Navigation











Forum




















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 11 Invités :: 2 Moteurs de recherche

lullaby77, Malou 10 08 18

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le Lun 11 Juin 2012, 15:08

Témoignage de Christil

Aller en bas

Témoignage de Christil

Message  SHALE le Lun 13 Fév 2012, 21:23

Christil nous donne son avis sur ses six premiers mois d'abstinence, à lire....

"voilà 6 mois, 1 demi année.
le temps est passé sans que je m'en rende compte. Il est donc temps de s'introspecter et de faire un petit bilan :

En premier lieu, il est vrai que l'on ne guérit pas de cette maladie. L'idée (ou un reflexe inconscient) me vient encore parfois de me servir un verre. Notamment après une journée bien remplie (merci le chocolat et le thé). Le fameux verre pour décompresser. Cette idée passe très furtivement et par chance ne me titille pas. mais je note sa présence.

Ensuite, arrivée à ce terme, j'arrive à vivre au côté de l'alccol sans avoir à faire de réels efforts pour résister. Je suis extrêment sensible à l'odeur mais sans que cela me tente. c'est pas que je trouve l'odeur désagréable mais c'est un peu comme si elle ne faisait plus partie de mon univers bien que je l'identifie. Je crois qu'en fait je ne l'assocoie plus à quelque chose d'agréable.

Je reste térrorisée à l'idée de revivre mon passé. Certains souvenirs sont bel et bien là et reviennent régulièrement et c'est à ces moments là que vraiement je ne me sens pas bien car bien-sûr ce sont les mauvais qui ressurgissent. d'où une extrême vigilance. Je sais la chance que j'ai d'être arrivée à ces 6 mois sans embûches. J'ai évité tout ce qui pouvait être un appel. ainsi, plus d'apéro symbolique même au jus d'orange. Je cuisinais pas mal l'hiver (plus de temps), maintenant je pense que je peux faire concurrence à SHALE vis à vis du surgelé. Restée devant les fourneaux "sans carburant" m'ennuie. Et quand je cuisine (la tribu porte régulièrement réclamation) je m'arrange pour faire autre chose en même temps et ça roule.

Aller dans un rayon alcool ne me pose pas de problème non plus. De temps à autre j'achète une bière (jamais de pack) à mon mari et ça me fait plaisir de lui offrir. Je me demande parfois si ce n'est pas boire par procuration? Je dois devenir complètement parano. D'ailleurs demain pour la St Valentin, je lui ai pris une bonne bière et moi vu ce que j'ai lu sur le forum une bouteille de d'artigny question d'essayer. Mais là j'espère ne pas m'être fourvoyée en voulant trinquer avec quelque chose qui ressemble à de l'alcool. Je sais qu'il ne faut pas grand chose pour destabiliser l'équilibre de la balance. On verra bien demain. personne avertie en vaut deux.

Autrement au niveau ma tribu,Seb fait gaffe de ne pas me gêner quand il boit un verre et il sait qu'il doit le laver ensuite et non pas le laisser sur le bord de l'évier. Mes enfants ont bien compris que je buvais plus d'alcool mais nous n'en avons jamais discuté. S'ils me posent des questions par contre j'y répondrait. Mon abstinence à ramené de la stabilité et de la joie de vivre chez mon ado d'aîné et la complicité et l'attention reviennent petit à petit.

voilà ce que je peux dire au bout de 6 mois. Pour moi, ce n'est pas une nouvelle vie. C'est juste ma vie que j'avais perdu et que j'ai retrouvée. je m'étais perdue....

Je souhaite à tous de réussir dans leur lutte, chacun à son rythme. On dit toujpours "on sait ce que l'on perd mais on ne sait ce que l'on gagne" Moi, je peux vous dire qu'en perdant l'alcool, on gagne la vie.. reste ensuite à construire son bonheur

Bonne route à chacun"



_________________
Demain sera un autre jour...





66
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum