Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Une enfant qui ne peut rien faire...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 11.06.12 20:59

Je ne sais pas s'il y a beaucoup d'enfants de parent d'alcoolique ici. Je vous écris avec cette espèce de boule au ventre, de colère et de grande tristesse. Je ne sais pas bien ce que je fais là mais nous ne savons plus quoi faire.

Je vais essayer de prendre un peu de recul et être plus claire...

Mon père est alcoolique. Cela fait 20 ans en gros. 20 ans que nous vivons ma mère, mon frère et moi avec l'alcool. 20 ans d'épuisement. 20 ans de dialogues. 20 ans de négociations. 20 ans de déni. 20 ans de violence morale.
Il y a un an, mon père a chuté, complètement alcoolisé, il est tombé de sa hauteur et s'est cassé la jambe. Contraint de passer par la case hôpital, il a vu une infirmière qui lui a fait la leçon, c'était bien tenté, avec l'appui du corps médical, de lui faire peur. Il a fait sa rééducation et puis il était un temps en fauteuil roulant. C'est à ce moment-là que ma mère en a profité pour faire le ménage dans toutes les bouteilles et, comme il ne faisait plus les courses, bah voilà, plus rien à picoler. Il y a eu un suivi médical et le généraliste a insisté pour la prise de sang... Qui mettait en avant des taux explosés de gammaGT et je ne sais plus quoi. Hypertension, diabète, pancréatite chronique, ça se gâte. Le généraliste l'envoie faire toutes sortes d'examens et d'imageries. Il découvre une maladie génétique qui consiste à une production d'excessive en fer et il saisit ce truc pour expliquer tous les problèmes médicaux. Vient alors l'IRM qui ne montre... Rien de pathologique.

Et là, c'est le drame. 1 an qu'il faisait attention, qu'il commençait à suivre les conseils de la diététicienne... 1 an qu'on ose sortir au restau avec lui... 1 an de gros mieux. Avec cette simple conclusion d'examen, il remanie sa conclusion : "tous les médecins m'ont fait croire que j'allais mourir mais en fait, je vais bien ! Je peux reprendre ma vie d'avant !". Direction supermarché et une bouteille de whisky pour fêter ça. Un week-end infecte.

Si j'arrive à en parler, c'est parce que je suis loin. 5 ans que j'suis partie de chez eux et pour ne pas habiter à côté. Mon frère a mis plus de temps à détaler et ma mère... A perdu tout espoir.
avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  cristal le 11.06.12 21:16

bonjour et bienvenue sur onsaide

on sent ta tristesse et ta colère ds ton post et ces sentiments sont bien compréhensibles Crying or Very sad

ce qu'il faut que tu comprennes,c'est que la maladie de ton père n'a jamais disparu et qu'il a arrêté de boire non pas parce qu'il le voulait lui mais par la force des choses Crying or Very sad je ne suis pas sure qu'il ait eu une abstinence vraiment heureuse,l'as tu senti bien durant cette année sans boire??

pour sortir de cet enfer alcoolique,le malade doit le vouloir d'une part et trouver ds sa nouvelle vie sans alcool un bien être et un soulagement qu'il ne trouvait pas ds l'alcool.
Il faut que le MA trouve pourquoi il s'est plongé ds l'alcool et je ne pense pas que ton père ait fait ce travail.
au fond de lui,il a toujours souhaité reprendre la boisson,il ne tenait que par cette épée de Damoclès qui etait au dessus de sa tête et tout s'est ecroulé lorsqu'il a compris que cette épée n'existait plus Crying or Very sad

Pour savoir si c'est une rechute ou une réalcoolisation,il faut voir la façon dont il réagit: si il se relève et reprends la lutte,alors il était bien ds son abstinence et va repartir au combat Very Happy .
Si il n'attendait que cette info pour reboire,alors il est encore dans la maladie et va devoir toucher son fond pour rebondir de lui même.

de ton coté,tu ne peux pas faire grand chose Boris,ta famille non plus si ton père ne veut pas se soigner Crying or Very sad

la seule chose a faire,c'est de vous proteger et de ne pas vous laisser entrainer ds sa maladie qui va tous vous detruire les uns après les autres Crying or Very sad

mais avant de voir tout en noir,essaye de voir comment il réagit,voit si il se sent mal d'avoir rebu et si il a l'intention de se soigner de nouveau.Tout n'est peut etre pas perdu mais ne rentre pas trop loin ds sa maladie pour ne pas sombrer toi aussi.

N'hesite pas a parler ou a poser des questions Boris,nous allons tenter de te soulager si nous le pouvons

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  SHALE le 11.06.12 21:30

C'est vrai qu'il ne devait tenir que par la peur de la maladie, maintenant plus rien ne le retient car il n'a pas apprécié la vie sans alcool, n'en ayant pas fait le choix.
Le problème c'est que sa santé risque de nouveau de décliner s'il recommence à boire trop et qu'il se retrouvera au point de départ.....
En tout cas, comme le dit Cristal, vous ne pouvez pas faire grand chose, lui seul peut décider de se soigner ou pas. Alors protégez vous un maximum et n'oubliez pas de vivre pour vous!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 11.06.12 21:32

Tu as tout à fait raison cristal. Il a toujours été dans le déni et a été contraint de se calmer pour des questions médicales.
Toute mon enfance, j'ai essayé de le sauver. J'ai compris que s'il ne le voulait pas, je ne pourrais rien. Mais encore aujourd'hui, je ne l'accepte qu'à moitié... J'aimerai téléphoner à son généraliste, pour qu'il lui parle... (je ne suis pas dans une profession paramédicale pour rien...) J'aimerai tellement qu'il y aie un moyen de prendre en charge un malade contre son gré mais je sais bien qu'on ne le peut pas.

Et surtout qu'après ce week-end, après avoir eu ma mère et mon frère au téléphone... Ma mère m'a dit clairement qu'elle l'avait supporté quand nous étions encore à la maison mais que maintenant, elle n'en pouvait plus. Mon frère essaie de la convaincre de divorcer... Ce qui implique une grosse guéguerre en perspective avec maison à vendre, procès etc. Elle a très peur. C'est difficile. Et on imagine le pire pour lui après cette décision. Surtout qu'il y a l'alcool mais aussi la personnalité...
Et pour moi, c'est abandonner un malade à son triste sort...
avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  SHALE le 11.06.12 21:37

La maladie alcoolique est une maladie très spéciale. Seul le malade alcoolique peut avoir de l'influence sur lui même. S'il décide de se soigner, pour lui, ça marchera, si on le lui impose d'une façon ou d'une autre, il ne fera jamais le deuil de l'alcool et ça ne marchera pas!!!! Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  cristal le 11.06.12 21:38

non Boris,ce n'est pas l'abandonner mais c'est lui permettre de se responsabiliser et de grandir,il doit prendre seul cette décision si vous voulez que son abstinence soit durable et constructive!!

si tu fais a sa place,si vous faites contre sa volonté ,alors ça ne marchera pas

tu as un texte en haut de cette rubrique qui s'intitule "le detachement" lis le et fait le lire a ta mère.Il faut qu'elle se blinde contre l'alcool pour ne pas sombrer elle aussi!!

avant de parler divorce,il faut parler "detachement",c'est le seul moyen pour qu'elle tienne le coup et prenne la bonne décision.

on n'abandonne pas un MA en le laisser toucher son fond on lui permet de se sauver justement


ce n'est pas facile a intégrer quand on ne connait pas bien la maladie mais lis un peu les témoignages et tu comprendras un peu miuex ce que nous te disons.
pose toutes les questions que tu veux surtout,tu es au bon endroit pour avoir des réponses

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 11.06.12 22:05

Ce qu'il y a c'est qu'on est rendu à un point... Je vais peut-être choquer mais à espérer sa mort pour que tout ça s'arrête. On souffrirait, on serait triste mais au moins, on ne le verrai plus dépérir et nous faire du mal.

J'ai lu ce texte sur le détachement. Peut-être que ma mère n'a pas toujours été "stricte" dans son détachement, bien que chambre à part et ignorance sont pratiqués depuis des années quand ça ne va pas entre eux. Il n'y a plus d'amour depuis longtemps. Elle part au ciné seule prendre l'air, rentre plus tard le soir, mais vit quand même sous le même toit et le soir, il vient la chercher, il ne respecte pas son envie d'être seule. Tous les jours, ça bouffe les nerfs. Elle commence même à vouloir le frapper tellement elle ne le supporte plus... C'est nouveau ça. Et franchement, j'aimerai éviter le drame...

avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  SHALE le 11.06.12 22:12

Je comprends que ce soit dur, mais que veux tu faire de plus. C'est aussi leur vie de couple. Ta mère peut se retirer dans sa chambre si elle ne supporte plus ton père, ou alors, ils peuvent se séparer, c'est leur histoire et je ne pense pas que tu puisses faire changer les choses...... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 11.06.12 22:20

Et que deviennent les personnes qui ne veulent pas se soigner ?
avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  cristal le 11.06.12 22:28

les MA qui se retrouvent seuls tombent très bas et c'est cette chute qui permet d'activer l'instinct de survie qui les fait prendre le téléphone pour appeler a l'aide.
Mais pour que cet instinct de survie sorte,il faut toucher son fond Crying or Very sad

et ce qui est terrible,c'est que la personne qui vit avec,si elle ne se detache pas et ne se blinde pas,tombe en même temps Crying or Very sad

ta mère n'a t'elle pas un endroit où se refugier qqs temps??
depuis combien de temps ton père reboit il??juste ce week end ou depuis plus longtemps??

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 11.06.12 22:40

Il n'a jamais arrêté mais faisait attention à sa conso et son alimentation. Je ne saurai parler en quantité mais on voyait une différence, rien que le soir, il parlait de manière audible et ne partait pas dans ses délires de parano persécuté.

Il a reprit depuis vendredi-soir. Ils devaient partir en vacances dans 2 semaines. Mon frère a suggéré à ma mère de réfléchir sur ce laps de temps, "les vacances de la dernière chance", et s'il part sur le mauvais chemin, le quitter.

Elle pourrait dormir chez une amie, mais sur combien de temps ?
avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  cristal le 11.06.12 22:47

le temps qu'il faut a ta mère pour y voir un peu plus clair et se ressourcer,le temps peut etre aussi que ton père se rende compte de ec qu'il est entrain de lui infliger Rolling Eyes

il n'a jamais arrêté l'alcool donc n'a jamais connu la vraie vie sans alcool Crying or Very sad

je crois qu'elle devrait garder ces vacances pour partir se ressourcer toute seule et retrouver un peu sa vie!!

peut être peut elle essayer de lui parler a coeur ouvert quand il est sobre en lui disant qu'elle ne tiendra pas de cette façon??

en tout cas,elle doit reagir pour ne pas se laisser emporter par une maladie qui n'est pas la sienne

elle peut venir en parler sur ce forum eventuellement ou en parler a des groupes de paroles qui pourront l'épauler et la conseiller quant a la suite des evènements.

Nous sommes là si besoin boris,je sais que c'est dur ce que tu vis et sortir de la co dependance est très dur aussi Crying or Very sad

pour ton père,il n'y a rien a faire si il ne veut pas arrêter,c'est terrible de voir un être cher sombrer sans pouvoir l'aider mais c'est cela la maladie alcoolique Crying or Very sad

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 11.06.12 23:06

Merci à vous. Pour le soutien et les conseils.

Je sais que ma mère a été un temps dans un groupe de parole. Ca l'avait aidée.
Ca peut paraître étrange que je parle de mes parents, on pourrait dire que ça les regarde, que ce ne sont pas mes soucis mais en l'occurrence... Nous sommes, mon frère et moi, aux 1ères loges, d'autant qu'il aime parler crûment de choses qui ne nous regardent pas pour humilier ma mère ou la culpabiliser. Sans parler de nos histoires individuelles avec lui. Enfin, ça affecte toute la famille.

Bon... Je lui suggérerai de tenter la séparation avant le divorce...
avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  SHALE le 11.06.12 23:09

Ce qui est sûr, je le dis souvent, l'alcool n'excuse pas tout. Ta mère n'a pas à accepter d'être humiliée ou blessée par les paroles de son mari, et si vous, les enfants vous l'entendez, vous pouvez aussi réagir en lui disant que c'est l'alcool qui parle et qu'il n'a pas le droit de s'adresser à votre mère comme ça....

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  laurent le 12.06.12 0:30

je suis désolé boris mais je n'arrive pas a trouver les mots, je suis bouleversé par ce que je lis de ton histoire.
avatar
laurent
Admin

Masculin 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  elsa2 le 12.06.12 9:45

J'ai lu ton témoignage
Bienvenue,ici tu trouveras toujours une oreille attentive.
En tant que MA abstinente je prends aussi conscience du mal qu'on peut faire...Mais dés fois dans cette spirale infernale c'est surtout à nous qu'on en fait et il y a forcement des dommages collatèraux Crying or Very sad
Plein de courage,ne perds pas espoir smiles
petits coeurs petits coeurs
avatar
elsa2
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 06/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  vola le 12.06.12 10:24

bonjour et bienvenu Boris, coeurs
tu as frappé à la bonne porte, les amis t'ont déjà bien aiguillés petits coeurs
N'hésites à déposer ton fardeau ici, nous serone là pour t'aider
Si tu veux bien, il ya des groupes de parole pour les adultes de parents alcooliques.Tu pourras partager en toute confiance avec eux en plus du forum
bon courage et bonne journée cligner

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 12.06.12 14:43

laurent a écrit:je suis désolé boris mais je n'arrive pas a trouver les mots, je suis bouleversé par ce que je lis de ton histoire.

merci d'être passé quand même écrire cette phrase. Ca fait du bien qu'on reconnaisse qu'on souffre nous aussi, l'entourage. C'est même déjà énorme.
Je suppose que d'autres l'ont vécu aussi... Mais la mère de ma mère a toujours minimisé les problèmes d'alcool de mon père. Presque comme si nous n'avions pas à nous plaindre, que notre famille était modèle, que tout allait bien, que c'était ma mère qui créait les problèmes. Une incompréhension de la famille qui est aussi douloureuse et renforce le sentiment d'être seul face à ce quotidien.


elsa2 : bravo pour ton abstinence. Les dommages collatéraux, comme tu dis, ont failli nous coûter la vie. Sa vie et celle de sa femme et ses deux enfants quand, à 150km/h sur une 4 voies, il a pris une bande d'arrêt d'urgence pour une sortie... Nous avions hurlé, il a rigolé. Moi qui suis athée pure et dure, je te jure que ce soir là, j'ai prié tous les dieux qui pouvaient exister pour s'en sortir vivants. Et il en a d'autres, de joyeux souvenirs. Pour nous bien sûr, parce que lui ne se souvient de rien. Et je crois que ça vaut mieux comme ça... Mais comme dirait mon frère "c'est pas juste qu'il ne se souvienne de rien". Je ne doute pas qu'il se fait énormément de mal... Il m'a dit plusieurs fois qu'il voulait mourir. Son histoire avec l'alcool a sûrement commencé vers ses 16 ans et il n'a pas eu une enfance rose. C'est certain. Mais là, nous ne cherchons pas à l'excuser. Nous ne pourrons même surement jamais lui pardonner. Nous pensons à sauver notre peau.

vola : merci. c'est vrai que ça fait du bien d'en discuter rien qu'ici. Bien sûr, je ne cherche pas à choquer qui que ce soit par mon histoire, je parle juste de mon père et pas des autres. Je suppose que j'espère juste un peu de partage et de compréhension que je rencontre rarement...
avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  vola le 12.06.12 15:14

boris,
tu ne choques pas du tout,
je sens ta douleur car tu es aussi affecté par ce mal familial.
Tu n'es plus seul maintenant. content
Moi aussi j'ai accepté mon impuissance à sauver, j'avais le choix de continuer à sombrer avec lui ou de VIVRE.
BON COURAGE

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 14.06.12 22:48


Au fur et à mesure du développement de son alcoolisme, le sujet prend de plus en plus l'habitude d'éluder chaque fois qu'il se trouve confronté à des situations sources de déplaisir, aboutissant à une montagne de problèmes non résolus et à une prise d'alcool pour essayer d'y faire face.

Un comportement quasi enfantin en résulte vis à vis de l'entourage : exagération des troubles du caractère, désintéressement pour l'entourage, désocialisation, dépression nerveuse.

Tout ceci aboutit à une solitude de plus en plus complète : le sujet lutte contre la reconnaissance par lui-même de son alcoolisme. Il peut même arrêter de boire pendant un laps de temps, et s'étant prouvé qu'il peut arrêter, il reboira avec moins de culpabilité. Ceci durera tant qu'il n'existera pas une dépendance physique.

Lorsque son alcoolisme devient par trop évident, commencera la phase de la lutte ouverte entre son entourage qui constate la situation et lui-même qui la refuse. Ceci aboutit à détériorer complètement la relation entre le malade et son entourage : le malade se sent persécuté par l'entourage. L'entourage se sent dupé par le malade qui fuit sans arrêt, accumule les problèmes, nie sa maladie ou quant il la reconnaît fait des promesses qu'il ne peut tenir du fait du manque.

Il s'ensuit une agressivité mutuelle qui va aboutir à de la violence et à des rancunes bilatérales (l'ardoise) qui vont gêner considérablement ensuite le traitement de la maladie puisque à des problèmes de santé physique et psychologique, vont s'ajouter d'énormes problèmes familiaux et sociaux, presque toujours les mêmes.

La famille, même avec les meilleurs intentions du monde, va le persécuter à son insu. Pas plus que le malade, elle ne sait pas qu'elle a en face d'elle un drogué. Elle donne des conseils totalement inadaptés pour un drogué. Il s'ensuit des conflits qui vont aller en s'aggravant, de la violence et un véritable calvaire autant pour le malade que pour son entourage.

Le médecin de famille se trouve pris entre deux feux, d'un côté le malade qui redoute la confrontation, de l'autre l'entourage qui met tous ses espoirs sur sa personne. Ceci aboutit très souvent à une collusion inconsciente entre l'entourage et le médecin et transforme celui-ci en un élément persécuteur de plus.

Au bout d'un certain nombre d'années, l'entourage, s'il n'est pas devenu aussi malade que le malade lui-même, n'aura qu'une ressource de survie : prendre la fuite. Ceci explique un nombre considérable de divorces dans la maladie alcoolique.


C'est un résumé très proche de notre parcours familial... Surtout le côté "persécution". Et c'était bien pour cette raison que je voulais appeler son généraliste, pour que le persécuteur soit en dehors mais, c'était une erreur.

Il a arrêté la cigarette du jour au lendemain, tout seul. Il a arrêté 4 fois. Il a toujours dit qu'il pouvait faire la même chose avec l'alcool. Et je pense que cette période de "contrôle" lui prouve qu'il "gère", que si il veut, il peut diminuer ou arrêter... Encore faut-il une bonne raison Rolling Eyes
avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  SHALE le 14.06.12 23:24

C'est le schéma que l'on retrouve dans beaucoup de famille d'un MA..... Ce n'est pas simple à résoudre!!!!! Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  vola le 15.06.12 10:28

bonjour,
effectivement,c'est notre schéma commun . Embarassed
Il faut vivre malgré tout dans l'espérance et vivre pour soi cligner
bonne journée coeurs

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  B0ris le 17.06.12 1:12

"Fête des pères" aujourd'hui... Je n'ai pas trop envie de l'avoir au téléphone. J'essaierai p'têtre de parler au "papa du matin", sinon ça sera texto au "papa du soir"...

Bonne nuit par ici.
avatar
B0ris
Arrivant
Arrivant

Féminin 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  cristal le 17.06.12 7:46

ne l'appelle pas boris si c'est pour te plomber le moral.
un texto c'est très bien fais ce que tu sens le mieux pour toi et protège toi

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  Invité le 17.06.12 10:46

ou une carte par ordinateur
elles sont tres jolies

moi aussi c'est trop dur pour moi de telephoner à mon pere aujourd'hui mais pas pour les memes raisons alors je choisirai la carte envoyee par ordi
avec ces mots;je t'envoie une carte pour la fete des peres j'espere qu'elle te plaira ca m'evite de mettre les mots:"bonnes fetes" car ca me remis trop

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une enfant qui ne peut rien faire...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum