussi qu'il est important que tu le rencontres pour que tu aies enfin une image reelle de ton père mais n'attends pas de réponses à tes questions,du moins pas pour le moment.
déjà de le voir te permettra de mettre une image sur tes rêves,de l'entendre te permettra de lui donner vie.
Ensuite,tu verras ce qu'il est possible de faire mais au moins,tu seras allé au bout de ta démarche

tiens nous au courant

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Post de Guits 88

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum